Wicca Podcasts Godmentica

Chronique : Où Va Notre Monde…

00:00:00
01:13:25
12 avril 2020
Chronique : Où Va Notre Monde… L’Esprit de Gaïa, du nom de l’ancienne déesse grecque de la Terre, démontre que la Terre et ses systèmes biologiques se comportent comme une énorme entité vivante et unique. Cette entité possède des boucles autorégulatrices qui maintiennent les conditions sur la planète dans des limites favorables à l’évolution et à l’entretient de la vie… Dans les traditions du néo-paganisme, Gaia est donc l’esprit de la vie sur notre planète. Elle fait partie du tout, c’est à dire l’âme même de la terre. C’est une déesse qui habite la planète, offrant la vie et la nourriture à tous ses enfants. En plus, dans les civilisations anciennes, Gaïa était vénérée comme mère, nourricière et donneuse de vie. Elle porte plusieurs noms, mais pour mieux se connecter et comprendre cette énergie autorégulatrice de vie, nous explorerons les différentes formes sous lesquelles elle apparaît sur Terre. Chaque culture a sa propre version de la Déesse de la Terre. Les Grecs l’appelaient Gaia, tandis que les Incas la connaissent sous le nom de PachaMama. Dans certains cas, elle est antérieure à l’écriture ; en effet des références anciennes et pré-linguistiques à Gaïa ont été trouvées, aux côtés de sanctuaires, de statues et de peintures de la représentation de Gaïa aux quatre coins du globe. Elle est la première déesse, la primitive, la créatrice de toute vie et la plénitude de son héritage est toujours en train de ressusciter après la suppression patriarcale. Les figures paléolithiques de Vénus se rependent dans toute l’Europe, démontrant un culte à la mère-terre féminine qui nous a été perdu et malgré les efforts de nombreux historiens, archéologues et artistes, nous commençons à peine à nous souvenir des histoires anciennes de cette déesse… La stabilité de la vie et sa capacité constante à s’autoréguler et à protéger les créatures de la terre évoquent donc un univers beaucoup plus intelligent qu’on ne l’imaginait auparavant ! La théorie de Gaia a donc enseigné qu’un univers sophistiqué et conscient réglemente ces nombreuses facettes pour protéger et préserver la vie sur la planète, tout comme une mère protège ses propres enfants. Bien au-delà d’une idéologie réconfortante, nous pouvons trouver des preuves dans les anciennes traditions spirituelles qui tiennent comptes de la croyance de la terre en tant que mère aimante, nourrissant davantage notre relation humaine avec l’esprit de Gaia… *Vous pouvez télécharger ou écouter le replay de l’émission Godmentica ci-dessous…

Scroll to top