Transition

1 abonnés
S'abonner
Moi c'est Margot, en pleine période de "Transition", je vais à la rencontre de personnes aux parcours de vie inspirantes afin de trouver des réponses et de me nourir d'inspiration. Au cours d'une conversation, nous échangeons sur les notions de dépassement de soi, échec, réussite, entrepreneuriat, reconversion, entreprendre sa vie et pleins d’autres sujets. Ces personnes : athlètes & sportifs de haut niveau, étudiants, entrepreneurs ou encore anonymes sont passionnées et excellent dans leurs domaines ! Dans cette quête de sens et de réponses, mon objectif est de partager avec vous leurs histoires, leurs choix, les clés de leur succès afin que vous puissiez vous en inspirer, en tirer des enseignements dans la réalisation de vos objectifs personnels.

14 épisodes

10 juin 2019 - 00:58:48
"Parfois on se sent complètement perdu, mais un jour on regarde ce qu’on était dans le passé et on se dit mais pourquoi j’ai été inquiète parce qu'à la fin tout s’est bien déroulé”.Bienvenue dans la tête de la passionnante Sophie Astrabie. Sophie c’est la définition de la détermination et surtout de l’alliance parfaite entre bon sens, travail et passion. À 25 ans elle décide de quitter son CDI pour se lancer dans l’écriture d’un livre avec pour seul objectif : aller au bout du projet. Sophie n’était pas en quête du succès, elle voulait simplement se lancer dans ce qu’elle aimait faire, et surtout d’aller au bout du projet. Elle qui venait d’un cursus classique d’école de commerce et qui évoluait dans le milieu du marketing, se lancer dans l’écriture n’était pas une évidence à premier abord. Toutefois en écoutant son parcours riche d’enseignements, cela fait sens. En effet, elle nous rappelle l’importance de prendre le temps de se poser les bonnes questions. L’importance de donner du temps au temps car on ne peut pas tout avoir tout de suite lorsqu’on se lance dans un projet. Dan cette jolie conversation, elle revient donc avec beaucoup de recul sur les questions simples et en même temps fondamentales préalables à toute décision importante dans une vie : - Qui suis je ? - Qu’est ce que j’aime faire - Qu’est ce que je sais faire. En trouvant l’équilibre entre ce qu’elle est, ce qu’elle aime et ce qu’elle sait, elle a su trouver le moteur qui allait lui permettre d’aller au bout une fois la décision prise. En ce basant sur son expérience personnelle elle revient sur la nécessité de finir ce qu’on a commencé sans penser au résultat. Avec beaucoup de générosité Sophie revient sur les étapes qui l’ont mené à ce métier d’auteure qu’elle a choisi et ou elle connaît un très jolie succès avec son livre “Le Pacte d’Avril”. Le parcours de Sophie est donc une vraie source d’inspiration et d’enseignements. Je vous laisse aller écouter notre jolie conversation.Si vous souhaitez en savoir plus sur Sophie et son livre le Pacte d’Avril que je vous invite à aller dévorer : ça se passe ici : https://www.babelio.com/livres/Astrabie-Le-pacte-dAvril/894374Et si vous souhaitez en savoir plus sur elle, voici sa page instagram : https://www.instagram.com/sophie_astrabie/?hl=enBonne écoute, et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

