Tech-off - Les Echos

11 abonnés
S'abonner
Rencontrez les figures de la French Tech à travers une série d’entretiens intimistes réalisés au petit déjeuner à leur domicile. Guillaume Bregeras, journaliste en charge des start-up aux Echos, sort de l’actualité l’espace d’un moment pour explorer les zones méconnues de leur parcours, ce qui les inspire, les pousse à innover et prendre des risques face aux acteurs économiques établis.

28 épisodes

11 juillet 2019 - 01:18:11
Dans cet épisode de « La Story », Guillaume Bregeras est parti à Londres à la rencontre du "gourou" de la tech, Oussama Ammar, fondateur de l'incubateur The Family. "La France est un pays non-marchands (...) Tous les métiers d’insulte sont des commerçants", lance-t-il dans cet entretien où le trentenaire controversé après notamment des poursuites en justice, revient sur son parcours et livre un jugement sans concession sur le monde de l'entrepreneuriat en France.La Story invite Tech-Off, un podcast des « Echos » présenté par Guillaume Bregeras. Cet épisode a été enregistré à Londres en avril 2019. Chargé de production et d'édition : Jean-Philippe Louis.
like podcast

11 juillet 2019 - 01:04:17
Il y a près de dix ans, Ning Li créait Made.com, un site de vente de meubles sur Internet qui génère aujourd'hui  200 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. Après avoir participé à la création d'un nouveau mode de consommation, il a quitté l'aventure pour se relancer dans l'entrepreneuriat.Typology, sa nouvelle start-up , est une marque de cosmétique qui prône une totale transparence sur les produits qu'elle utilise. Tout en permettant à ses clients d'assembler eux-mêmes les formules en fonction de leurs préférences. Durant une petite heure, il nous a dévoilé les différentes étapes de son parcours, atypique et fulgurant.
like podcast

10 juillet 2019 - 00:58:35
Le fondateur d’OVH est parti aux Etats-Unis pour donner une nouvelle dimension à l’entreprise de cloud qu’il a créé il y a vingt ans et qui fait partie des rares licornes françaises, ces start-up dont la valorisation est supérieure au milliard de dollars. Mais l’entrepreneur, né de l’autre côté du rideau de fer, à l’époque où l’histoire de l’Europe se résumait à son affrontement entre l’Est et l’Ouest, a surtout personnalité et un parcours hors norme que Xavier Niel décrit comme « le roman d’un héros français ». Tech-Off est un podcast des "Echos" présenté par Guillaume Brégeras. Cet épisode a été enregistré à Paris en juin 2019. Invité : Octave Klaba n. Réalisation et chargé de production : Jean-Philippe Louis.
like podcast

5 juillet 2019 - 00:56:38
Le monde de la tech l'a rattrapée. Après avoir été ministre du Numérique, puis de la Culture, Fleur Pellerin a pris la tête de la société de capital-risque Korelya Capital. Véritable pont avec l'Asie, notamment avec la Corée, la directrice du fonds soutient des pépites françaises comme Devialet, dans leur ouverture à un marché mondial.Tech-Off est un podcast des "Echos" présenté par Guillaume Brégeras. Cet épisode a été enregistré à Paris en juin 2019, chez Fleur Pellerin. Invitée : Fleur Pellerin. Réalisation et chargé de production : Jean-Philippe Louis.
like podcast

6 mai 2019 - 00:47:14
Julie Chapon a créé Yuka, une appli qui permet d’évaluer un produit simplement en le scannant dans un rayon. En moins de deux ans, elle compte 10 millions d’utilisateurs en France et révolutionne la manière dont les consommateurs approchent leur alimentation. C’est désormais aux cosmétiques que la start-up s’attaque, et sa cofondatrice nous explique comment elle gère son hyper-croissance, les solutions qu’elle teste pour rendre son business model pérenne, et pour la manière dont elle reste concentrée sur le besoin de ses utilisateurs avant tout.
like podcast

18 avril 2019 - 00:52:06
François Morrier est loin de cocher toutes les cases de l’entrepreneur typique de la French Tech. Formé au design, il n’est jamais passé par une école de commerce ou d’ingénierie. Pourtant, il est à l’origine de l’un des plus beaux succès de l’écosystème, JolieBox qui fut revendue à l’américain BirchBox. C’est avec Mathilde Lacombe, l’une des cinq associés de JolieBox, qu’il a créé Aime, une marque dédiée au soin de la peau grâce à des compléments alimentaires. Six mois après un démarrage fulgurant, il m'explique les détails de son parcours, de son ambition, et la manière dont il a devenu plus efficace dans son quotidien. 
like podcast

