REELLES

2 abonnés
S'abonner
Bonjour à tous, Je m'appelle Estelle Abbou et je vous souhaite la bienvenue sur REELLES. Avec ce podcast, je donne la parole à celles et ceux qui soignent le monde, l'économie, l'autre et les générations futures. Par leurs actions, leurs entreprises, leurs pensées, leurs oeuvres ou leurs visions, ces hommes et ces femmes contribuent d'une manière ou d'une autre au monde de demain et à celui d'aujourd'hui. Si vous aimez le podcast et que vous voulez me soutenir dans ma démarche, la meilleure manière de le faire est de vous abonner ici et sur Itunes, de mettre 5 étoiles à l'épisode, de le commenter et d'en parler autour de vous, sur les réseaux sociaux et dans la vie réelle. Bonne écoute!

18 épisodes

6 mai 2019 - 00:37:23
En introduction de cet épisode je vais me permettre d’expliquer rapidement sa cause. Une partie de mes ancêtres ne sont pas nés sous ce que l'on nomme "une bonne étoile". Ils sont allés la chercher. Ils sont arrivés d’Afrique du Nord en France, ils ont connu la pauvreté, l’assistance publique pour certains d’entre eux, la misère, les nuits dans le métro, bien souvent le ventre vide, et ce que l’on appelle aujourd’hui la "vie en banlieue". Et puis, ils s’en sont sortis. Ils ont "tordu" le destin. Alors c’est peut être pour ça que je suis particulièrement touchée par l’homme que vous allez entendre et vous allez vite comprendre pourquoi. Il est entrepreneur, ses parents ne sont pas ce que certains appellent malencontreusement « français de souche » et il incarne parfaitement ce que j’appelle l’impact positif réel. Il est généreux, hyper actif, débordant d’énergie et surtout il a un coeur immense et une détermination sans faille à changer le monde qui l’entoure. Avec lui on a parlé d’entrepreneuriat, de travail, des banlieues, de solution locale, de course à pieds, de politique et de l’avenir de la France qui selon lui est un pays ou tout reste à faire si on se responsabilise au niveau individuel. Allez, j’arrête de parler et je laisse la parole au génial entrepreneur Moussa Camara, également patron de l’association Les déterminés.
like podcast

7 avril 2019 - 00:44:05
Seul on va vite, ensemble on va plus loin. C’est une phrase qui me fait penser à la jeune femme que vous allez entendre dans cet épisode pour deux raisons. D’abord en tant qu’amie, car elle est une source d’inspiration, de soutien et un modèle pour moi depuis plusieurs années. Ensuite parce qu’elle a monté sa boite en famille, à savoir Gemmyo. Vous en avez déjà peut être entendu parler, c’est une marque de joaillerie talentueuse et audacieuse qui permet de se créer un bijou semi mesure sur internet. Si vous ne la connaissez pas déjà et que vous tapez son nom sur un moteur de recherche, je pense que vous allez vite comprendre que j’ai la chance de recevoir une star de la tech et du made in France. Pour l’anecdote, l’égérie de Gemmyo c’est un mini chat rose que vous avez peut être aperçu dans le métro ou dans les rues. Pauline et moi on s’est rencontrées à HEC Entrepreneurs et depuis on ne s’est pas quittées. On a pas mal de points communs avec Pauline. On est toutes les deux des filles de parents entrepreneurs, et outre notre amitié sans faille, ce qui nous lie aussi c’est l’amour de l’entrepreneuriat, le gout du risque et de l’effort. C’est aussi en grande partie elle qui m’a donné envie de créer mon podcast.Avec Pauline on a abordé des sujets tels que l’entrepreneuriat en famille et au féminin, Le Gratin, son podcast dans lequel elle reçoit des hommes et des femmes ayant connu le succès dans différents domaines pour partager les clés de leur réussite. On a aussi parlé des solutions pour faire qu’une boite survive au temps, des avantages et des inconvénients de la levée de fonds, de ses sources d’inspiration, de discipline, d'entrepreneuriat, de son mari et associé, de kyste surf ou encore de stoïcisme. Allez maintenant j’arrête de parler et je laisse la parole à la géniale et merveilleuse Pauline Laigneau.
like podcast

