Nouvelle École

#76 - Violente Viande : On ne peut pas rire de tout avec tout le monde, mais on peut leur dire d'aller se faire enculer

00:00:00
01:01:04
9 juillet 2018
On ne peut pas rire de tout avec tout le monde, mais on peut leur dire d'aller se faire enculer.Tous les jours, Violente Viande publie des phrases de ce genre sur Instagram, où des centaines de milliers de personnes choisissent d'en rire ou de s'en offusquer, de les partager ou de les signaler aux autorités du Web. En 1 an et demi, Florian a rassemblé plus de 110000 personnes autour de Violente Viande.Parmi les opportunités créées par le succès de Violente Viande, certaines sont tangibles (une bande dessinée publiée), d'autres moins."Violente Viande c'est un coupe-file".Et là, il a raison. Alors je vais me servir de cet épisode pour vous faire bosser.Voyez-vous, Instagram m'est à moi aussi fort utile. C'est un moyen efficace pour contacter les futurs invités. La logique que j'ai constatée est la suivante : plus il y a de gens qui suivent Nouvelle Ecole sur Instagram, plus il m'est facile d'attirer l'attention des futurs invités ; soit parce qu'ils connaissent déjà Nouvelle Ecole (et c'était le cas de Violente Viande), soit parce que le nombre d'abonnés joue un rôle de validation et les incite à considérer mon invitation.J'aimerais donc faire grossir le compte Instagram de Nouvelle École, sans ajouter de charge de travail excessive, et sans me lancer dans des opérations putaclic du genre "Taggue tous tes amis qui ont déjà retourné l'oreiller pour avoir le côté frais".Si vous avez une idée, recommandation, suggestion, vous feriez mon bonheur en la postant dans les commentaires en bas de cet article. Toute idée est la bienvenue, vraiment. Peut-être n'y a-t-il pas de formule magique, mais après tout, peut-être que si.Et comme d'habitude, bonne écoute !Vous pouvez :Changer le monde en soutenant Nouvelle École sur Patreon.Rejoindre la newsletter pour toujours tout recevoir en premierSuivre Nouvelle École sur Instagram pour suivre mes aventures au quotidienSe retrouver dans l'épisode :00:00 C’est de l’artisanat - Qui est Violente Viande ?05:00 Les débuts de Violente Viande10:00 Ne pas être influencé14:00 La discipline de produire tous les jours22:00 Ne pas culpabiliser de s'ennuyer29:00 Ne pas s'éparpiller32:00 Vaincre le syndrome de l'imposteur35:00 Jouer avec les clichés pour faire rire49:00 Les bénéfices intangibles d’un projet (ce sujet n’avait jamais été évoqué auparavant sur Nouvelle École et est essentiel)55:00 Le courage d’arrêter ; ne pas devenir un ringard Références de l’épisode :Violente Viande sur InstagramLa vie est Bonne, la bande dessinée qu'il a publiée aux côtés de lucymacaroni.Mona, sa marque de montreCinktank, son site d'actualités CinémaAmerican Dad, la série qu'il prétend regarder sur NRJ12, alors qu'il gère 2 entreprises en plus de Violente ViandeRomain Gary, qui a écrit pas mal de livresStephen King, idemLes épisodes de Nouvelle École mentionnésRoman Frayssinet (sur l'ennui)Marion Séclin (sur le syndrome de l'imposteur)Adrien Ménielle (sur le rire)Gringe (sur mon approche des invités)Navo (qui m'avait aidé à contacter Gringe)L’École péripatéticienneLa Casa de Papel (conseil : n'y allez pas)Camille Lavabre avec qui il coécrit du standupL’illustrateur Jean André Ce que veulent les femmes (où Mel Gibson est publicitaire)

Scroll to top