28 mars 2019 - 00:59:55
Pour le premier épisode de la deuxième saison de Tech Off, Taïg Khris me reçoit chez lui à Paris. Du saut en roller depuis le 1er étage de la Tour Eiffel au lancement de sa start-up OnOff, il a toujours cultivé un parcours hors normes : une enfance déscolarisée et itinérante, quelques incursions dans la télé-réalité et des records du monde dans une discipline sportive qu’il découvre dès le plus jeune âge.Durant une heure, il dévoile les faces cachées de sa jeune entreprise qui permet d’obtenir plusieurs numéros de téléphone sur un seul mobile. De ses difficultés à se faire adouber par une French Tech formatée, mais aussi du rôle de mentor qu’il souhaite développer pour inspirer des jeunes de tout horizon pour se lancer dans l’entrepreneuriat.
like podcast

28 mars 2019 - 00:59:55
Pour le premier épisode de la deuxième saison de Tech Off, Taïg Khris me reçoit chez lui à Paris. Du saut en roller depuis le 1er étage de la Tour Eiffel au lancement de sa start-up OnOff, il a toujours cultivé un parcours hors normes : une enfance déscolarisée et itinérante, quelques incursions dans la télé-réalité et des records du monde dans une discipline sportive qu’il découvre dès le plus jeune âge.Durant une heure, il dévoile les faces cachées de sa jeune entreprise qui permet d’obtenir plusieurs numéros de téléphone sur un seul mobile. De ses difficultés à se faire adouber par une French Tech formatée, mais aussi du rôle de mentor qu’il souhaite développer pour inspirer des jeunes de tout horizon pour se lancer dans l’entrepreneuriat.
like podcast

28 juin 2018 - 00:58:37
Pour ce dernier épisode de la première saison de Tech Off, Marion Carrette m’accueille chez elle, à Marseille. Au cœur du quartier de Pointe Rouge, elle évoque l’histoire de OuiCar, plateforme de location de véhicules entre particuliers, qui est entré dans le giron de la SNCF en 2015, et de Zilok, à l’origine de cette start-up. Aujourd’hui en quête d’un nouveau projet qui fait du sens et serait utile au bien commun, elle me raconte ses rencontres, dont celle avec Marc Simoncini, mais aussi comment le fait d’être une femme l’a aidé à entreprendre. Née dans le Nord de la France, puis longtemps parisienne, Marion explique pourquoi c’est ici, à Marseille, que s’ouvre le prochain chapitre de sa vie. 02:00 : On apprécie Marseille quand on commence à avoir des enfants. 08:52 : La génèse de OuiCar, une expérience très personnelle. 13:48 : Loïc LeMeur, Marc Simoncini, les premiers coups de pouce. 19:06 : L’échec de Zilok aux Etats-Unis 25:20 : Comment la SNCF est montée au capital et ce que ça a changé. 36:48 : « Ça a toujours été un énorme avantage d’être une femme. » 41:02 : Les coups durs, les doutes, le premier licenciement. 45:18 : L’entrepreneuriat, une passion qui se transmet en famille. 49:53 : Une coupure nécessaire durant les weekends. 53:19 : Des succès et des emblèmes pour faire croître la French Tech
like podcast

28 juin 2018 - 00:58:37
Pour ce dernier épisode de la première saison de Tech Off, Marion Carrette m’accueille chez elle, à Marseille. Au cœur du quartier de Pointe Rouge, elle évoque l’histoire de OuiCar, plateforme de location de véhicules entre particuliers, qui est entré dans le giron de la SNCF en 2015, et de Zilok, à l’origine de cette start-up. Aujourd’hui en quête d’un nouveau projet qui fait du sens et serait utile au bien commun, elle me raconte ses rencontres, dont celle avec Marc Simoncini, mais aussi comment le fait d’être une femme l’a aidé à entreprendre. Née dans le Nord de la France, puis longtemps parisienne, Marion explique pourquoi c’est ici, à Marseille, que s’ouvre le prochain chapitre de sa vie.02:00 : On apprécie Marseille quand on commence à avoir des enfants. 08:52 : La génèse de OuiCar, une expérience très personnelle. 13:48 : Loïc LeMeur, Marc Simoncini, les premiers coups de pouce. 19:06 : L’échec de Zilok aux Etats-Unis 25:20 : Comment la SNCF est montée au capital et ce que ça a changé. 36:48 : « Ça a toujours été un énorme avantage d’être une femme. » 41:02 : Les coups durs, les doutes, le premier licenciement. 45:18 : L’entrepreneuriat, une passion qui se transmet en famille. 49:53 : Une coupure nécessaire durant les weekends. 53:19 : Des succès et des emblèmes pour faire croître la French Tech
like podcast

