Growth Makers

28 abonnés
S'abonner
Chaque semaine, Gabriel Gourovitch interviewe des talents français en growth et marketing venant des plus belles startups (Uber, Buffer, N26, Intercom...). Ensemble, nous disséquons leur stratégies, process et outils afin de vous aider à mieux comprendre comment accélérer votre startup.

83 épisodes

10 juillet 2019
Gymlib est une startup parisienne proposant aux entreprises un pass universel permettant d’accéder à la plupart des salles de sport avec un abonnement mensuel unique.En quelques chiffres, Gymlib c’est plus de 350 clients B2C, moins de 1% de churns et 4 000 infrastructures partenaires. C’est aussi 800 leads générés chaque moi et une croissance mensuelle de 20% depuis 2 ans.Pour s’attaquer à des (très) grosses entreprises, Raphaël a misé sur l’hyperpersonnalisation et donc mis en place une stratégie d’account based marketing. Pour cela, il lie séquence d’inmails personnalisé aux RH, et autres décideurs via Ulinc (ce qui lui apporte environ 3 rendez-vous par semaine),parrainage via les salariés : emailing, flyering à la sortie des entreprises ciblées, messages linkedinévènements RH externes suivant un process précis (avant, pendant et après), par exemple : inviter des clients actuels et des cibles à Roland Garros.Ils misent aussi sur beaucoup d’inbound et de scoring, notamment par le biais de webinars générant 200 à 700 leads chaque mois. (Raphaël explique son process complet).Enfin on clôt l’interview avec les outils géniaux et les conseils de Raphaël.Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers78Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

3 juillet 2019
Après Spendesk, c’est au tour de Qonto avec Julien Collet, leur Growth Lead Engineer, de revenir au micro de GrowthMakers.Cette scaleup parisienne revient sur le podcast pour la troisième fois, et en tant qu’hôte et passionné de croissance, c’est une chance de pouvoir suivre leurs différentes étapes de développement de si près (épisode 1 : de 0 à 5 000 clients, épisode 2 : de 5 000 à 20 000).Pour l’épisode trois, ils doublent la mise pour passer de 20 000 à 40 000 clients, tout en recrutant la plus importante équipe growth française.Au menu🍉 Comment sont définis les rôles au sein de l’équipe growth.🍉 Comment ils ont doublé le trafic sur leur site en 6 mois🍉 Comment une séquence d’emails automatiques a boosté de 50% leur conversionRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers77Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

26 juin 2019
Après Alan (#24 et #55) et Qonto (#11 et #40), c’est Spendesk, par la voix de son Head of Growth, Jérémy Goillot, qui est de retour sur le podcast.En 1 an, ils sont passés de 20 à plus de 100 employés, ont créé la première équipe growth française, et lancé des dizaines d’expériences.C’est parti pour 1 heure de growth !Au menu de l'épisode :🍉 Comment Jérémy a créé la première Growth team française🍉 Les 4 expériences growth de Jérémy pour 2019🍉 Comment Spendesk a (littéralement) hacké Saastock DublinBonne écoute !Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers76Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

19 juin 2019
Au menu de l'épisode :🍉 Comment Antonin crée des publicités Facebook ultra ROIste🍉 Comment il a multiplié par 20 le trafic organique en 2 ans🍉 Comment Ornikar a atteint 270% de croissance en 2018Résumé :Ornikar, c’est une auto école en ligne moins contraignante et proposant des tarifs 35% moins cher en moyenne). La startup parisienne a atteint 270% de croissance en 2018 et représente aujourd’hui 20% du marché des candidats au permis de conduire en France.Dès son arrivé, Antonin investit dans le SEO ce qui résulte en une multiplication par 20 du trafic organique en deux ans et demi. Ce trafic est maintenant considéré comme gratuit et représente un bassin de visiteurs très intéressant à recibler dans des campagnes d’acquisition afin de les convertir.Assez rapidement, Antonin va aussi s’attaquer à Facebook Ads et atteindre un CAC excellent grâce à un triptyque ciblage lookalike-création vidéo d’amplification des retombées média (ex : vidéo ou les journalistes parlent de la “révolution du permis”)-wording orienté (ex : 10x moins cher).En 2018, Ornikar se lance dans les campagnes de publicités TV avec une approche très data-driven : l’objectif est de piloter la TV comme n’importe quel canal d’acquisition en ligne et d’en faire un levier d’acquisition rentable tout en construisant la marque. Et bingo ! Dès la première campagne les résultats sont au rendez-vous : le CAC est similaire aux canaux d’acquisition en ligne comme le search ou les publicités Facebook. Mieux : le taux d’inscription du trafic généré par la TV est 3x supérieur à celui des autres canaux. Ils ont donc pu acquérir énormément de leads puis les ont ensuite travaillés grâce à leur programme CRM et converti à travers le temps.Résultat : Ils ont doublé le moyenne d’acquisition mensuel le mois où ils ont lancé les premières campagnes.Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers75Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