26 mai 2019 - 01:06:48
“On est dans des systèmes où on t’évite tout échec, pourtant tu ressens un échec permanent, tu as l’impression d’être toujours en dessous de ce qu’il faudrait être. “ “Le premier instinct est souvent le bon mais s’il n’a pas été nourri d’une quinzaine d’échec et de tentatives différentes on n’aura pas la sensation qu’il est juste.” Bienvenue dans la tête d’un duo Magique : Jean et Félix. Il y’a peu de temps je suis tombée sur ce duo magique venu s’exprimer sur l’art de Pitcher à l’événement de @vibes_podcast. Dans leur allocution ils ont cité cette phrase de Maya Angelou que j’aime énormément qui est « Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir. »Séduite par leur énergie et l’impression qu’ils m’ont laissé j’ai eu envie de les connaître, et de savoir d’où leur est venu ce feu qui les anime, cette envie de transmettre de la joie, du peps, de la confiance aux autres! J’ai l’immense plaisir de vous présenter dans l’épisode de ce soir Jean et Félix de Punchie ! Cet épisode est un bonheur pour les oreilles. Une première dans Transition d’avoir deux invités en même temps!Jean et Félix sont différents et pourtant si complémentaires. Si j’avais eu l’échange avec un des deux, j’aurais surement eu un sentiment « d’incomplet ». Ils sont passionnés, drôles, accessibles et surtout d’une grande intelligence humaine.Il y’a quelques années, en quête de sens et de réponses, Jean consultant dans un grand cabinet de conseil a proposé à Félix Intermittent de spectacle à l’époque, d'entamer une discussion sans savoir que celle–ci signait le début de leur histoire ensemble. Depuis ils accompagnent des entreprises, des entrepreneurs, des particuliers pour les aider à développer leurs aptitudes de prise de parole tout en restant fidèle à eux mêmes. Comment, en les invitant comme ils le disent, à participer à cette conversation qu'ils ont entammé, entre deux sessions de Ping-Pong ou de marche à pied. En effet, en quête d’équilibre et d’alignement, ils aiment réfléchir en sillonnant Paris à pied, ou encore avec une raquette de Ping-Pong à la main. Une belle recette qui leur permet d’exceller dans ce qu’ils font et surtout de s’y épanouir. Dans cet épisode, ils m’ont invité dans leur conversation, se sont livrés avec simplicité et sincérité sur leur parcours. Quand on les écoute parfois on a souvent l’impression de n’entendre qu’une seule personne et pourtant ils sont bien deux. Ensemble nous avons abordé les notions d’intuitions, de peur, de chance ou encore d’échec et de choix. Je vous invite donc à aller écouter notre conversation et d’aller découvrir Jean et Félix.Si vous souhaitez en savoir plus sur ses artisans de la prise de paroles cliquez sur le lien suivant : https://www.punchie.fr/ et suivez leur aventure sur instagram via ce lien suivant : https://www.instagram.com/instapunchie/Bonne écoute, et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

12 mai 2019 - 01:01:22
“A l’époque je me trouvais toutes les excuses au monde pour me dire que ce n’était pas de ma faute. Mais aujourd’hui avec le recul je me dis que la vraie raison c’est parce que j’ai eu peur. J’ai eu peur de prendre un risque inconsidéré.” Quand on est face à une décision de changement de vie : à partir de quel moment sommes nous prêts à sauter le pas, à prendre le risque ? Qu’est ce qui détermine la prise de risque ? Qu’est qui nous anime et nous pousse à impulser un changement et à rêver d’ailleurs quand tout semble être bien sur le papier ?Telles étaient les questions dans ce magnifique échange avec Mélanie. Bienvenue dans la tête d’une déterminée. Mélanie, c’est vous, moi, nous. En pleine période de Transition, cette jeune cadre dynamique, globe trotteuse, grande sportive est en quête de réalisation personnelle et professionnelle. Beaucoup se reconnaîtront dans son parcours mais surtout dans les questions qu’elle se pose en cette période charnière de sa vie. Directe et franche et d’une grande sincérité, sa manière d’aborder les choses, la vie va vous marquer. Notre discussion fut l’occasion de mettre des mots sur des maux. Elle aborde les choses de manière simple intelligente et surtout avec beaucoup de recul. Elle prend le temps d’analyser ses échecs et surtout n’a pas peur de réessayer. A travers cet échange, nous faisons un arrêt sur image sur ces questions mais également sur cette jeunesse que nous représentons. En effet nous cochons beaucoup de cases sur le papier mais sommes nombreux à rêver d’ailleurs, d’autre chose, d’épanouissement personnel et de ne pas nous laisser définir simplement par un statut professionnel. Cela suppose néanmoins pour certains d’aller au delà de leurs limites. D’affronter ses peurs, la peur du vide, de sortir de sa zone de confort, de sortir du cadre dans lequel nous avons grandi afin de nous construire. Je vous invite à aller écouter ce moment d'échange d’une grande sincérité dans lequel nous nous sommes posé beaucoup de questions sans chercher de réponses. Car à la fin de cette discussion ce que nous avons retenu c’est que chacun détient sa propre réponse face à ces questions. Bonne écoute, et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