25 mars 2019 - 00:56:15
T'as joui? Derrière cette question, un compte instagram qui a bousculé la toile et levé le voile du tabou de la jouissance féminine. A sa source, une jeune femme journaliste, débordante d'intelligence, de vivacité et d'authenticité. C'est une inclassable, une dénicheuse de tendances, une fan absolue de sous culture, une créatrice de contenus, une chercheuse et une experte du questionnement. Cet épisode est à son image, il est foisonnant, on a parlé de plein de choses, de la représentation de la femme sur instagram, de sexualité, de la misogynie, de bactéries, d'auto médication, de microbiote, de biodiversité, d'alimentation, de la nécessité d'être soi et de notre rapport à l'autre et à la peur. Elle voit tout en arborescence, elle fait du bien aux gens en partageant ce qu'elle a sur le coeur, elle est sans filtre, elle est en colère, elle pleure, elle rit, elle assume, elle dérange. Allez, je m'arrête là et je vous laisse découvrir l'interview de la géniale et ingénieuse Dorat Moutot. Bonne écoute!
like podcast

10 mars 2019 - 00:47:18
Jankélévitch dit que la philosophie ne sert à rien, mais qu’elle suppose en revanche une pratique : elle se fait, plutôt qu’elle ne se dit.Mais pour moi la philosophie c’est aussi l'art ultime du questionnement.En cela, elle est forcément liée à la vie de tous les jours et à l’entrepreneuriat.Mon invité est agrégé de philosophie, diplômé de Science Po Paris et d’HEC Paris. Il enseigne la philosophie, il est également auteur d’une dizaine de livres traduits dans une vingtaine de pays.Mes préférés : La planète de sages, co écrit avec Jules, auteur de bandes dessinés,La confiance en soi et les vertus de l’échec.Ces deux livres sont à lire de toute urgence si cela n’est pas déjà fait. Pourquoi et bien parce qu’ils sont utiles. Et vous allez l’entendre, pour dépoussiérer la philosophie afin de le rendre pragmatique, une seule méthode : le travail.Au travers de cette interview j’ai découvert un homme à l’image de son oeuvre, non seulement brillant mais simple et accessibleAlors maintenant, j’arrête de parler, et je laisse la place questionnement avec Charles Pépin.
like podcast

3 décembre 2018 - 00:34:40
Malene Rydahl est Danoise et vit à Paris depuis plus de 20 ans. Elle a connu une carrière de riches et exigeantes expériences en entreprise pendant 18 ans, ce qui lui a permis d’intégrer la liste des « 24 femmes de l’année », établie par l’Express en 2014. A présent, Malene Rydahl se consacre à plein temps à sa nouvelle carrière en tant qu’écrivain, conférencière et executive coach à travers le monde. Son premier livre Heureux comme un Danois publié chez Grasset en avril 2014 s’est vu décerner le prix du Livre Optimiste de l’année. Grand succès en France, il a depuis été traduit en 12 langues dans le monde entier. Son dernier livre Le Bonheur sans illusions, publié en septembre 2017 chez Flammarion, s’attache à déconstruire avec humilité le mirage que peuvent représenter cinq ingrédients bien souvent fantasmés – la beauté, le pouvoir, l’argent, la célébrité, le sexe – dans la quête du bonheur et de l’épanouissement individuel. Cette vocation est issue d’un triste constat : les études sur le sujet montrent qu’une grande majorité de travailleurs ne se sentent pas impliqués dans leur travail. Le mal-être des salariés est la source de nombreux problèmes des entreprises : fort turnover des équipes, arrêts maladie croissants, perte de créativité, d’innovation et de productivité.En tant que conférencière, Malene Rydahl intervient sur le thème du bien-être auprès de nombreuses entreprises et institutions, en France comme à l’international, dans le cadre d’événements internes et publics.Diplômée de l’école de coaching Manning Inspire, à Copenhague, en tant qu’exécutive coach, elle a conçu ensuite un programme de masterclass afin d’approfondir ces conférences. Elle y enseigne comment se construire une solide base de confiance, ainsi que de liberté propre, pour accroître ses responsabilités individuelles et ses performances. Enfin, pour un suivi personnalisé, Malene Rydahl propose des programmes individuels d’executive coaching pour les dirigeants d’entreprise qui souhaitent améliorer l’engagement, le bien-être et la performance de leurs salariés. Source : https://www.malenerydahl.com/fr/accueil/Cet épisode est un bol d'air qui tombe à pic ! Bonne écoute!
like podcast