12 juin 2019
“Ne jamais faire de compromis avec la culture.” Voilà l’apprentissage principal de Dimitri, Chief Development Officer, depuis qu’il a co-fondé Tiller.Mais revenons un peu en arrière. Tiller est un écosystème d'applications qui simplifie le quotidien des commerçants : de la caisse enregistreuse certifiée NF525 à la vente en ligne en passant par l'analyse en temps réel de la data, les services proposés par la scale-up sont nombreux. Ils ont atteint les 7 000 clients et ont doublé leur effectifs en 2018, passant de 80 à 160 employés.Dans cet épisode du podcast, Dimitri parle de l’évolution de son rôle (un peu comme Pol Maire chez Frichti qui testait et lançait des nouveaux pôles avant de passer la main à des experts). En effet, il a restructuré plusieurs équipes, revu et implémenter des nouveaux process en interne (workflows, outils, etc.) recruter des directeurs à des postes clés : COO, VP Acquisition, DRH…). Tout ça dans le but de préparer les prochaines phases d’expansion de l’entreprise.On parle aussi du lancement de leur incubateur à restaurant : chez Tiller Systems, on réfléchit à l’acquisition en définissant les principaux points de contact qu’ils pouvaient avoir ou qu’ils avaient. Pour être présent auprès des restaurateurs dès le début de leur aventure, ils ont développé la Frégate : un incubateur gratuit pour accompagner les restaurateurs dans leur lancement.Enfin Dimitri partage ses conseils et ses apprentissages depuis qu’il a mis le pied dans le monde de l’entrepreneuriat.Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers74Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

5 juin 2019
Qui n’a jamais perdu du temps à changer l’adresse de ses courriers, rompre le contrat avec la salle de sport ou son magazine préféré ? Papernest, tel un superhéros, se charge de toutes ces modifications et de tous ces arrêts. Lancée en 2015, la startup parisienne compte aujourd’hui plus de 250 employés et revendique 200 000 utilisateurs.Stan a rejoint la jeune pousse il y a presque 3 ans après un passage chez IDInvest où, alors, il avait vu passer le dossier Papernest 2x en quelques mois.Qu’est ce que la résilience ? Chez Papernest, c’est presque de l’obstination : ils ont testé quasiment 20 canaux d’acquisition en 1 an, dont l’un ou Stanislas y a passé 5 mois avant de laisser tomber. Il a même été jusqu’a développé un mini site qui permettait de faire ses APLs en ligne !Leur deuxième valeur forte est l’exemplarité : Lors d’une expérience, ils n’arrivaient pas à convertir d’utilisateurs. Ils avaient tout de même fait venir un peu plus de 400 personnes sur leur app via un nouveau canal mais n’en avait converti que 1 ! Stan avait donc prévu de laisser tomber mais Philippe de la Chevasnerie (le CEO) lui a ordonné de TOUS les appeler afin d’en convertir au moins 5. Stan râle, puis Philippe lui dit : “tu sais quoi ? On va les faire ensemble ces calls.” Il prend son téléphone, appelle 50 personnes et commence à vendre.Quand un CEO, qui a des centaines de choses à faire chaque jour, met les mains dans le cambouis pour trouver avec l’équipe ce qui ne fonctionne pas et quels sont les retours utilisateurs, cela montre que tout le monde doit s’investir, voilà l’exemplarité.Maintenant, ça nous sert de leçon => si même au téléphone, on ne convertit personne, on se dit que ça ne sert à rien de le faire digitalement.Tout comme Payfit, Papernest a développé un langage en interne : Papercraft. À quoi ça sert ? Tout simplement a donné de l’autonomie à chaque équipe et à chaque verticale. Aujourd’hui, Stan (comme n’importe quelle autre PM) peut A/B tester des champs sans faire appel à un dev, et aller jusqu’à lancer une nouvelle verticale en quelques heures. Tout cela, intégré à leur CRM, leur API, Zapier, et quelques autres outils, voilà la définition d’un système ouvert qui permet à chacun de tout optimiser.On conclut avec une histoire assez cocasse, puisque Stan a décompté le nombre de landing page qu’il a pu lancer avec Unbounce : plus de 27.Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers73Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