5 mai 2019 - 00:57:12
“J’ai une philosophie de vie qui dit : dans la vie il y a un début et une fin. Entre les deux il y a pleins de trucs. J’ai envie d’additionner les choses, de voir où sont mes limites.”Bienvenue dans la tête d’un grand passionné, Certe Mathurin.En écrivant ce résumé, il m’était difficile de sélectionner un extrait pour illustrer mon échange avec Certe. En effet, j’avais en face de moi plus qu’un passionné, humoriste, écrivain, slammeur, président d’association ou encore professeur de confiance en soi. Au fur et à mesure, j’ai découvert que cet entrepreneur dans l’âme qui a réussi à faire de sa passion pour l’écriture son métier était dans une mission, celui de laisser ce monde meilleur qu’il ne l’a trouvé. Déterminé à aller au bout de cette mission, la prise de risque ne lui fait pas peur et la notion d’échec fait partie selon lui du cheminement. Sachant cela, il trouve toujours un moyen de rebondir et d’aller au bout afin de “faire de ses actions, son meilleur CV” comme il le dit lui même.Qui dit prises de risque dit donc réussites ou échecs. Des périodes de transition il en a donc connu, et pas qu’une. Il nous partage avec une grande générosité son parcours, sa passion pour l’écriture, l’importance pour lui de donner en retour et de partager notamment avec les plus jeunes. Notamment grâce à son association Échec et Mathurin qu’il a fondé avec ses sœurs, et dans laquelle il prépare les plus jeunes à relever les défis et obstacles de la vie.Cette discussion passionnante était également l’occasion d’aborder les notions d’amour, de passion et d’argent qui sont des sources d’inspirations et de réflexions pour ce dernier.Pour finir, Certe nous rappelle aussi dans cet échange l’importance de croire en soi quoiqu’il arrive : d’apprendre à s’écouter, de puiser en nous, d’avoir confiance ou d’apprendre à avoir confiance en soi afin d’aller au bout de nos rêves. Car à la fin ce qui compte, ce sont nos actions.Je ne vous en dis pas plus et vous laisse aller l’écouter sur votre application préférée ou sur sa chaîne YouTube (https://www.youtube.com/channel/UCh4RNjBBmn0kZ4DAKXAcgXw ) dans laquelle vous pourrez découvrir son univers simplement magique.Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

