Quoi de Meuf

241 abonnés
S'abonner
Une conversation générationnelle et intersectionnelle sur la pop culture. Aux commandes : Clémentine Gallot co-créatrice de la newsletter du même nom. Une discussion déjantée et sans tabou, où l’on prendra Beyoncé très au sérieux.

149 épisodes

9 mai 2021
« La sororité est un choix où le pouvoir individuel abdique au profit d’une force collective bientôt prête à l’action », expliquait Chloé Delaume dans Sororité. Se réunir pour mieux combattre le patriarcat en mettant de côté nos différences de classes et de races : c’est ce que veut la sororité. D’où vient le terme de “sororité” ? Qui en fait partie ? Comment a-t-il évolué dans le temps en fonction des mouvements sociaux ? Existe-il une condition commune aux femmes, comme le défend la poétesse Robin Morgan ? Clémentine Gallot et Emeline Amétis nous éclairent sur cette notion pour plus de sororité. Les références entendues dans l’épisode :  Chloé Delaume, Sororité, Points Féminismes (2021) Chloé Delaume, Mes bien chères soeurs, Fiction & Cien (2019) Laurent Filippi, “Les femmes, «épine dorsale» du Black Panther Party”, Franceinfo (2018) Black Cultural Archives, “The Black Women’s Movement”, OWAAD Pamphlet (1978) Robin Morgan, Sisterhood is powerful: An Anthology of Writings from the Women's Liberation Movement, Random House USA Inc (1970) Emilie Brouze et Rémi Noyon, “Au fait, d'où vient cette "sororité" sans cesse invoquée par Marlène Schiappa ?”, L’OBS (2018) Iona Cîrstocea, “La « sororité » à l'épreuve : pratiquer l'internationalisme féministe au lendemain de la guerre froide”, Cairn (2015) Bell Hooks, Sisterhood: Political Solidarity between Women, Sage Publications Inc (1986) Alice Coffin, Le génie lesbien, Grasset (2020) Viviane Albenga et Johanna Dagorn, “Après #MeToo : Réappropriation de la sororité et résistances pratiques d’étudiantes françaises”, Cairn (2019) Amanda Michel, “Black Sisterhood Is Helping Women Get Through This Moment in History”, Cosmopolitan (2020) Rhaina Cohen, “What If Friendship, Not Marriage, Was at the Center of Life?”, The Atlantic (2020)  Aminatou Sow et Ann Friedman, Big Friendship: How We Keep Each Other Close, Simon & Schuster (2020) Chloé Delaume, Le coeur synthétique, Seuil (2020) La Leçon, le podcast sur l’art d’échouer, épisode 84 - Pénélope Bagieu “Je ne ferai plus jamais passer un mec avant ma pote”, Pauline Grisoni (2021) Emma Donada et Anais Condomines, “Pourquoi le «HuffPost» a-t-il dépublié une tribune sur les femmes trans ?”, Libération (2020)  Maïlis Rey-Bethbeder, “Marre de la fraternité et de la sororité ? Essayez l’adelphité”, Elle (2021) Estelle-Sarah Bulle, Là où les chiens aboient par la queue, Liana Lévi (2018) Hélène Guinhut, “Sororité à toutes les sauces : progrès ou overdose ?”, Elle (2021) La newsletter Sorocité, “Sororcité au choeur des féminismes” Le podcast Sorociné de Pauline Mallet, Amandine Dall’omo et Laura Enjovly  Sois belle et tais-toi, de Delphine Seyrig (1977)  Le Club des ex, de Hugh Wilson (1996) Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (2019) Thelma et Louise, de Ridley Scott (1991) Better things, de Louis C.K. et Pamela Adlon (2016) Notre petite soeur, de Hirokazu Kore-eda (2014) The Wild, de Steve « Spaz » Williams (2006) Sister Sister, de Fred Shafferman, Kim Bass et Gary Gilbert (1994) Charmed, d' aAron Spelling (1998) Les filles du Docteur March, de Greta Gerwig (2019) Daughters of The Dust, de Julie Dash (1991) L’album de Vitaa, Amel Bent et Camélia Jordana, « Sorore »  Audre Lorde, Zami, une autre façon de dire mon nom (1982) Audre Lorde, Sister Outsider (2018) Marion Zimmer Bradley, Chroniques de Ténébreuse (1981) Mourning, march and celebration, de Claire Zaniolo (2020) La série Veneno, de Javier Ambrossi et Javier Calvo (2020) Why Are You Like This ? de Mark Samual Bonanno, Naomi Higgins, Humyara Mahbub (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, rédaction en chef: Clémentine Gallot .Journaliste chroniqueuse: Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

2 mai 2021
« Quand la connexion s’établit, tout est relié et converge vers un moment d’émotion partagée, vers une affinité créatrice qui arrime chaque personne à un présent vécu comme une expérience collective », peut-on lire sur la quatrième de couverture du nouvel ouvrage de Kae Tempest. Alors que le secteur culturel souffre depuis l’arrivée de la crise sanitaire, et que le mot « connexion » est sur toutes les lèvres, l’artiste livre une réflexion personnelle sur la créativité et ce qui la nourrit dans son dernier ouvrage. Anne-Laure et Clémentine l’ont lu, et nous en parlent dans cet épisode court. Les références entendues dans l’épisode : Kae Tempest, Connexion, L’olivier (2021) Dorian Lynksey, « Kate Tempest: ‘I engage with all of myself, which is why it’s dangerous’ », The Guardian (2017) Florence Noiville, « Les grandes espérances de Kate Tempest », Le Monde (2018) « CARTE BLANCHE - Kae Tempest lit un extrait de « Connexion » son nouveau livre », Boomerang, France Inter (2021)  Kae Tempest, Ecoute la ville tomber, traduit en français par Madeleine Nasalik, Rivages (2018) Kae Tempest, « Let them eat chaos » (2017)  Kae Tempest, Les nouveaux anciens, traduit en français par D’De Kabal et louise Bartlett,  L’Arche (2017) Carl Gustav Jung, Le Livre Rouge, L’Iconoclaste (2011) Stephen King, Ecritures: mémoires d’un métier, traduit en français par William Olivier Desmond, Le livre de poche (2003)  Zadie Smith, Intimations, Penguin Books (2020)  Laurie Andersonne est une artiste expérimentale et musicienne américaine. Elle est connue pour ses performances multimédia. Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Thibault Delage à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Lecture, réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

