Paroles d'histoire

12 abonnés
S'abonner
Un podcast consacré à l'actualité des livres, de la recherche et des débats en histoire

249 épisodes

15 mai 2022 - 00:45:55
L’invitée : Camille Lefebvre, directrice de recherche au CNRS Le livre : À l’ombre de l’histoire des autres, Paris, éditions de l’EHESS, 2022. La discussion : * Introduction (00 :00) * À l’ombre de l’histoire familiale (1:00) * Un livre faisant suite à des enquêtes historiennes et familiales de plus en plus nombreuses (2:30) * Une démarche qui teste les limites du travail historique (6:00) * Les différentes strates de documentation et leurs ambiguïtés (8:00) * Les paradoxes du vrai et du faux des archives officielles et familiales (12:00) * Extrait : portrait de Mariano Peña Hernando, lu par Anna Kubišta (17:00) * Les surprises documentaires et biographiques en cours d’enquête (18:30) * Un rapport au passé intense à la génération des parents (26:30) * La question des langues, transmises ou non transmises, au cœur de l’enquête (28:00) * Une enquête nourrie par l’entraide et l’apprentissage d’autres historiographies (31:00) * Quatre familles confrontées à des logiques brutales de modernisation dans le dernier tiers du XIXe siècle (33:00) * Les rapports familiaux à la judéité et au communisme, longtemps très structurants (36:15) * Peut-on avoir peur de ce qu’on va trouver aux archives ? (41:00) Les références citées dans l’émission : * Ivan Jablonka, Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, Paris, Seuil, 2012. * Mark Mazower, Ce que mon père n’a pas dit. Un passé russe, Paris, Seuil, 2021. * Daniel Mendelsohn, Les disparus, Paris, Flammarion, 2007. * Stéphane Audoin Rouzeau, Quelle histoire ! Un récit de filiation (1914-2014), Paris, EHESS-Gallimard-Seuil, 2013. * Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé, 2003 Les conseils de Camille Lefebvre : * Collection « aparté » des éditions de l’EHESS * Jonathan Safran Foer, Tout est illuminé * Ruth Zylberman, 209 rue Saint-Maur, Paris Xe. Autobiographie d’un immeuble, Paris, Seuil, 2020 ; adapté du documentaire Les Enfants du 209 rue Saint-Maur
like podcast

9 mai 2022 - 01:17:40
Les mercredis des révolutions, Université populaire de la société d’histoire de 1848 en partenariat avec Politis – Séance du 6 avril 2022 à la mairie du 18e arrondissement de Paris Médaille de colporteurs de journaux, 1789 Presse et révolutions avec Pierre Serna, historien et Edwy Plenel, président de Médiapart Séance animée par Claudine Ducol De la Révolution française aux Printemps arabes, chaque moment révolutionnaire est caractérisé par un essor (parfois éphémère) de la presse. Celle-ci est intrinsèquement liée à la démocratie et chaque période d’atteinte aux droits voit aussi son reflux ou sa remise en cause. Dans le même temps la presse, au XIXe siècle comme aujourd’hui, est souvent accusée de vénalité. Cette séance reviendra sur les relations entre presse et révolutions et s’interrogera sur sa capacité à promouvoir effectivement « le droit de savoir contre l’opacité des pouvoirs »  
like podcast

25 avril 2022 - 00:49:13
L’invité : Jean-Charles Geslot, MCF à L’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines Le livre : Histoire d’un livre. L’Histoire de France de Victor Duruy, Paris, CNRS éditions, 2022. La discussion : * Introduction (00:00) * Pourquoi faire la biographie d’un livre ? (1:30) * Qui est Victor Duruy en 1857 ? (3:15) * Duruy, entre Michelet et Lavisse (4:55) * Où en est le genre « Histoire de France » à ce moment ? (7:30) * Les historiens romantiques et le recours aux documents: les débuts d’une histoire scientifique ? (9:50) * La rigueur discutable de Victor Duruy pour ses notes de bas de page et ses références (13:15) * Quel est le quotidien d’un historien au milieu du XIXe siècle ? (14:35) * Qui a écrit l’Histoire de France ? Le rôle des femmes d’historiens au XIXe s. (19:00) * Une Histoire de France pas si stéréotypée, et pas très monarchique (19:50) * Le XIXe siècle, sujet sensible politiquement (24:00) * Faire l’histoire d’un livre qui serait comme le « Pinagot » des ouvrages historiques (27:00) * Les difficultés de l’enquête, les apports et limites des sources (29:45) * À quoi ressemble matériellement ce livre ? (32:35) * Les multiples formes et déclinaisons du livre au XIXe siècle (35:00) * Des éditions pirates (37:00) * Le contrat chez Hachette avec des droits d’auteur très importants (38:25) * Un livre qui se vend bien quand l’historien est ministre… (39:50) * Lenteur et complexité de la composition typographique (43:00) * Diffusion coloniale et mondiale du livre (45:00) Les conseils de lecture : * Camille Creyghton, Résurrections de Michelet, Paris, EHESS, 2019. * Nathalie Richard, La Vie de Jésus de Renan. La fabrique d’un best-seller, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2015.
like podcast

