K.-O.

0 abonnés
S'abonner
Créé en 1993 pour consacrer le style de combat le plus efficace, comme l’appelait de ses vœux Bruce Lee, l’Ultimate Fighting Championship, devenu UFC, façonne depuis 25 ans un sport de combat à part entière parmi les plus populaires, le MMA. Avec K.-O., entrez dans la cage avec les journalistes de L’Equipe : actualité, portraits de combattants/combattantes, débats. Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas. 

11 épisodes

9 mars 2020
L’espace de cinq rounds, la championne des poids paille, Zhang Weili, et la star Joanna Jedrzejczyk ont marqué les esprits et l’histoire de l’UFC. L’intensité de leur combat, samedi 7 mars, a totalement occulté le choc décevant entre Israel Adesanya et Yoel Romero.351 frappes « significatives » - comprendre portées -, c’est le cumul effrayant de coups donnés par Zhang Weili et Joanna Jedrzejczyk lors de l’UFC 248, le troisième total de frappes de l’histoire de l’organisation américaine de MMA. Seulement deux juges sur trois ont choisi de récompenser la puissance de la Chinoise (21 victoires - 1 défaite), qui garde sa ceinture des poids paille, aux dépens de la profusion technique de la Polonaise (16 - 4). Très vite, une question a animé les débats : a-t-on assisté au plus grand combat de femmes de l’histoire de l’UFC ?L’autre duel à l’affiche ce samedi 7 mars entre Israel Adesanya et Yoel Romero a vu le triomphe du calcul au détriment du spectacle. Avec au bout du compte 88 frappes significatives, l’opposition pour la ceinture des poids moyen a manqué de tout : d’intensité surtout, d’intentions offensives aussi. Au final, Adesanya (19-0) conserve son titre face au Cubain (13-5) par décision unanime. Mais qu’est-il arrivé à ces deux attaquants hors pair ? Où étaient passés l’arsenal technique d’Adesanya et la fureur de Romero ?Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Roland Richard. Réalisé par Gil Baudu et Roland Richard. Pour plus d'informations sur la confidentialité de vos données, visitez Acast.com/privacy
like podcast

25 février 2020
Le 1er juin dernier, ils étaient encore trois monuments à ne pas avoir connu la défaite chez les lourds. Depuis, Anthony Joshua et Deontay Wilder ont perdu. Seul Tyson Fury est toujours invaincu. Et si l’Anglais unifiait les ceintures ?Les ceintures WBA, IBF et WBO, Tyson Fury les a eues en sa possession en 2015. Après une terrible descente aux enfers où il les a perdues, le « Gypsy King » a ressuscité à Las Vegas plus de quatre ans plus tard en dominant l’Américain Deontay Wilder le 22 février (TKO à la septième reprise). Paré du titre WBC des lourds, l’Anglais, invaincu (30 victoires, 1 nul), est-il le meilleur boxeur de sa catégorie ?Et dans ce cas, pourquoi ne pas envisager de rassembler les ceintures des quatre fédérations les plus prestigieuses ? Pour ce faire, il devra garder celle de la WBC contre Wilder au cours d’un troisième acte confirmé au lendemain de l’enregistrement de cet épisode. L’Américain, qui a construit tous ses succès sur son punch, pourra-t-il adapter sa tactique contre Fury ? Et si l’Anglais l'emportait une seconde fois, il cherchera sans doute à récupérer les trois autres ceintures (WBA, IBF, WBO), aujourd’hui détenues par son compatriote Anthony Joshua. Pourrait-il sortir victorieux de ce duel entre sujets de Sa Majesté ?Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus. Réalisé par Roland Richard.
like podcast

