Les éditos de la rédaction

Un budget d’équilibriste pour l’acte II

00:00:00
00:02:07
27 septembre 2019
Grâce à la BCE et aux bonnes rentrées fiscales, le gouvernement parvient à financer les mesures de pouvoir d’achat post « gilets jaunes ». De quoi résister au ralentissement mondial et maintenir le cap de la compétitivité. Mais faute d’économies suffisantes, l’exécutif délaisse le redressement des comptes, n’investit qu’à moitié et se retrouve dans une situation de grande vulnérabilité.

Scroll to top