NoCiné

16 abonnés
S'abonner
Actualités, débats, films de genre, blockbusters, séries Netflix et rééditions cultes. Chaque mercredi, Thomas Rozec et ses chroniqueur·se·s discutent des dernières sorties. NoCiné est un podcast de Binge Audio.

424 épisodes

6 mars 2019
Ancienne pilote d’avion de chasse, Carol Danvers devient l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers alors que la Terre devient le champ de bataille d’une guerre intergalactique entre les Kree et les Skrulls, deux espèces extraterrestres. Elle croise le chemin de plusieurs habitués de l’univers cinématographique Marvel dont Nick Fury, joué par Samuel L. Jackson, qui s’offre une seconde jeunesse.Le jeu de sourcils de Brie Larson agace, poliment mais surement. Antipathique et convenue, l’actrice qui joue le rôle-titre peine à convaincre. Son personnage sans faille prend de haut tout le monde, y compris son chat Goose. Au problème de casting, s’ajoute un couac d’écriture. Le premier film de super-héroïne de l’univers Disney-Marvel est un medley râté de classiques des années 1980 et 1990 sans jamais arriver à imposer son propre style.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLES RECOS DE JULIEN : (re)découvrir l’univers des tokusatsu japonais avec « Ultraman : The Next »LA RECO DE PERRINE : pour une héroïne avec des super capacités, « Hanna » de Joe Wright – en attendant la sérieLA RECO DE STÉPHANE : une référence qui manque dans les Marvel : « Anaconda »RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Room (Lenny Abrahamson, 2015), Black Panther (Ryan Coogler, 2018), Wonder Woman (Patty Jenkins, 2017), Men in Black (Barry Sonnenfeld, 1997), Independence Day (Roland Emmerich, 1996), Star Wars : Épisode I – La menace fantôme (George Lucas, 1999), Jurassic Park (Steven Spielberg, 1993), Top Gun (Tony Scott, 1986), Terminator (James Cameron, 1984)CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 4 mars 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

1 mars 2019
Ce thriller oublié signé Richard Franklin revient en DVD Blu-ray sous son nom originel. Réalisé par un aficionado d’Alfred Hitchcock, « Déviation mortelle » se déroule comme un « Fenêtre sur cour » sur les routes australiennes aux paysages XXL. Le grand Stacy Keach joue Pad Quid, routier raffiné qui croque la carotte à pleines dents au volant de son camion rempli de bidoche. Il se met à suivre un automobiliste persuadé qu’il est le tueur à gages que toute la police recherche. Qu’il est agréable de se (re)plonger dans ce film de la nouvelle vague australienne accompagné de deux supers bonus dignes d’une grande leçon de cinéma.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Patrick (Richard Franklin, 1978), Psychose II (Richard Franklin, 1983), Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock, 1954), Link (Richard Franklin, 1986), Not Quite Hollywood : The Wild, Untold Story of Ozploitation ! (Mark Hartley, 2008)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

28 février 2019
À la mort de son mari le roi de France, elle rejoint son pays natal pour réclamer le trône occupé par Élisabeth Iʳᵉ. La reine d’Angleterre refuse de lui reconnaître les droits à la couronne. Débute alors une lutte de pouvoirs entre deux femmes souveraines dans un monde d’hommes et dans un pays déchiré entre deux religions.Saoirse Ronan excelle en jeune prétendante charismatique. Si bien qu’elle éclipse son alter ego à l’écran, Margot Robbie. Cette nouvelle démonstration de jeu vient nourrir un film sage dans la forme mais profond dans le fond. Sans doute que ces deux heures réalisées par Josie Rourke ne sont pas assez pour raconter ces deux destins croisés.Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION La Favorite (Yórgos Lánthimos, 2018), Lady Bird (Greta Gerwig, 2018), Un jour dans la vie de Billy Lynn (Ang Lee, 2016)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