14 avril 2019 - 01:00:57
“Les coureurs globalement et dans beaucoup de sport, on aime se tester, se sentir vivant, chercher les limites, aller voir où elles sont, s’en approcher sans jamais passer du mauvais côté”Bienvenue dans la tête d’un équilibriste, Christophe !De l’équilibre, il en faut pour mener la vie de ce grand passionné qu’est Christophe. Des passions il en a plusieurs, et autant d’activités. Discuter avec Christophe donne l’impression d’échanger avec plusieurs personnes en même temps, toutes aussi passionnées par ce qu’elles font. Sauf que ces plusieurs personnes sont concentrées en une. Vous me suivez? Christophe, c’est un père de trois enfants, un mari, il est membre de la Brigade des Sapeurs Pompier de Paris où il exerce le métier de Dessinateur Opérationnel. Dans ses petites semaines il court 80km et peut aller jusqu’à 200km car il est passionné de course d’endurance. Il est également rédacteur en chef d’un webzine : Wondertrail. Ca donne le tournis non? Et si je vous disais qu’il fait encore beaucoup d’autres activités en plus de celles citées ? Vous ne me croirez pas. Et pourtant c’est bien vrai! Ainsi, quand Christophe nous parle d’équilibre et de passion il sait de quoi il parle. Ces mots revêtent une grande importance dans sa vie. C’est selon lui, l’une des clefs de la réussite : la capacité à trouver cet équilibre entre passion(s) et le reste qui est tout aussi important. Rigoureux et organisé, ce lève tôt vient de terminer son second marathon des sables (course de 251 km dans le désert du Sahara sur une durée de 6 jours) au moment ou j’écris ces mots. Vous vous demandez comment il arrive à faire tout cela ?Je vous laisse découvrir ce Papa passionné et tirer peut être, quelques apprentissages comme j’ai pu en tirer durant cette magnifique heure de discussion. Si vous souhaitez en savoir plus sur ses courses, je vous laisse aller visiter son site internet http://wondertrail.fr/ . Pour en savoir plus sur son métier c’est par ici :https://www.histoiresdepompiers.fr/2018/06/30/dessinateur-operationnel-les-croqueurs-de-feu/Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

7 avril 2019 - 00:57:40
“J’ai toujours entendu mon père qui me disait : Marie la vie c’est un jeu, la vie, tu joue avec, éclate-toi!”Bienvenue dans la tête de Marie !Quand j’ai commencé à écrire ce résumé une question m’est directement venue à l’esprit : parmi nous, combien sont capables de faire face chaque jour leur peurs, d’aller à leur rencontre pour les comprendre, et surtout les dominer ?Je ne connais pas la réponse, mais je connais une personne qui en est capable : Marie. Du haut de ses 24 ans, Marie c’est une force, Marie c’est un mental, Marie c’est un vécu et surtout un futur.Nous sommes tous définis par notre passé et les évènements de ce dernier. Partant de là, d’une certaine mesure nous avons donc tous une histoire à raconter, un message à faire passer. Quand Marie décide de raconter son histoire, d’être moins sage et de parler fort aux micros de Transition, elle part à la conquête de l’une de ses plus grandes peurs qui sont : le regard et le jugement des autres. Et pourtant malgré cette peur, chaque semaine elle prend la parole sur son Podcast “Sois Sage et Parle Fort” pour s’exprimer brillamment sur des sujets qui la tiennent à cœur. Comme elle le dit elle même, ce passé n’est pas son identité, même si cela lui a permis d’avoir un autre regard sur la vie, les autres et surtout sur elle même.Marie, c’est une jeune femme de 24 ans pleine de vie, d’une grande intelligence humaine et émotionnelle, curieuse, journaliste à ses heures perdues lorsqu’elle s’attaque à des sujets comme le sucre, la charge mentale, la tyrannie du bonheur etc...Je vous laisse découvrir son passé, son présent et surtout son futur qui est rempli de rêves dont le premier est d’aller à la rencontre d’elle même comme elle le dit : “j’ai décidé de ménager ma monture et d'essayer de trouver le chemin pour devenir la personne que je dois être”Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez aller vous promener sur sa page Instagram ( https://www.instagram.com/marie_la_graine/ ) ou par ici pour découvrir son Podcast ( https://linktr.ee/marie_la_graine )!Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !
like podcast