7 mars 2022 - 01:10:57
Avec l’historienne Geneviève Verdo et le journaliste Maurice Lemoine Séance animée par l’historien Edward Blumenthal, dans le cadre des Mercredis des révolutions L’Amérique latine a souvent été associée à des expériences révolutionnaires dans l’imaginaire populaire et historiographique, depuis les guerres d’indépendance au début du XIXe siècle jusqu’au début du XXIe siècle. Bien que les langages et les revendications concrètes aient changé considérablement, certains enjeux ont continué à s’exprimer dans les mouvements sociaux jusqu’à aujourd’hui. L’égalité républicaine, les contours de la souveraineté populaire dans des sociétés marquées par des hiérarchies socio-ethniques, la distribution de la terre, des questions territoriales -entre autres-, véhiculent la mémoire des indépendances. La discussion : * Introduction par Edward Blumenthal (00:00) * Présentation par Geneviève Verdo : quelles idées reçues sur les indépendances hispano-américaines ? (2:00) * Présentation de la Révolution mexicaine et des révolutions du XXe siècle par Maurice Lemoine (16:00) * Est-ce qu’il y a un atavisme révolutionnaire en Amérique latine ? (29:00) * La question du « populaire » dans les révolutions de la région (41:00) * La question des inégalités économiques et sociales (51:00)
like podcast

7 mars 2022 - 00:48:38
L’invité : David A. Bell, professeur à l’université Princeton Le livre : Le culte des chefs. Charisme et pouvoir à l’âge des révolutions, Paris, Fayard, 2022. La discussion : * Introduction (00:00) * Pourquoi étudier ensemble cinq « hommes à cheval » de la fin du XVIIIe siècle ? (1:20) * Le paradoxe d’hommes autoritaires nés de révolutions dites démocratiques (4:45) * Pourquoi une conception moderne du charisme émerge-t-elle dans cette période ? (10:00) * Un charisme construit et véhiculé par l’imprimé (14:00) * En quoi les conceptions du charisme changent après 1750 ? (16:00) * Que rôle joue l’apparence physique dans la construction du charisme ? (19:40) * Le charisme entendu comme une relation entre un chef, un entourage et un public (23 :00), avant tout pour les élites lettrées ? (24:00) * Quel lien entre sécularisation religieuse et culte des chefs ? (26:00) * Un modèle de virilité caractéristique de la période (28:40) * Robespierre, contre-exemple de la démonstration ? (30:30) * La construction charismatique de Toussaint Louverture compliquée par son origine d’esclave africain (35:05) * Un livre qui permet d’historiciser le phénomène Trump et la politique contemporaine ? (39:20) * Quelle place du « grand homme » dans l’historiographie ? (43:15) Les références citées dans l’émission : * Table ronde de H-Diplo sur le livre de David Bell * Benedict Anderson, L’imaginaire national. Réflexions sur l’origine et l’essor du nationalisme, Paris, La découverte, 2006 [1983] * Robert B. Palmer, The Age of the Democratic Revolution: A Political History of Europe & America, 1760-1800, Princeton, Princeton University Press, 1969. * Jean-Claude Monod, Qu’est-ce qu’un chef en démocratie ? Politiques du charisme, Paris, Seuil, 2012. * Cristina Soriano, Tides of Revolution. Information, Insurgencies, and the Crisis of Colonial Rule in Venezuela, Albuquerque, University of New Mexico Press, 2018. Le conseil de lecture : Antoine Lilti, Figures publiques. L’invention de la célébrité, 1750-1850, Paris, Fayard, 2014
like podcast