27 février 2019
La quête de justice de Nels Coxman a vite viré au massacre. Joué par Liam Neeson, cet aimable conducteur de chasse-neige de Kehoe, station de ski du Colorado, se met à démanteler un cartel de drogue pour venger la mort de son fils. Agité d’une rage sans pareille et armé de fusils d’assaut, il élimine un à un les associés du grand baron Viking.Hans Petter Moland propose une relecture réussie de son propre film sorti en 2014. Malgré une trame ultra-classique, «  Sang Froid  » se relève être un objet rare et unique grâce à des courses-poursuites glaçantes dans les monts enneigés, à un Liam Neeson égal à lui-même, à des personnages secondaires truculents, à un choix de musique osé et à une ironie bien dosée.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE JULIEN : pour découvrir le scandi-noir, la série de films « Les enquêtes du Département » avec le cinquième opus réalisé par Hans Petter MolandLA RECO DE STÉPHANE : du même genre côté hémisphère sud, dans la jungle avec des reptiles, un film noir nommé « Anaconda »RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Refroidis (Hans Petter Moland, 2014), Taken (Pierre Morel, 2008), Le territoire des loups (Joe Carnahan, 2011), Balade entre les tombes (Scott Frank, 2014), Les Veuves (Steve McQueen, 2018), Un jour sans fin (Harold Ramis, 1993)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

27 février 2019
[Attention on spoile] Six personnes bêtes à mourir se lancent dans un escape game et doivent résoudre des énigmes retorses pour sortir de la pièce. Encéphalogramme plat dans la salle pour ce vague mélange de « Destination Finale » et de « Saw », le gore en moins malheureusement. C’aurait été déjà ça. « Escape Game » n’est pas particulièrement bien fait, pataud et peu original, appuyé sur son concept mais sans âme, sans coeur, sans corps. Du pur divertissement qui ne fait pas semblant d’être un grand film, fabriqué sur mesure pour des ados en mal de frissons faciles, pop-corn à la main, entre potes ou pour un date. Bon.Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson et Julien Dupuy.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONEscape Game (Adam Robitel, 2019), Saw, Destination Finale, La Cabane dans les bois (Drew Goddard, 2012), Waz (Tom Shankland, 2009), New Line Cinema, Robert Shaye, Freddy 5 (Stephen Hopkins, 1989), Black Mirror : Bandersnatch (David Slade, 2018). CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

25 février 2019
Soderbergh signe un film de sport sans sport, de basket sans ballons ni parquets, fait de conversations dans des bureaux entre Ray Burke, agent de joueurs de NBA, et un de ses clients qu’il tente de convaincre d’accepter une offre en plein lock-out de la ligue. Parfois difficilement accessible pour un public qui ne connaît pas tous les rouages du sport américain, l’essentiel n’est pas là. « High Flying Bird » montre la face pop culture et entertainment du basket, notamment sur les réseaux sociaux, qui se substitue parfois à la compétition sportive elle-même. Que devient le sport une fois mis en image ? Que devient l’entertainment lorsqu’un snap concurrence un film ? Une réflexion tournée à l’iPhone, à regarder sur un téléphone avec l’application Netflix, pour une expérience toujours plus méta. Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONHigh Flying Bird (Steven Soderbergh, 2019), André Holland, The Knick (Jack Amiel et Michael Begler, 2014 - ), Paranoïa (Unsane) (Steven Soderbergh, 2018), Sexe mensonges et vidéo (Steven Soderbergh, 1989), Moonlight (Barry Jenkins, 2016).CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

21 février 2019
Le sort d’un sous-marin nucléaire français, posté au large de la Syrie, dépend de l’Oreille d’Or. Cet officier à l’ouïe fine, joué par François Civil, butte sur un son inconnu. Son erreur met l’équipage en danger de mort alors qu’une frégate iranienne poursuit le submersible tricolore.Un spécialiste de géopolitique se trouve derrière la caméra : Antonin Baudry, auteur de la très applaudie bande dessinée « Quai d’Orsay ». Avec « Le Chant du loup », il fait ses premiers pas en tant que réalisateur. Des débuts pour ainsi dire ratés. Malgré un casting prometteur – Omar Sy, Reda Kateb, Mathieu Kassovitz – et une production ambitieuse, ce film reste étriqué jusqu’à la fin. La fiction française peine toujours autant à naviguer. Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE PERRINE : un film qui ne se relève pas de sa première partie « A Star Is Born » de Bradley Cooper LA RECO DE JULIEN : le magistral « Below » de David Twohy LA RECO DE STÉPHANE : un autre film de sous-marin impressionnant « Das Boot » de Wolfgang Petersen. Et bien sûr, Ad-onc-ana.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION Burn Out (Yann Gozlan, 2017), USS Alabama (Tony Scott, 1995), Roland Emmerich, Kursk (Thomas Vinterberg, 2018)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