31 mars 2019 - 00:28:28
“On a beau mettre toutes les cartes de son côté pour un objectif précis, si tu n’as pas ce petit coup de pouce du destin en plus, ça n’arrivera jamais.”Bienvenue dans ta tête d’un passionné, Rémi Reverchon.Aussi loin qu’il s’en souvienne il a toujours aimé le sport. Toutefois, à 13 - 14 ans, il va découvrir le basket dont il va littéralement tomber amoureux. Aujourd’hui ce sport rythme son quotidien en tant que journaliste et présentateur chez BeIN Sport.Avec Rémi, c’est soit noir ou blanc. Armé d’une mentalité de sportif, dont il embrasse les valeurs de dépassement de soi, clarté, travail, rigueur et prise de risque, Rémi c’est plus qu’un passionné de basket et de sport en général. C’est un acharné du travail, qui n’a pas peur de sortir de sa zone de confort et de prendre des décisions difficiles où, sur des coups de tête quand il est convaincu de son choix.Dans cet épisode nous avons donc abordé avec beaucoup de recul et d’humour son parcours, de la relation qu’il a avec le sport en général, des Etats Unis, ce pays pour lequel il a une grande affection. Nous ne pouvions pas aborder son parcours sans parler des notions de transition, de deuil et de comment transformer une déception, un échec en une réussite. C’est donc avec beaucoup de générosité et sur un ton simple, direct et franc qu’il nous partage son parcours et les périodes de transition qui ont été marquantes dans sa vie. Je vous laisse découvrir Rémi et surtout de l’écouter avec attention !Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à cliquer sur les liens ci-dessous pour découvrir l’univers de ce passionné. Ps : si vous aimez le basket et le sport, vous serez plus que servi!Twitter : https://twitter.com/sofrenchprod?lang=en Instagram : https://www.instagram.com/remireverchon/?hl=frJe vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur sur vos différents plateformes d'écoute et me laisser un avis. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas également à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast !Margot.
like podcast

24 mars 2019 - 00:46:10
“Je ne me dis jamais que ce n’est pas possible. On me demande d’être champion, j’y vais, je deviens champion.” Bienvenue dans la tête d’un champion, Jean Baptiste Alaize. Voici une partie de son palmarès en saut en longueur avant d’aller plus loin : champion du monde en 2007, champion et recordman du monde en 2008, 2009 & 2010 !Plus qu’un, athlète et un champion, Jean Baptiste respire et incarne la vie. Et sa vie il en est le maître. Rescapé de guerre, aujourd’hui il compte dans son palmarès plusieurs participations aux Jeux olympiques et aux championnats du monde et autant de titres dans sa discipline qui est le saut en longueur.Passer une heure de discussion avec Jean Baptiste, c’est comme rentrer dans une bulle d’inspiration dans laquelle, les seules notions qui comptent sont : vivre, pardonner, se dépasser, se donner les moyens de réaliser ses rêves, et surtout être heureux de vivre. C’est donc un épisode émouvant remplie de vie, dans lequel nous abordons son lourd passé ainsi que ses accomplissements avec beaucoup de recul, d’humilité et de bienveillance.Ce passé qu’il a pris le temps d’accepter, est devenu sa plus grande force. Il s’est construit un mental d’athlète de haut niveau qui lui a permis de surmonter tous les obstacles et d'obtenir ce magnifique palmarès de sportif de haut niveau sous les couleurs tricolores. C’est donc un épisode émouvant qui vous marquera tant par sa personnalité qui est incroyable, mais également par son histoire et ses accomplissements. Je vous laisse le découvrir par vous même dans cet épisode. Et si vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse en dessous quelques liens.https://www.facebook.com/JeanBaptiste.Alaize/ https://www.instagram.com/jbalaize/?hl=en Reportage : https://www.youtube.com/watch?v=Zad-4Or1wvk&t=1745s (a partir de 8”15mn)Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur Itunes et me laisser un avis. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas aussi à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast ! Margot
like podcast