29 mai 2019
Les inscriptions à la formation HyperCroissance sont ouvertes.Ils sont deux sur le marketing et dépensent 5M€ par an. Voilà de quoi poser les bases de notre discussion d’aujourd’hui. Santiane.fr c'est un courtier qui vend des mutuelles sur internet et au téléphone dépassant les 60M€ de chiffre d’affaires en 2018 et comptant 250 salariés.Sur le plan business, leur gros objectif sur 2018 et 2019 est d'améliorer l'expérience de leurs clients en marque blanche (proposer une application en ligne pour tout gérer, avoir un service client de qualité et améliorer les délais de réponses). Tout ça dans le but d’augmenter la durée de vie de leurs clients (il faut savoir qu'un courtier touche de l'argent tant que le client reste en portefeuille).On attaque un sujet inconnu sur le podcast puisqu’on parle de baisse des coûts de fonctionnement après de belles années de croissance : Santiane est une startup qui a beaucoup grossi jusqu'à 2013 puis qu’ils ont réussi à rendre de plus en plus rentable alors qu'elle perdait beaucoup d'argent.Comment ? En redéfinissant leur concept de coût d’acquisition pour la partie marketing : finis la moyenne, bonjour la segmentation et les sous ensembles : CA par contrat, coût marketing, coût RH, etc.On continue sur un sujet assez assez rare : la publicité télé. Clément a lancé différentes campagne et les gère comme un canal digital classique, en calculant son ROI.Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers72Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

22 mai 2019
Aujourd’hui chez Wisepops, Grégory fait ses classes chez Amazon puis Doctolib, en tant que responsable de l’acquisition payante. Comme il le dit très bien, chez Doctolib l’état d’esprit est simple : énormément tester afin d’apprendre vite, peu importante les dépenses engrangées. Chez Wisepops, c’est un peu différent : les dépenses marketing sont limitées, la profitabilité est le mot d’ordre. C’est compréhensible quand on sait que l’entreprise est auto-financée et qu’ils ne sont que 6 employés.L’acquisition chez Wisepops est simple : 100% d’inbound. Vous me voyez venir, avec autant d’inbound, il y a surement une belle stratégie SEO derrière. Dans le mille : Greg a réussi à booster de 30% le nombre de leads venant du SEO en 1 an. Sa recette : - Se concentrer sur un nombre de mots-clés limités à très forte intention d’achat. - Créer des backlinks de qualité en grande quantité. - Tester des articles et des landing pages pour chaque thématique ou mot-clés jusqu’à ce que ce les articles remontent dans Google : cela lui permet de tester différents contenus et de comprendre ce “qu’attend Google”Point product management ; Grégory explique son process exact de création d’une feature chez Wisepops, avec au centre du questionnement, les utilisateurs.Enfin on parle de ses outils et blogs préférés, de l’importance de faire du support client (ou customer success), et même de Tom Benattar !Bonne écoute.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers71Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

15 mai 2019
Molotov TV, c'est une application bureau et mobile permettant de regarder et d'enregistrer des contenus télévisuels : en clair, vous pouvez regarder vos chaînes de télévision préférées en direct et les enregistrer directement depuis l'app.Molotov TV atteint aujourd'hui les 7M d'inscrits et les 2,5M d'utilisateurs actifs.Elena a un parcours très orienté data ; d'abord responsable d'études statistiques chez Médiamétrie, elle rejoindra ensuite La fourchette en tant que data analyst. Enfin elle rejoint Molotov TV en 2016 afin de mettre à profit ces compétences pour améliorer l'engagement des utilisateurs.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers70Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