14 janvier 2020
L’excitation reste la même. Même si Conor Mc Gregor n’a plus combattu depuis fin 2018, l’Irlandais s’apprête à faire un retour très médiatique dans l’octogone ce samedi. Mais que vaut aujourd’hui Mc Gregor mitaines au poing ?Officiellement, il pointe au quatrième rang chez les poids légers à l’UFC et son adversaire, Donald Cerrone, au cinquième. Mc Gregor (21 victoires, 4 défaites) a préparé son premier combat chez lui, en Irlande depuis sa défaite face à Khabib Nurmagomedov le 6 octobre 2018. Pas de trash-talking. Pas de nouvelles frasques. La star a fait dans la sobriété. Qu’espère Mc Gregor de ce retour à 31 ans ? Est-ce un combat sans lendemain ou bien la première étape d’une reconquête sportive ?Son adversaire, Cerrone (36 victoires, 13 défaites), est une légende de l’UFC. Recordman du nombre de K.-O. infligés à ses adversaires dans l’octogone (10 en 33 oppositions), il sera ce samedi 18 janvier également le recordman du nombre de combats disputés avec l’organisation américaine (34). Mais à 36 ans, Cerrone a-t-il réellement les moyens d’inquiéter Mc Gregor ou est-il destiné à servir de simple faire-valoir ?Invité : Antoine Simon.Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

1 décembre 2019
Sillonner le monde et vaincre tous les poids légers qui se mesurent à lui, tel est l’objectif du Tunisien Mansour Barnaoui. Vainqueur du Road FC en mai dernier, avec un chèque d’un million de dollars à la clef, il semble désormais prêt à relever le défi de l’UFC.C’est un homme de peu de mots mais dont le sourire subtil dit tout de l’ambition qui l’habite. Mansour Barnaoui n’est pas de ceux qui racontent volontiers leur histoire, l’orgueil en bandoulière. Mais il n’en aime pas moins qu’on rappelle ses exploits. À 27 ans, il a remporté la ceinture des poids légers dans trois organisations différentes : BAMMA (Royaume-Uni), M-1 (Russie) et, en mai, au Road FC (Corée du Sud). Comment le gamin de Malakoff (Hauts-de-Seine) est-il devenu l’Afro-Samouraï, combattant complet et respecté dans le monde entier ?Reste toutefois à prouver qu’il est le meilleur poids léger du monde. Barnaoui le sait, il va donc falloir se frotter aux combattants de l’UFC dans une catégorie singulièrement dense : l’invincible Khabib Nurmagomedov, le terrible Tony Ferguson ou encore la star Conor McGregor. Le Tunisien a refusé de signer dans l’organisation américaine par le passé. Pourquoi avait-il décliné la proposition à l’époque et pourquoi a-t-il changé d’avis ? Aura-t-il les armes pour rivaliser ?Invité : Mansour Barnaoui.Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.Note de la rédaction : au moment de l'enregistrement de l'épisode, mardi 26 novembre, Conor McGregor ne devait plus combattre le 18 janvier. Finalement, ce sera bien le cas.
like podcast

19 octobre 2019
Son ascension est à peine croyable. Cinq années en arrière, Ciryl Gane, 29 ans, n'avait jamais pratiqué les arts martiaux. Début août, il a remporté son premier combat à l'UFC. Une réussite insolente forgée dans le travail.Son rire claque comme ses coups de poing. Le Français est d'une nature heureuse, joviale, mais ses adversaires le redoutent. Après une douzaine d'affrontements en Muay-thaï, tous remportés, Ciryl Gane a décidé en 2018 de passer au MMA. Un an et demi après ce changement de discipline, il a remporté ses quatre premiers combats : trois au TKO canadien, un à l'UFC. Impossible de ne pas se demander comment Ciryl Gane est passé, en cinq ans donc, d'un joueur amateur de sports collectifs à un poids lourd aussi aérien ?Aérien, Israel Adesanya l'est aussi.  Le K.-O. infligé à Robert Whittaker lors de l'UFC 243 a permis au Nigérian d'arracher la ceinture des poids moyens. Avec son bilan de 18 victoires en autant de combats, 14 avant la limite, Adesanya a conquis le monde du MMA. Mais peut-il devenir la superstar, le porte-étendard dont l'UFC a tant besoin alors que Conor McGregor n'est plus tout à fait lui-même ?Invité : Ciryl Gane.Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

