Saison 1

0 abonnés
S'abonner
Tous les 15 jours, Elementaire Club propose aux auditeurs une réflexion autour de notre façon de vivre, manger, consommer, travailler, voyager...A travers une série de reportages, partez à la rencontre de femmes et d'hommes qui s'interrogent sur nos modes de vie, partagent leur point de vue et repensent notre quotidien.Découvrez l'expérience du minimalisme, partez en voyage en participant à une initiative locale, initiez vous au zéro déchet, suivez des créateurs, des artisans, des étudiants qui pensent le monde d'aujourd'hui et de demain...Revenez à l'essentiel, prenez part à votre époque.

11 épisodes

25 mars 2019 - 00:42:37
Dans cet épisode, Camille et Bénédicte posent une question qui divise souvent : faut-il arrêter de manger de la viande ?Notre consommation de viande a explosé ces 100 dernières années, pourtant, elle tend à diminuer ces dix dernières années. En 2007, les français mangeaient en moyenne 163g de produit animal par jour, contre 125g en 2016. Pourquoi ?L'élevage animal utilise beaucoup de ressources, quel est le réel impact environnemental ?Quelles sont les motivations des végétariens, vegan ou flexitariens ? Sont-elles écologiques, ou liées à la souffrance animale ?A t-on des carences lorsque l'on cesse de consommer de la viande ? Quelles sont les alternatives qui existent ? Comment opère t-on une transition vers un mode de vie vegan ?Comment nourrira t-on 10 milliards d'humains ? Pourra t-on continuer à consommer de la viande ? Si non, quels sont les nouveaux aliments qui apporteront les nutriments nécessaire à notre santé ?Quel est l'avis des éleveurs ? Que pensent-ils des dérives liées à l'abattage ?Pour répondre à ces questions, Camille a rencontré L214 et l'association végétarienne de France, qui militent pour le véganisme.Puis, elle a demandé à Alexandra Retion, diéteticienne nutritionniste, si notre organisme pouvait se passer de viande.Afin de recueillir le ressenti des éleveurs, elle donne également la parole à Nicolas Girod, secrétaire national de la confédération paysanne.Puis, elle s'est rendue sur un marché de Noël vegan, à la découverte des Nouveaux Affineurs, qui produisent des "faux fromages" et cherchent à concilier gastronomie, végétal et innovation, et apporter des solutions aux nouvelles attentes des consommateurs.Enfin, elle a appelé Pierre Calleja et Alain Guilloux, scientifiques et fondateurs de Odontella, une entreprise qui souhaite bousculer nos habitudes alimentaires en proposant des microalgues comestibles, aux fortes valeurs nutritives, pour pallier au manque de protéines que nous connaîtrons demain. Leur objectif : reproduire le goût du poisson ou du crustacé, avec ces microalgues !Bonne écoute !L’équipe Elementaire Club.-------------------------------------------------------------- Les références de l’épisode :Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Camille DubruelhReportage : Camille Dubruelh- Les intervenants :Elodie Vieille-Blanchard, présidente de l’association végétarienne de France : https://www.vegetarisme.fr/Isis La Bruyère, chargée de campagne pour L214 : https://www.l214.com/Alexandra Retion, diéteticienne nutritionnisteNicolas Girod, secrétaire national de la confédération paysanneNour, cofondateur de “Les nouveaux affineurs” : https://lesnouveauxaffineurs.com/Pierre Calleja et Alain Guillou, fondateur de Odontella : https://www.odontella.com/fr/odontella-accueil/Montage / jingle : Aurélien Ung Musique : Robwalkerpoet - Vary-eyed (ft. airtone)Jardin Bio soutient ce podcast : www.jardinbio.fr/fr/
like podcast