9 mai 2019
Depuis plusieurs années maintenant, Lucie et son équipe permettent aux commerçants de quartiers de proposer leurs invendus au public à travers une application mobile. À travers cette app, Too good to go a pour objectif de devenir un acteur majeur de la réduction de 50% du gaspillage en France à l'horizon 2025 (objectif du gouvernement).D’après Lucie, un pouvoir trop centralisé empêche d’aller vite ; en effet, si trop de décisions doivent passer par le n+1 (ou +2, etc.), on ralentit la cadence en créant des bottlenecks. Lucie a donc lissé au maximum la prise de décision en créant des process précis qui permettent à chacun de prendre des décisions sans perdre de temps.Un épisode de Growth Makers n’est pas, si nous ne parlons pas de chiffres et de résultats concrets : Lucie nous explique qu’est ce que leur “sales ratio” puis comment ils sont passés de 50% à plus de 90%.Un lancement en fanfare ou une lame de fond incessante ? De mon expérience, je conseillerai la première méthode dans la majorité des cas. Lucie était plutôt fan de la deuxième solution, jusqu’au jour où ils ont testé le lancement en fanfare : ils ont profiter de la journée mondiale contre le gaspillage pour faire parler d’eux PARTOUT. Résultats, plus de 100 articles de presses parus en UNE SEULE JOURNÉE. Des dizaines d’influenceurs ont aussi joué le jeu en postant des photos avec un t shirt à l’éffigie de Too Good To Go. Les résultats de cette journée seront sans appel : +37% d’acquisition d’utilisateurs et +20% de commerçants.Au programme :Comment Too Good To Go a boosté de 37% son acquisition d'utilisateurs en UNE JOURNÉEComment ils sont passés de 50% de sales ratio à plus de 90%Quelles difficultés se cachent derrière la mise en place d'un programme de parrainageRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers69Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

2 mai 2019
Donner une note à GrowthMakers sur iTunesCrisp est un outil de livechat permettant à des entreprises d’échanger avec leurs visiteurs et utilisateurs en direct depuis leur site web. Vous l’aurez compris, Crisp est dans la digne lignée d’Intercom et de Drift.Baptiste explique les débuts et la culture du télétravail (remote work à la Buffer ou même Hotjar) ou comment ils ont commencé en caleçon ans leurs chambres respectives avant de s’installer à Nantes tout en laissant une grande liberté de déplacement pour travailler.En remote c’est bien mais l’important c’est de travailler (et donc d’avancer), Baptiste et son co-fondateur l’ont bien compris, puisqu’ils ont atteint 100 000 utilisateurs en quelques années et sur fonds propres.Comment y sont-ils arrivés ? Voilà le sujet principal de l’épisode de la semaine.Commencer par le bas du tunnel, voilà le secret (si c’en est encore un). Crisp s’est longtemps concentré sur l’optimisation de sa rétention : comprendre pourquoi les utilisateurs restent à travers le temps, comment ils utilisent le produit, de quoi ont-ils, ou non, besoin ? En menant une analyse sans fins de ses chiffres, Baptiste comprend très biens les comportements de ses utilisateurs et a donc réussi à définir son « aha moment » (si l’utilisateur effectue cette action, il a énormément de chance de continuer à utiliser le produit à travers le temps.)On ne peut parler de rétention sans parler de conversion, on discute d’un projet de res design de leur onboarding qui a boosté de 30% leur conversion avant de clore l’interview avec la stack marketing et les mentors de Baptiste (spoiler : le CEO d’Hotjar pourrait être cité).Bonne écoute.Au programme :Qu'est ce que le "magic type" de Crisp.Comment ils ont boosté de 30% leur activation.Comment le CEO d'Hotjar est devenu le mentor de Baptiste.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers68Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