25 avril 2021
Les débats sur la non-mixité font rage en ce moment, et depuis plusieurs années. Ces événements consistant à retrouver ses pair.e.s dans un espace safe semblent en déranger plus d’un.e. Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi s’intéressent à l’histoire de cette pratique, ses origines et ses bienfaits.   Les références entendues dans l’épisode :  Mélanie Rostagnat, « Régionales en Île de France: Audrey Pulvar assure avoir « une adversaire », « c’est la droite et Valérie Pécresse », BFMTV (2021) Les invités de Médiapart « Organisation féministes, LGBT, syndicales, nous soutenons tous les modes de lutte antiraciste », Médiapart (2021) La Poudre, épisode 38 - Anne Hidalgo, Lauren Bastide, Nouvelles Ecoutes (2018) Joao Gabriell, « Les comparaisons entre la « non mixité femmes » et la « non mixité racisée » ne sont pas pertinentes », Le blog de Joao (2016) Joao Gabriell, « Festival Nyansapo: dépasser le débat sur la non mixité et recentrer la discussion sur le racisme », Le blog de Joao (2017) Pauline Verduzier, « Quels sont ces clubs de « gentlemen » qui n’acceptent pas les femmes ? », Madame le figaro (2015) « Les béguines, une communauté de femmes féministes au Moyen Âge! », Paris Zig Zag Christine Delphy, « La non-mixité: une nécessité politique », LMSI (2017) Alban Jacquemart et Camille Masclet « Mixités et non-mixités dans les mouvements des années 1968 en France », Clio (2017) Camille Bordenet, « A la Nuit debout, les réunions non mixtes des féministes font débat », Le Monde (2016) Association Les Effrontées, co-fondée par Fatima Ben-Omar en 2012. Paul-Arthur Jean-Marie, « Non mixité: faut-il parfois exclure les hommes du combat féministe? », Les Inrocks (2017) Dear White People, de Justin Simien (depuis 2017) I May Destroy you, de Michaela Coel (depuis 2020) A Black Lady Sketch Show, de Robin Thede, HBO (2019)  Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins (2020)  Le groupe de musique The Supremes, actif de 1959 à 1977 Le groupe de musique The Crystals, actif dans les années 1960 Le groupe de musique Spice girls, formé en 1994 Le Statement festival est imaginé en 2018 par la féministe suédoise Emma Knyckare. Il s’agit d’un festival de musique exclusivement réservé aux femmes   Les soirées « La Bringue », concept imaginé par la Youtubeuse Clarisse Luiz (@Clarification)  S.O.S Fantômes, de Paul Feig (2016) Ocean’s 8, de Gary Ross (2018) Les Flingueuses, de Paul Feig (2013) Karim Kattan, Le palais des deux collines, Elyzad (2021) Wendy Delorme, Viendra le temps du feu, Cambourakis (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

18 avril 2021
Depuis la fermeture des salles de cinéma, l’équipe de Quoi de Meuf attendait impatiemment de pouvoir reparler de 7eme art.. En attendant la réouverture, Clémentine Gallot et Pauline Verduzier se penchent, dans ce nouvel épisode, sur le film Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins, disponible en DVD et VOD.  Les références entendues dans l’épisode :  Wonder Woman, de Patty Jenkins (2017) Wonder Woman 1984, de Patty Jenkins (2020) Birds of prey, de Harley Quinn (2020) Black Widow, de Cate Shortland (2021)  Monster, de Patty Jenkins (2003) Jill Lepore, The Secret History of Wonder Woman, Scribe Publications (2014) Dwight Garner, « Her Past Unchained », The New York Times (2014) «  ‘‘My Wonder Women’’ : l’histoire méconnue d’une super-héroïne féministe », Le Point (2018) Cédric Dumaine, « William Moulton Marston, le psy féministe à l’origine de Wonder Woman », France Bleu (2021) Sara Century, « The queer history of Wonder Woman and the Amazons », Syfy (2021) Annabelle Gasquez, « Wonder Woman, et les limites du féminisme marketé », Deuxième page (2017) Big, de Penny Marshall (1988) Bridgerton (titre français: La Chronique des Bridgerton), de Chris Van Dusen et Shonda Rhimes, Netflix (2020) Princess Weekes, « Patty Jenkin’s Disappointing Response to Criticism of Body-Swapping Storyline in Wonder Woman 1984 », The Mary Sue (2021) Black Panther, de Ryan Coogler (2018) Captain Marvel, de Anna Boden et Ryan Fleck (2019) Briana Lawrence, « I’m Sorry I Can’t Even Enjoy Barbara Minerva’s Obvious Girl Crush on Diana Prince in WW84 Because Barbara Deserves Better », The Mary Sue (2020) Mad Max : Fury Road, de George Miller (2015) Thunder force, de Ben Falcone (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Pauline Verduzier. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

11 avril 2021
Le « féminisme-washing » est un processus utilisé par plusieurs entreprises. Leur but ? Mettre en avant une pensée et des messages féministes sans pour autant y adhérer, à des fins mercantiles. Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau s’intéressent aux liens entre publicité, capitalisme, entreprises et féminisme: comment reçoit-on ces messages? Quels en sont leurs effets ?  Les références entendues dans l’épisode :  Léa Lejeune, Féminisme Washing, Seuil (2021) La société VINCI est une multinationale des concessions et de la construction. Le nom de l’action mise en place en 2010: « Pour aux yeux »  L’association Breast Cancer Association et son site thinkbeforeyoupink Stephan Dahl, « The rise of pride marketing and the curse of ‘pink washing’ », The conversation (2014) La campagne Dove, pensée par l’agence Ogivly: “Real beauty” La campagne d’Always et de l’agence Publicis: “Like a girl” Sara Casaus, « Did Emily Weiss foster a culture of racism at Glossier? », Film daily (2020) Margaux Krehl, « Business: Assiste-t-on vraiment à la chute de la « girlboss » ? », Vanityfair (2020) L’association Les Chiennes de Garde est fondée le 8 mars 1999. Son site: chiennesdegarde.fr « Image de la femme: Il y a toujours du sexisme à vendre », L’humanité  L’agence fondée en 2012 par Christelle Delarue: Mad & Women.  L’association fondée par Christelle Delarue: Les Lionnes La campagne l’Oral sur l’agisme: « The non issue »  La newsletter Les Glorieuse est fondée par Rebecca Amselem  Le spectacle de Laurent Sciamma: Bonhomme  Martin Winckler, C’est mon corps, L’Iconoclaste (2020) Le magazine Causette a été fondé en 2009, par Gregory Lassus-Debat et Gilles Bonjour. Le magazine Madmoizelle a été fondé en 2005 par Fabrice Florent. Le magazine Bitch Media a été fondé en 1996 par Andi Zeisler Andi Zeisler, We were Feminists Once: From Riot Grrrl to CoverGirl®, the Buying and Selling of a Political Movement, PublicAffairs (1ère édition, 2016) Alexandra Rae Hunt, « Selling Empowerment: A Critical Analysis of Femvertising », Boston College University Libraries (2017) La Déferlante est une revue trimestrielle, fondée par Marie Barbier, Lucie Geffroy, Emmanuelle Josse et Marion Pillas. Le premier numéro est sorti en Mars 2021.  The bold Type, de Sarah Watson (depuis 2017) Morgan Noll « Aisha Dee Is Pushing for More Diversity on ‘The Bold Type’ After Controversial Storyline », HelloGiggles (2020) Chaïma Tounsi-Chaïbdraa, « Blackwashing: pourquoi la diversité dans les séries et les films fait-elle encore débat? », Allociné (2020) Sophie Slater, « Don’t blame Beyoncé for the harsh lives of garment makers », The Guardian (2016) Buffy the vampire slayer, de Joss Whedon (1997-2003) Emily in Paris, de Darren Star, Netflix (depuis 2020)  Girlboss, de Kay Cannon (2017) « Editorial: Netflix must do more to promote proper feminism », The Charlatan (2020) It’s a Sin, de Russell T Davies, Canal+ (2021) Mathilde Forget, De mon plein gré, Grasset (2021) Madame Claude, de Sylvie Verheyde, Netflix (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

4 avril 2021
Bir Başkadır (Ethos en Français) est une série turque d’Ali Farkhonde et Berkan Oya diffusée en 2020 sur Netflix. Prenant pour toile de fond la ville d’Istanbul, Bir Başkadır s’ouvre sur Meryem, une employée de maison qui commence un travail thérapeutique pour soigner ses inexplicables évanouissements. A partir de son histoire, la série brosse le portrait de plusieurs personnages féminins contrastés. Clémentine Gallot et Emeline Amétis vous font découvrir cette série Netflix.  Les références entendues dans l’épisode : Bir Başkadır (Ethos en Français), de Ali Farkhonde et Berkan Oya (2020)  Masum, de Berkun Oya (2017) Raphaël Boukandoura, « Décryptage. ‘’Ethos’’: la série phénomène qui brosse le tableau d’une Turquie au bord de la crise de nerfs » , Courrier International (2020)  Nicolas Cheviron, « Yigit Bener: ‘‘ Si ‘Bir Baskadir’ déchaîne les passions, c’est parce qu’elle touche tous les clivages de la société turque » , Télérama (2021) Ariane Bonzon, «  ‘‘ Bir Başkadır ’’, la serie turque de Netflix que les français seraient bien avisés de regarder », slate (2020) Ayak, « La Convention d’Istanbul sauve des vies », Hypotheses (2020) « Inquiétude. La Turquie se retire de la convention d’Istanbul, « un jour de fête pour les maris violents » », Courrier International (2021) « 69 Bir Başkadır avec Solene Poyraz », Histoire en séries, Youtube (2021) Nuri Bilge Ceylan est un cinéaste et photographe turc.  Orhan Pamuk est un écrivain turc, lauréat, notamment du prix Nobel de littérature en 2006.  En Thérapie, de Eric Toledano, Olivier Nakache, Laetitia Gonzalez (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu  et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