21 novembre 2018 - 00:30:51
Ca ne se voit pas mais je m'y suis reprise à 10 fois avant de trouver la petite phrase à coller à côté du nom d'Ingrid juste au dessus. Peut être parce qu'elle ne peut pas se définir en si peu de signes. Entrepreneuse à 19 ans, maman de deux enfants, elle a bravé vents et marées sur un bateau, a convaincu les plus grands noms de l'art contemporain, a co fondé Panoply (un service de location de vêtements par abonnement ou acte unique) et elle est également la fondatrice du Mumo, le premier musée itinérant d'art contemporain pour les enfants de France et d'Afrique. Officier des Arts et des Lettres, et Chevalier de l'Ordre National du Mérite, Ingrid Brochard m'a donné une leçon : Si l'envie est là, il faut faire, faire, faire, faire... En la quittant j'avais la pêche ! Et à mon avis, c'est contagieux, alors bonne écoute !
like podcast

4 novembre 2018 - 00:36:51
Avant de commencer cet épisode, je tiens à vous avertir qu'il raconte une expérience violente et peut heurter la sensibilité de jeunes auditeurs et auditrices et également celles de personnes victimes comme Louise. Louise c'est une femme forte qui a accepté de témoigner sur les agressions sexuelles et la violence conjugale qu'elle a du endurer. Elle a eu envie de témoigner pour un seul but : aider les autres victimes. Si c'est votre cas, peut être que vous ne voudrez pas l'écouter et qu'un jour plus tard vous aurez envie de la faire quand vous serez prête. Avec Louise, on a parlé d'emprise, de confiance en soi, de prédisposition à la violence, de manque d'amour, de prédisposition à la violence, d'indépendance financière, de violence verbale, du circuit judiciaire de la femme battue et de maternité. Si vous souhaitez la contacter pour avoir son soutien, elle est joignable par email : [email protected] Bonne écoute.
like podcast

28 octobre 2018 - 00:34:21
Achetez moins. Achetez mieux. Faites que ça dure. Qualité, pas quantité. Tout le monde achète beaucoup trop de vêtements. Vous l'aurez peut être reconnu, ce sont les mots de la créatrice Vivienne Westwood. Je ne dois pas faire figure d'exception en disant que j'ai été passionnée par la mode. Je le suis toujours mais différemment. Récemment, je me suis penchée sur la question de la fast fashion et de notre rapport à la consommation de vêtements. J'ai voulu essayer de comprendre qui les fabriquait, ce qu'il y avait derrière en termes humains, écologiques et économiques. Trouver des experts du sujet c'est pas forcément évident en France en tout cas, et j'ai la chance d'avoir été mise en relation avec la Julia Faure que vous allez entendre dans cet épisode. Elle a 30 ans, elle est ingénieure agronome de formation (AgroParisTech) et elle a un master en étude de genres de l'université Autonoma de Madrid. Si vous tapez son nom sur internet vous verrez certaines de ses interventions et je pense qu'elles ne vous laisseront pas indifférents. En 2016 elle a co fondé Loom, une marque de vêtements les plus durables possibles comme elle dit qui a pour ligne directrice de préserver l'humain et l'écologie. Dire juste qu'elle s'intéresse à l'industrie de la mode et du textile, c'est un peu léger. Elle une obsession Julia : rendre public tout ce qui ne tourne pas rond dans cette industrie. Elle lutte contre l'obsolescence programmée de nos vêtements. Si j'ai fait appel à elle ce n'est pas pour parler de sa marque, mais de sa démarche, de sa philosophie entrepreneuriale et de son point de vue d'ingénieure sur la mode. Il y a énormément de vérités qui font un peu peur dans cet épisode. C'est cash, il n'y a pas de marketing et pas de bullshit. Si comme moi vous avez envie d'un point de vue argumenté et chiffré sur l'état de l'industrie de la mode et particulièrement de la fast fashion, cet épisode est pour vous ! Bonne écoute!
like podcast