27 février 2022 - 00:52:28
L’invité : Laurent Warlouzet, professeur à Sorbonne Université Le livre : Europe contre Europe. Entre liberté, solidarité et puissance, Paris, CNRS éditions, 2022. La discussion (NB émission enregistrée début février 2022, avant l’invasion russe en Ukraine) : * Introduction (00 :00) * Pourquoi « Europe contre Europe » ? (1 :15) * À quoi ressemble le champ des études européennes ? (4 :15) * Des enjeux historiques propres à l’histoire européenne, avec des contingences de calendrier et de personnes (7 :00) * Quelles archives pour faire l’histoire de la construction européenne ? (11 :25) * Les apports d’une typologie entre solidarité, libéralisme et puissance / néomercantilisme (17 :40) * La difficulté à faire émerger une Europe « puissance » (22 :00) * Un exemple d’échec du néomercantilisme : la construction navale dans les années 1980 (26 :00) * L’affaire des « magnétoscopes de Poitiers », tentation protectionniste contre le Japon à la même époque (29 :00) * L’intérêt d’une typologie pour dépasser certaines étiquettes simplifiant les politiques publiques (31 :00) * Le tournant méconnu des années et l’échec de la « relance concertée » de 1979-1981 (35 :15) * Une union monétaire a minima (39 :00) * Pourquoi les libéraux ont gagné, et pourquoi les gauches ont échoué à peser à l’échelle européenne ? (40 :00) * Comment écrire cette histoire en mettant à distance ses propres conceptions en matière européenne ? (43 :30) * La place de la construction européenne dans la campagne électorale (47 :30) Le conseil de lecture : Luuk van Middelaar, Quand l’Europe improvise, dix ans de crises politiques, Paris, Gallimard, 2018.  
like podcast

20 février 2022 - 00:50:34
L’invitée : Cloé Drieu, historienne, spécialiste de l’Asie centrale, membre du laboratoire CETOBAC Mohammed Alim Khan (1880-1944), dernier émir du Boukhara, photo de Prokhoudine-Gorski. La discussion : * Introduction (00:00) * Les origines d’un travail d’historienne sur l’Asie centrale (2:00) * Les archives des ex-Républiques soviétiques (5:00) * Pourquoi un intérêt sur le cinéma soviétique ? (11:00) * La tension entre communisme et nationalité dans l’Ouzbékistan de l’entre-deux-guerres (14:00) * L’Asie centrale, périphérie impériale russe puis soviétique (16:00) * Les découpages territoriaux et les constructions nationales de la région (19:40) * Des espaces de confrontation entre tradition et modernisation, autour du statut des femmes et du voile en particulier (22:00) * La grande révolte de 1916 et ses enjeux (26:00) * L’intervention soviétique en Afghanistan et ses mémoires (34:00) * Des croisements entre histoire soviétique et histoire coloniale ? (36:00) * Le télescopage entre histoire et présent avec les politiques criminelles menées contre les Ouïghours (38:45) Références évoquées durant l’émission : * Articles de Cloé Drieu * Francine Hirsch, « Toward an Empire of Nations: Border-Making and the Formation of Soviet National Identities », The Russian Review,  59-2, 2000, p. 201‑226 * La fiancée de l’ichan (1931) * Liao Yiwu, Dans l’Empire des ténèbres, Paris, Globe, 2019. * Tribunal Ouighour, doté de sa chaine YouTube * Affiches de propagande d’Ouzbékistan soviétique  
like podcast

11 février 2022 - 00:53:28
L’invité: Jacques Dalarun, directeur de recherche émérite au CNRS Le livre: Corpus franciscanum. François d’Assise, corps et textes, Bruxelles, Zones sensibles, 2021. La discussion: * Introduction (00:00) * Corps de François, corpus des manuscrits: le sens du titre et le projet du livre (1:00) * Le monde particulier des études franciscaines (6:00) * Paul Sabatier et la « question franciscaine » depuis 1894 (10:00) * Les sources majeures de l’histoire franciscaine: les « légendes » (legenda) de François (16:00) * La tension entre mouvement de François et fixité des textes (18:00) * Les écrits de la main de François (21:45) * Comment trier le vrai du vraisemblable et du reconstruit dans les textes franciscains ? (26:00) * Un franciscain en partie effacé des textes, frère Elie (31:00) * La liberté de ton du livre, dans son rapport à la beauté des textes (35:00) * La matérialité des manuscrits, manière de renouveler la question franciscaine (38:00) * Le manuscrit, une trace physique du scripteur (46:00)
like podcast