28 mars 2021
Sur internet, la pornographie est accessible à tous-tes. Que disent ces films de notre société? Existe-t-il une pornographie féministe ? Comment la définir ? Clémentine Gallot et Pauline Verduzier tentent de répondre à ces questions dans ce nouvel épisode de Quoi de Meuf.  David Artavia, « Meet the Gay Publisher Behind ‘Playgirl Magazine’s Bold Relaunch », Out (2021) « Relations sexuelles: le porno, principale source d’information des jeunes adultes américains », La Dépêche (2021) Pierre Nicolas L’Olive, « Dans le porno, le coronavirus contamine aussi », Huffingtonpost (2020) Deep Throat (Gorge Profonde), de Gerard Damiano (1975)  Snuff, de Michael et Roberta Findlay (1975) Andrea Dworkin, Pornography: Men Possessing Women, Plume (1991) La performance d’Annie Sprinkle: « A Public Cervix Announcement »  Pornocratie, d’Ovidie, sur (2017) Hot girls wanted, de Jill Bauer et Ronna Gradus (2015) Hot girls wanted : turned on, Ronna Greadus, Rashida Jones, Jill Bauer (2017) Robin d’Angelo, Judy, Lola, sofia et moi, Goutte d’Or (2018) Vincent Vantighem, « Jacquie et Michel: Le parquet de Paris ouvre une enquête pour « viols » et « proxénétisme » », 20 minutes (2020)  « Exploitation sexuelle d’actrices porno: un producteur réputé incarcéré » La Dépêche (2021)  « Les français, les femmes et les films X » , IFOP (2012)  Laura Bell, « Women Tell Us Why They Prefer Porn with No Women », Vice (2019) Sous la direction de Juliette Rennes, Encyclopédie critique du genre, La Découverte (2016) « Le porno féministe selon la réalisatrice Anoushka », Brut (2021)  Quentin Girard, « Portrait, Lucie Blush. Rougir de plaisir », Libération (2015) My body my rules, d’Emilie Jouvet (2017) The Bitchhiker, d’Olympe de G. (2016)  We are the Fucking World, d’Olympe de G. (2017) Une dernière fois, d’Olympe de G. (2020)  The Elegant Spanking, de Maria Beatty (1995) The Black Glove, de Maria Beatty (1996) Amanda Chatel, « 8 Places To Watch Ethical Porn That Focuses On Female Pleasure », Bustle (2018) Nina Hartley, « Reflections of a feminist porn star » (1992) Rebecca Whisnant, « « But What About Feminist Porn ? » : Examining the Work of Tristan », Sage Journals (2016)  Gabrielle Kassel, « ‘Feminist’ and ‘Ethical’ Erotic Content Has Gone Mainstream - but Is It Legit? », Heathline (2020)  Amanda Cawston, « The feminist case against pornography: a review and re-evaluation », Tandfonline (2018)  « Des professionnels du porno préparent une « charte déontologique » du X, une première », Le Monde (2020)  Lsd, la série documentaire, « épisode 1: A quoi servent les Porn studies ? Le porno à bras le corps », Perrine Kervran, France Culture (2018) Florian Vörös, Désirer comme un homme: Enquête sur les fantasmes et les masculinités, La Découverte (2020)  Claire Potter, « Not Safe for Work: Why Feminist Pornography Matters », Dissent Magazine (2016) Elsa Dorlin, Sexe, genre et sexualités, Presses universitaires de France (2008)  « 4 ways you can find ‘ethical porn’ », Daily dot (2020)  Splash, « Peut-on révolutionner le business du porno », Nouvelles Ecoutes (2020)  « Hazel Mead Is Illustrating Sex and Periods From A Female Perspective », The Art Gorgeous (2019)  The Sex Factor, de Buddy Ruben (2016) The Nice Guys, de Shane Black (2016) The Girl next door, de Luke Greenfield (2004) Zack et Miri font un porno de Kevin Smith, de Kevin Smith (2012)  Le Pornographe de Bertrand Bonello (2001) Mégane Choquet, avec Médiapart « Harcèlement: avant Adèle Haenel, le témoignage de Noémie Kocher, victime de Jean-Claude Brisseau », Allocine (2019) Un couteau dans le coeur, de Yann Gonzales (2018)  The Deuce, de David Simon et George Pelecanos , OCS (2017-2019) Mutantes, de Virginie Despentes (2009)  Rhabillage, d’Ovidie (2011)  Lisa Mandel, Mathieu Trachman, La Fabrique pornographique, Casterman (2016) Mathilde Ramadier, Camille Ulrich, Corps Public, Faubourg (2021)  Marie Kirschen, Anna Wanda Gogusey, Herstory. Histoire(s) des féminismes, La ville brule (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Pauline Verduzier. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

21 mars 2021
En 2020 est publié le premier roman de l’états-unienne Raven Leilani, Luster, traduit par la suite en français et publié sous le titre Affamée. L’histoire est celle d’Edie, une jeune Afro-Américaine, ayant décroché un poste dans l'édition mais dont le parcours semble toujours entravé par quelqu'un de plus respectable ou de plus "blanc" prêt à prendre sa place. Les lecteur-ice-s suivent sa rencontre avec Eric, un homme blanc plus âgé qu'elle, avec qui elle entame une aventure torride et ambiguë.  Dans cet épisode, Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi s’intéressent à ce premier roman, aussi sulfureux que dérangeant, dans lequel Raven Leilani dresse un tableau acerbe des liens sociaux et raciaux dans l'Amérique contemporaine.  Les références entendues dans l’épisode: Raven Leilani, Affamée, Le cherche midi (traduction par Nathalie Bru, 2021). Le roman en version originale: Raven Leilani, Luster, Farrar, Straus and Giroux (2020) Zadie Smith est une écrivaine anglaise. Elle écrit son premier roman à 21 ans, White Teeth (Sourires de loup), par Claude Demanuelli. « Interview with Raven Leilani », Reading Women (2020) Ocean Vuong est poète, essayiste et romancier vietnamo-américain. Son premier recueil Burnings, paraît en 2010.  Il publie en 2019 son premier roman On Earth We’re Briefly Gorgeous (Un bref instant de splendeur)  Dolly Alderton est une journaliste anglaise. Son premier ouvrage, Everything I know about love (Tout ce que je sais sur l’amour), est publié en 2018.  Sally Rooney est une écrivaine irlandaise. Son premier roman Conversations with Friends (Conversations entre amis) paraît en 2017. Girls, de Lena Dunham (2012-2017)  Fleabag, de Phoebe Walle-Bridge (2016-2019) Bret Easton Ellis est un écrivain, nouvelliste, réalisateur et scénariste américain.  Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçue et présenté par Clémentine Gallot avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Lecture, réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