28 octobre 2018 - 00:34:21
Achetez moins. Achetez mieux. Faites que ça dure. Qualité, pas quantité. Tout le monde achète beaucoup trop de vêtements. Vous l'aurez peut être reconnu, ce sont les mots de la créatrice Vivienne Westwood. Je ne dois pas faire figure d'exception en disant que j'ai été passionnée par la mode. Je le suis toujours mais différemment. Récemment, je me suis penchée sur la question de la fast fashion et de notre rapport à la consommation de vêtements. J'ai voulu essayer de comprendre qui les fabriquait, ce qu'il y avait derrière en termes humains, écologiques et économiques. Trouver des experts du sujet c'est pas forcément évident en France en tout cas, et j'ai la chance d'avoir été mise en relation avec la Julia Faure que vous allez entendre dans cet épisode. Elle a 30 ans, elle est ingénieure agronome de formation (AgroParisTech) et elle a un master en étude de genres de l'université Autonoma de Madrid. Si vous tapez son nom sur internet vous verrez certaines de ses interventions et je pense qu'elles ne vous laisseront pas indifférents. En 2016 elle a co fondé Loom, une marque de vêtements les plus durables possibles comme elle dit qui a pour ligne directrice de préserver l'humain et l'écologie. Dire juste qu'elle s'intéresse à l'industrie de la mode et du textile, c'est un peu léger. Elle une obsession Julia : rendre public tout ce qui ne tourne pas rond dans cette industrie. Elle lutte contre l'obsolescence programmée de nos vêtements. Si j'ai fait appel à elle ce n'est pas pour parler de sa marque, mais de sa démarche, de sa philosophie entrepreneuriale et de son point de vue d'ingénieure sur la mode. Il y a énormément de vérités qui font un peu peur dans cet épisode. C'est cash, il n'y a pas de marketing et pas de bullshit. Si comme moi vous avez envie d'un point de vue argumenté et chiffré sur l'état de l'industrie de la mode et particulièrement de la fast fashion, cet épisode est pour vous ! Bonne écoute!
like podcast

21 octobre 2018 - 00:36:26
Surveille tes pensées car elles deviennent tes mots, surveille tes mots car ils deviennent tes actes et surveille tes actes car ils deviennent ton caractère. Je ne sais plus qui est à l'origine de cette maxime mais j'ai le sentiment qu'elle est assez d'actualité. L'idée de l'interview qui suit m'est venue de l'écoute des mots/maux du moment : D'un côté on entend: Bienveillance, transparence, empathie, authenticité, slow economie, slow food, intelligence émotionnelle, leader sensible. Et de l'autre : Burn out, brown out, dépression, droit à la déconnexion, infobésité ou encore charge mentale. A côté des mots, il y a des chiffres : - 6 entreprises sur 10 sont confrontées à une hausse de l'absentéisme depuis 2 ans. C'est le résultat d'une étude menée auprès de 312 sociétés par l'association Référentiel de l'absentéisme. - Et on estime qu'1 personne sur 5 a souffert ou souffrira d'une dépression au cours de sa vie en France. Alors je ne veux pas plomber l'ambiance mais je me suis récemment demandée si toutes ces injonctions au bonheur et au bien être, qui vont des plans RSE des entreprises aux publicités en passant par la littérature, étaient, pour de vrai, possibles dans la vie réelle. Est ce qu'on a les bonnes informations sur le fonctionnement du corps humain? Est ce qu'on a les bons outils, les bons moyens pour atteindre cette fameuse ambition théorique du bonheur?Pour tenter de comprendre un peu mieux les choses, j'ai eu envie de donner la parole à une invitée - légitime - sur le lien fondamental entre la psychologie et la santé. Il s'agit du Docteur Nathalie Rapoport Hubschman. Il y a quelques mois j'ai assisté à une de ses conférences et j'ai aimé son approche scientifique qui repose sur des faits vérifiables. Elle a un parcours assez impressionnant : Elle est médecin et psychothérapeute formée aux thérapies cognitives. Elle s'est spécialisée en psychologie de la santé et en médecine comportementale. Elle a été chercheur associé à Stanford et plus récemment au sein d'un institut affilié à Harvard. Elle a dirigé un service de psychologie médicale dans un centre hospitalier en Israel. Elle a aussi 10 ans d'expérience dans l'approche psychologique des problèmes d'infertilité. Elle pratique la méditation de pleine conscience, les thérapies humanistes et intègre à son travail d'autres courants comme la psychologie positive et les approches psychodynamiques. Vous l'aurez compris, l'interview qui va suivre n'est pas celle d'une unième apprentie en développement personnel mais bien celle d'une femme scientifique qui va autant intéresser les hommes que les femmes. Elle a écrit deux livres que je vous recommande vivement https://nathalierapoporthubschman.com/livres/ Mon coup de coeur est celui sur les barrières invisibles dans la vie d'une femme. Dans cette interview on a parlé de chamanisme, du lien entre le corps et l'esprit, du capital bonheur génétique, de la vie de couple et d'intelligence émotionnelle. Alors maintenant, j'ai assez parlé et je laisse place à mon invitée Docteur Nathalie Rapoport Hubschman.
like podcast