24 avril 2019
Comet est une plateforme de mise en relation entre le top 1% des freelances tech et des entreprisesà la recherche de ce genre de profil pour des missions de 3 à 6 mois.Contexte posé, on attaque comme d'habitude avec la culture chez Comet, une culture du trust by default qui se dessine comme son nom l'indique autour d'un confiance accrue envers chacun des membres de l'entreprise.La culture revue, comment structurer une équipe sales dans une entreprise encore "petite" par le nombre ? Yoann explique précisément le rôle de chacun, des sales representatives aux account managers en passant par le customer success.Qui dit équipe sales, dit relation à l'équipe marketing, quels rôles ? quel scope d'action ? On revient sur la définition précise des rôles et scope de chacune des équipes, avant de plonger dans leurs règles de scoring des leads : MQL, MQO, SQL, Yoann décortique chaque étape du tunnel de conversion chez Comet.Sur Growth Makers, on ne peut être satisfait si on n'analyse pas au moins une expérience marketing ou produit de A à Z. Yoann n'y échappe pas et explique comment ils ont automatisé le recrutement de leur 400 premiers freelances.Enfin, on conclut avec leur stratégie pour approcher les grands comptes, spoiler : les workshops privés fonctionnent à merveille...Au programme :Comment est structurée l’équipe sales de CometComment Comet a quadruplé son nombre de freelances en 2018Comment ils ont automatisé le recrutement de leur 500 premiers freelancesRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers67Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

17 avril 2019
Quelles valeurs et quelle culture pour son entreprise ? Chez Brigad, la culture se dessine autour de trois principales valeurs ; le courage : être prêt à se sacrifier et à beaucoup travailler, le care : toujours prendre soin de ses clients mais aussi de ses collaborateurs, enfin enjoy : le travail c'est important mais au vu du temps qu'on y passe autant s'amuser et passer des bons moments. Voilà l'ambition chez Brigad.Charlotte rentre vite dans le vif du sujet, puisqu'on discute de leur funnel et de comment ils ont amélioré la conversion des brigaders de +20% de conversion sur l'ensemble du funnel et 14% sur la seule dernière étape du flow d'onboarding.Un problème récurent chez les startups est leur coût d'acquisition beaucoup trop élevé. Un CAC supérieur à sa LTV (lifetime value) ne peut assurer un business viable dans le temps. J'ai donc demandé à Charlotte comment ils ont diviser par six leur coût d'acquisition global. (Benchmarker les concurrents, comment optimiser ses campagnes Facebook et Googles Ads, ses landing pages, son onboarding, de l'A/B testing, etc.)Enfin on conclut l'interview avec une campagne de publicité complètement ratée dans le métro de Lyon et de ce qu'elle en a retenu.Au programme :Comment Charlotte a divisé par 6 son coût d'acquisitionComment ils ont amélioré de 14% la conversion de la dernière étape d'onboardingLes 5 conseils de Charlotte pour optimiser ses campagnes d'acquisition payantesRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers66Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