14 mars 2021
Quelles images vous viennent en tête lorsque l’on parle de jeux vidéo ? Un geek ? Des femmes dévêtues qui se battent entre elles ? un univers peu inclusif ? Heureusement pour nous, le monde du jeu vidéo représente tout autre chose grâce à une industrie qui a su évoluer avec son temps.  Alors, les jeux vidéo sont-ils plus inclusifs ? Clémentine Gallot et Emeline Amétis vous donnent la réponse.  Les références entendues dans l’épisode :: « « ‘‘Fortnite’’, c’est terrible »: l’inquiétude de Brigitte Macron sur les jeux vidéo », Le Point (2021) « Les jeux vidéo, un bienfait pour la santé mentale en période de confinement? », France 24 (2020)  « Jeux vidéo: une activité en plein essor en France », J.Chamoulaud franceinfo (2020)  « Trois décennies de visibilité des personnages LGBT+ dans les jeux vidéo, Komitid (2020) « Serie, Les filles aux manettes - E02 Des filles de pixels », Anarkia docs science/Quantique, Youtube (2020) « Ces gamers qui préfèrent les avatars féminins », The conversation (2020) Bryan Lawver, « Overwatch’s Idea Of diversity Could Use Some Work », Screenrant (2019) Julien Barthet, « Insolite: Mitopia (switch) interdit aux moins de 18 ans en Russie! », Le Mag jeux high-tech (2021)  « Un homme trans dans le nouveau jeu « Tell me why », Xbox Game Studios (2019) « Les français et le jeu vidéo », L’essentiel du jeu vidéo, SELL (novembre 2020)  « Les filles aux manettes - #Gamergate » Arte Creative, sur Facebook (2018) Terriennes, Isabelle Mourgere avec AFP, « Scandale de harcèlement sexuel chez Ubisoft: une « culture d’entreprise » à revoir », Tv5Monde info (2020)  Nora Bussigny, « Vidéo. La description d’un des personnages du jeu vidéo « Assassin’s Creed: Valhalla » déplaît à certains défenseurs des personnes handicapées », Le Point Culture (2020) Taylor Lorenz, Kellen Browning, « Dozens of Women in Gaming Speak Out About Sexism and Harassment », NY times (2020)  Rachel E. Greenspan « 200 allegations of sexual misconduct in gaming were revealed in a recent spreadsheet. Streamers say it reflects sexism they face every day », Insider (2020)  Becca Caddy, « ‘I was always told I was unusual’: why so few women design video games », The Guardian (2020) Patricia Hernandez, « You Can Thank Women For Dragon Age 3’s Lack Of Creepy Sex Plot », Kotaku (2012) Les comptes, assos à suivre:  @Mar_Lard Next Gaymer: la première association pour les geeks et gamers LGBT+ francophones Le collectif AfroGameuses L’asso Women in Games Feminist Frequency sur Youtube et sous forme de podcast  Sous la direction de Fanny Lignon, Genre et jeux vidéo, Presses universitaires du Midi (2015)  Camille Regache, « Jeux vidéo, le genre version bêta », Camille #16, Binge (2021)  Les filles aux manettes, de Sonia Gonzalez, Arte (2016) Ready player one de Steven Spielberg (2018)  Halt and catch fire, de Christopher Cantwell, Christopher C. Roger, AMC (2014-2017) 1UP, de Kyle Newman, Buzzfeed (à venir)  Black Mirror, de Charlie Brooker, Netflix (depuis 2011) : épisode « Stricking Vipers » (premier épisode de la saison 5)  Tomb Raider, de roar Uthaug (2018) Resident Evil, de Capcom (2002-2021)  Mortal Kombat, de Simon McQuoid (2021)  The Witcher, de Lauren Schmidt Hissrich, Netflix (depuis 2019) @lawrens_shyboi à suivre sur Instagram Sinead Gleeson, Constellations: éclats de vie, La table ronde (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçue et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

7 mars 2021
Dans l’imaginaire collectif, le nom de Valerie Solanas est trop souvent associé à celui d’Andy Warhol. Pourtant, Valérie Solanas a été chercheuse, dramaturge, travailleuse du sexe, queer et une féministe révolutionnaire. Elle est l’autrice d’un manifeste féministe radical, SCUM Manifesto publié pour la première fois en 1967.  À l’occasion de sa réédition, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau reviennent sur la postérité de ce texte et sur l’histoire de son écrivaine.  Les références entendues dans l’épisode :  Valérie Solanas, SCUM Manifesto, Mille Et Une Nuits (réédition 2021) Théa Rojzman, Juan Bernado Muñoz Serrano, Scum, la tragédie Solanas, Glénat (2021) Sara Stridsberg, La faculté des rêves, Le livre de poche (2011) Didier Jacob, « J’ai tué Andy Warhol », Bibliobs (2009) American Horror Story: Cult (saison 7), de Ryan Murphy et Brad Falchuk (2017) Lauren Bastide est une journaliste française, créatrice du podcast La Poudre chez Nouvelles Ecoutes. Elle signe la postface de la réédition du SCUM Manifesto.  Colette Guillaumin (1934-2017) est une sociologue, militante antiraciste et féministe française. Elle est l’autrice de L'Idéologie raciste, genèse et langage actuel, Paris/La Haye, Mouton, 1972, et Sexe, Race et Pratique du pouvoir. L’idée de Nature, Paris, Côté-femmes, 1992 I want a dyke for president, poème de Zoe Leonard Helen Zahavi, Dirty week-end, Libretto (2019)  Boulevard de la mort, de Quentin Tarantino (2007) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Lecture, montage, réalisation et coordination Ashley Tola.
like podcast

28 février 2021
Spoiler : non !  Le confinement a conduit beaucoup de personnes à arrêter de se maquiller. D’autres ont continué, par habitude, pour se créer un rituel ou pour faire des visios. Lorsqu’on s’intéresse au féminisme, on peut s’interroger sur la place du maquillage dans nos vies. Entre injonctions et empowerment, quels rapports existent entre genre, classe, race et maquillage ? Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi en discutent dans ce nouvel épisode. Les références entendues dans l’épisode :  Florence Porcel, Pandorini, J-C Lattès (2021) Vincent Bresson, « Le port du masque aura-t-il raison du maquillage? », Slate (2020) Catherine Rollot, « « Je fais juste mes yeux »: le Covid-19 va-t-il démaquiller les femmes? », Le Monde (2021)  Elsa Gambin, « La Covid-19 n’aura pas la peau du maquillage », Marie Claire (2021)  « Emancipation et maquillage », Pas son genre, Giulia Foïs, France Inter (2020) Lille Lettré, « l’hygiène et le maquillage de l’Antiquité à nos jours », 2015 Mona Chollet, Beauté Fatale, La Découverte (2012) Martine Court, « La construction du rapport à la beauté chez les filles pendant l’enfance: quand les pratiques entrent en contradiction avec les représentations du travail d’embellissement du corps » dans Sociétés et Représentations, Cairn Info (2007)  Amanda Mull, « The Best Skin-Care Trick Is Being Rich: Don’t rub the money directly on your face », The Atlantic (2019) Clément Arbrun « Peut-on porter du rouge à lèvres et être féministe? », Terra Femina (2020) Marion Braizaz, « Le « problème » de la beauté: quand la sociologie s’intéresse au travail esthétique de soi », Strathèse Beverly Skeggs, Marie-Pierre Pouly, Anne-Marie Devreux, Des femmes respectables: Classe et genre en milieu populaire, Agone (2015) Héloïse Famié-Galtier, « Le « blackfishing », le dernier phénomène inquiétant sur Instagram », Puretrend (2018) Véronique Barreau, javaispasvu.com  La Youtubeuse ElsaMakeup  « Maquillage pour homme: la beauté enfin pour tous? », Elle Belgique (2019) Sara Radin, « Five LGBT people on what makeup means to them », Dazed (2018) Quinn Rhodes, Edwige Sainte Marie, « Comment le rouge à lèvres m’a aidé-e à explorer mon identité de genre », Refinery29 (2020)  Riley R.L, « Beauty Brands Want to Sell Queer Expression, But It Shouldn’t Be for Sale », Teen Vogue (2019)  Catherine Monnot, Petites filles d’aujourd’hui, Autrement (2009) Esther Newman, « How make-up tutorials became gen z’s favorite form of TikTok activism », Daze digital (2021)  Elena Scappaticci, « Avec YouTube, « à 12 ans, elles sont déjà plus expertes que nous en maquillage », Slate (2018) The Office, de Greg Daniels, Paul Lieberstein et Ricky Gervais, NBC (2005-2013) Rachida Brahim, La race tue deux fois, Syllepse (2021)  Anna Wiener, L’étrange vallée, Globe (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçue par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu . Réalisation, Montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