20 septembre 2019
C'est à n'y rien comprendre. La France s'est reprise de passion pour la boxe depuis les six médailles olympiques de 2016. Pourtant, son seul champion du monde régulier, Nordine Oubaali, reste étrangement méconnu.Quinze combats, c'est tout ce dont il a eu besoin pour arracher la prestigieuse ceinture de champion WBC des Coqs le 19 janvier 2019. À 33 ans, Oubaali aspire désormais à l'unification des ceintures. Treizième d'une famille de dix-huit enfants et originaire de Drocourt, petite ville du Pas-de-Calais, comment est-il devenu un combattant à la réputation mondiale boxant à Las Vegas et au Japon ?Le monde est séduit, c'est un fait, mais la France reste, elle, indifférente à la fabuleuse histoire de son champion au style pourtant offensif et spectaculaire. Alors pourquoi ? La question peut paraître outrancière mais la France n'est-elle plus un pays de boxe ? Oubaali en veut-il à son pays d'être négligé de la sorte, lui qui a été contraint de défendre sa ceinture au Kazakhstan en juillet ?« Unifier les ceintures », l'expression est récurrente en boxe. Quatre grandes Fédérations se partagent les combattants : la WBA, la WBC, l'IBF et la WBO. Toutes décernent des titres de « champion du monde » mais se valent-ils tous ? Est-on obligé d'avoir toutes les ceintures pour être le champion incontesté d'une catégorie de poids ?Invité : Nordine Oubaali.Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

2 juillet 2019
Grâce à son talent et son aura, il a sorti le MMA de l'octogone et donné à l'UFC une autre dimension. Mais avec un seul combat en trois ans, perdu qui plus est, Conor McGregor est de moins en moins un champion.Khabib Nurmagomedov est le dernier à avoir affronté McGregor (21 victoires, 4 défaites) dans la cage. C'était en octobre dernier et le Russe l'avait emporté par soumission au quatrième round. Ces dix-huit derniers mois, l'Irlandais a déclenché davantage d'enquêtes de police qu'il n'a fait se lever les foules. Le bus de Nurmagomedov attaqué, une autre agression finalement réglée à l'amiable, des soupçons d'agression sexuelle, McGregor est-il encore un champion ? Ou juste une star encombrante pour l'UFC ?Pendant ce temps-là, son dernier adversaire, Khabib Nurmagomedov (27 victoires, 0 défaite), prépare la défense de sa ceinture UFC des légers. Ce sera le 7 septembre lors de l'UFC 242 face à Dustin Poirier (24 victoires, 5 défaites). L'Américain de 30 ans peut-il être le premier à faire tomber l'Aigle du Daguestan ? Sinon, qui ?Enfin, focus sur le bare knuckle boxing, le combat à mains nues qui séduit outre-Atlantique et outre-Manche. Qu'en pense l'invité de K.-O., Florian Eglin, écrivain et auteur d'En pleine lumière (BSN Presse, 2019) ? Le MMA a-t-il un nouveau concurrent de poids ?Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

20 avril 2019
Découvrez mardi 23 avril le podcast dédié au MMA, animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas. 
like podcast

25 avril 2019
Voilà trente ans que les Arts martiaux mixtes (MMA) se structurent à travers l’organisation de championnats privés comme l’UFC. Bien des combattants ont brillé dans la cage mais il ne peut y avoir qu’un seul « GOAT » (« Greatest of All Time »). Oui, mais qui ?C’est un débat sans fin, quel que soit le sport évoqué. Qui peut prétendre être le meilleur de l’Histoire ? Il peut paraître prématuré de tenter de déterminer un « GOAT » (« Greatest of All Time ») pour une pratique aussi jeune que le MMA. Pourtant, ils sont déjà des centaines à avoir passionné les téléspectateurs du monde entier. Alors qui ? Le génial Jon Jones ? L’impitoyable George St-Pierre ? Ou bien le célèbre Conor McGregor ?Avec ses stars, le MMA a conquis le monde. Tous les pays l’ont adopté. Tous ? Un seul résiste encore et toujours : la France, farouchement hostile à l’organisation de compétitions sur son sol. Mais la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a fait un pas en faveur de la reconnaissance de la discipline dans l’Hexagone le 2 avril dernier. Qu’est-ce qui a fait bouger les lignes ? Est-ce pour bientôt et sous quelles modalités ?Enfin, le retour de suspension de Tony Yoka (5 victoires dont 4 avant la limite, aucune défaite) approche chez les poids lourds en boxe. Après un an passé loin des rings en raison de trois défauts de localisation, le champion olympique se prépare à disputer son sixième combat professionnel en juillet. Problème, il n’a pas d’adversaire. Alors, face à qui ?Merci à Bertrand Amoussou, président de la Confédération française de MMA (CFMMA), d’avoir accepté notre invitation.Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