10 avril 2019
On ne présente plus Guillaume Cabane, "G", le scientifique fou de Drift. Il revient un an après sa première interview où il avait déjà partagé des expériences de croissance géniales, afin de partager la stratégie de fond de son équipe afin de mener Drift à faire x5 en 2018.La culture chez Drift, c'est vraiment quelques choses de spécial. Un mix entre une réduction des coût au maximum inspirée d'Amazon et un marketing ultra léché à la Apple : tout ça dans une entreprise qui se définit comme une secte.Que faire quand vous arriver à un poste en growth dans une entreprise ?Guillaume, lui, commence par faire un audit général des canaux d'acquisition : qu'est ce qui a été fait sur chaque canal, qu'est ce qui a fonctionné, pourquoi, qu'est ce qui n'a pas fonctionné, pourquoi. Ensuite, seulement, il met en place son playbook de croissance.Toutes les entreprises suivent des KPIs plus ou moins important, dans l'équipe growth de Drift, on suit tout d'abord le revenu, puis tout ses composants : les signaux d'intention d'achat, le nombre de d'entreprises qualifiées envoyées à l'équipe commerciale et le nombre de démo signée.Un signal d'intention d'achat, c'est quoi ? C'est, par exemple, une entreprise qui désinstalle un concurrent ou bien qui est chez un concurrent depuis 11 mois. Une entreprise qui visite la page Drift (ou celle d'un concurrent) sur G2Crowd. Un champion qui change d'entreprise, etc.Un an après sa création, l'équipe de Guillaume (l'équipe growth) génère 60% des leads entrants, leur secret : lead scoring et les stratégies de prédiction (cf Pierre Lechelle de Madkudu).Il y a quelques mois Guillaume a cherché quelqu'un pour faire de l’acquisition payante. Il rencontre alors un spécialiste paid acquisition pour dans le milieu du gaming. Pas le bon profil mais les échanges sont très intéressants, et contrairement à ce qu’on pourrait croire, les problématiques du gaming sont proches de celles d’entreprises B2B : gros panier moyen et coût d’acquisition potentiellement élevé.Pour donner un peu de contexte, Facebook Ads contient un système d’auto optimisation permettant à un publicitaire “de dire à la plateforme” : je veux plus de ce genre de lead. Le problème c’est que la fenêtre de conversion autorisée sur Facebook Ads est de 7 jours, ce qui est suffisant pour du eCommerce et certains B2C mais beaucoup trop court pour du B2B. De plus, il faut se définir comme site de ecommerce, lié son site et avoir une vingtaine de référence disponible.Bref, Guillaume, la république française à bras le corps ne va pas se laisser faire.À son habitude il va créer un mécanisme plutôt créatif pour contourner le problème : quand un lead clique sur une publicité sur Facebook, il arrive sur le site de Drift. Clearbit va révéler l’entreprise pour laquelle travaille cette personne, le nom de domaine de l’entreprise est, lui, envoyé à Madkudu qui, en plus de scorer le lead en direct, va émettre une probabilité de conversion et un panier moyen. On a alors une valeur du lead en dollars.Intelimize, outil d’A/B testing en direct (aussi relier à Madkudu et Clearbit), va personnaliser le discours selon la valeur en dollar du lead. Et, si il y a un signup, il va alors renvoyer une fausse conversion eCommerce à Facebook à une valeur très proche de la valeur prédite afin de faire croire à Facebook qu’il y a plusieurs références. En ayant trafiquer sa page Facebook et créé un faux Shopify (où ils vendent du swag). Drift réussi à profiter de l’algorithme d’auto optimisation de Facebook, ce qui leur a permis de passer de 140$ de CAC à 30$.Bonne écoute.Au programme :Comment Guillaume audit une entreprise durant ses premiers mois.Comment Guillaume a fait passer son coût d’acquisition d’un client sur Facebook de 130$ à 20$.Comment son équipe génère 60% des leads de Drift un an après sa création.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers65Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

3 avril 2019
Marketing & Sales Operations Manager ? En français, Nicolas a un rôle à cheval entre le marketing et les sales. Son rôle est de simplifier les échanges entre les équipes, d'aider l'équipe marketing à générer des leads plus qualifiés pour les sales, tout ça en intégrant un maximum de data quantitative.Un PIM ? Un Product Informatino Platform est un outil permettant au ecommerçant de gérer facilement toute leur catalogue de produit. Voilà (en gros) ce qu'est Akeneo.Comme pour beaucoup de B2B, les évènements physiques sont d'une importances capitales pour Akeneo, c'est pourquoi Nicolas a mis en place un process précis pour maximiser l'impact que va avoir un évènement. Tout d'abord, ils invitent des leads potentiels à les rencontrer avant l’évènement, ensuite ils coach les commerciaux sur des suejts très précis . Pendant l'événement, là encore la rigueur est de mise, perdre des clients potentiels parce qu'on ne sait plus à qui on a parlé de quoi. Problème réglé : on collecte des informations en scanant les badges, en prenant des notes précises, et en les recontactant avant même la fin de l'événement. Le résultat est sans appel : le nombre de leads signés suite à des événements physiques a été multiplié par 2.Dans son rôle d'entremetteurs du marketing et des sales, Nicolas explique pourquoi ils ont séparé les activités de qualification et de closing tout en rapprochant les activités d'inbound et d'outbound.On le sait, mais il est bon de répéter les évidences : plus la prise en charge d'un client potentiel est rapide, plus la probabilité de le signer est élévée, alors pourquoi attendre ? Nicolas explique comment ils ont accéléré cette prise en charge et clôt l'interview sur comment ils ont diviser leur coût d'acquisition par lead sur l'ensemble de leur canaux. Au programme :Comment Akeneo a diviser par 2 son coût par lead sur tous ses canaux.Comment Nicolas a doublé son nombre de leads closés sur les salons.Comment Akeneo a augmenté la rapidité de qualification et de prise en charge des leads entrants.Ressources de l'épisode : bit.ly/growthmakers64Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