6 février 2022 - 01:17:01
Le thème: quatrième centenaire de la naissance de Molière; le livre: Clara Dealberto, Jules Grandin et Christophe Schuwey, Atlas Molière, Paris, Les arènes, 2022. Les invité-e-s: * Cyril Chervet, professeur d’études théâtrales en CPGE * Marine Roussillon, maîtresse de conférences à l’université d’Artois * Christophe Schuwey, professeur de littérature à Yale   La discussion: * Introduction (00:00) * Pourquoi un « atlas » Molière ? (01:40) * Comment vit-on l’année Molière en tant que dix-septéimiste ? (3:00) * À travers Molière, redécouvrir un monde littéraire un peu oublié derrière le « grand auteur » (5:00) * Approcher Molière en croisant théâtre, littérature, histoire (7:00) * Sortir Molière d’un cadre scolaire et théâtral parfois réducteur (11:00) * La fausse question de l’authenticité des pièces de Molière (13:00) * De quelles sources dispose-t-on sur Molière ? (15:20) * L’insertion sociale de Molière (20:00) * À quoi ressemble le théâtre au XVIIe siècle ? (23:00) * Les spectacles et plaisirs, éléments de légitimation du pouvoir royal (24:45) * Un exemple: les plaisirs de l’île enchantée (30:00) * Un rapport critique à la religion, dans Tartuffe et les pièces médicales (33:00) * Les complexités de l’affaire Tartuffe (37:00) * Molière et les femmes: passe-t-il le test de Bechdel ? (41:00) * Les autrices du temps de Molière comme Marie-Catherine Desjardins (45:00) * Quel document d’époque rêverait-on de retrouver ? (49:00) * [avec Cyril Chervet] la familiarité des élèves avec Molière (55:00) * Des pièces plus difficiles que d’autres à mettre en scène (58:00) * Les moments marquants des mises scène de Molière: Louis Jouvet dans les années 1940 (59:30), Antoine Vitez (1:01:00), Ariane Mnouchkine (1:04:00) * La reconstitution de la déclamation baroque (1:08:00) * Une profusion de spectacles (1:09:00) dont un Tartuffe singulier en trois actes (1:11:00) Les références citées dans l’émission: * Georges Forestier (dir.), Molière, œuvres complètes, Paris, La Pléiade, 2021. * Madeleine Jurgens, Elizabeth Maxfield-Miller, Cent ans de recherches sur Molière, sur sa famille et sur les comédiens de sa troupe, Paris, Imprimerie * Martine Reid, Femmes et littérature. Une histoire culturelle, Paris, Gallimard, « Folio », 2 vol., 2020. Les conseils de lecture: * Judith Lyon-Caen, Dinah Ribard, L’historien et la littérature, Paris, La Découverte, « Repères », 2010. * Marie-Armande Jeanne Gacon, La femme grenadier , Le temps des cerises, 2022. * Dan Pfeiffer, Un-Trumping America: A Plan to Make America a Democracy Again, 2020 (du podcast Pod Save America) * Béatrice Picon-Vallin, Le Théâtre du Soleil. Les cinquante premières années, Arles, Actes Sud, 2015.  
like podcast

31 janvier 2022 - 00:51:21
L’invitée : Delphine Moraldo, docteure en sociologie, professeure en classes préparatoires Le livre : L’esprit de l’alpinisme, une sociologue de l’excellence du XIXe au XXIe siècles, Lyon, ENS éditions, 2021. La discussion : * Introduction (00:00) * L’intérêt d’étudier l’alpinisme, activité échappant aux catégories sociologiques habituelles (1:30) * Une démarche croisant questionnement sociologique et périodisation (4:00) * Un regard sur « l’excellence » des « grands alpinistes » (5:00) * Les paradoxes d’un alpinisme né dans un pays non alpin, la Grande-Bretagne (7:00) * Une activité liée à la formation des élites britanniques (8:30) * Pas tout à fait un sport : des règles non écrites (9:45) * Le profil social des alpinistes et les bases de données constituées pour le cerner (11:00) * Qu’est-ce qu’une « belle ascension » à la fin du XIXe siècle ? (15:00) * La place des guides de montagne, indispensables mais passant au second plan (19:00) * Des femmes exclues dans un alpinisme présenté comme « conquête » virile (21:40) * Un alpinisme britannique concurrencé au début du XXe siècle par la France et l’Allemagne (27:30) * L’alpinisme et ses enjeux géopolitiques dans l’entre-deux-guerres (29:30) * Des alpinistes issus des milieux populaires dans les années 1930 (32:00) et dans les années 1950 avec l’expédition Paragot-Bérardini sur l’Aconcagua (36:45) * L’esprit de l’alpinisme à l’épreuve des ascensions himalayennes (39:00) * Extrait : Catherine Destivelle réagit à l’ascension hivernale du K2 par Nirmal Purja (42:00) * Un paradoxe : la recherche de la pureté alpinistique, mais la nécessité de financements et de médiatisation (45:00) * La nostalgie des alpinistes britanniques (47:00) Le conseil de lecture : Andy Cave, L’ombre et la lumière
like podcast