20 février 2019
Emmet, Lucy et Batman, les trois petits héros jaunes du premier volet, sont de retour dans les rues en plastique de Bricksburg. Leur vie harmonieuse est menacée par une horde d’envahisseurs Duplo venus des confins de l’espace. La Grande Aventure Lego épisode 2 se révèle être un nouvel opus râté.Les blagues et chansons du premier film sont recyclées sans apporter aucun plaisir à l’écran. Les héros sont agaçants, les références lourdes, les règles de cinéma bafouées. Cerise sur le gâteau : les liens entre l’univers Lego et le monde réel ne fonctionnent pas. La faute au nouveau réalisateur ? Peut-être. Pour ce deuxième épisode, Phil Lord et Chris Miller ont passé la main à Mike Mitchell, responsable des Trolls et de la saga Shrek.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DAVID : « L’Indien du placard », réalisé par Frank Oz, spécialiste de marionnettesLA RECO DE PERRINE : le réussi Toy Story 3LA RECO DE STEPHANE : pour les fans de reptiles, Lego-Anaconda disponible en jeu vidéoRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONToy Story (John Lasseter, 1995), Ready Player One (Steven Spielberg, 2018)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

19 février 2019
Regarder « Aquaman » le visage mouillé et les cheveux au vent, Guillermo Del Toro en colère contre les Oscars et les Simpson en péril au menu de ce NoCiné Club.Présentée comme une composante du cinéma du futur, la 4DX permet au public de flotter…ou d’avoir le mal de mer. Dans les salles de cinéma équipées de cette technologie, les fauteuils bougent au rythme des mouvements de caméras. Des effets sensoriels synchrones viennent compléter l’immersion. Le festival 4DX organisé par les cinémas Pathé-Gaumont a permis une plongée dans des versions retravaillées de quelques succès récents. Se retrouver asperger de faux sang dans « Ready Player One » ou avoir le cou chauffé quand la fusée décolle dans « Gravity » permet-il de mieux raconter ces histoires ?La liste des polémiques concernant la 91e cérémonie des Oscars s’allonge. Après le retrait de l’animateur Kevin Hart, le comité organisateur a annoncé que la remise de quatre des précieuses statuettes, dont celle de la « meilleure photographie » et celle du « meilleur montage », ne serait pas diffusée en direct à la télévision. Sous la pression de grand noms comme Guillermo del Toro, Quentin Tarantino ou encore Martin Scorsese, l’Académie a fini par rétropédaler. Pourquoi ces métiers de l’ombre, si essentiels aux films, sont si peu sous le feu des projecteurs ?Le deal le plus juteux, à ce jour, du monde du cinéma est presque bouclé. Disney a racheté un autre géant d’Hollywood, la 21st Century Fox. Et avec, son catalogue de superhéros, franchises, gros films et médias parmi lesquels «  Deadpool  », «  Avatar  », les Simpson, «  L’Age de glace  », ou encore l’empire Shondaland avec «  Grey’s Anatomy  ». Si personne ne sait ce qui va se passer une fois le rachat finalisé, la fusion pourrait virer au «  bain de sang  » avec au moins 4 000 licenciements prévus.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Stéphane Moïssakis, Perrine Quennesson et David Honnorat.CRÉDITS NoCiné Club est un hors-série de NoCiné animé par Thomas Rozec et produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 18 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