17 mars 2019 - 00:32:30
“Je fonce, je me prends un mur, je reviens et je re-fonce”Il est très difficile de passer de l’autre côté du micro. De ne pas être simplement celle qui pose les questions mais, celle qui répond. Bienvenue dans une partie de mon cerveau!Après 5 épisodes je me suis rendue compte que je n’ai pas fais d’épisode d’introduction du podcast et ni de la présentatrice, c’est à dire moi. Ce fut un exercice assez difficile n’aimant pas parler de moi. Toutefois, j’avais envie de prendre le temps de vous dire pourquoi j’ai lancé ce podcast sur cette thématique, mais également, de me présenter à vous qui écoutiez ce podcast depuis le premier épisode. Un exercice d’une demi heure difficile mais nécessaire, avant de vous présenter aux nouveaux invités dans les prochains épisodes.Contrairement aux précédents épisodes je vous laisse découvrir en direct le contenu étant incapable de me présenter! Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur Itunes et me laisser vos commentaires. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas aussi à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast et transition-podcast.com/ Margot
like podcast

10 mars 2019 - 00:38:43
“J’ai toujours été dans cette androgynéité, que ce soit dans mon physique et dans ma personnalité. Je veux être Hannabi et Coulio à la fois en même temps.”Et c’est bien la rencontre de ces deux personnalités explosives Coulio et Hanabi que j’ai eu la chance de rencontrer en même temps dans cet épisode #05 ! Bienvenue dans la tête d’un artiste. Il est difficile de qualifier Coulio par un simple adjectif. Même dans son appellation, il nous laisse le choix, tantôt Coulio le mannequin, tantôt Hannabi Campbell le danseur et chanteur. C’est un passionné qui a trouvé dans ces trois arts, un moyen d’expression et pas que! Le voguing, le mannequinat et le chant lui ont permis de trouver le moyen de libérer ces différentes personnalités qu’il a toujours enfoui, voir caché au fond de lui en grandissant. Ce n’est que récemment, à l’âge de 22 ans qu’il s’est trouvé, a embrassé son soi et aujourd’hui, s’épanouit notamment dans le voguing, cette danse émancipatrice des gays et transexuelles où il excelle et gagne de nombreux trophés. Pour information, la vogue ou le voguing est un style de danse urbaine né dans les années 1970 dans des clubs gay fréquentés par des homosexuels latino-américains et afro-américains, essentiellement à New York.Dans cet épisode nous abordons donc les notions d’affirmation de soi, de la difficulté du cheminement, de l’importance de s’affirmer quoi qu’il arrive et d’aller au bout de ce processus. D’une grande générosité, Coulio se livre et partage avec nous sa passion, son cheminement et ses rêves. Cet épisode est une bouffée d’air frais. Vous allez adorer la personnalité touchante et explosive de Coulio / Hanabi Campbell.N’hésitez pas à aller faire un tour sur ses différents réseaux et découvrir son incroyable personnalité.Mannequinat : https://www.instagram.com/prince_coulio/Voguing : https://www.instagram.com/hanabi_campbell/Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur Itunes et me laisser vos commentaires. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas aussi à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast et transition-podcast.com/ Margot
like podcast

