Les chemins de la philosophie

10 abonnés
S'abonner
Une rencontre quotidienne entre philosophie et monde contemporain. Du lundi au vendredi de 10h00 à 10h55

865 épisodes

20 août 2019 - 00:59:00
durée : 00:59:00 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Sang coagulé, sale, répugnant : telle est l'origine du terme "gore". Et c'est bien les hectolitres de sang versés qui signent le plus souvent l'appartenance d'un film au registre du gore. De "Blood feast" à "Braindead", en passant par "L'Exorciste" : à quoi rime tant d'hémoglobine ? - invités : Philippe Rouyer - Philippe Rouyer : Critique et historien de cinéma - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

19 août 2019 - 00:59:01
durée : 00:59:01 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - "Crash" de Cronenberg sort en France en 1996. Chaque scène de ce film lancinant revient sur les mêmes thèmes : le réel de la mort, le sexe, le démembrement… La seule façon de créer des relations passe par la perversion et la seule manière de vivre une expérience c’est par l’accident : le crash. - invités : Cynthia FLEURY - Cynthia Fleury : philosophe et psychanalyste, professeure au Conservatoire National des Arts et Métiers, titulaire de la Chaire Humanités et Santé - réalisé par : Nicolas Berger, Philippe Baudouin
like podcast

14 août 2019 - 01:51:05
durée : 01:51:05 - Grande Traversée : Léonard de Vinci, l'insaisissable - par : Emmanuel Laurentin, Adèle Van Reeth - Giorgio Vasari, biographe de Vinci, l'érige en génie à la renommée sulfureuse, et parle de lui comme d’un artiste divin, l'incluant avec Raphaël et Michel-Ange dans la triade des meilleurs peintres. Depuis, sa popularité n’a jamais faibli. Comment s’est construite sa gloire posthume ? - invités : Romain Descendre, Anna Sconza, Thibaut Gress, Guillaume CASSEGRAIN - Romain Descendre : professeur d'études italiennes et d'histoire de la pensée politique à l'ENS de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France, Anna Sconza : maîtresse de onférences à l'Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, département d'Etudes italiennes et roumaines, Thibaut Gress : ancien élève de l'ENS, docteur en philosophie, professeur de philosophie, directeur et rédacteur en chef de la revue Actu-Philosophia, Guillaume Cassegrain : professeur d'histoire de l'art moderne à l'université Grenoble Alpes - réalisé par : Marie-Laure Ciboulet, Nicolas Berger
like podcast

14 août 2019 - 01:50:59
durée : 01:50:59 - Grande Traversée : Léonard de Vinci, l'insaisissable - par : Emmanuel Laurentin, Adèle Van Reeth - Grand maître du paysage, comment Léonard de Vinci pensait-il la nature, et quelle place lui donnait-il dans son œuvre ? Comment a-t-il renversé ce processus en inscrivant son "Saint Jean Baptiste" dans un fond de nuit obscure ? Pourquoi refusa-t-il toute narration dans ce chef d’œuvre ? - invités : John Venerella, Dominique Le Nen, Vincent DELIEUVIN, Louis Frank - John Venerella : chercheur et traducteur, Dominique Le Nen : professeur des Universités et Chirurgien des Hôpitaux spécialisé en orthopédie, Vincent Delieuvin : conservateur en chef du Patrimoine au département des peintures au musée du Louvre, Louis Frank : conservateur en chef du Patrimoine au département des Arts graphiques du musée du Louvre - réalisé par : Marie-Laure Ciboulet, Nicolas Berger
like podcast