22 janvier 2022 - 00:42:00
Les invitées : * Joelle Alazard professeure d’histoire en Classes préparatoires littéraires au lycée Louis-le-Grand à Paris * Carole Christen, professeure d’histoire contemporaine à l’université du Havre La discussion : * Introduction (00:00) * L’intérêt des études d’histoire (2:00) * Les classes préparatoires littéraires (3:30) * Une pluridisciplinarité qui progresse à l’université (4:40) * Le système « LMD » et « ECTS » (5:40) * Des enseignements plutôt généralistes en 1e année et une spécialisation ultérieure (8:15) * Les profils d’élèves pour ces études ; la « spécialité » du bac, pas un critère majeur, au contraire du rapport à la lecture (9:50) * Les classes préparatoires et l’université, des différences de style d’encadrement et de rythme (12:30) * Hypokhâgne / khâgne, A/L et B/L, Ulm et Lyon : le système complexe des classes préparatoires (14:30) * L’école des chartes et les formations qui y préparent (16:45) * Les différentes modalité d’intégration aux différents « Sciences-Po » (18:45) * Bien se documenter pour ne pas arriver dans une formation qui ne correspond pas (21:20) * Les aspects sociaux : concilier études et job étudiant ; frais d’inscription faibles ou élevés (22:40) * Les aspects géographiques : faire ses études près de chez soi ou plus loin (24:30) * L’école du Louvre (27:00) * Les doubles licences (27:40) * Les concours pour devenir prof d’histoire (29:30) * Les masters et parcours professionnalisants : archives, patrimoine, journalisme, management… (31:50) * Les concours de la fonction publique (34:20) * Derniers conseils : lire, nourrir sa curiosité, discuter (38:00) Ressources et liens web : * Prepaslitteraires.fr * Onisep * Asso des archivistes fr
like podcast

11 janvier 2022 - 01:00:01
L’invitée: Malika Rahal, chargée de recherche au CNRSLe livre: Algérie 1962. Une histoire populaire, Paris, La découverte, 2022. La discussion: * Quel sens a le terme d’histoire « populaire » appliquée à l’Algérie en 1962 ? (1:00) * L’historiographie insatisfaisante du cinquantenaire (3:00) * La part personnelle du projet (4:30) * Ce que disent les entretiens sur l’année 1962 (7:15) * Le type d’archives mobilisées (11:30) * Comment équilibrer le récit entre les différents acteurs en cette fin de guerre ? (16:00) * Les différentes temporalités de l’année 1962 (19:40) * Les outils de la comparaison et de l’histoire des guerres contemporaines appliquées à la guerre d’indépendance algérienne (23:15) * Conflits, tensions ou malentendus parmi les Algériens (28:00) * L’émergence d’un nouveau pouvoir et les rapports pas seulement d’affrontement avec les Français d’Algérie (31:45) * Des possibles et des espaces qui s’ouvrent pour les Algériens, acteurs d’une liesse révolutionnaire (37:00) * Les craintes des dirigeants algériens d’un scénario catastrophe au moment de l’indépendance : partition, famine, maintien de la lutte contre l’OAS… (41:40) * Les slogans de l’indépendance (46:00) * Les regards portés aujourd’hui en Algérie sur 1962 (51:25) * Quelles perspectives pour les commémorations ? (56 :20) Le conseil de visionnage: Comme la pierre est à la pierre (film de 1962)  
like podcast

3 janvier 2022 - 00:11:52
L’invitée: Michelle Perrot Le sujet: faire sa thèse avec Camille-Ernest Labrousse (1895-1988) dans les années 1960 Pour prolonger la discussion: Michelle Perrot, Les ouvriers en grève, Paris-La Haye, Mouton, 1974 Biographie d’Ernest Labrousse (site Maitron) Entretien avec Ernest Labrousse, par Christophe Charle
like podcast

