une-deux

1 abonnés
S'abonner
Une-deux reçoit dans chaque épisode un footballeur / une footballeuse et un rappeur / une rappeuse. Il s'agit de les faire échanger sur le métier de chacun, leur club fétiche et la musique qu'ils affectionnent. L'émission est animée par Mehdi Maïzi, avec les journalistes Pierre-Etienne Minonzio et Brice Bossavie.

5 épisodes

17 juin 2019
Leur refus des codes n'a pas attendu la quarantaine. Oxmo (44 ans) et Govou (39) ont toujours refusé de se soumettre à leur milieu. Le regard qu'ils portent sur la musique comme sur le football relèvent, aujourd'hui encore, du pas de côté.« Je me suis souvent amusé de la description que l’on faisait de moi », sourit Oxmo Puccino. Dès le premier jour, le patriarche du rap français a défendu sa singularité, son étrangeté : « Je suis arrivé avec une vision musicale et ça n'allait pas, parce que le rap a toujours été très codé. » A l'origine, Sidney Govou n'était, lui, pas « un fan de foot ». À quoi leur succès - disque d'or pour le premier, multiple champion de France avec Lyon pour le second - a-t-il tenu ?La voix grave et sereine de l'un, la légèreté de l'autre, ne laissent pas transparaître l'épaisseur de leurs carrières. Pourtant, Oxmo fête sa 21ème année d'artiste et sortira un album, La Nuit du réveil, le 6 septembre prochain, tandis que Govou faisait partie de l'équipe de France finaliste de la Coupe du monde en 2006. Leur parcours atypique n'a-t-il pas mené au succès parce qu'ils étaient en réalité portés par une ambition inébranlable ?L'équipe de France, justement, fut un enjeu dans la vie de chacun. Si l'ex-attaquant lyonnais a inscrit 10 buts en 49 sélections (2002-2010), le rappeur parisien a été marqué par le premier succès mondial des Bleus au point de leur rendre hommage dans son morceau 1998. Que représente cette équipe de France ? Est-elle toujours auréolée d'une symbolique d'unité nationale ?Animé par Mehdi Maïzi, avec Pierre-Étienne Minonzio et Brice Bossavie.Note de la rédactionL'émission a été enregistrée avant l'annonce, par Oxmo Puccino, de la sortie de La Nuit du réveil le 6 septembre prochain.CréditsUne-deux est un podcast de L'Équipe animé par Mehdi Maïzi. Cet épisode a été enregistré le 13 mars 2019 dans les studios de Binge Audio, à Paris. Direction de la rédaction : Jérôme Cazadieu. Production exécutive : Binge Audio. Réalisation : Nicolas Jean-Jean et Quentin Bresson. Direction artistique : Raphaël Bonan. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargé d'édition : Roland Richard.
like podcast

23 mai 2019
Deux artistes parfois incompris sont ici réunis : le rappeur Disiz (41 ans) et le footballeur Hatem Ben Arfa (32 ans). Les deux hommes ont percé, brillé très jeune mais leur carrière est, depuis, tout sauf linéaire. Rencontre avec deux créatifs, touchants de sincérité.«L'artiste, c'est une lumière dans l'obscurité, image Hatem Ben Arfa. On est dans un truc où tout est obscur, on n'arrive plus à trouver la joie, l'émotion. Et justement l'artiste est là pour refaire vivre ces émotions.» Très jeunes, le milieu offensif comme le rappeur Disiz ont suscité cette émotion par leur talent, le dribble d'un côté, la punchline de l'autre. Mais la précocité a son revers, une pression difficile à supporter pour des esprits si peu endurcis. Est-ce cela qui les a poussés tous deux dans une certaine radicalité, dans ce refus des cadres et des contraintes ?La virtuosité de l'un dans la musique et celle de l'autre sur les terrains n'ont pu s'exprimer de manière continue. Disiz s'est mis en retrait du rap pendant trois ans (2009-2012), Ben Arfa a lui été longuement écarté du groupe au PSG d'avril 2017 jusqu'à l'été 2018. « Nasser (al-Khelaïfi, président du Paris-Saint-Germain) et le PSG, je leur ai pardonné », assure aujourd'hui le Rennais, vainqueur il y a peu de la Coupe de France face à son ancien club. Quel chemin Ben Arfa a-t-il emprunté pour renouer avec le succès et Disiz pour enflammer le Zénith le 20 avril ?Animé par Mehdi Maïzi, avec Pierre-Étienne Minonzio et Brice Bossavie.CréditsUne-deux est un podcast de L'Équipe animé par Mehdi Maïzi. Cet épisode a été enregistré le 16 mai 2019 au Théâtre national de Bretagne, à Rennes. Direction de la rédaction : Jérôme Cazadieu. Production exécutive : Binge Audio. Réalisation : Nicolas Jean-Jean et Théo Boulenger. Direction artistique : Raphaël Bonan. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargé d'édition : Roland Richard.
like podcast