14 août 2019 - 01:48:45
durée : 01:48:45 - Grande Traversée : Léonard de Vinci, l'insaisissable - par : Emmanuel Laurentin, Adèle Van Reeth - Les spécialistes de Vinci estiment qu’on ne connaîtrait qu’un tiers de sa production. C’est à partir de ses 20 ans qu’on tisse le fil de son histoire. Plus tard, Léonard de Vinci aura l’habitude de détruire ses notes. Comment écrire l’histoire d’un personnage dont les sources sont manquantes ? - invités : Pascal Brioist, Jacques Darriulat - Pascal Brioist : professeur d'histoire moderne à l'Université François Rabelais, Tours et membre du Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance, Jacques Darriulat : ancien enseignant en philosophie en classes préparatoires au lycée Henri IV puis à la Sorbonne, auteur du site http://www.jdarriulat.net - réalisé par : Marie-Laure Ciboulet, Nicolas Berger
like podcast

14 août 2019 - 01:49:53
durée : 01:49:53 - Grande Traversée : Léonard de Vinci, l'insaisissable - par : Emmanuel Laurentin, Adèle Van Reeth - À l'occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, nous partons sur les traces, souvent brouillées, de ce personnage insaisissable qu'on ne peut découvrir que par pans. Peintre, architecte, ingénieur, homme de cour, penseur, comment retracer le parcours du génie de la Renaissance ? - invités : Laure Fagnart, Jan Blanc - Laure Fagnart : maîtresse de conférences à l'Université de Liège, en charge de la direction de l'unité de recherches Transitions : Moyen Âge & première Modernité, Jan Blanc : professeur d'histoire de l'art de la période moderne à l'Université de Genève - réalisé par : Marie-Laure Ciboulet, Nicolas Berger
like podcast

11 juillet 2019 - 00:59:08
durée : 00:59:08 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Témoin direct de l’évolution consumériste de l’Amérique, le peintre Edward Hopper s'y oppose. Les personnages de ses tableaux, passifs, seraient-ils des figures d'une protestation silencieuse ? Dans les oeuvres, le temps est suspendu, mais beaucoup se dit... - invités : Didier OTTINGER - Didier Ottinger : spécialiste de la peinture moderne et contemporaine, directeur adjoint du Centre Pompidou à Paris - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

10 juillet 2019 - 00:59:10
durée : 00:59:10 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - À 26 ans, Victor Hugo rédige "Le Dernier Jour d'un condamné". Au fil des pages, la mort se fait attendre dans un climat d'angoisse saisissante. Comment l’attente, dans ce récit, se met-elle au service de la cause d’Hugo, celle de l'abolition de la peine de mort ? - invités : Arnaud LASTER - Arnaud Laster : universitaire, écrivain, Président de la Société des Amis de Victor Hugo - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