11 mars 2019 - 00:39:59
Dans cet épisode, Bénédicte et Camille traitent d'un sujet d'actualité : le plastique.Le plastique est partout. Bien ancré dans notre quotidien, il semble difficile de s'en passer. Aujourd'hui, nous savons que les déchets plastiques sont une catastrophe écologique. Comment pourrait-on enrayer le problème ?Comment le plastique est-il entré dans nos vie, et pourquoi ? Quel plastique pose réellement problème ?Peut-on s'en passer ? Et surtout, faut-il s'en passer ? Y a t-il des domaines dans lesquels le plastique est véritablement utile ? Le recyclage est-il la solution ?Pourquoi la consigne a t-elle été abandonnée ? Pourrait-on remettre en place ce système ?Nous avons posé toutes ces questions à Richard Thommeret, auteur de l’ouvrage Plastique et Design et responsable de la communication pour l’innovation et la recherche chez Solvay, et Alexandra Ter Halle, chercheuse CNRS en chimie.Yvan Bourgnon, skipper et fondateur de The Sea Cleaners, nous a raconté son combat et donné son point de vue sur la situation actuelle.Puis, nous avons rencontré Xavier, le responsable Ile-de-France de “Jean Bouteille”, une start up qui met en place des systèmes de vrac liquide dans les supermarchés, et remet au goût du jour le principe de consigne.Nous avons également suivi Anouk Lucas, co-fondatrice de la campagne Bye Paille, dans son tour de sensibilisation auprès des restaurateurs à Paris.Enfin, Pauline Imbault nous a ouvert les portes de la Maison du Zéro Déchet à Paris, et donné ses astuces pour réduire le plastique dans sa cuisine et sa salle de bain.Bonne écoute ! L’équipe Elementaire Club. ------------------------------------------------------------- - Les références de l’épisode : Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Camille Dubruelh Reportage : Camille Dubruelh- Les intervenants : Richard Thommeret, auteur de l’ouvrage Plastique et Design et responsable de la communication pour l’innovation et la recherche chez Solvay : https://www.eyrolles.com/Audiovisuel/Livre/plastiques-et-design-9782212137644/https://www.solvay.fr/fr/index.htmlAlexandra Ter Halle, chercheuse CNRS en chimieYvan Bourgnon skipper et fondateur de The Sea Cleaners : https://www.theseacleaners.org/fr/Xavier, le responsable Ile-de-France de “Jean Bouteille” : http://www.jeanbouteille.fr/Anouk Lucas, cofondatrice de la campagne “Bye Paille” France : https://www.facebook.com/ByePaille/Pauline Imbault, coordinatrice de la Maison du Zéro déchet : http://lamaisonduzerodechet.org/Montage / jingle : Aurélien Ung Musique : Jeris - Blind Love Dub
like podcast

25 février 2019 - 00:31:45
Dans cet épisode, Sophie et Camille se penchent sur un sujet qui fascine depuis la nuit des temps : l'amour. Et plus précisément, les rencontres amoureuses.Si l'idée de laisser faire le destin est séduisante, les agences matrimoniales existent depuis des centaines d'années. Avec l'arrivée d'internet, ces dernières ont évoluées, puis les sites de rencontre ont fait leur apparition, juste après les premiers forums de "chat", prémices des applis que nous connaissons aujourd'hui.Tinder, Happn, Bumble, Once... que disent ces applications de notre façon de concevoir l'amour ? Qui sont leurs utilisateurs ? Cherchent-ils tous la même chose ?"Consomme t-on" l'amour ? Certains personnes estiment que les nouvelles générations abandonnent trop rapidement leur couple ou fuient au premier obstacle, est-ce réellement le cas ? Sommes-nous plus exigeants qu'avant ?Si certains utilisateurs(trices) trouvent l'âme soeur sur les applications de dating, d'autres y voient un danger : celui de devenir un(e) éternel(le) instatisfait(e), de chercher toujours "mieux".Nous avons demandé à Nathalie Nadaud-Albertini docteure en sociologie, spécialiste de la téléréalité et des sites de rencontre, de nous donner son avis d'experte sur le sujet. Nous avons également rencontré Didier Rappaport, le co-fondateur d'Happn, l'une de ces applications, qui nous a raconté quelques anecdotes, et donné la parole à Gaëlle et Thomas, des utilisateurs de ces applications. Ils nous ont raconté leurs expériences.Bonne écoute ! L’équipe Elementaire Club. ------------------------------------------------------------- - Les références de l’épisode : Introduction et conclusion : Camille Dubruelh & Sophie Samaille Reportage : Sophie Samaille- Les intervenants : Nadaud-Albertini docteure en sociologie, spécialiste de la téléréalité et des sites de rencontreDidier Rappaport, co-fondateur d'Happn : https://www.happn.com/fr/Les autres applications citées : - Tinder : https://tinder.com/ - Bumble : https://bumble.com/fr/ - Once : https://getonce.com/fr - Grindr : https://www.grindr.com/ - Elite Rencontre : https://www.eliterencontre.fr/ - MarmiteLove : https://www.marmitelove.com/ - Animoflirt : https://www.animoflirt.com/ - Coach : https://coach.dating/Série TV : Black MirrorMontage / jingle : Aurélien Ung Musiques : Fredji - Happy life Amarià - Lovely Swindler Roberro - Confirmation BluesDr Hauschka soutient ce podcast : https://www.dr.hauschka.com/fr_FR/
like podcast