29 avril 2019
Quand il regarde son palmarès, il éprouve beaucoup de fierté pour la Martinique dont ils sont tous deux originaires. Elle est fan de lui, de sa « voix exceptionnelle » mais aussi de ses provocations.« Que ce soit dans le sport ou la musique, [les Antillais], on a toujours quatre fois plus à faire pour y arriver et on n’est pas nombreux à y arriver », résume le chanteur Kalash sans amertume. Pourtant Wendie Renard, défenseure de l’OL, possède le plus beau palmarès d’Europe - treize Championnats de France et cinq Ligues des champions. De son côté, Kalash a marqué les esprits avec son quatrième album il y a deux ans, Mwaka Moon, disque de platine. Alors d’où viennent ces succès ? Quelle force tirent-ils de leur « île » ?Des modèles d’inspiration les ont aidés sur le chemin de la réussite… Leur mère à chacun a été cruciale à ce titre, Kalash a même dédié une chanson à la sienne. Des artistes comme Bob Marley leur ont beaucoup apporté - le rap s’est d’ailleurs en partie construit sur les musiques caribéennes. Enfin, ils ont une star du football comme exemple commun. Renard et Kalash s’inspirent de lui au quotidien, de sa confiance en lui. De qui s’agit-il ?Le sourire de Renard et le calme de Kalash vont de pair avec une ambition inaltérable. L’internationale aux 108 sélections veut remporter la Coupe du monde à domicile (7 juin - 7 juillet), Kalash veut, lui, surfer sur la vague qui l’a vu partager la scène de Bercy avec la star canadienne Drake, en mars dernier, pour s’installer dans le paysage du rap mondial. Y parviendront-ils ?Animé par Mehdi Maïzi, avec Pierre-Etienne Minonzio et Brice Bossavie.Note de la rédactionL’enregistrement de l’émission a été effectué avant que l’Olympique Lyonnais ne remporte son treizième titre de champion de France.CréditsUne-deux est un podcast de L’Équipe animé par Mehdi Maïzi. Cet épisode a été enregistré le 16 avril 2019 à l’hôtel Mercure de la gare de Lyon, à Paris. Direction de la rédaction : Jérôme Cazadieu. Production exécutive : Binge Audio. Réalisation : Nicolas Jean-Jean. Direction artistique : Raphaël Bonan. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargé d’édition : Roland Richard.
like podcast

18 mars 2019
« Les champions du monde 2018 ressemblent à leur musique, à leur culture », analyse le rappeur Youssoupha. Pendant les vingt ans qui séparent les deux titres mondiaux de l’équipe de France, le football et le rap ont tissé des liens solides, des relations d’amitié. Plus que cela, les deux mondes ont fini par coexister, dans les vestiaires comme dans les chansons.Mamadou Sakho et Youssoupha partagent un amour inconditionnel de Liverpool. Le premier y a joué trois ans et demi avant de rejoindre Crystal Palace, le deuxième est un irréductible fan comme il l'affirme dans le morceau Polaroid expérience. Alors pourquoi le football anglais suscite-t-il tant de passions ? Héros du barrage du Mondial 2014 face à l’Ukraine à 23 ans, Sakho, déjà capitaine du PSG à 17 ans, a impressionné par sa précocité. A l’inverse, Youssoupha n’a connu la consécration qu’à 32 ans (Noir Désir, disque d’or en 2012). Comment ont-ils apprivoisé le succès ? Les responsabilités ? Enfin quel rapport entretiennent-ils avec le continent africain ? Natif de Kinshasa au Congo, Youssoupha a grandi en France avant de s'établir en Côte d’Ivoire en 2016. Mamadou Sakho est lui né à Paris de parents sénégalais. Quelle place occupe leurs racines, dans leur vie ? Animé par Mehdi Maïzi, avec Brice Bossavie et Pierre-Etienne Minonzio. CREDITS Crunch est un podcast de L'Équipe animé par Mehdi Maïzi. Cet épisode a été enregistré le 20 février 2019 à Paris. Direction de la rédaction : Jérôme Cazadieu. Production exécutive : Binge Audio. Réalisation : Nicolas Jean-Jean. Direction artistique : Raphaël Bonan. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargé d'édition : Roland Richard.  
like podcast

14 mars 2019
Découvrez lundi 18 mars à 15h le premier épisode du podcast qui parle de foot et de rap, produit par L'Equipe et présenté par Mehdi Maïzi, avec les journalistes Pierre-Etienne Minonzio et Brice Bossavie.Direction de la rédaction : Jérôme Cazadieu. Création graphique : Raphaël Bonan. Production exécutive : Binge Audio. Prise de son et réalisation : Nicolas Jean-Jean. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache.
like podcast

5 / 5 épisodes
Scroll to top