9 juillet 2019 - 00:59:06
durée : 00:59:06 - L'attente (2/4) : "En attendant Godot" de Samuel Beckett - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - En 1948, Samuel Beckett rédige "En attendant Godot", pièce expérimentale qui emmène le spectateur dans un monde absurde dessiné par l'auteur, où deux vagabonds se retrouvent pour attendre ensemble Godot, un homme inconnu dont ils ne savent rien... Qu'attend-on vraiment dans "En attendant Godot" ? Première diffusion de cette émission le 18/12/2018, et première diffusion du Journal de la philo de Géraldine Mosna-Savoye, en fin d'émission, le 02/05/2019, à réécouter ici : D'octobre 1948 à janvier 1949, quand Samuel Beckett (1906-1989) rédige en Français une de ses pièces de théâtre emblématiques, En attendant Godot, c'est dans un contexte d'après-guerre. À cette époque, les pièces absurdes n'étaient pas comprises, trop expérimentales. La pièce dure deux heures et donne à vivre l'expérience des personnages, leur attente-même. Contre toute attente, En attendant Godot fut l'un des plus grands succès du théâtre d'après-guerre, traduit dans une vingtaine de langues et joué dans le monde entier. C'est avec cette pièce que Beckett est enfin reconnu. La pièce comprend deux actes. Les personnages principaux sont deux vagabonds, Vladimir et Estragon, qui se retrouvent sur une route de campagne pour rencontrer Godot, un homme qu'ils ne connaissent pas, et dont ils ne savent rien... Se joignent à eux deux autres personnages, Pozzo et Lucky. De Godot, nous n'apprendrons rien, et nous ne le rencontrerons pas. Quel est ce courant de pensée d'après-guerre dit de l'absurde qu'on rapproche de En attendant Godot ? Beckett avait-il un projet philosophique en écrivant cette pièce ? L'invité du jour : Bruno Clément, professeur émérite au département littérature de l'Université Paris 8 et ancien président du collège international de philosophie. L'équivocité de Beckett Il ne peut y avoir de discours univoque en littérature, qui fait profession d'équivocité. On l'observe particulièrement chez Beckett, on ne peut pas seulement parler d'attente, il y a forcément des enjeux poétiques, de fabrication des textes et des objets liés au mot attente.     Bruno Clément Malmener ce qui existe Beckett écrit "En attendant Godot" à une époque où il s'agit de malmener ce qui existe, en littérature, pour essayer de faire quelque chose de nouveau. Au risque de paraître un peu paradoxal, choisir pour une pièce de théâtre le thème de l'attente, c'est aller dans ce sens-là. Bien sûr, c'est impossible de dire qu'il n'y a aucune dimension existentielle dans la pièce, mais je voudrais donner l'idée que l'attente est la manière idéale pour un dramaturge qui est dans la disposition d'esprit de Beckett à cette époque-là, pour défaire ce qui existe. Qu'est-ce qu'une pièce de théâtre ? C'est un drame, une action, or annoncer dès le début qu'il n'y a pas d'action signifie que dans la tradition théâtrale occidentale, on va être complètement en porte à porte-à-faux pendant la pièce.     Bruno Clément L'attente du spectateur Chez Beckett, le temps de la représentation correspond exactement au temps de l'action qui est sur la scène. Ça commence en fin d'après-midi comme le début du spectacle et ça se termine quand la nuit arrive. On est en plan-séquence, en temps réel, le temps dure au spectateur comme aux deux personnages.     Je pense que l'absence d'action, l'ennui, fonctionne aussi de cette façon : l'adhésion ou le rejet (dans les premières représentations ce fut d'abord un rejet) tient au fait que la vraisemblance est absolument parfaite. Ce qui peut expliquer aussi la tendance forte que les critiques ont eu de tirer le texte du côté de ce qui est dit dans la scène : « on s'ennuie. » .     C'est une réussite du point de vue de Beckett, il réussit à faire en sorte qu'il n'y ait absolument aucune différence entre ce qui se passe sur la scène et ce que ressentent les spectateurs, l'idéal de tout dramaturge !     Bruno Clément Sons diffusés : La voix de Samuel Beckett en 1959 lors de la remise du prix Italia Extraits de En attendant Godot, Comédie Française, 1978, mise en scène de - invités : Bruno CLEMENT - Bruno Clément : professeur émérite au département littérature de l'Université Paris 8 et ancien président du collège international de philosophie - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

8 juillet 2019 - 00:59:24
durée : 00:59:24 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Jankélévitch est un philosophe du temps, son œuvre oriente l’attente vers le futur, plein d’opportunités, c’est la "futuration", le temps qu’on doit se réapproprier. Mais il y a également une ambiguïté du statut de l'attente chez Jankélévitch : quelle est sa place dans sa philosophie de l'immédiat ? - invités : Laure Barillas - Laure Barillas : docteure en philosophie morale contemporaine - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

5 juillet 2019 - 00:58:45
durée : 00:58:45 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Portrait de Michel Serres, ayant trouvé sa voie de philosophe après le choc d'Hiroshima et toujours animé du besoin de « passer partout », trouvant alors là le contemporain... - invités : Michel Serres - Michel Serres : philosophe, épistémologue, membre de l'Académie française (1930-2019) - réalisé par : Nicolas Berger
like podcast