13 mars 2019
Plus que 48h avant la fermeture des inscriptions à HyperCroissance.Un épisode un peu particulier puisque j'accueille Jessy Grossi, consultant Facebook Ads pour SaaS B2B, pour nous parler de sa spécialité : l'acquisition sur Facebook. Avant ça, il a longtemps été CMO chez LiveMentor, une plateforme de formation en ligne à destination des entrepreneurs francophones.Jessy explique son arrivée chez LiveMentor et de son rôle au fil des années et de sa spécialisation en acquisition payante sur Facebook. Il parle de l'importance d'avoir une vision et une mission claires et de s'y tenir.Il parle de la création de séquence d'email pour améliorer l'engagement (boucle de rétention), de l'importance du copywriting, et de d'un hack pour optimiser le "relevant score" de ses campagnes facebook (ou comment faire disparaitre les commentaires négatifs et en avoir beaucoup de positifs).Jessy donne aussi ses conseils sur le lancement de campagnes Facebook, comment faire de 0 à 1 et pourquoi. Notamment comment réduire son coût d'acquisition, comment benchmarker la concurrence, comment optimiser ses campagnes en utilisant des bonnes méthodes et en faisant des tests, etc.Enfin, on conclut avec ses ressources préférées pour rester au top dans le secteur du marketing et de la growth.Au programme :Comment booster le “relevant score” de ses publications facebook.Comment lancer une campagne Facebook de 0 à 1 (outils, stratégie, best practices)Le hack de Jessy pour faire ressortir les commentaires positifs et disparaitre les négatifsRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers63Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

6 mars 2019
Ouverture des candidatures à HyperCroissance (30 places ouvertes)Pierre est Customer Success Manager chez Madkudu, un outil de lead scoring proposant à des entreprises de mieux vendre grâce à de l'analyse prédictive. Son rôle : aider les clients à implémenter le produit, puis faire un travail d'analyse de la donnée pour ces clients.Invision est une entreprise qui a levé 230M$. Plus intéressant pour nous, Invision est un client de Madkudu pour lequel Pierre a créer un système de lead scoring permettant de prédire quand des grosses entreprises comme Disney ou IBM sont "prêt" à devenir clientes, ce qui a permis à Invision de booster de 25% le pipeline généré par le marketing.Pierre parle ensuite du scoring de leads en direct sur le site web, ce qui permet de proposer aux leads très qualifiés demandant une démo de pouvoir choisir un horaire, tandis que les leads moins qualifiés seront recontactés par la suite. Dans le business (comme dans plus d'autres domaines) la vitesse de signature est un facteur clé : résultat, une augmentation de 20% des demandes de démo.L'épisode aurait pu être un hors série puisque Pierre explique quelles sont les dernières tendances dans la Silicon Valley, et surtout quelles différences majeures a-t-il pu rencontrer en s'installant là bas il y a 1 an. (Spoiler : les startups focus Inbound n'existent pas.)On clôt l'interview en parlant de formation et en partageant les moyens de rester au top sur les sujets liés à la croissance en startup.Au programme :Comment Madkudu a permis à Invision de booster 25% le pipeline généré par le marketingComment Madkudu permet à ses clients d’augmenter de 20% les demandes de démoSan Francisco VS Paris : quelles différences marquantes dans l’éco-système startupRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers62Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

6 mars 2019
Ouverture des candidatures à HyperCroissance (30 places ouvertes)Pierre est Customer Success Manager chez Madkudu, un outil de lead scoring proposant à des entreprises de mieux vendre grâce à de l'analyse prédictive. Son rôle : aider les clients à implémenter le produit, puis faire un travail d'analyse de la donnée pour ces clients.Invision est une entreprise qui a levé 230M$. Plus intéressant pour nous, Invision est un client de Madkudu pour lequel Pierre a créer un système de lead scoring permettant de prédire quand des grosses entreprises comme Disney ou IBM sont "prêt" à devenir clientes, ce qui a permis à Invision de booster de 25% le pipeline généré par le marketing.Pierre parle ensuite du scoring de leads en direct sur le site web, ce qui permet de proposer aux leads très qualifiés demandant une démo de pouvoir choisir un horaire, tandis que les leads moins qualifiés seront recontactés par la suite. Dans le business (comme dans plus d'autres domaines) la vitesse de signature est un facteur clé : résultat, une augmentation de 20% des demandes de démo.L'épisode aurait pu être un hors série puisque Pierre explique quelles sont les dernières tendances dans la Silicon Valley, et surtout quelles différences majeures a-t-il pu rencontrer en s'installant là bas il y a 1 an. (Spoiler : les startups focus Inbound n'existent pas.)On clôt l'interview en parlant de formation et en partageant les moyens de rester au top sur les sujets liés à la croissance en startup.Au programme :Comment Madkudu a permis à Invision de booster 25% le pipeline généré par le marketingComment Madkudu permet à ses clients d’augmenter de 20% les demandes de démoSan Francisco VS Paris : quelles différences marquantes dans l’éco-système startupRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers62Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