19 février 2019
Le secret pour saisir ce film souvent mal compris, c’est de le regarder avec ses yeux d’enfants. Malgré son titre explicite, il raconte davantage l’histoire de la conscience de l’humanité que le futur probable de l’intelligence artificielle.Cette oeuvre métaphysique réalisée par Steven Spielberg est avant tout une idée de Stanley Kubrick. Ce dernier avait travaillé sur ce projet dès la fin des années 70, inspiré par une nouvelle de science-fiction. Après la mort subite du réalisateur en 1999, sa famille décide de remettre son travail entre les mains d’un réalisateur ami.C’est ce qui explique les superpositions à l’écran des allusions à Pinocchio, cher à Spielberg et des références à l’Ancien Testament, dans le respect d’une tradition kubrickienne. Tout au long d’ «  A.I. Intelligence artificielle  », l’élève a multiplié les efforts pour rester fidèle aux intentions du maître.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONStanley Kubrick, James Cameron, Rencontres du troisième type (Steven Spielberg, 1977), Les Habits neufs de l’empereur d’Hans Christian Andersen, Matrix Reloaded (Lana Wachowski, 2003)CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 16 février 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Thomas Rozec et Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

14 février 2019
L’ombre de Cameron plane sur l’adaptation du manga culte Gunnm, mais sa patte manque cruellement à la réalisation. Surtout après une vingtaine d’année à attendre, rêver et fantasmer « Alita : Battle Angel ». Verdict : au milieu d’êtres mi-humains mi-machines, la cyborg adolescente au corps de guerrière, superbement incarnée par Rosa Salazar, montre une complexité de sentiments qui fait ressentir de l’empathie pour un personnage entièrement numérique. Mais à côté d’Alita, tous les personnages font pâle figure et la direction d’acteurs laisse à désirer. Les belles idées du scénario deviennent des séquences intimistes sans chair, beaucoup d’arcs narratifs passent à la trappe, et les antagonistes sont très « bis ». A partir d’une matière extraordinaire, « Alita : Battle Angel » devient le meilleur Rodriguez mais le pire Cameron. Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Stephane Moïssakis, Perrine Quennesson, Julien Dupuy et David Honnorat. RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURLA RECO DE STÉPHANE : la première vraie grande créature numérique, « Anaconda » de Luis Llosa (1997).LA RECO DE RAFIK : revoir le Valérian de Luc Besson (2017).LA RECO DE DAVID :  « Air Doll » de Hirokazu Kore-eda (2009)LA RECO DE JULIEN :  « Exterminator 17 » de Jean-Pierre Dionnet et Enki Bilal (1979) et « Ex machina »  d’Alex garland (2015).LA RECO DE PERRINE : le premier Twilight réalisé par Catherine Hardwicke (2009). RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONJames Cameron, Alita : Battle Angel (Robert Rodriguez, 2019), Gunnm (Yukito Kishiro, 1990 - 1995), Rosa Salazar, Christoph Waltz, Jennifer Connelly, Mahersala Ali, Titanic, Avatar (James Cameron, 2009), Sin City (Robert Rodriguez, 2005), Star Wars : La menace fantôme (Georges Lucas, 1999), Jon Landau, Bill Pope, Andy Serkis, Zoe Saldana, Elysium (Neill Blomkamp, 2013), Blade Runner (Ridley Scott, 1982), Mortal Engines (Christian Rivers, 2018), Quentin Tarantino, Rollerball (Norwan Jewison, 1975), Mad Max (Georges Miller, 1979), Spy Kids (Robert Rodriguez, 2001), Piranha 2 Les Tueurs volants (James Cameron, 1981), Frank Miller, Machete (Robert Rodriguez, 2010), Valérian et la Cité des mille planètes (Luc Besson, 2017), Bae Doona, Air Doll (Hirokazu Kore-eda, 2009), Alicia Vikander, Twilight, chapitre I : Fascination (Catherine Hardwicke, 2009). CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