14 juin 2018 - 01:03:55
Pour ce nouvel épisode, Loïc Soubeyrand me reçoit chez lui près de Montpellier. Dans un domaine résidentiel de Saint-Gély-du-Fesc, Loïc Soubeyrand me raconte les coulisses de sa fulgurante ascension. L’accueil est à la hauteur de la réputation de la région et le petit-déjeuner s’annonce savoureux. Cela tombe bien, il va me parler de sa nouvelle start-up, Lunchr, qui veut réinventer la pause repas du midi… Mais aussi de Teads, sa première entreprise qu’il a quitté au moment de sa revente à la maison-mère de SFR, Altice, pour 285 millions d’euros. Il abordera aussi la question de l’endurance de l’entrepreneur, de ce que la réussite a changé dans sa vie et de ce qui le fascine dans l’évolution de l’espèce humaine. Mais pour commencer, il me raconte pourquoi rien ne se passe jamais comme prévu… 05:14 : Lunchr, attaquer un marché vieux de 50 ans à 6 milliards d:euros. 11:04 : La réaction des acteurs historique du Titre restaurant. 14:35 : 11 millions d:euros levés pour se développer. 24:55 : La génèse de Teads, sa première start-up revendue à Altice. 27:33 : « On consommait du cash en pagaille pour aller vite. » 32:55 : Entrer en bourse ou se vendre ? Le dilemme du startuppeur. 43:15 : « 2016, 2017 et 2018, ça va à 3000 km/h. » 47:39 : Garder tous les scénarios ouverts pour la suite de l:entreprise. 56:12 : La manière de résister à un marché très dur, l:importance du matin. 58:56 : Une fascination pour l:histoire de l:homme.
like podcast

14 juin 2018 - 01:03:55
Pour ce nouvel épisode, Loïc Soubeyrand me reçoit chez lui près de Montpellier. Dans un domaine résidentiel de Saint-Gély-du-Fesc, Loïc Soubeyrand me raconte les coulisses de sa fulgurante ascension. L’accueil est à la hauteur de la réputation de la région et le petit-déjeuner s’annonce savoureux. Cela tombe bien, il va me parler de sa nouvelle start-up, Lunchr, qui veut réinventer la pause repas du midi… Mais aussi de Teads, sa première entreprise qu’il a quitté au moment de sa revente à la maison-mère de SFR, Altice, pour 285 millions d’euros. Il abordera aussi la question de l’endurance de l’entrepreneur, de ce que la réussite a changé dans sa vie et de ce qui le fascine dans l’évolution de l’espèce humaine. Mais pour commencer, il me raconte pourquoi rien ne se passe jamais comme prévu…05:14 : Lunchr, attaquer un marché vieux de 50 ans à 6 milliards d:euros. 11:04 : La réaction des acteurs historique du Titre restaurant. 14:35 : 11 millions d:euros levés pour se développer. 24:55 : La génèse de Teads, sa première start-up revendue à Altice. 27:33 : « On consommait du cash en pagaille pour aller vite. » 32:55 : Entrer en bourse ou se vendre ? Le dilemme du startuppeur. 43:15 : « 2016, 2017 et 2018, ça va à 3000 km/h. » 47:39 : Garder tous les scénarios ouverts pour la suite de l:entreprise. 56:12 : La manière de résister à un marché très dur, l:importance du matin. 58:56 : Une fascination pour l:histoire de l:homme.
like podcast