20 décembre 2021 - 01:10:45
Retrouvez les conseil 2020, 2019 et 2018 Les conseils de Sophie Laribi Glaudel en histoire antique * François Lefèvre 2021, Histoire antique, histoire ancienne ? (Passés Composés) * Corinne Bonnet (dir.) 2021, Noms de Dieux. Portraits de divinités antiques (Anacharsis) * Dossier “Des femmes qui comptent : genre et participation sociale en Grèce et à Rome” in Métis N.S. 18 2020 * Leslie Beaumont, Matthew Dillon, Nicola Harrington (dir.) 2021, Children in Antiquity : perspectives and experiences of childhood in Ancient Mediterranean (Routledge) * Debby Sneed 2021, “Disability and Infanticide in Ancient Greece”, in Hesperia 90, p. 747-772. Les conseils de Florian Besson en histoire médiévale * Joël Chandelier, L’occident médiéval (Belin) * Forian Mazel, Nouvelle histoire du Moyen Âge (Seuil) * Didier Lett, Viols d’enfants au Moyen Âge: Genre et pédocriminalité à Bologne XIVe-XVe siècle (PUF) * Sylvie Nony, Violaine Giacomotto-Charra, La Terre plate: Généalogie d’une idée fausse (Les Belles lettres) * Lucie Malbos, Harald à la Dent bleue: Viking, roi, chrétien (février 2022, Passés composés) * Claude Gauvard, Jeanne d’Arc, Héroïne diffamée et martyre (février 2022, Gallimard) Les conseils de Myriam Deniel Ternant en histoire moderne * Jérémie Foa, Tous ceux qui tombent (La découverte) * Stéphane Van Damme, Dans l’absolu (histoire dessinée de la France) * Jean-Clément Martin et Julien Peltier, Infographie de la Révolution française (Passés composés) * Sylvain Venayre, Pierre Singaravélou, Le petit magasin du monde (Mille et une nuits) Les conseils de Paul Chopelin en BD historiques * La Bibliomule de Cordoue de Lupano et Chemineau (Dargaud). * # J’accuse ! de Jean Dytar (Delcourt) * Sur un air de Fado de Nicolas Barral (Dargaud) * Sengo de Sansuke Yamada (Casterman) Les conseils de Jérôme Lamy en histoire contemporaine et sciences sociales * Corinne Marache, Les petites villes et le monde agricole (France XIXe siècle) (PUR) * Margot Lyautey , Léna Humnart, Christophe Bonneuil, Histoire des modernisations agricoles au XXe siècle (PUR) * Vincent Genin, Avec Marcel Detienne (Labor et Fides) * Philippe Descola, Les formes du visible une anthropologie de la figuration (Le Seuil), Les conseils d’André Loez pour Paroles d’histoire * Chris Wickham, Somnambules d’un nouveau monde (Zones sensibles) * Raphaël Meltz, Louise Moaty, Simon Roussin, Des Vivants: Le réseau du musée de l’Homme, 1940-42 (éditions 2024) * Christophe Charle, Paris, « capitales » du XIXe siècle (Seuil) * Claire Andrieu, Tombés du ciel (Tallandier)
like podcast

17 décembre 2021 - 00:51:42
L’invité : Eric Aunoble, historien, université de Genève Le thème : l’association Memorial et les usages du passé en Russie et en Ukraine La discussion : * Les menaces pesant sur l’association Memorial (1:20) * Le sens et le rôle de cette association née pendant la Perestroïka (3:05) * La fin des années 1980, moment de passion pour les révélations sur le passé soviétique (7:00) * Quels sont les acteurs à l’origine de Memorial ? (8:20) * Le rôle fondamental de Memorial pour documenter noms, lieux, archives de la terreur d’État soviétique (11:20), avec des bases de données (13:00) * Les résistances à ce travail, en Russie comme en Ukraine (17:00), avec un contre-récit nationaliste russe (18:30) * Le travail de Memorial sur les atteintes contemporaines aux droits de l’homme, à travers les guerres de Tchétchénie en particulier, sur fond de crise économique (23:20) * Les soutiens à Memorial de la communauté académique internationale (27:30), et les dilemmes des libéraux en partie coupés de la société russe (29:30) * L’inscription de l’affaire Memorial dans un contexte plus large d’usages du passé en Russie (32:00) avec des mélanges mémoriels (33:15) * Les déclinaisons ukrainiennes de ces enjeux mémoriels (34:00) avec la figure de Makhno et ses usages (35:15) * Quelle réception du « roman national » russe et poutinien dans la société ? (38:00) * Quels effets dans le champ académique ? (46:30) Les références citées dans l’émission : * Article d’Eric Aunoble sur Memorial * Site de la branche française de l’association * Andreï Konchalovski, Chers camarades, sur la révolte de Novotcherkassk * Émission avec Christine Cadot et Sarah Gensburger sur la résolution mémorielle européenne * Histoire partagée, Mémoires divisées, Ukraine, Russie, Pologne, ouvrage dirigé par Eric Aunoble, Korine Amacher et Andrii Portnov
like podcast