13 février 2019
[Attention, on spoile] Adam McKay met un coup de pied dans le cinéma politique américain et dresse le portrait de Dick Cheney, personnage clef du début des années 2000, conseiller puis vice-président de Georges W. Bush, et décrit son rôle dramatique dans l’histoire de l’Amérique. Réaliser le biopic d’un connard, aussi charismatique et séduisant soit-il, est sans contexte un défi. Servi par la performance de Christian Bale, Adam McKay le relève avec humour, inventivité et originalité, en soulignant l’opportunisme et l’absence de convictions politiques d’un personnage qui vampirise sans remords tous ceux qu’il est censé servir : sa femme, ses proches, le peuple américain. « Vice » est un film sur le passé mais surtout un film pour l’avenir, un défouloir partisan mais vivifiant.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi, Stéphane Moïssakis, Julien Dupuy et David Honnorat.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEURLA RECO DE STÉPHANE : on vous laisse deviner.LA RECO DE RAFIK : le court métrage « La stratégie du choc » de Naomi Klein et Alfonso Cuaron sorti en 2007.LA RECO DE DAVID : « F for fake » d’Orson Welles et « Fahrenheit 11/9 » de Michael Moore.LA RECO DE JULIEN : le court métrage « Good Cop Baby Cop » d’Adam McKay (2007).RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONVice (Adam McKay, 2019), Anchorman : the legend of Ron Burgundy (Adam McKay, 2004), Tallageda Nights : the ballad of Ricky Bobby (Adam McKay, 2004), Step Brothers (Adam McKay, 2008), The Big Short (Adam McKay, 2015), Christian Bale, Amy Adams, Steve Carell, Oliver Stone, Hank Corwin, Robert Redford, Meryl Streep, Buster Keaton, Woody Allen, Quentin Dupieux, Gaspard Noé, Michael Moore, Les fils de l’homme (Alfonso Cuaron, 2006).CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

8 février 2019
L’avocat d’une firme pharmaceutique est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, et se retrouve piégé par son employeur. Bromance masculine très prononcée, gunfights en apesanteur, les figures stylistiques propres à John Woo sont intégrées de manière sincère mais virent au ridicule absolu. Difficile, donc, de faire la comparaison avec ses précédents films. Sorti exclusivement en Blu-ray, « Manhunt » devait signer son grand retour après quelques années loin des caméras. Peut-être que le maître du genre a donné tout ce qu’il avait à donner. « Manhunt » n’est ni un film détestable, ni un bon film, peut-être un prétexte pour regarder une énième fois ses chefs d’oeuvres passés.Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONManhunt (John Woo, 2019), The Killer (John Woo, 1989), A toute épreuve (John Woo, 1992), Mission impossible 2 (John Woo, 2000), Paycheck (John Woo, 2003), Ben Affleck, Sam Peckinpah, Le syndicat du crime (John Woo, 1986), Une balle dans la tête (John Woo, 1990), Tom Cruise, Volte-face (John Woo, 1997), Nicholas Cage, John Travolta, The Crossing (John Woo, 2014).CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

7 février 2019
Antoine Raimbault a voulu rénover les films de prétoire. Invité de ce hors-série de NoCiné, le réalisateur et scénariste raconte la genèse d’« Une intime conviction », sorti en salles début 2019, pour lequel il s’est inspiré de l’affaire Viguier, procès qui avait défrayé la chronique en 2000.À l’origine de ce premier long-métrage, il y a le doute. Il y a, d’abord, l’embarras perceptible dans les yeux des enfants de Jacques Viguier, accusé en 2000 du meurtre de sa femme, Suzanne. Il y a, cette même année, les suspicions lisibles dans les pages des journaux sur sa mystérieuse disparition. Il y a, jusqu’en 2009, les incertitudes qu’a pointées la défense en première instance puis en appel. Pour finir, il y a le doute comme valeur cardinale de la justice française qu’a souhaité filmer Antoine Raimbault à la façon des thrillers judiciaires américains.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Perrine Quennesson.CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 5 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