27 février 2019
Pauline a rejoint PayPlug il y a 2 ans, afin d'y créer l'équipe marketing, ils sont alors une trentaine de salariés, concentrés sur la tech et le sales.Depuis Pauline a recruté 4 personnes et mène son équipe autour de valeur forte : la simplicité, le professionnalisme et le "solution mode" comme ils disent ici. "Simple" comme le nom de la salle où j'interview Pauline, mais "simple" surtout comme créer un produit que n'importe quel ecommerçant peut installer en moins de 5 minutes (pari tenu). Le professionnalisme lui est une valeur indispensable dans un monde aussi stricte que celui du paiement et de la banque, si évident. Concernant le "solution mode", je laisse le soin à Pauline d'expliquer le concept.À son arrivée, Pauline est donc arrivée dans un entreprise où le marketing "n'existait pas". Elle a dû reprendre le problème à la base : quelle est notre cible ? comment parle-t-elle de nous ? Vous l'avez compris, Pauline est partie stylo à la main interviewer ses utilisateurs afin de créer des personnas précis et de comprendre la proposition de valeur exacte pour laquelle les clients utilisent Payplug.Entre 20 et 30% de leur clients viennent de partenariats : comment ne pas questionner Pauline sur sa vision et sa manière de nouer des partenariats forts de la première rencontre à la création de contenu et jusqu'au partage de leads. Des conseils précieux pour enfin tirer de la valeur de ses partenariats.Au programme :Comment PayPlug a fait de la simplicité le porte étendard de son businessComment créer une stratégie marketing en partant de 0Comment PayPlug a créé des partenariats à fort ROIRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers61Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

20 février 2019
Comme toute son équipe, Sacha est un passioné de réseaux social et de consumer app. Avec Yubo, ils n'ont qu'un seul objectif : atteindre le milliard d'utilisateurs. Pour l'instant, ils décomptent 20M d'inscrits dont 500 000 utilisateurs actifs par jour.Sacha parle de la North Star Metric de Yubo (le nombre d'utilisateurs actifs journalier) et des KPIs qui l'accompagne (rétention n-day, nouveau utilisateurs, etc.) avant d'expliquer l'importance d'avoir une forte rétention utilisateurs pour accélérer sa croissance.La starification est un phénomène de société dont Sacha et son équipe ont réussi à tirer le meilleur parti pour accélérer leur croissance et attirer de nombreux utilisateurs sur leur plateforme. En effet, Yubo a surfé sur la mode suivante : partager son pseudo snapchat à des inconnus un peu partout sur le web afin d'avoir de plus en plus d'abonnés (ou followers), ce qui leur a amené plusieurs millions d'inscriptions.On discute d'un autre hack, celui d'une vidéo satirique partagé par un internaute que Yubo a mis en avant et qui leur a permis de diviser par 3 leur cout d'acquisition d'un utilisateur.Yubo est une startup proposant un réseau social pour teenager ayant levé plus de 10 millions d'euros.Au programme :Pourquoi la rétention est la clé de la croissanceComment Youtube a permis à Yubo de diviser son CAC par 3Comment Yubo a levaragé Snapchat pour générer plusieurs millions d'utilisateursRessources de l'épisode : bit.ly/growthmakers60Pour soutenir le podcast :1. S'inscrire sur Growth Makers pour ne rater aucun épisode.2. Mettre 5 étoiles sur Apple Podcast pour aider d'autres startupers à découvrir le podcast.Pour accélérer sa startup :1. Des intervenants d'Uber, Intercom, Zalando et Frichti pour vous former à la growth.2. Travailler avec moi par le biais de l'agence : Bryte.
like podcast

20 / 83 épisodes
1 2 3 4 5
Scroll to top