28 mai 2019
Deux combattants nés au Nigeria sont des champions de l’UFC, Kamaru Usman et Israel Adesanya. Un troisième Africain, Francis Ngannou, est en embuscade pour une ceinture. Faut-il y voir l’émergence de l’Afrique sur la scène du MMA ?Ils ont montré la voie à tout un continent : Kamaru Usman (15 victoires, 1 défaite), champion welter de l’UFC, et Israel Adesanya (17 victoires, 0 défaite), champion intérimaire poids moyens. Derrière, Francis Ngannou (13 victoires, 3 défaites), convoite la ceinture chez les lourds. L’entraîneur du Camerounais, Fernand Lopez, est l’invité de K.-O. pour évoquer cette réussite : l’Afrique est-elle en train de prendre le pouvoir ou ne s’agit-il que de réussites individuelles ? Des pays africains biberonnent-ils les futures stars de demain ?À l’image de Kamaru Usman, le MMA est aujourd’hui dominé par les lutteurs. La lutte semble s’être peu à peu imposée comme la pierre angulaire de ce sport. Pourquoi est-elle aussi efficace ? Cette hégémonie est-elle amenée à durer ou les strikers (les « frappeurs ») ont-ils les moyens de la contrarier ?Enfin, un peu de boxe au menu avec Canelo Alvarez (52 victoires, 1 défaite, 2 nuls), désormais champion WBC, WBA, IBF des poids moyens. Son nul contre Gennady Golovkin en 2017, puis sa victoire sur décision lors de la revanche contre l’Ukrainien en 2018 avaient suscité bien des interrogations. En l’emportant nettement contre Daniel Jacobs pour la ceinture IBF début mai, le Mexicain a-t-il mis fin aux polémiques ?Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

10 juin 2019
Son talent et son goût du travail l'ont mené au Madison Square Garden le 1er juin dernier. Un neuvième combat professionnel et autant de succès. Souleymane Cissokho « ne cherche pas la lumière ». Inutile. Il brille.« Aux Etats-Unis, j'apprends tous les jours, c'est incroyable ! Je me dis : ''Mais Souleymane, tu ne connais rien de la boxe'' », sourit notre invité, quelques jours après son succès contre Vladimir Hernandez. Son baptême américain réussi, Cissokho (27 ans, 9 victoires, 0 défaite) espère bientôt combattre pour une ceinture mondiale. Dans cette quête, que peut lui apporter le team Joshua chez qui il a signé début mai ? Son ami, Tony Yoka, retrouvera les rings le 13 juillet, ce retour peut-il freiner son ascension ? Est-ce qu'il y a la place pour deux stars de la boxe en France ?Le 1er juin, le champion de France des super-welters a donc combattu à New York quelques heures avant de voir Andy Ruiz surprendre Anthony Joshua, désormais ex-champion WBA-WBO-IBF des lourds. Aux premières loges, le Français raconte les coulisses de la défaite de l'Anglais. Ne s'est-elle pas dessinée avant le combat ? Est-ce seulement un accident de parcours pour Joshua ?Enfin, K.-O. s'est penché sur le pound for pound, ce classement mêlant les meilleurs boxeurs, quel que soit leur poids. Dominé par Canelo Alvarez, champion WBC-WBA-IBF des poids moyens, est-il toujours pertinent ? La question se pose alors qu'on présente souvent la catégorie des lourds comme la catégorie reine. Qui est le meilleur boxeur du monde ?Animé par Guillaume Duseaux, avec Jérôme Guillas et Alessandro Pitzus.
like podcast

11 / 11 épisodes
Scroll to top