6 février 2019
Dernière souveraine de la maison Stuart, Anne d’Angleterre s’entoure d’une cour féminine où deux femmes se battent pour ses faveurs et sa préférence. Autour de cette reine farfelue, étrange et émouvante, gravite un petit monde cruel et pernicieux qui mise sur le statut et l’apparence pour s’élever dans la société, presque en huis-clos dans le château. Sans se départir de son humour si particulier, Yórgos Lánthimos, dont on connaît l’obsession pour les comportements humains, se concentre avec « La Favorite » sur l'égoïsme et la manipulation, ou comment utiliser les sentiments pour dominer ou se soumettre. Cette bataille dans un verre d’eau entre des femmes à la recherche du pouvoir dans un monde d’hommes donne un film d’une méchanceté infinie, qui nourrit les bas instincts et porte un discours fort sur le pouvoir. Animé par Thomas Rozec avec Perrine Quennesson.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLa Favorite (Yórgos Lánthimos, 2019), The Lobster (Yórgos Lánthimos, 2015), Mise à mort du cerf sacré (Yórgos Lánthimos, 2017), Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone, Kate Winslet, Marie Stuart, Reine d’Ecosse (Josie Rourke, 2019). CRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 5 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

6 février 2019
Dans le village de Beurk, vikings et dragons vivent en harmonie. Pour préserver cette paix fragile, Harold et son fidèle compagnon Krokmou s’envolent vers un monde caché affronter une coalition de méchants féroces. Presque dix ans après la sortie du premier épisode, Dean DeBlois clôt une trilogie qu’il voulait harmonieuse. Et le pari est gagné. Mises en musique par John Powell, les aventures des deux héros handicapés continuent d’éblouir. L’animation des dragons, aux allures de chiens et aux yeux de chats, est toujours aussi réussie. Malgré un scénario parfois trop compact, « Dragons 3 », à la manière des deux autres volets, est l’un des rares DreamWorks à offrir une telle densité et honnêteté émotionnelle.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE DAVID : en toute nostalgie, « Coeur de dragon » avec Dennis Quaid et Sean Connery sorti en 1996LA RECO DE PERRINE : « Willow » pour une tout aussi belle ode à l’intelligenceRÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONDragons (Dean DeBlois, 2010), Dragons 2 (Dean DeBlois, 2014), Lilo & Stitch (Dean DeBlois et Chris Sanders, 2002) CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 5 février 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

30 janvier 2019
Harlem est tout petit pour Tish et Fonny qui s’aiment d’un aussi grand amour. Ces deux ami·e·s d’enfance attendent leur premier enfant. Accusé d’un viol qu’il n’a pas commis, Fonny – joué par un Stephan James très émouvant – se retrouve derrière les barreaux. Tiré du roman de James Baldwin du même nom, ce film raconte, avec une incroyable modernité, une histoire d’amour impossible avec en toile de fond le racisme ordinaire d’une Amérique des années 1970 .D’une beauté digne d’un film de Wong Kar-wai, ces images font de «  Si Beale Street pouvait parler  » une peinture sublime dans la lignée esthétique de son oscarisé «  Moonlight  ». Avec les sorties de Spike Lee, Ryan Coogler, Boots Riley ou encore Steve McQueen, l’année 2018 aura permis de révéler la grande diversité du cinéma afro-américain.Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat et Perrine Quennesson.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONI Am Not Your Negro (Raoul Peck, 2016), Si Beale Street pouvait parler (James Baldwin, éd. Dial Press, 1974), Moonlight (Barry Jenkins, 2016), Wong Kar-wai, Black Panther (Ryan Coogler, 2018), Sorry to bother you (Boots Riley, 2018) , BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan (Spike Lee, 2018), Widows (Steve McQueen, 2018), Charles BurnettCRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