21 février 2021
Skam est initialement une série norvégienne, créée en 2015, écrite par Julie Andem, diffusée sur la chaîne NKR. Elle suit la vie quotidienne d’adolescent-e-s à Oslo. Devenue l’un des programmes les plus vus de l’histoire de la NRK, la série Skam s’est étendue, et a été adaptée dans divers pays, notamment en France. Dans cet épisode court, Pauline Verduzier et Clémentine Gallot s’intéressent à sa septième saison, disponible en ligne sur Francetv Slash. Les références entendues dans l’épisode : Skam (France), de Nils Raout et David Hourrège (saison 1 à 7) puis de Deborah Hassoun et Shirley Montsarrat (saison 7)  Skam (Norvège) de Julie Andem, NKR (depuis 2015) Emilie Lemoine, L’adolescence made in USA: sexe, genre et conservatisme dans les séries pour ados, Hermann (2016)  Clémentin Gallot, « Skam »: du Bergman pour adolescents », Libération (2017) Bande de filles, de Céline Sciamma (2014)  « Le déni de grossesse: « un phénomène rare et mystérieux » », Libération (2009) Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019) Hartley, coeurs à vif, de Ben Gannon, Network 10 (1994-1999) Freaks and Geeks, de Paul Feig, NBC (1999-2000) Dawson’s Creek, de Kevin Williamson, WB (1998-2003) Sofia, de Meryem Benm’Barek (2018) La Brindille, d’Emmanuelle Millet (2011) Lol, de Lisa Azuelos (2009) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

14 février 2021
Les questions liées aux handicaps sont souvent oubliées lorsque l’on parle de race, de classe de genre…Dans ce nouvel épisode, Clémentine Gallot et Anne-Laure Pineau retracent l’histoire des luttes des personnes en situation de handicap et à leur représentation dans la pop culture.  Les références entendues dans l’épisode : Hélène Chevallier, « poussé par une pétition, le Sénat envisage de revoir l’attribution de l’allocation Adulte Handicapé », France Inter (2021) Derrick Bryson Taylor, « For the Deaf, Social Distancing Can Mean Social Isolation », New York Times (2020) Romane Pellen, « Les cours à distance, à double tranchant pour les étudiants handicapés », Le Monde (2020) Caroline Vinet, « Avec le coronavirus, la percée de la langue des signes à la télévision », Slate (2020) Charles Gardou (dir.), Handicap, une encyclopédie des savoirs: des obscurantismes à de Nouvelles Lumières, Eres (2014) Yann Lastennet, « Mobilité: les deux tiers des personnes handicapées ont des difficultés à se déplacer », France Bleu Maine (2020) Marina Carlos, Je vais m’arranger: comment le validisme impact la vie des personnes handicapées (2020) Lucy Webster, « The Politics of Being Me », BuzzFeed (2017) Le site Ecoute violence femmes handicapées Elsa Maudet, « Femmes handicapées: plus concernées par les violences et moins protégées », Libération (2020)  Charlotte Puiseux, « Handicap + Queer = Crip », Les Ourses à plumes (2018) Anne-Claire Orban, « Burn-out, handicap et racisme: témoignage », BePax (2019) La rubrique « Voyager en fauteuil roulant » sur le blog Roulettes & sac à dos d’Audrey Barbaud Handiplanet est un guide de voyage collaboratif et social pour les voyageur-euse-s à mobilité réduite. Il a été fondé par Mélina et Emmanuel Kouratoras.  Les disability advocates / militant.e.s handicap à suivre: Nakia Smith (@itscarmay sur Tik Tok)  BASL: Black American sign language La journaliste américaine Melissa Blake. Elle a été victime de harcèlement en ligne et a écrit un message aux parents qui utilisent son visage pour faire pleurer leurs enfants sur tiktok.  La Youtubeuse Elsa Make up L’actrice porno Marie Léa Kinka  La photographe japonaise Mari Katayama La chorégraphe et danse thérapeute Angelina Bruno  L’avocate Elisa Rojas, hôtesse du blog Aux marches du palais Le Youtubeur Alistair - H Paradoxae L’illustrateur Freaks  Arielle Zipporah (@coffeespoonie sur instagram)  Matthieu (@vivreavec_ sur Instagram et Twitter)  Alice Wong, la créatrice du disability visibility project (@disability_visibility sur instagram) Le collectif handiféministe Les Dévalideuses (@LesDevalideuses sur Twitter et Instagram) « Féminismes et handicaps: les corps indociles (19) », Un podcast à soi, Charlotte Bienaimé  Le collectif Irrécupérables, fondé en 2018 (@CIrrecuperables sur twitter)  Julie Dachez, Mademoiselle Caroline, La différence Invisible, Delcourt (2016) Le site « Zinzin zine: boîte à outils pour les luttes des personnes psychiatrisées »  La mannequin britannique Ellie Goldstein  Vincent Bresson, « Le « cripping up », ou le malaise des handicapés joués par des valides à l’écran », Slate (2020) Judith Chetrit, « Le cinéma, presque’intouchable pour les handicapés », Slate (2011)  Ramy, de Ari Katcher, Ramy Youssef et Ryan Welch, Hulp (depuis 2019) Deaf U, de Nyle DiMarco, Netflix (depuis 2020) Elisa Rojas, Mister T & moi, Marabout (2020) Goldie Goldbloom, Division avenue, traduction par Eric Chédaille, Christian Bourgois éditeur (2021) Marie Dubois, Un bébé si je peux, Florent Massot (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Anne-Laure Pineau. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Mixage Laurie Galligani. Montage, réalisation et coordination par Ashley Tola.
like podcast

7 février 2021
La vengeance m’appartient de Marie NDiaye est un thriller psychologique, inspiré de l’histoire de Fabienne Kabou, mère infanticide. Le roman dialogue avec des préoccupations actuelles : la mémoire traumatique, les soupçons d’inceste, la parole des victimes, les femmes en situation de précarité et l’emprise du mariage. Clémentine Gallot et Emeline Ametis en discutent dans ce nouvel épisode court.  Les références entendues dans l’épisode : Marie NDdiaye, La vengeance m’appartient, Gallimard (2021)  L’heure bleue, « Fureurs féminines avec Marie Ndiaye », France Inter (2021) Nedjma Bouakra, Marie-Laure Ciboulet, Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties, Série Fabienne Kabou, épisode 2 « Une femme sous influence », France Culture (2019) Saint-Omer, d’Alice Diop (prochainement)  Blandine Guettier, Sylvain Berdah, Annick Le Nestour, Introduction dans Enfances et Psy (2009) Elisabeth Philippe, « Marie Ndiaye: « ça ne me dérange pas d’avoir des intérêts malsains » », Nouvel Obs (2021) Marie NDiaye, Les grandes personnes, Gallimard (2011) Marie NDiaye, Rosie Carpe, Editions de Minuit (2001) Marie NDiaye, Trois femmes puissantes, Gallimard (2009) Andreea-Madalina Neamtu Voicu, « Regards prismatiques des personnages de Marie Ndiaye (Comédie classique et Ladivine) » Otsium Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Émeline Ametis. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique . Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