14 octobre 2018 - 00:50:51
Ce que vous allez écouter est un épisode un peu spécial. Pour mieux vous expliquer les choses, j'ai envie de vous raconter une histoire vraie. Je suis passionnée par l'écrit, l'information et les médias depuis toujours. A une époque j'ai failli racheter un journal. Un titre de presse que je lisais depuis sa création en 2009. Pour la première fois, j'avais entre les mains un journal qui n'objectivait pas la femme mais s'adressait à son cerveau. Une sorte de troisième voix entre les féminins et les news généralistes. Libertaire, sarcastique et transgressant toutes les règles de la presse féminine. Je n'en pouvais plus de refermer les journaux bourrés de pub en me disant que je n'étais pas assez belle, que mon armoire devait toujours se remplir plus, que je devais perdre 3kgs avant l'été ou m'acheter 3 rouges à lèvres par mois. D'ailleurs le nom de ce podcast c'est une réaction par rapport à un titre que vous connaissez tous. A bon entendeur.Sa baseline était plus féminine du cerveau que du capiton. Ce journal c'est Causette. Vous n'en avez peut être jamais entendu parler mais il a défrayé la chronique dans le milieu de la presse indépendante alors que toute le secteur de la presse papier vivait une grande crise. Quand on dit presse indépendante ca veut dire deux choses : ne dépend pas d'un groupe de presse et/ou ne dépend pas de la publicité mais de ses abonnés. Et ses abonnés à Causette ils ont été plus de 22.000. Le journal a atteint des scores de diffusion et de vente absolument fous et un chiffre d'affaires de l'ordre de 3M d'euros. Et puis, en 2016 patatra. Le journal a été placé en redressement judiciaire. Fin 2017, je travaillais sur un plan de reprise et j'ai eu envie de retrouver l'âme du journal. Les personnes qui en étaient à l'origine et qui incarnait ce projet hors du commun. C'est ainsi que j'ai rencontré la femme extraordinaire que vous allez entendre s'exprimer. Elle est co fondatrice du magazine. Elle fait partie de ses femmes qui sont non seulement inspirantes, libres, puissantes, authentiques et surtout drôles ! Aujourd'hui, un an après le mouvement metoo et le redressement judiciaire du titre , j'ai eu envie de revenir aux sources de l'impact positif qu'il a été à il y a 10 ans. Car oui, cette femme, classée par Slate comme l'une des plus influentes de France, avec une équipe formée d'hommes et de femmes, elle a fait bouger les lignes du réel par sa vision d'un féminisme inclusif et non excluant. Et en cela elle a contribué à faire évoluer la place des femmes dans notre société.Pour la petite anecdote, on a enregistré l'épisode chez elle. Si vous sentez des différences dans le niveau sonore c'est juste parce que Liliane quand elle s'exprime elle est passionnée donc elle a pas mal bougé. Sur la table du salon il y avait un petit apéritif, des jus de fruits frais et des fortune cookies. Vous savez ces petits gâteaux avec un message dedans. Le mien c'était une citation de Voltaire : " Rien ne se fait sans un peu d'enthousiasme" Et bien, je peux vous garantir une chose, quand vous aurez écouté cet épisode vous allez en avoir de l'enthousiasme. Je pense aussi que vous allez être surpris par sa vision, qu'elle va vous donner envie de réfléchir et surtout je crois qu'elle va vous faire rire. On a parlé de plein de choses dans cet épisode, de l'époque Charlie Hebdo, de presse, d'information, de culture, de vibration féminisme, de l'amour pour nos hommes, de migration, d'énergie et de chocolat. Allez maintenant, j'ai assez parlé, place à mon invitée, la cofondatrice du magazine Causette, Madame Liliane Roudière.
like podcast