30 janvier 2019
[Attention, la fin du film est spoilée] Boots Riley, rappeur dérangé, signe un étrange premier long-métrage. Dans cette frénétique comédie satirique, Cassius Green dit « Cash » décide d’entamer une carrière de vendeur dans un centre d’appels. Ce jeune noir désargenté, joué par Lakeith Stanfield déjà vu dans « Get out », excelle dans son job en se faisant passer pour un Blanc au téléphone.À mi-chemin entre un Michel Gondry et un Spike Lee, Boots Riley propose une critique déjantée de l’individualisme et du capitalisme dans un monde pas si éloigné de la réalité. Si les excentricités visuelles faites de bric et de broc piquent parfois les yeux, ces délires narratifs et intimistes permettent à chacun·e de se poser la question : la fin justifie-t-elle les moyens ?Animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒURLA RECO DE PERRINE : pour les délires visuels, « Dans la tête de Charles Swan III » de Roman CoppolaLES RECOS DE DAVID : « Blindspotting », une bromance signée Carlos López Estrada, avec en toile de fond la gentrification d’Oakland et « Bread and Roses » de Ken Loach pour son côté syndicalisteLA RECO DE STÉPHANE : Anaconda.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONGet Out (Jordan Peele, 2017), Michel Gondry, Spike Lee, Bodied (Joseph Kahn, 2017), BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan (Spike Lee, 2018), Eugène de Rastignac, Tessa Thompson, Girl 6 (Spike Lee, 1996), Bamboozled (Spike Lee, 2000), Charlie SheenCRÉDITSNoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 21 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

29 janvier 2019
Thomas Szabo, co-réalisateur de la saga « Minuscule », est l’invité spécial de cette version Club de NoCiné. La coccinelle, la fourmi et l’araignée reprennent du service en Guadeloupe. Thomas Szabo raconte comment, avec Hélène Giraud, il a réalisé le second volet des aventures de ces drôles d’insectes à l’occasion de la sortie des «  Mandibules du bout du monde  ». Certaines technologies de pointe, comme la photogrammétrie, ont été mises au service de ce récit composé de décors réels et de personnages de synthèse accompagné d’une musique imaginée dès l’écriture du scénario.Les histoires animées ne sont pas que pour les enfants. Ce cinéma reste pourtant enclavé comme le montrent les difficultés de financement des films d’animation destinés aux adultes. À quand remonte le dernier film d’animation présent en compétition officielle du festival de Cannes ? L’animation a-t-elle encore besoin d’avoir une catégorie, à part, dédiée pour les César, Oscars et autres grandes compétitions ?Hayao Miyazaki n’en finit plus de finir. La rumeur court que le grand maître de l’animation japonaise et son fils travaillent sur deux nouveaux films pour Studio Ghibli. En attendant ce possible retour, le tout premier long-métrage de Miyazaki, «  Le Château de Cagliostro  » réalisé en 1979, sort enfin en France. Retour sur ce bijou qui annonce une œuvre magistrale.Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Perrine Quennesson, Stéphane Moïssakis.CRÉDITSNoCiné Club est un hors-série de NoCiné animé par Thomas Rozec et produit par Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 28 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson et Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

28 janvier 2019
Ce thriller haletant a bien failli ne jamais rencontrer son public. Alfonso Cuarón a accepté de plonger sa caméra dans un monde qui se meurt, celui de 2027. Dans cet univers tiré du roman de P. D. James, écrivaine britannique notoire, la planète est polluée et sans ressources, les villes sont en proie aux attentats et l’humanité est devenue stérile.Le réalisateur mexicain signe une fable cinématographique à la George Orwell. Il assimile les êtres humains à des animaux en perdition et filme ses acteur·rice·s près du corps dans des plans-séquences coûteux pour mieux raconter le chaos. Au moment de sa sortie, «  Les Fils de l’homme  » ne rencontre pas le succès espéré. À l’image de « Blade Runner », ce film est devenu un classique du cinéma américain bien après sa sortie.Animé par Thomas Rozec avec Rafik Djoumi.RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSIONLes Fils de l’homme (P. D. James, éd. Faber and Faber, 1992), Les Fils de l’homme (Alfonso Cuarón, 2006), La petite princesse (Alfonso Cuarón, 1995), De grandes espérances (Alfonso Cuarón, 1998), Y tu mamá también (Alfonso Cuarón, 2001), Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (Alfonso Cuarón, 2004), La Bataille d’Alger (Gillo Pontecorvo, 1966), L’Aurore (Friedrich Wilhelm Murnau, 1927), La Ferme des animaux (George Orwell, éd. Secker and Warburg, 1945), La stratégie du choc (Naomi Klein, 2009) CRÉDITS NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 25 janvier 2019 au Club de l’Etoile (Paris, 17e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.
like podcast

100 / 424 épisodes
1 2 3 4 5 6 7 21 22
Scroll to top