31 janvier 2021
Qu’il s’agisse de quelques verres pour l’apéro, d’ouvrir une bouteille pour les grandes occasions, ou encore de boire à outrance et le plus vite possible pour épater les autres, l’alcool a une place très importante dans notre société. Alors que certain·e·s pratiquent le « dry January » (un mois sans consommer de boisson alcoolisée), d’autres se servent peut-être un verre de vin à la fin d’une dure journée. Dans ce nouvel épisode, Clémentine et Pauline s’intéressent à la relation qu’entretiennent les femmes à l’alcool et sa représentation dans la pop culture.  Les références entendues dans l’épisode : Camille Kouchner, La familia grande, Seuil (2021) Chambre 2806: L’affaire DSK, de Jalil Lespert, Netflix (2020) La fille sur le canapé, un podcast d’Axelle Jah Njiké, Nouvelles Écoutes (2020) Stéphanie Braquehais, Jour Zéro, Iconoclaste (2021) Claire Touzard, Sans alcool, Flammarion (2021) Alix Strauss, « ‘Vodka in Your Coffee Cup’: When Pandemic Drinking Goes Too Far », New York Times (2020)  « Ninkasi : Déesse sumérienne de la bière et de l’alcool », Anguille sous roche (2019)  Sascha Cohen, « No Unescorted Ladies Will Be Served », Daily Jstor (2019)  Dans un café, dit aussi L’absinthe, d’Edgar Degas, huile sur toile peinte entre 1875 et 1876  Les œuvres du peintre Toulouse-Lautrec (1864-1901) Émile Zola, L’Assommoir, 1877  Ouvrage collectif de Delphine Dulong, Erik Neveu et Christine Guionnet, Boys don’t cry! Les coûts de la domination masculine, Presses universitaires de Rennes (2012) : Troisième partie « Injonctions et prix à payer pour des masculinités plurielles », chapitre intitulé « Privilèges et coûts de la masculinité en matière de consommation d’alcool » Camille Wernaers « Femmes et alcool : une longue histoire de stéréotypes », rtbf.be (2020)  Laurent Karila, L’alcoolisme au féminin : en finir avec les tabous. S’en sortir, Leduc. S Pratique (2020)  Clémentine Maligorne et AFP agence, « Alcool : chez les femmes, ce sont les cadres qui boivent le plus » , Le Figaro (2018)  Pauline Fréour, « L’instagrameuse mystère était… en campagne contre l’alcool », Le Figaro santé (2016)  Le site dryjanuary.fr Dr Muriel Salmona, « L’analyse de la mémoire traumatique et des autres symptômes psychotraumatiques : une technique thérapeutique et médico-légale au secours des droits des victimes de viol pour obtenir soins, justice et réparations », Mémoire traumatique (2020)  Jerry Carino, « Why are lesbians drinking so much? », Eu app  Skam, de Julie Andem, NRK (2015)  Renée Greusard, Enceinte tout est possible, J-C.Lattès (2016) Renée Greusard, « Zéro alcool pendant la grossesse. Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles », Nouvel Obs, Rue 89 (2017) Renée Greusard, « Un peu d’alcool pendant la grossesse, c’est risqué ? Les études ne concordent pas », Nouvel Obs, Rue 89 (2017) @Payetonpinard sur Instagram Olivier Joyard, « Sexisme et agressions sexuelles dans le milieu du vin : trois victimes témoignent », Les Inrockuptibles (2017)  Julie Miller, « Olivia Pope’s Red-Wine Habit Scrutinized by The New York Times », Vanity Fair (2014) « 10 Celebrities Who are Sober Women », Avalon Recovery Society  Annick Cojean, « Virginie Despentes: ‘‘cette histoire de féminité, c’est de l’arnaque’’ », Le monde (2018) Desperate Housewives, de Bob Daily et Marc Cherry, ABC (2004-2012) The Real Housewives, émission de télé-réalité, produit par Scott Dunlop (depuis 2006)  Le journal de Bridget Jones, de Sharon Maguire (2001) Sex and the City, de Darren Star, HBO (1998-2004) Insecure, de Issa Rae et Larry Wilmore, HBO (depuis 2016)  The Bold Type, de Sarah Watson, Freeform (depuis 2017) Scandal, de Shonda Rhimes, ABC (2012-2018) The Flight Attendant, de Steve Yockey, HBO Max (depuis 2020)  The L Word: Generation Q, de Ilene Chaiken, Kathy Greenberg et Michele Abbott, Showtime (depuis 2019) Britni de la Cretaz, « ‘The L word: Generation Q’ Stumbles Over a Alcoholism Storyline - Again », Bitch Media (2020) Skins, de Jamie Brittain et Bryan Elsley, Channel (Grande-Bretagne), (2007-2013) Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019) Projet X, de Nima Nourizadeh (2012)  The Hangover, de Todd Philips (2009)  Pire Soirée, de Lucia Aniello (2017) Girls Trip, de Malcolm D. Lee (2017) Clémence Michallon, La dernière fois que j’ai cru mourir c’était il y a longtemps, Editions IXE (2020) Soul, de Pete Docter et Kemp Powers (2020)  L’ABCD de l’égalité est un programme d’enseignement français proposé par Najat Vallaud-Belkacem (2013) Les associations évoquées dans l’épisode : Vinifilles, un bataillon au féminin engagé dans la viticulture en Occitanie  Les Fa’Bulleuses de champagne  Femmes de vin  Œnologouine Quoi de meuf est une émission de Nouvelles Écoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Pauline Verduzier Générique et réalisation : Aurore Meyer Mahieu Enregistrement : Adrien Beccaria au studio l’Arrière Boutique Mixage : Laurie Galligani Coordination : Ashley Tola
like podcast

24 janvier 2021
Merci aux box à cuisiner HelloFresh de soutenir Quoi de meuf et rdv sur hellofresh.fr/quoidemeuf pour bénéficier de 20€ de réduction sur vos 2 premières commandes avec le code QUOIDEMEUF. À Londres, pendant la Régence, Daphne Bridgerton, fille aînée d'une puissante dynastie, est censée se trouver un mari, mais la concurrence est rude et ses envies sont ailleurs. Tel est le synopsis de “La Chronique des Bridgerton, nouvelle série de Chris Van Dursen, produite par Shonda Rhimes et disponible sur Netflix. Depuis le 25 décembre 2020, date de sa sortie, on estime que la série a été regardée par 63 millions de foyers abonnés pendant le premier mois de diffusion. Clémentine Gallot et Kaoutar Harchi ont pris le temps de regarder “La Chronique des Bridgerton” et reviennent pour nous sur cette série qui fait beaucoup parler d’elle.  Les références entendues dans l’épisode : La chronique de Bridgerton, de Chris Van Dusen et Shonda Rhimes, Netflix (depuis 2020) Julia Quinn, La chronique de Bridgerton, traduit par Cécile Desthuilliers et Edwige Hennebelle (J’ai lu, 2021) Black-ish, de Kenya Barris, Abc (depuis 2014) Grey’s Anatomy, de Shonda Rhimes, Abc (depuis 2005) Scandal, de Shoda Rhimes, Abc (2012-2018)  Hot Chocolate Nutcracker: Casse-noisette revisité, de Oliver Bokelberg, Netflix (2020) Tess Kornfeld, « Shonda Rhimes’s Shows on Netflix: Guide to Every Shondaland Project Streaming Service », Glamour (2021) Isabel Wilkerson, The warmth of other suns (2010) Virgin River, de Sue Tenney, Netflix (depuis 2019) Yasmine Modestine, Noires mes blanches, blanches mes noires: les figures féminines noires ou métisses au théâtre de Cléopâtre à Ourika, l’Harmattan (2020) Chloé Friedmann, « Regé-Jean Page, le duc d’Hastings qui fait chavirer « La Chronique des Bridgerton » », Madame Le Figaro (2020)  Amina Chagar, « La chronique des Bridgerton: la vraie reine Charlotte était-elle noire? », Madmoizelle (2020) McKenzie Jean-Philippe, « Bridgerton Doesn’t Need to Elaborate on Its Inclusion of Black Characters », The Oprah Magazine (2020) Outlander, de Ronald D. Moore, Netflix (2014) I May Destroy You, de Michaela Coel, HBO (depuis 2020) Pauline Weiss, Morgane Giuliani, « « La Chronique des Briddgerton »: la scène de viol conjugal qui pose problème », Marie Claire (2021) Audrey Fournier, « Pause séries: « La Chronique des Bridgerton », cachez ce viol que je ne saurais voir », Le Monde ‘2021) Jane Austen est une femmes de lettres anglaise. Elle est notamment l’autrice de Pride and Prejudice (1813), roman ensuite adapté sur grand écran depuis 1938.  Bridget Jones’s Diary, de Helen Fielding (1996) Hedy Phillipss, « 20 Steamy ‘Bridgerton’ Tweets About Simon the Duke That Explain Everyone’s Thirst », Hello Giggles (2021) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Réalisation, montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