11 février 2019 - 00:30:10
Dans cet épisode, Cassandra et Bénédicte tentent de répondre à une question liée à notre alimentation : vaut-il mieux consommer bio, local ou de saison ? Il est parfois compliqué de combiner les trois, alors que faut-il privilégier en premier ?Que se passe t-il lorsque l'on achète du bio qui vient de loin ? Les critères des labels "agriculture biologique" sont-ils les mêmes pour tous les pays ?Consommer local, est-ce forcément consommer de saison ? À quoi ressemblera l'agriculture du futur ? Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre en ville, alors comment pourra t-on acheminer les denrées alimentaires cultivées à la campagne à tous ces citadins, en réduisant au maximum l'empreinte carbone ?Cassandra a posé ces questions à ses maraîchers, mais aussi à Adeline Cadillon, ingénieure agronome spécialisée dans l'agriculture biologique et fondatrice de l'entreprise Chiche.Elle a également rencontré Juan Arbelaez, chef colombien et ancien candidat de Top chef, désormais propriétaire de 5 restaurants parisiens, tous pensés dans le respect du rythme saisonnier.Enfin, elle a donné la parole à Guillaume Fourdinier, le co-fondateur de la start up Agricool, qui souhaite révolutionner l'agriculture urbaine. Ensemble, ils ont parlé de production locale, mais aussi de saisons, puisque l'entreprise fait pousser des fraises toute l'année, en ville.Bonne écoute ! L’équipe Elementaire Club. ------------------------------------------------------------- - Les références de l’épisode : Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Cassandra de Carvalho Reportage : Cassandra de Carvalho- Les intervenants : Adeline Cadillon, fondatrice de Chiche : http://onestchiche.fr/Juan Arbelaez : http://www.juan-arbelaez.com/Guillaume Fourdinier, co-fondateur de Agricool : https://agricool.co/- Les labels bio évoqués par Adeline Cadillon : Nature & Progès : http://www.natureetprogres.org/ Demeter : http://www.demeter.fr/- Les incroyables comestibles (potagers partagés en ville): http://lesincroyablescomestibles.fr/Montage / jingle : Aurélien Ung Musique : Joakim Karud - Road tripJardin Bio soutient ce podcast : http://www.jardinbio.fr/fr/
like podcast

28 janvier 2019 - 00:36:25
Dans cet épisode, Cassandra et Bénédicte abordent le sujet de l'artisanat. À l'heure de la "quête de sens" globale, de la remise en question quant à nos métiers, l'artisanat attire t-il plus qu'avant ? L'image de l'artisan passionné se levant chaque matin avec la joie de faire quelque chose de ses mains est-elle réelle, ou fantasmée ? Quelle image a l'artisanat en France aujourd'hui ? Nous sommes nombreux à avoir choisi les études supérieures après le lycée, mais en avions tous réellement l'envie ? Pourquoi de plus en plus de jeunes cadres se reconvertissent dans l'artisanat ? Ont-il été mal orientés pendant leur scolarité, ou la vocation est-elle arrivée plus tard ?Pour répondre à nos questions, Cassandra est allée rencontrer Evelyne Cazautets, de la chambre des métiers et de l'artisanat. Elle lui a donné des chiffres sur l'artisanat en France, et sur l'évolution des demandes de formation.Puis, elle a récolté le témoignage de Géraldine, Anne-Sophie et Alexis, tous les 3 anciennement cadres dans des entreprises, aujourd'hui respectivement reconvertis en fromagère, céramiste et ébéniste. Ils lui ont expliqué leur choix, leur parcours, leur reconversion, et donné leur avis sur l'artisanat et l'image que nous en avons.Enfin, Tigrane Seydoux, le co-fondateur de Big Mamma group, nous a ouvert les portes de l'un de ses restaurants. Après des études à HEC, une grande école de commerce, il se tourne avec son associé vers la restauration, avec une véritable passion pour les produits authentiques. Pourquoi avoir fait ce choix, quant ses études le prédestinaient plutôt à d'autres métiers ? Selon lui, l'avenir de l'artisanat repose t-il sur des profils comme le sien, mêlant grandes études, sens du commerce et savoir-faire ?Bonne écoute ! L’équipe Elementaire Club. ------------------------------------------------------------- - Les références de l’épisode : Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Cassandra de Carvalho Reportage : Cassandra de Carvalho- Les intervenants : Evelyne Cazautets, chambre des métiers et de l'artisanat : https://www.artisanat.fr/Géraldine, Anne-Sophie et Alexis, artisans depuis peuTigrane Seydoux, co-fondateur de Big Mamma Group : https://www.bigmammagroup.com/fr/accueilPour participer à un atelier : https://wecandoo.fr/- Articles sur le phénomène des reconversions et l'attrait pour l'artisanat : https://www.telerama.fr/sortir/pourquoi-des-bac5-quittent-leur-metier-a-la-con-pour-conduire-un-food-truck,n5182572.phphttps://lareleveetlapeste.fr/bac-5-6-bullshit-les-metiers-manuels-lavenir-de-la-nouvelle-generation/?fbclid=IwAR3vzOOB3lGFLCDDvFCem4KKRN_uoKryk-ufFi5YKWRg4TA8kixE02jgiQUMontage / jingle : Aurélien Ung Musique : Baoj - Simple LoveDr Hauscka Cosmétiques soutient ce podcast : https://www.dr.hauschka.com/fr_FR/
like podcast