16 décembre 2021 - 01:03:10
Les invité-e-s : * Stéphanie Cantarutti, conservatrice en chef au Petit Palais, commissaire de l’exposition * François-Xavier Nérard, MCF à l’Université Paris-I L’artiste : Ilya Répine (1844-1930) à l’occasion d’une exposition au Petit Palais La discussion : Stéphanie Cantarutti * Pourquoi une exposition Répine ? (1:30) comment a-t-elle été organisée ? (2:45) * Un artiste aux origines modestes (3:30), né en Ukraine (4:30) * La fameuse toile de 1873 Les haleurs de la Volga et ses lectures politiques (5:15) * Un parallèle avec Courbet (8:00) * Répine et son rapport à la France, visitée dès les années 1870 (9:00) * Son insertion dans la vie artistique russe (10:00) * Le peintre de l’histoire russe et Les cosaques zaporogues (11:30) * Un regard sur des moments troubles de l’histoire russe : la Tsarevna, Ivan le terrible (13:30) * Un peintre de l’émotion et du moment saisi, comme dans Celui qu’on n’attendait plus (15:15) * Un artiste coutumier des retouches et repentirs (17:15) * Ivan le terrible, un tableau récemment vandalisé, à la forte charge politique (18:00) * Une forme d’éloignement dans sa propriété finlandaise à partir du XXe siècle (21:00) * La relation Répine – Tolstoï (22:00) * Répine, peintre de la vie religieuse : la Procession dans la province de Koursk (23:45) bossu * Comment travaille Répine (27:15) portrait de kanine * L’évolution de l’art de Répine (29:00) conseil d’état ; tout pemier tableau * Répine en Révolution, en 1905 et 1917 (30:45) * Des relations complexes avec l’URSS (32:45) déserteur kerenski * La programmation culturelle accompagnant l’exposition (34:30) François-Xavier Nérard * Un regard d’historien sur l’exposition, et sur son titre qui met en scène « l’âme russe » (36:15) * Répine peintre d’histoire, avec Ivan le terrible (40:10) * La mise en scène du mouvement populiste et ses ambiguïtés (42:20) * Représenter le pouvoir : Alexandre III (52:20) * Quels usages de Répine en URSS ? (57:00)
like podcast

15 décembre 2021 - 00:42:45
L’invitée : Alexandra Koulaeva, chercheuse indépendante Portrait de Gastev par Tolkatchev (1923) Le personnage : Alexeï Gastev (1882-1939) La discussion : * Les origines de l’intérêt pour Gastev (1:00) * Les matériaux pour écrire cette histoire (3:45) * Les facettes multiples d’un personnage inclassable (6:00) * Les débuts du parcours de Gastev, au sein du mouvement révolutionnaire russe (9:15) ; son rôle au sein de la révolution de 1905 (10:40) * Une rupture précoce avec les bolcheviks (11:35) * Un passage décisif à Paris en 1910, pour devenir anarcho-syndicaliste et pour penser le travail (13:15) * Le rapport au taylorisme et à la culture ouvrière (15:30) * Gastev écrivain, journaliste, poète (16:20) * Son rôle durant la période révolutionnaire en 1917-1918 (18:30) * La paradoxale « survie » de Gastev comme syndicaliste anarchiste aux débuts de l’URSS (21:15) * La naissance de l’Institut central du travail (TsiT), dans le contexte foisonnant de la NEP des années 1920 (23:30) * Les échos avec le mouvement artistique et pictural des constructivistes (26:20) * L’ambiguïté des conceptions de Gastev, et d’un travail répétitif (27:45) ; le rapport critique au stakhanovisme (29:30) * Matériaux et affiches produits par le TsiT (30:20) * Extrait sonore : « comment faut-il travailler ? » (1922), lu par Antoine Gouritin (33:00) * Ce qu’on sait de la mort de Gastev (36:15) * Le portrait de Gastev par Tolkatchev en 1923 (40:00) Les références citées dans l’émission : * Zamiatine, Nous autres (1920) * Alexandra Koulaeva, « Alexeï Gastev, ingénieur du Nouveau Monde », Entreprises et histoire, 2021/2 (n° 103), p. 13-35.
like podcast