17 janvier 2021
Merci aux box à cuisiner HelloFresh de soutenir Quoi de meuf et rdv sur hellofresh.fr/quoidemeuf pour bénéficier de 20€ de réduction sur vos 2 premières commandes avec le code QUOIDEMEUF. Habité depuis des dizaines de milliers d’années puis envahi par les colons français et britanniques à la fin du XVIème siècle, le territoire québécois a derrière lui un passé douloureux. Aujourd’hui pourtant, le Québec est, dans l’imaginaire collectif, plus progressiste que la France et considéré par certain-e-s comme la terre promise de l’exil féministe. Qu’en est-il réellement? Clémentine en discute avec Émeline dans ce nouvel épisode.   Les références entendues de l’épisode : Camille Kouchner, La familia grande, Seuil (2021) « Premières Nations », L’encyclopédie canadienne  Erin Blakemore, « Canada’s Long, Gradual Road to Independence », History Stories (2018) « Jusque’à ce qu’il n’y ait plus un seul Indien au Canada », Facing History and ourselves Anne-Marie Yvon, « Réconciliation avec les Autochtones à Montréal: enthousiasme et questionnement », Radio Canada (2020) « Front de libération des femmes du Québec », Wikipédia, L’encyclopédie libre Diane Lamoureux, « Les ambivalences du féminisme québécois face au discours postcolonial », Département de science politique, Université Laval (Québec) Jean-Louis Bordeleau, « Idle No More Québec, cinq ans plus tard », Radio Canada (2017) François Marmouyet, « #MoiAussi: Le roi du rire Gilbert Rozon accusé d’agressions sexuelles », France 24 (2017) Marie-Eve Maheu, « #AgressionNonDénoncée: des victimes brisent le silence », Radio Canada (2014) Hélène Jouan, « « Féminisme du lynchage » ou « éclatant continuum »: la seconde vague de #metoo au Québec », Le Monde (2020) Francis Dupuis Déri, La crise de la masculinité: autopsie d’un mythe tenace, Eds du Remue-Menace (2018) Bénédicte Magnier, « La mort de Joyce Echaquan au Québec réveille le débat sur le racisme », Huffpost (2020)  Sylvie Braibant, « Stérilisation forcée des femmes des Premières nations au Canada: la taille optimale d’une famille selon les autorités », Information tv5 monde (2017) Betty Ann Adam, « Saskatchewan women pressured to have tubal ligations », Saskatoon Star Phoenix (2015)  « Quand la police est une menace pour les femmes autochtones de Val-d’Or », Radio Canada (2015) Catherine François, « Au Québec, des femmes autochtones brisées par des agressions sexuelles et par l’absence de justice », Information tv5 monde (2016) « Nos femmes et nos filles sont sacrées, Rapport provisoire, l’enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (2014) Lucile Bellan, Thomas Messias, « Polytechnique, le massacre qui fascine encore ceux qui ont la haine des femmes », Slate (2017) Sarah Labarre, « Le Québec, une société matriarcale? », Urbania (2014) Mélodie Nelson, « Papa, Maman, j’étais escorte », Urbania (2020) « Le Bulletin des cousins », un podcast de Garance et Julio Mendy (2020) « Ferry, traversée érotique » un podcast de Catherine Lavoie, Radio Canada (depuis 2018) Emilie, la passion d’une vie, de Jean Baudin et Fernand Dansereau (1990) La femme de mon frère, Monia Chokri (2019)  Crazy, de Jean-Marc Vallée (2006) Une colonie, de Geneviève Dulude-De Celles (2019) Antigone, de Sophie Deraspe (2020) Aline, de Valérie Lemercier (2021) Féminin, féminin, de Chloé Robichaud (2014)  Amours d’occasion, d’Eva Kabuya (2020) Gabrielle Roy, Bonheur d’occasion, Boréal (1976) Nelly Arcan, Putain, Seuil (2002) Marie-Eve Thuot, La trajectoire des confettis, ed. Du Sous-sol (2020) Michel Rabagliatti, la série de bd Paul, La Pastèque  Mirion Malle, C’est comme ça que je disparais, La ville brûle (2020 Julie Delporte, Journal, L’agrume (2014) Vinca Petersen, No system, Vinca Petersen (2020)  Mum de Stefan Golaszewski, BBC two (2016) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu et présenté par Clémentine Gallot et Emeline Amétis. Mixage par Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Adrien Beccaria à l’Arrière Boutique. Montage, réalisation et coordination Ashley Tola.
like podcast

10 janvier 2021
Merci aux box à cuisiner HelloFresh de soutenir Quoi de meuf et rdv sur hellofresh.fr/quoidemeuf pour bénéficier de 20€ de réduction sur vos 2 premières commandes avec le code QUOIDEMEUF. La transidentité est une thématique encore timidement traitée à l’écran. En 2020, Sébastien Lifschitz a pourtant rassemblé 1,5 millions de spectateurs devant son documentaire intitulé Petite Fille disponible jusqu’au 30 janvier sur Arte.. Dans ce film, on suit Sasha de ses 7 à 8 ans, une année où elle affirme petit à petit son identité à l’école, hors du cercle familial. Dans ce QDM de poche, Clémentine et Anne-Laure partagent leurs avis sur Petite Fille et reviennent sur le travail de Sébastien Lifschitz. Les références de l’épisode : Petite fille, de Sébastien Lifschitz, 2020  La filmographie de Sébastien Lifschitz :  Wild side, 2004 Bambi, 2013 Les vies de Thérèse, 2017 Les invisibles, 2012 Adolescentes, 2020 Tomboy, de Céline Sciamma, 2011 Girl, de Lukas Dhont, 2018 Le Refuge est une fonction ayant pour objet de prévenir l’isolement et le suicides des jeunes LGBT+ de 14 à 25, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rupture familiale.  David Perrotin et Rouen Tanguye, « Suivi défaillant des jeunes LGBT, équipes « humiliées »: la direction du Refuge gravement mise en cause », Médiapart (2020) Louise Thomann, « Emotion au lycée Fénelon, après le suicide d’une adolescente transgenre à Lille », France bleu Lille (2020)  Eugénie Bastié, « Adolescents transgenres: « il existe un vrai phénomène de mode aux Etats-Unis » », Le Figaro (2020) Big mouth, de Nick Kroll, Mark Levin et Andrew Golberg, Netflix (depuis 2016) Alex Gino, George, Ecole des Loisirs (2017) Jessica Love, Julian est une sirène, Ecole des loisirs (2020)  Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes, Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté par Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Prise de son par Thibault Delage Beccaria l’Arrière Boutique. Réalisation et coordination Ashley Tola. 
like podcast