31 mai 2018 - 01:04:35
Pour ce nouvel épisode, Tatiana Jama me reçoit chez elle à Paris. La vue, apaisante, invite à la confidence, et celle qui a déjà fondé deux entreprises me raconte comment le costume d’entrepreneuse lui a permis de dépasser sa timidité, de s’extraire d’une carrière d’avocat qui lui tendait les bras mais ne répondait pas à ses envies d’aventure. Il y a dix ans, avec son amie Lara Rouyres elle a créé puis vendu Dealissime. Aujourd’hui, elle combat les clichés de l’entrepreneuriat, de l’argent facile et surtout, de la place des femmes dans une French Tech qui peine à se débarrasser de ses réflexes machistes. A la tête du Selectionnist, une application de reconnaissance d’images et de VisualBot.ai une solution de marketing conversationnelle sous forme de « chatbots » disponibles sur les plateformes de messagerie et sur le web enrichie grâce aux avancées en intelligence artificielle, elle affiche ses ambitions, ses doutes et les histoires qui ont jalonné un parcours qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. 01:38 : Le Selectionnist : de l’appli au chatbot Messenger. 07:35 : Bots, le nouveau « buzzword et la fin des apps. 14:08 : Rien ne s’est jamais passé comme prévu. 18:22 : L’image enfantine des startuppeurs. 22:35 : La rencontre avec Lara Rouyres, sa cofondatrice. 31:34 : Face aux premiers investisseurs. 41:58 : La vie après la revente de sa première start-up, Dealissie. 48:58 : Être une femme entrepreneur, un atout et un challenge. 57:32 : L’investissement en tant que business angel. 1:01:30 : Entreprendre dans le numérique, une aventure grisante.
like podcast

31 mai 2018 - 01:04:35
Pour ce nouvel épisode, Tatiana Jama me reçoit chez elle à Paris. La vue, apaisante, invite à la confidence, et celle qui a déjà fondé deux entreprises me raconte comment le costume d’entrepreneuse lui a permis de dépasser sa timidité, de s’extraire d’une carrière d’avocat qui lui tendait les bras mais ne répondait pas à ses envies d’aventure. Il y a dix ans, avec son amie Lara Rouyres elle a créé puis vendu Dealissime. Aujourd’hui, elle combat les clichés de l’entrepreneuriat, de l’argent facile et surtout, de la place des femmes dans une French Tech qui peine à se débarrasser de ses réflexes machistes. A la tête du Selectionnist, une application de reconnaissance d’images et de VisualBot.ai une solution de marketing conversationnelle sous forme de « chatbots » disponibles sur les plateformes de messagerie et sur le web enrichie grâce aux avancées en intelligence artificielle, elle affiche ses ambitions, ses doutes et les histoires qui ont jalonné un parcours qu’elle n’aurait jamais pu imaginer.01:38 : Le Selectionnist : de l’appli au chatbot Messenger. 07:35 : Bots, le nouveau « buzzword et la fin des apps. 14:08 : Rien ne s’est jamais passé comme prévu. 18:22 : L’image enfantine des startuppeurs. 22:35 : La rencontre avec Lara Rouyres, sa cofondatrice. 31:34 : Face aux premiers investisseurs. 41:58 : La vie après la revente de sa première start-up, Dealissie. 48:58 : Être une femme entrepreneur, un atout et un challenge. 57:32 : L’investissement en tant que business angel. 1:01:30 : Entreprendre dans le numérique, une aventure grisante.
like podcast

17 mai 2018 - 00:57:23
Pour cet épisode, nous sommes avec un invité un peu particulier… Xavier Niel n’est plus un startuppeur mais pourtant, tous les jeunes entrepreneurs français se réfèrent à lui, comme à un parrain. Embarqué depuis des décennies dans l’âpre bataille des télécoms, il incarne l’entrepreneuriat à la française et fait désormais partie des dix premières fortunes du pays. Pendant une petite heure, vous allez pouvoir l’écouter raconter comment il investit, pourquoi il croît que la France peut détrôner la Silicon Valley, mais aussi la dureté des relations pour arriver au sommet de l’économie. Evidemment, il y est aussi question de Station F, le plus grand campus de startup du monde qu’il a inauguré il y a bientôt un an. 01’28’’ : Station F, de la découverte du site en « pirate » à l’inauguration par Emmanuel Macron. 07’25’’ : L’image de la France a changé et pourquoi de nouvelles licornes vont y émerger. 17’53’’ : L’investissement avec son fonds Kima Ventures, et l’exemple de Zenly. 23’31’’ : Le début des années 2000 et de l’économie du Web, le deal raté avec Google. 28’13’’ : La régulation des poids lourds de la Tech mondiale. 37’18’’ : Travis Kalanick (Uber), Evan Spiegel (Snapchat) et la génération dorée de la Silicon Valley. 39’18’’ : Le poids de l’argent pour les enfants héritiers. 45’05’’ : Pierre Bergé, une complicité de sept ans hors normes dans les affaires. 48’36’’ : Les télécoms, l’agressivité et dureté nécessaires pour faire de Free un succès.
like podcast