14 janvier 2019 - 00:49:42
Dans cet épisode, Sophie et Bénédicte abordent le sujet de la mode. Aujourd’hui, les nombreuses offres des enseignes textiles nous permettent de trouver des vêtements, une qualité et des prix très différents. Combien ces habits devraient-ils coûter pour être bien produit ? Et que signifie “bien produire ?”Comment en est-on arrivé à une mode jetable, et des collections qui changent tous les mois, nous rendant démodés instantanément ?A t-on perdu la valeur de ces produits, et oublié le rôle premier de nos vêtements, qui est de nous habiller ? Veille t-on encore à leur qualité, pour les conserver le plus longtemps possible ?Nous avons choisi l’exemple du t-shirt, facilement identifiable, pour traiter de ce sujet. Combien sommes-nous prêt(e)s à investir dans un t-shirt ?Nous avons demandé à Danièle Clutier, responsable de l’innovation à l’IFM (Institut Français de la mode), comment la fast fashion avait vu le jour, et quelles en étaient les conséquences aujourd’hui.Puis, nous avons donné la parole à 3 créateurs qui produisent de façon raisonnée : Gaëlle Constantini, Louis Goulet de NOYOCO, et Stéphane Grand-Clément de la marque NUS. Nous avons parlé de circuits courts, de made in France, d’upcycling, de juste prix, de leur vision de la mode, d’environnement et de santé.Enfin, Alex, un étudiant d’ESMOD, une école de mode parisienne, nous a donné son ressenti sur la mode d’aujourd’hui, et expliqué comment il l’appréhendait, en tant que futur styliste.Bonne écoute !L’équipe Elementaire Club.-------------------------------------------------------------- Les références de l’épisode :Introduction et conclusion : Sophie Samaille & Bénédicte HallionReportage : Bénédicte Hallion- Les intervenants :Danièle Clutier, responsable de l’innovation à l’Institut Français de la Mode : http://www.ifm-paris.com/Gaëlle Constantini : https://www.ateliergaelleconstantini.com/Stéphane Grand-Clément, fondateur de NUS : https://vivre-nus.fr/Louis Goulet, fondateur de NOYOCO : https://noyoco.com/Alex, étudiant à l'ESMOD : http://www.esmod.com/- Documentaire : “The true cost”- Autres références :Antifashion : https://www.anti-fashion-project.com/Fashion Revolution : https://www.fashionrevolution.org/- Pour louer des vêtements : Le Closet : https://www.lecloset.fr/- Pour découvrir et tester l’appli que vous permet de scanner vos vêtements pour en connaître la provenance : Cloth Parency : http://www.clothparency.com/Montage / jingle : Aurélien UngMusique : Dj Quads - Living in StereoDr Hauscka Cosmétiques soutient ce podcast : https://www.dr.hauschka.com/fr_FR/
like podcast