29 novembre 2020
La saison 4 The Crown, la série qui retrace la vie de la reine Elisabeth II, est sortie  sur Netflix !  Si les avis sont partagés, l’engouement du public semble rester majoritaire.Pourquoi cette série historique provoque-t-elle autant de passion chez son public? Comment s’articulent fiction et réalité dans cette saison? D’ailleurs, est-ce vraiment nécessaire de le savoir? En attendant la saison 5, Clémentine et Anne-Laure démêlent ces questionnements dans ce nouvel épisode court de Quoi de Meuf. Les références entendues dans l’épisode:  The Crown, de Peter Morgan et Stephen Dadldry, Netflix (depuis 2016) The Queen de Stephen frears (2006)  Elisabeth 1ere (1533-1603) fut couronnée reine d’Angleterre en 1558 et occupa ce titre jusqu’à sa mort, en 1603.  Succession est une série de Jesse Armstrong (depuis 0216)  La Favorite, de Yorgos Lanthimos (2019)  Margaret Rose (1930-2002) est la petite soeur de la reine Elisabeth II  Outlander, de Ronald D. Moore ( depuis 2016)  Camilla Parker Bowles, Duchesse de Cornouailles est depuis 2005, l’épouse de Charles, prince de Galles. Edouard VIII (1894-1972) et Wallis simpson (1896-1986): leur relation amoureuse a été jugée scandaleuse.  Killing Eve, de Phoebe Waller-Bridge (depuis 2018) Diana Spencer, dite Lady Di (1961-1997), fut l’épouse (de raison) de Charles, prince de Galles entre 1981 et 1996.  TCA : Troubles de comportements alimentaire  Julie Miller, « Inside The crown’s depiction of princess Diana’s Bulimia », Vanityfair (2020)  La dame de fer, de Phyllida Lloyd, 2012  Margaret Thatcher (1925-2013) est une femme politique britannique, première ministre entre 1979 et 1990.  The X-Files, de Chris Carter (1993-2018) Sex Education, de Laurie Nunn (depuis 2019) The Falls, de Allan Cubitt (2013) Anne-Laure Pineau, « Gillian Anderson est Margaret Thatcher: « à l’époque, il était très inhabituel de voir des femmes leaders » », Les Inrockuptibles (2020)  Marc Roche, « Elisabeth II et Tatcher: « the crown » entre réalité et fiction », Le Point (2020)  Diana in her own words, de Tom Jennings et David Tillman (2017)  The story of Diana, de Rebecca Gitliz (2017) Elizabeth, de Shekhar Kapur (1998) Elizabeth: l’âge d’or, de Shekhar Kapur (2007)  Le discours d’un roi, de Tom Hooper (2011)  Downton Abbey, de Julian Fellowes (2010-2015) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes. Cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté par Anne-Laure Pineau. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola 
like podcast

6 décembre 2020
L’intersectionnalité est un terme qu’on entend beaucoup, mais que signifie-t-il? Quelle grille de lecture peut-il fournir? A qui l’applique t-on? Dans un pays où la notion de race n’existerait pas, quelle place occupe l’intersectionnalité dans les mouvements féministes aujourd’hui?  C’est ce que démêlent Clémentine et Kaoutar dans ce épisode long de Quoi de Meuf. Références entendues dans l'épisode : Kimberlé Crenshaw, « Demarginalizing the Intersection of Race and Sexe: A black Feminist Critique of Antidiscrimination  Eléonore Lépinard, Sarah Mazouz, « Cartographie du surplomb », mouvement.info (2019) Elsa Dorlin (dir.), Black feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008) Hazel Carby, « Femme blanche écoute! Le féminisme noir et les frontières de la sororité » dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008) Nathalie Antiope, dans Elsa Dorlin (dir.) Black feminism: anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000, L’Harmattan (2008) Marie Anna Jaime Guerrero est actrice, chercheuse, romancière et poète d’origine amérindienne. Danièle Kergoat est une universitaire et sociologue française.  Kaoutar Harchi, « L’intersectionnalité, une critique émancipatrice », Libération (2020)  Sarah Mazouz, La République et ses autres: politiques de l’altérité dans la France des années 2000, ENS Lsh Lyon (2017)  Rokhaya Diallo, « Peut-on exister dans l’espace public français quand on porte un hijab? », Slate (2020)  Miranda Fricker est une philosophe et chercheuse anglaise Moya Bailey est une chercheuse et militante féministe africaine-américaine (https://www.moyabailey.com) Test « white fragility », Sansblancderien, Instagram Reni Eddo-Lodge, Why I’m No Longer Talking to White People About Race, Bloomsbury Libri (2018) traduit en français Le racisme est un problème de blancs, Autrement (2018) Roxane Gay est autrice, professeure d’université et éditrice américaine.  Comptes Instagram conseillés: @Ziwef  @Decolonisonsnous @quotidienderacisees @hijabeuses @Personnesraciseesvsgringr  @collectif_ntarajel Mrs America, de Dahvi Waller, Fx networks, 2020 Euphoria, de Sam Levinson, HBO (depuis 2019) The Bisexual, de Desiree Akhavan et Rowan Riley, Channel 4 (depuis 2018) High Fidelity, de Veronica West et Sarah Kucserka, Hulu (2020) Rachel Charlene Lewis, « A Goodbye to the Black Bisexual Messiness of « High Fidelity » », Bitch media (2020) I may destroy you, de Michaela Coel, HBO (depuis 2020) Jason Okundaye, « I May Destroy You’s Kwame honors the Black British gay male experience », Dazed (2020) The Queen’s Gambit, de Scott Frank et Allan Scott, Netflix (2020) Naya Ali, « La meilleure amie racisme, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries », Slate (2020) Princess Weekes, « Sex Education Is Great, but One Relationship Is a Huge Problem », The Mary Sue (2019) Grand Army, de Kati Cappiello, Netflix (depuis 2020) Dash & Lily, de Joe Tacz, Netflix (depuis 2020) To All the Boys I’ve Love Before, de Susan Johnson (2018) Trinkets, de Amy Anderson, Emily Meyer et Kristen smith, Netflix (2019-2020) Never have I ever, de Mindy Kaling et Lang Fisher, Netflix (2020) On my Block, de Eddie Gonzalez, Lauren Lungerich, Jeremy Haft, Netflix (depuis 2018) Mériam Cheikh, Les filles qui sortent, Université de Bruxelles (2020)  Audrey Célestine, Des vies de combat: Femmes, noires et libres, L’Iconoclaste (2020) Industry, de Konrad Kay et Mickey Down, HBO (depuis 2020) Elise Thiébaut, Les règles…Quelle aventure!, Ville Brule (2017) Perrine Bonafos, Jennifer Bouron, Agnès, Les mini confettis Alex Gino, George, L’école des loisirs (2017) Davide Cali, Cruelle Joëlle, Sarbacane (2018) Laura Nsafou, Barbara brun, Le chemin de Jada, Cambourakis (2020) Quoi de Meuf est une émission de Nouvelles Ecoutes, cet épisode est conçu par Clémentine Gallot et présenté avec Kaoutar Harchi. Mixage Laurie Galligani. Générique réalisé par Aurore Meyer Mahieu. Montage et coordination Ashley Tola.
like podcast

20 / 149 épisodes
1 2 3 7 8
Scroll to top