3 mars 2019 - 01:04:05
“Il n’y a pas de plan A ou de plan B. les plans B c’est pour les faibles qui à un moment, acceptent de tomber et de ne pas se relever. Tu vas tomber mais, tu vas te relever, tu ne vas pas perdre de vue ton objectif : ce plan A, et tu vas l’avoir, tôt ou tard.”Bienvenue dans la tête d’un déterminé : Idriss Niang !Idriss son plan A dès la seconde, c’était d’aller à la fac et pourtant, venant d’un bac pro, ce n’était pas gagné. On lui a même dit que c’était impossible, et, il l’a fait. Il est passé avec du travail, de la discipline, de la rigueur et surtout beaucoup d’audace d’un bac pro, à un Master 2 qu’il décroche avec mention B. Quand il est passionné il excelle. Quand il a un objectif dans la tête, rien ne l’arrête, c’est un guerrier. Les barrières il ne connaît pas. Grand amateur de verbes d’action, il les incarne au quotidien. Toutefois, comme il le répète lui même avec beaucoup de conviction, tous les accomplissements qu’il a pu réaliser au cours de ces 10 dernières années sont le fruit de beaucoup de travail, d’une motivation sans faille et de la détermination. Animé par une passion pour sa ville, son quartier et les jeunes qu’il considère comme des membres de sa famille, depuis toujours il s’est senti investi d’une mission : celui d’aider. Comme il le dit lui même, “l’entraide dans nos quartiers, aller aider quelqu’un ça n’a jamais été considéré comme un emploi”. Et c’est avec cet état d’esprit que 10 ans plus tôt il décida de co-fonder l’association “Agir Ensemble”. Chaque année avec son équipe et les bénévoles, ils vont placer la barre plus haute. Rien est trop beau ou impossible pour le développement de l’association. “Agir Ensemble” milite pour la réinsertion des populations en situation de fragilité. Aujourd’hui, en plus d’aider les jeunes pour l’obtention du Bafa et du permis de conduire ou encore la mise en place du soutien scolaire, “Agir Ensemble” est en train de devenir un vrai tremplin pour l’emploi des jeunes grâce à la mise en place de partenariats avec des géants comme la SNCF.Sa personnalité va vous marquer. Vous allez adorer l’écouter nous partager ses anecdotes, tout comme il a adoré se livrer et partager avec beaucoup de générosité son parcours. L’écouter donne la pêche. On sort de cet épisode avec l’envie de refaire le monde et d’agir nous aussi.Si vous souhaitez aller découvrir Agir Ensemble et pourquoi pas devenir bénévole dans l’association : voici leur page facebook ou vous trouverez toutes les informations.https://www.facebook.com/Association-Agir-Ensemble-776115052469619/Je vous souhaite une très belle écoute et si l’épisode vous a plu, n’hésitez pas à le noter sur Itunes et me laisser vos commentaires. C’est ce qui aide Transition à se faire connaître et à émerger. N’hésitez pas aussi à nous suivre sur Instagram : @transition_podcast et transition-podcast.com/Margot
like podcast

24 février 2019 - 01:05:20
“A un moment, il faut arrêter de réfléchir. Il faut mettre une carotte bien haut dans le ciel, que tu penses inatteignable. Tu sais qu’elle est là haut, et puis tu y vas. Et à un moment tu vas t’apercevoir que tu l’as déjà dépassé.”Bienvenue dans la tête de Guillaume Arthus !Dans ce nouvel épisode, les mots d’ordre sont démesure et passion.Guillaume Arthus, c’est un passionné comme on en croise rarement de nos jours. En écrivant ce résumé, mon premier réflexe était de vous parler de ses performances, ses victoires, les distances qu’il parcourt chaque week-end pour préparer ces Trails, ou encore, de vous parler de la traversée des Alpes qu’il est en train de préparer pour l’été 2019 (2 650 km). Mais je me suis rappelée du sentiment que j’ai eu après notre rencontre et, suite à l’écoute de l’enregistrement. Et c’est ce sentiment que j’ai envie de vous partager en quelques lignes. J’avais en face de moi un jeune homme d’une grande humilité, boulimique de travail, créatif et passionné. Un jeune homme pour qui le mot impossible n’existe pas. Si je pouvais inventer un nouveau mot pour le qualifier ce serait “doeur” quelqu’un qui fait. Il est toujours dans la recherche de solutions, dans la réalisation de ses objectifs. Son amour pour la course, le trail comme il le dit si bien, ce n’est pas l’action de faire des kilomètres et grandes distances qui l’intéresse. La course pour lui c’est un moyen de transport, un prétexte pour découvrir des paysages, des cultures et l’histoire des lieux qu’il parcourt.Tombé dans la course par hasard, en dix années de pratique, il s’est forgé un mental d’acier. Il embrasse l’échec et en fait un atout dans la réalisation de ses objectifs, tout comme les phénomènes d’actes manqués qu’il qualifie de moments triviaux. Des moments clés sur lesquels il va capitaliser ces dernières années.Bref, Guillaume Arthus, c’est un comptable, un trailer, un blogger, un couturier (malgré lui), un entrepreneur, un ami, un passionné. Je vous laisse le découvrir durant cette belle heure d’écoute avec attention. Oui, avec attention, il risque de vous marquer.Et si vous souhaitez en savoir plus, allez vous promenez dans les récits de ses courses, ou dans les vidéos magiques des endroits qu’il traverse avec son moyen de transport préféré : ses deux jambes.Pour le contacter ou en savoir plus sur Guillaume : http://runnexplorer.com/ https://www.facebook.com/runnexplorer/ https://www.instagram.com/runnexplorer/Bonne écoute! :) Et n’oubliez pas de partager l’épisode autour de vous si vous avez aimé. De vous abonner, de me faire part de vos commentaires et de le noter sur itunes c’est ce qui m’aide le plus à faire connaître Transition.A bientôt sur @transition_podcast et http://transition-podcast.com/Margot
like podcast