1 janvier 2019 - 00:37:24
Dans cet épisode, Gabriel et Bénédicte se demandent si les français délaissent les grandes surfaces, pour retourner chez leurs commerçants de proximité, comme l'épicier, le fromager ou le boucher.Nous observons une certaine méfiance des consommateurs vis-à-vis des géants de l'industrie alimentaire, due à des scandales sanitaires. Celle-ci se matérialise t-elle par une envie de retourner faire ses courses ailleurs ?À l'heure de l'automatisation dans les grandes surfaces, les français cherchent-ils à recréer un lien social en se rendant au marché ou chez les commerçants ?Est-ce plus contraignant et plus cher de faire nos courses chez les commerçants de proximité, comme le faisaient nos grands parents avant l'arrivée des hypermarchés dans les années 60 ? Et quelle place accorde t-on à l'alimentaire dans notre budget aujourd'hui ? Pour répondre à ces questions, nous avons demandé à deux commerçants lyonnais quel était leur ressenti.Bénédicte de Lataulade, sociologue et spécialiste du renouvellement urbain, nous a également donné son avis d'experte sur le sujet. Bonne écoute ! L’équipe Elementaire Club.------------------------------------------------------------- - Les références de l’épisode : Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Gabriel Cnudde Reportage : Gabriel Cnudde- Les intervenants :Nicolas Dorel, épicerie en vrac Bulko, 3 quai Jean Moulin 69001 Lyon Pierre Christen, La Fourmi, 8 rue Terme 69001 Lyon Bénédicte de Lataulade, sociologue- Article sur la part de l'alimentation dans le budget des ménages : https://www.lepoint.fr/societe/la-part-de-l-alimentation-dans-le-budget-des-francais-a-fondu-09-10-2015-1972013_23.phpMontage / jingle : Aurélien Ung Musique : Joakim Karud - Good old days
like podcast

17 décembre 2018 - 00:28:48
Dans cet épisode, Sophie et Bénédicte se sont demandées comment vivent les minimalistes, et s'il s'agissait d'une simple tendance à afficher sur les réseaux sociaux.Nous vivons dans une société qui nous a souvent appris que le bonheur et la réussite passaient par nos possessions : belle maison, voiture de luxe, dernier smartphone... difficile donc de concevoir que la clé du bien-être serait en fait la simplicité et le détachement matériel.Pourquoi trier, et nous débarrasser de nos objets nous fait du bien ? Jusqu'où les adeptes du minimalisme vont-ils dans cette dépossession ? Le minimalisme peut-il réduire la charge mentale ?Pour le savoir, nous avons rencontré Marc Halévy, un philosophe et conférencier qui prône le mode de vie minimaliste.Puis, Armelle, jeune maman, nous a ouvert les portes de son appartement, pour nous faire visiter son intérieur minimaliste.Mino Rakotozandriny, quant à elle, est blogueuse et minimaliste. Elle nous a raconté comment elle est devenue minimaliste, ce que ce mode de vie lui apporte au quotidien, et les difficultés qu'elle rencontre pour ne pas céder parfois, surtout avec 3 enfants !Bonne écoute !L’équipe Elementaire Club.-------------------------------------------------------------- Les références de l’épisode :Introduction et conclusion : Bénédicte Hallion & Sophie Samaille Reportage : Sophie Samaille- Les intervenants :Marc Halévy, conférencier, et auteur du livre “simplicité et minimalisme”Armelle, minimaliste, maman et parisienneMino Rakotozandriny, auteur du livre “Maman Minimaliste” : https://www.mamanminimaliste.fr/- Documentaire : “Minimalism, a documentary about the important things” - Netflix- Autre livres :L'art de la simplicité de Dominique Loreau, aux éditions Marabout Mon défi 30 jours minimaliste de Sioux Berger, aux éditions Marabout- Pour vider son dressing : Le projet 333Montage / jingle : Aurélien Ung Musique : IKSON - REFLECT
like podcast