17 mai 2018 - 00:57:23
Pour cet épisode, nous sommes avec un invité un peu particulier… Xavier Niel n’est plus un startuppeur mais pourtant, tous les jeunes entrepreneurs français se réfèrent à lui, comme à un parrain. Embarqué depuis des décennies dans l’âpre bataille des télécoms, il incarne l’entrepreneuriat à la française et fait désormais partie des dix premières fortunes du pays. Pendant une petite heure, vous allez pouvoir l’écouter raconter comment il investit, pourquoi il croît que la France peut détrôner la Silicon Valley, mais aussi la dureté des relations pour arriver au sommet de l’économie. Evidemment, il y est aussi question de Station F, le plus grand campus de startup du monde qu’il a inauguré il y a bientôt un an.01’28’’ : Station F, de la découverte du site en « pirate » à l’inauguration par Emmanuel Macron. 07’25’’ : L’image de la France a changé et pourquoi de nouvelles licornes vont y émerger.  17’53’’ : L’investissement avec son fonds Kima Ventures, et l’exemple de Zenly. 23’31’’ : Le début des années 2000 et de l’économie du Web, le deal raté avec Google. 28’13’’ : La régulation des poids lourds de la Tech mondiale. 37’18’’ : Travis Kalanick (Uber), Evan Spiegel (Snapchat) et la génération dorée de la Silicon Valley. 39’18’’ : Le poids de l’argent pour les enfants héritiers. 45’05’’ : Pierre Bergé, une complicité de sept ans hors normes dans les affaires. 48’36’’ : Les télécoms, l’agressivité et dureté nécessaires pour faire de Free un succès.
like podcast

12 avril 2018 - 01:09:40
Lorsqu’à 25 ans, Séverine Grégoire lance Monshowroom avec sa meilleure amie, personne ne croit vraiment elle. Loin du milieu parisien de la mode, sans formation Tech, elles imposent pourtant très rapidement leur marque comme l’un des sites incontournables du e-commerce français. Au point de se faire racheter par le groupe Casino en 2012. Elle aurait pu s’arrêter là, profiter, voyager, s’inventer une autre vie. Mais l’entrepreneuriat, qu’elle compare à un shoot d’adrénaline, la rattrape. Avec son amie, elle lance Mesdocteurs, une plateforme de télémédecine dont elle vient de céder la majorité des parts.Pour vous aider à vous retrouver, voici les principaux thèmes : 01’37’’ Le lancement puis le rachat de Mesdocteurs 06’16’’ Comment percer malgré un manque d’expérience dans la médecine 13’05’’ L’intelligence artificielle effraie le secteur 19’11’’ Le déploiement international et ses freins 23’08’’ Les incertitudes sur l’après Mesdocteurs 24’20’’ Après la revente de Monshowroom, la peur du vide, comment profiter 32’12’’ Le début de l’aventure, le regard des proches, les premiers succès 36’00’’ Un garage et un chat pour démarrer Monshowroom 43’38’’ Le stress de la période des soldes, les premiers bugs 47’16’’ La crise du manque de liquidités, l’inspiration Asos 58’00’’ Le rachat par Casino, les coulisses de la négociation 1h03’05‘’ Dans la vie d’un startuppeur, tout va bien, tout va mal
like podcast

12 avril 2018 - 01:09:40
Lorsqu’à 25 ans, Séverine Grégoire lance Monshowroom avec sa meilleure amie, personne ne croit vraiment elle. Loin du milieu parisien de la mode, sans formation Tech, elles imposent pourtant très rapidement leur marque comme l’un des sites incontournables du e-commerce français. Au point de se faire racheter par le groupe Casino en 2012. Elle aurait pu s’arrêter là, profiter, voyager, s’inventer une autre vie. Mais l’entrepreneuriat, qu’elle compare à un shoot d’adrénaline, la rattrape. Avec son amie, elle lance Mesdocteurs, une plateforme de télémédecine dont elle vient de céder la majorité des parts. Pour vous aider à vous retrouver, voici les principaux thèmes : 01’37’’ Le lancement puis le rachat de Mesdocteurs 06’16’’ Comment percer malgré un manque d’expérience dans la médecine 13’05’’ L’intelligence artificielle effraie le secteur 19’11’’ Le déploiement international et ses freins 23’08’’ Les incertitudes sur l’après Mesdocteurs 24’20’’ Après la revente de Monshowroom, la peur du vide, comment profiter 32’12’’ Le début de l’aventure, le regard des proches, les premiers succès 36’00’’ Un garage et un chat pour démarrer Monshowroom 43’38’’ Le stress de la période des soldes, les premiers bugs 47’16’’ La crise du manque de liquidités, l’inspiration Asos 58’00’’ Le rachat par Casino, les coulisses de la négociation 1h03’05‘’ Dans la vie d’un startuppeur, tout va bien, tout va mal
like podcast