7 octobre 2018 - 00:33:10
DOROTHEE CONTOUR PDG de JEM Jewellery Ethically Minded by Estelle
like podcast

3 septembre 2018 - 00:35:33
Hervé le Treut, climatologue by Nora et Estelle
like podcast

2 septembre 2018 - 00:26:00
Concilier le business et le sens. L'économie et le bien commun. Ou encore la rentabilité financière et l'impact social positif. Parler de ça aujourd'hui à des économistes ou à des financiers peut provoquer des débats sans fin. Et bien vous allez pouvoir vous en rendre compte, notre invité prouve que c'est possible. Il a travaillé avec des personnalités comme Romano Prodi ou encore Hillary Clinton. Il est allé convaincre Leonardo Di Caprio ou encore Charlize Theron. Il est diplômé d'HEC, titulaire d'un mastère en affaires publiques de Sciences Po et il a été élu Young Global Leader par le World Economic Forum. En fin de compte c'est un peu un golden boy version économie positive. A travers cette interview vous allez découvrir beaucoup de choses et notamment que l'on mesurer un impact social d'entreprise selon des critères très objectifs, tout comme on le fait pour mesurer une rentabilité financière. Alors maintenant, assez parlé et place à notre invité Nicolas Hazard, fondateur d'INCO un catalyseur des startups green et sociales.
like podcast

2 septembre 2018 - 00:05:52
Concilier le business et le sens. L'économie et le bien commun. Ou encore la rentabilité financière et l'impact social positif. Parler de ça aujourd'hui à des économistes ou à des financiers peut provoquer des débats sans fin. Et bien vous allez pouvoir vous en rendre compte, notre invité prouve que c'est possible. Il a travaillé avec des personnalités comme Romano Prodi ou encore Hillary Clinton. Il est allé convaincre Leonardo Di Caprio ou encore Charlize Theron. Il est diplômé d'HEC, titulaire d'un mastère en affaires publiques de Sciences Po Et il a été élu Young Global Leader par le World Economic Forum En fin de compte c'est un peu un golden boy version économie positive A travers cette interview vous allez découvrir beaucoup de choses et notamment que l'on mesurer un impact social d'entreprise selon des critères très objectifs, tout comme on le fait pour mesurer une rentabilité financière Alors maintenant, assez parlé et place à notre invité Nicolas Hazard, fondateur d'INCO un catalyseur des startups green et sociales.
like podcast

11 août 2018 - 00:35:33
Canicule en France fin juillet, vague de chaleur au Canada et au Japon, froid polaire en Europe fin février, le climat nous en fait voir de toutes les couleurs, et il préoccupe.Contrairement à ce que l'on peut penser, vous allez découvrir que tout ne se passe pas dans l'atmosphère, mais en grande majorité dans l'océan. Puisque le climat est un domaine qui recoupe de nombreuses sciences, on a voulu reprendre les bases, pour cet épisode, en faisant appel à un expert du sujet.Notre invité est professeur à Polytechnique et à la Sorbonne, membre de l'Académie des sciences, et spécialiste du climat. Il est en ce moment ultra sollicité, et pourtant entre deux interviews pour des chaînes de télévision nationales, il a accepté de répondre à nos questions.Alors maintenant, assez parlé, et place à notre invité: Hervé Le Treut.
like podcast

6 juillet 2018 - 00:22:24
Pour cet épisode, on reçoit un homme avec lequel on aborde des sujets qui parlent à tout le monde : lien social, solidarité et avenir.Pour aller plus loin:- des infos sur Nathan Stern: https://about.me/nathan.stern - Peuplade: https://www.lebonbon.fr/paris/news/peuplade-la-communaute-de-ton-quartier/
like podcast

6 juillet 2018 - 00:22:24
Pour cet épisode, on reçoit un homme avec lequel on aborde des sujets qui parlent à tout le monde : lien social, solidarité et avenir.Pour aller plus loin:- des infos sur Nathan Stern: https://about.me/nathan.stern - Peuplade: https://www.lebonbon.fr/paris/news/peuplade-la-communaute-de-ton-quartier/
like podcast

18 / 18 épisodes
Scroll to top