17 février 2019 - 00:57:55
“Pour être entrepreneure, je n’ai pas besoin d’être la maman de Judy, la fille de mon père, la femme de quelqu’un, de n’être autre que moi même. Il était certain que je n’arriverais pas à aller dans l’entrepreneuriat si je n’arrivai pas à reprendre mon identité”.Bienvenue dans l'épisode 02 :)!C’est le genre de discussion qui vous marque, mais dans le bon sens du terme. Pleine de sagesse et d’une rationalité digne des plus grands ingénieurs, Sarah nous invite avec simplicité et franchise dans son cerveau. À simplement 32 ans, cette jeune femme maman célibataire d’une petite fille de 6 ans a décidé de se relancer dans l’entrepreneuriat. Eh oui à son âge elle a déjà presque vécu plusieurs vies : mariée à l’âge de 21 ans, une première aventure entrepreneuriale à l’étranger à l’âge de 22 ans, après ses études d’ingénieurs à Centrale Paris, une belle carrière dans une grande industrie française, un divorce qui va la marquer profondément en tant que personne, femme et mère.Avec Sarah, on ne fait pas dans la demi mesure. Directe et franche, nous avons abordé plusieurs sujets, tels que la liberté, une notion qu’elle affectionne particulièrement. L’impact de l’éducation transmise par ses deux parents entrepreneurs dans sa vie. La notion d’identité et le sentiment de l’avoir retrouvé lorsqu’elle a reçu l’acceptation de sa rupture conventionnelle. La place du sport dans sa vie, notamment après la période du divorce. Sa place de femme dans la société, de mère célibataire et d'entrepreneure.Vous l’aurez compris, nous n’avons pas chômé. Entre deux fous rire, elle nous partage sans filtre ses motivations et ses rêves. C’est donc une heure de discussion émouvante, drôle, franche et qui donne le sourire.Bonne écoute :)!Dernière chose : si vous avez aimé l'épisode n'hésitez pas à le partager autour de vous, à vous abonner, me donner vos feedbacks avec un avis 5 étoiles où, un commentaire, c'est ce qui m'aide le plus.A bientot (sur Instagram @transition_podcast )
like podcast

8 février 2019 - 00:57:10
A 28 ans après un début de carrière en tant que graphiste dans une Start-Up en plein essor, Sidonie décide de tout lâcher pour retourner sur les bancs de l’école en intégrant ESMOD afin de réaliser son rêve d’enfant celui d’un jour, lancer sa propre marque de vêtement.Comment gère t-elle ce changement de vie, ses rêves, doutes et motivations. Elle nous dit tout lors de cette très belle discussion.Très bonne écoute et si vous souhaitez en savoir plus n'hésitez pas, vous la trouverez notamment sur Instagram : www.instagram.com/sidonieillustrations/
like podcast

14 / 14 épisodes
Scroll to top