30 mars 2018 - 01:06:23
Depuis 10 ans, Quentin Sannié veut installer le son Devialet dans toutes les têtes. Avec sa techno, il a déjà créé des enceintes qui ont fait le tour du monde, et s’attache désormais à nouer des partenariats industriels pour l’implanter dans des voitures, des box internet ou des smartphones. Durant cette conversion chez lui à Paris, il nous raconte comment il a transformé sa nature timide pour en faire un atout et aller taper à toutes les portes : de Francis Ford Coppola à David Lynch ou Jay-Z qui deviendra l’un de ses investisseurs, le Frenchy a bousculé tous les codes et levé un total de 150 millions d’euros. Malheureusement, pendent l’enregistrement de cet épisode, nous avons rencontré une difficulté technique qui rendra votre écoute moins fluide qu’à l’habitude. Nous avons tout de même choisi de vous la livrer estimant que le fond, ce qu’il nous a confié, valait la peine d’être entendu. Merci pour votre compréhension. Merci de nous suivre Pour vous aider à vous retrouver, voici les principaux thèmes : 01’32’’ Un moment important pour le marché de l’audio 04’30’’ Devialet est né d’un rêve d’adolescent 07’50’’ La vision d’intégrer la techno partout 11’09’’ La valeur émotionnelle du son 16’47’’ La révolution des enceintes intelligentes 24’20’’ Vers un rachat ou une introduction en bourse ? 35’10’’ Comment Jay-Z, le premier milliardaire du rap, est devenu investisseur 39’16’’ Comment il va à la rencontre des stars à LA 44’40’’ La rencontre avec Angela Ahrendts, patronne des Apple Store 52’42’’ Uber est important pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous 56’33’’ Levée de fonds : le million d’euros qui a tout changé 1h01’14‘’ Trouver sa voix, inventer sa propre méthode 1h02’53’’ Le futur du son, comment il peut soigner ou faire supporter la douleur
like podcast

30 mars 2018 - 01:06:23
Depuis 10 ans, Quentin Sannié veut installer le son Devialet dans toutes les têtes. Avec sa techno, il a déjà créé des enceintes qui ont fait le tour du monde, et s’attache désormais à nouer des partenariats industriels pour l’implanter dans des voitures, des box internet ou des smartphones. Durant cette conversion chez lui à Paris, il nous raconte comment il a transformé sa nature timide pour en faire un atout et aller taper à toutes les portes : de Francis Ford Coppola à David Lynch ou Jay-Z qui deviendra l’un de ses investisseurs, le Frenchy a bousculé tous les codes et levé un total de 150 millions d’euros.Malheureusement, pendent l’enregistrement de cet épisode, nous avons rencontré une difficulté technique qui rendra votre écoute moins fluide qu’à l’habitude. Nous avons tout de même choisi de vous la livrer estimant que le fond, ce qu’il nous a confié, valait la peine d’être entendu.  Merci pour votre compréhension. Merci de nous suivrePour vous aider à vous retrouver, voici les principaux thèmes : 01’32’’ Un moment important pour le marché de l’audio 04’30’’ Devialet est né d’un rêve d’adolescent 07’50’’ La vision d’intégrer la techno partout 11’09’’ La valeur émotionnelle du son  16’47’’ La révolution des enceintes intelligentes 24’20’’ Vers un rachat ou une introduction en bourse ? 35’10’’ Comment Jay-Z, le premier milliardaire du rap, est devenu investisseur 39’16’’ Comment il va à la rencontre des stars à LA 44’40’’ La rencontre avec Angela Ahrendts, patronne des Apple Store 52’42’’ Uber est important pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous 56’33’’ Levée de fonds : le million d’euros qui a tout changé 1h01’14‘’ Trouver sa voix, inventer sa propre méthode 1h02’53’’ Le futur du son, comment il peut soigner ou faire supporter la douleur
like podcast

20 / 28 épisodes
1 2
Scroll to top