14 décembre 2021 - 00:51:20
L’invitée : Marguerite Souchon, professeure en classe préparatoire Le livre : Le dieu de Dostoïevski, Paris, Première partie, 2021. La discussion : * Le choix d’un livre léger pour aborder un auteur compliqué (1:40) * Le bilan du bicentenaire de Dostoïevski (3:40) * Un auteur assez central en France, paradoxalement au vu de sa détestation du pays ! (5:35) * Origines sociales et préoccupations du servage (6:50) * Un succès précoce avec Les pauvres gens en 1846 (10:00) * Politisation et arrestation en 1849 (17:00) * Un retour compliqué du bagne, avec un voyage en Europe et une rupture avec l’occident (19:30) * Le positionnement complexe de Dostoïevski dans le débat occidentalistes / slavophiles (22:00) * Une passion religieuse, loin pourtant de l’Église orthodoxe (26:30) * La sensibilité de Dostoïevski à la question sociale (29:30) * Les démons, description critique des révolutionnaires russes (31:45) * Tchernychevski, un contre-modèle pour Dostoïevski (35:00) * Les sens d’un autre grand roman, L’idiot (38:00) * La réception de Dostoïevski et de ses romans (42:00) * Quels rapports avec la censure et avec les autorités ? (44:00) * Quels usages de Dostoïevski en URSS ? (46:10) * Par quoi commencer sa lecture ? (49:00)
like podcast

13 décembre 2021 - 00:51:22
L’invitée : Sabine Dullin, professeure des universités à Sciences Po Paris Le livre : L’ironie du destin. Une histoire des Russes et de leur empire (1853-1991), Paris, Payot, 2021. La discussion : * Où en sont les études russes en France aujourd’hui ? (1:30) * Une lecture impériale et continuiste de l’histoire russe (4:40) * Les choix d’écriture du livre, une synthèse maniable (7:10) * La guerre de Crimée, révélatrice des dilemmes structurants de l’histoire russe : réformer, conquérir (9:15) * L’antisémitisme et la question juive, un enjeu récurrent de part et d’autre de la Révolution (13:00) * Les contestations de l’empire à la fin du XIXe siècle, politiques et nationales à la fois (19:00) * La décennie précédant la Grande Guerre, et l’espoir d’une stabilisation (22:00) * La parenthèse démocratique de 1917 et l’assemblée constituante (26:15) * La fragilité de la frontière ouest de l’URSS après la guerre civile telle que les bolcheviks la perçoivent (29:00) * Les origines extérieures du « Grand Tournant » stalinien, et l’imbrication entre réformes internes et politique étrangère (33:30) * La Seconde Guerre mondiale, remporté malgré Staline, ou grâce à lui ? (37:00) * Une « puissance pauvre » au lendemain de la guerre (41:30) * Gorbatchev, réformateur mais aveugle aux enjeux nationaux (45:35) * Conseil littéraire (48:35) Références citées dans l’émission, et conseil de lecture : * Bibliographie en ligne établie par Sabine Dullin (pdf) * Oleg Khlevniuk, Staline, Paris, Gallimard, « Folio histoire », 2019. * L’ironie du sort (Elgar Riazanov 1975) * Vassili Axionov, Une saga moscovite
like podcast

12 juillet 2021 - 00:48:13
L’invité : Grégory Dufaud, historien spécialiste de l’URSS Le livre : Une histoire de la psychiatrie soviétique, Paris, éditions de l’EHESS, 2021.   La discussion : * Le premier sujet de recherche de Grégory Dufaud, les Tatars de Crimée (1:10) * Les contradictions qu’ils illustrent entre projet bolchevik et construction nationale (4:00) * Le déplacement de la recherche vers la psychiatrie soviétique (7:00) * L’organisation non chronologique du livre (10:00) * Une histoire de l’URSS ayant dépassé les paradigmes « totalitaire » et « révisionniste » (12:00) * La convergence partielle entre les préoccupations des bolcheviks et celles de certains psychiatres (16:00) * Le dénuement matériel de la psychiatrie soviétique (18:00) * Les liens entre fragilité sociale et fragilité psychique (19:30) * Comment les psychiatres soviétiques ont traversé les épisodes répressifs ? (22:30) * La place de la psychanalyse en URSS (24:00) * L’URSS plus ouverte aux échanges qu’on ne l’imagine parfois (26:45) * Par quelles sources approcher le quotidien des patients et internés ? (31:00) * Un extrait de film de Dziga Vertov * L’asile psychiatrique, espace paradoxal de liberté au plan politique ? (35:00) * Mais la réalité des internements forcés de l’ère brejnevienne (38:00) * Un travail mené en parallèle avec la publication du dernier livre de Larissa Zakharova, De Moscou aux terres plus lointaines (44:30) Les conseils de lecture * Ilf et Petrov, Le veau d’or * Romans noirs d’Arkady et Gueorgy Vaïner,  
like podcast

20 / 249 épisodes
1 2 3 12 13
Scroll to top