3 décembre 2018 - 00:35:31
Dans cet épisode, Camille et Bénédicte se demandent combien d'heures nous devrions travailler par semaine, particulièrement en entreprise.En 2018, on parle beaucoup de réduction du temps de travail, de présentéisme, de télétravail... qu'en est-il véritablement, à l'heure des nouvelles technologies ?Si l'on a souvent l'impression de "trop" travailler, culpabilise t-on de partir tôt du bureau lorsque cela se présente ? Les salariés et les cadres peuvent-ils réellement gérer leur temps de travail aujourd'hui ?Nous avons commencé par poser ces questions autour de nous, à des salariés de différents horizons.Puis, Mikaël Salaün, sociologue, et Thomas Coutrot, économiste, nous ont donné leur avis d'experts sur le sujet.Nous avons également demandé à Damien Lorton, qui travaille aujourd'hui dans une SCOP, de nous expliquer son rythme de travail.Enfin, l'un des fondateurs de Pop Chef, une start up spécialisée dans les plateaux repas, nous a parlé de leur système de vacances illimitées pour les employés. Nous avons également recueilli le témoignage de l'un de ses salariés.Bonne écoute !L’équipe Elementaire Club.-------------------------------------------------------------- Les références de l’épisode :Introduction et conclusion : Camille Dubruelh & Bénédicte Hallion Reportage : Camille Dubruelh- Les intervenants :Mikaël Salaün, Fondateur du cabinet d’expertise “Attention travail” : https://attention-travail.fr/Thomas Coutrot, économiste et auteur de “Libérez le travail” : http://www.seuil.com/ouvrage/liberer-le-travail-thomas-coutrot/9782021390377Damien Lorton, expert auprès des comités d’entreprises dans une SCOP (société coopérative)François de Fitte, co-fondateur de Pop Chef : https://popchef.com/- Pour aller plus loin :Livres : Dominique Meda « Travail. La révolution nécessaire » “La semaine de 4 heures” de Timothy FerrissMontage / jingle : Aurélien Ung Musique : DoodleSmug - Anitek
like podcast

18 novembre 2018 - 00:45:38
Dans cet épisode, Camille et Bénédicte se sont intéressées au zéro déchet, ce mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur en France et dans le monde.Combien de kilos de déchets produit-on chaque année ? Quels sont ceux que nous produisons le plus ? Y a t-il une prise de conscience de la part des citoyens quant à nos déchets ? sont les questions auxquelles nous voulions répondre, pour mieux comprendre l’engouement pour le mode de vie zéro déchet.Nous avons donc demandé à Pierre Galio de l’ADEME, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l'énergie, où nous en étions avec nos déchets, et comment nous pourrions les réduire.Nous avons également rencontré Jérémie Pichon, le papa de La Famille Zéro déchet, de nous raconter ce mode de vie, auquel ils ont adhéré depuis 2014 avec sa famille.Anna Gril de World Clean Up Day France, l’association qui a coordonné les actions de ramassage de déchet partout en France le 15 septembre 2018, a fait pour nous le bilan de cette journée.Enfin, Leïla et Meriem nous ont accueilli à la Maison du Zéro Déchet à Paris, et fait découvrir l’un des ateliers qu’il mettent en place chaque semaine.Dans cet épisode, nous avons également parlé de recyclage, de circuits courts et d’économie circulaire.Bonne écoute !L’équipe Elementaire Club.-------------------------------------------------------------- Les références de l’épisode :Introduction et conclusion : Camille Dubruelh Reportage : Bénédicte Hallion- Les intervenants :Pierre Galio, ADEME, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie : https://www.ademe.fr/Jérémie Pichon, La Famille Zéro Déchet : https://www.famillezerodechet.com/ à retrouver également sur Facebook et Instagram : https://www.facebook.com/famillezerodechet/ https://www.instagram.com/famillezerodechet/?hl=frAnna Gril, World Clean Up Day France : https://worldcleanupday.fr/Leïla et Meriem, La Maison du Zéro Déchet : 3 rue Charles Nodier, 75018 Paris http://lamaisonduzerodechet.org/- Les start up :Tributerre : https://tributerre.fr/ Easy compost : http://www.easycompost.org/Montage / jingle : Aurélien Ung Musique : Scratch the Itch - Quincas MoreiraJardin Bio soutient ce podcast : http://www.jardinbio.fr/fr/
like podcast

8 novembre 2018 - 00:01:04
Comme vous, nous nous posons quelques questions sur nos modes de vie, sur notre société qui va vite, sur notre planète qui va mal.Comme vous, nous voulons vivre avec notre époque, profiter du progrès, mais nous pensons que certaines habitudes peuvent être repensées. Pas d’un seul coup, mais petit à petit.Nous sommes 5 : Bénédicte, Cassandra, Sophie, Camille et Gabriel, et tous les 15 jours, nous vous proposerons une réflexion autour de nos modes de vie.Le premier épisode sortira le 19 novembre 2018. Restez connectés, et bienvenue au club !D'ici là, vous pouvez nous suivre sur Facebook : www.facebook.com/elementaireclub/ Et sur Instagram : www.instagram.com/elementaireclub/
like podcast

11 / 11 épisodes
Scroll to top