4 juillet 2019 - 00:58:56
durée : 00:58:56 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Fin 1942, neuf mois avant sa mort, Simone Weil rejoint le général de Gaulle à Londres où elle est chargée de rédiger une constitution intellectuelle pour l'Europe attendue après le nazisme, un texte sur la spiritualité de l'homme appelé "L'enracinement", son deuxième grand oeuvre. - invités : Chantal DELSOL - Chantal Delsol : philosophe, romancière, éditorialiste, professeure émérite de philosophie politique et membre de l'Institut, Académie des Sciences morales et politiques - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

3 juillet 2019 - 00:58:53
durée : 00:58:53 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Chez Simone Weil, il n’y a pas de séparation entre la philosophie et l’engagement, une véritable vocation. Elle ne se barricade pas derrière ses écrits ou sa pensée et n’hésite pas à aller sur le front, elle est là où se trouve le malheur des autres. - invités : François L'Yvonnet - François L'Yvonnet : professeur de philosophie et éditeur - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

2 juillet 2019 - 00:59:00
durée : 00:59:00 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - En 1938, Simone Weil découvre le Christ. Dans sa conception de la religion, l’importance du rapport au corps est capitale, c’est grâce à lui que l’on discipline son âme et que l’on avance vers Dieu… De sa recherche de la vérité, elle mène alors un combat spirituel. - invités : Martin Steffens - Martin Steffens : philosophe, enseigne la philosophie en première supérieure au lycée Georges de la Tour à Metz - réalisé par : Nicolas Berger, Thomas Beau
like podcast

1 juillet 2019 - 00:58:54
durée : 00:58:54 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - À l’âge de 25 ans, Simone Weil, alors professeure agrégée, entre à l'usine. Elle entendait vivre cette expérience pour découvrir la vérité, avoir un contact direct avec la réalité. Elle en tire une dénonciation de l’aliénation du travail tout en affirmant une spiritualité du travail authentique. - invités : Robert Chenavier - Robert Chenavier : Agrégé de philosophie, président de l'Association pour l'étude de la pensée de Simone Weil, directeur de la publication des "Cahiers Simone Weil" - réalisé par : Nicolas Berger, Philippe Baudouin
like podcast

28 juin 2019 - 00:58:54
durée : 00:58:54 - Les Chemins de la philosophie - Rencontre avec Bernard-Henri Lévy. Figure de proue des "nouveaux philosophes", sa voix est indissociable de grands débats publics où se croisent des enjeux de philosophie morale, religieuse, politique. Retour sur la carrière plurielle d'un intellectuel engagé, entre structuralisme et phénoménologie.
like podcast

28 juin 2019 - 00:05:26
durée : 00:05:26 - Le Journal de la philo - L’été est l’occasion de lire ou de relire les grands classiques de la philosophie.
like podcast

27 juin 2019 - 00:59:45
durée : 00:59:45 - Les Chemins de la philosophie - « Ah, ceux qui ne croient pas au soleil d’ici sont bien impies » écrivait Vincent Van Gogh à son frère Théo en 1888, évoquant la lumière dorée de la Provence. Retour sur l'importance de cet omniprésent et presque divin soleil dans l'oeuvre du maître néerlandais en compagnie du professeur Jan Blanc.
like podcast

27 juin 2019 - 00:06:12
durée : 00:06:12 - Le Journal de la philo - L’été est l’occasion de lire ou de relire les grands classiques de la philosophie.
like podcast

26 juin 2019 - 00:59:17
durée : 00:59:17 - Les Chemins de la philosophie - Image de vie et de mort, d'amour et de violence, le soleil irradie l'oeuvre d'Albert Camus, et en révèle les multiples facettes. Retour sur ces textes lumineux en compagnie de la présidente de la société des études camusiennes Agnès Spiquel...
like podcast

20 / 865 épisodes
1 2 3 43 44
Scroll to top