Génération Do It Yourself

276 abonnés
S'abonner
Nous sommes la moyenne des personnes que nous fréquentons :GDIY est le podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut. Que ce soient des entrepreneurs, des sportifs ou encore des artistes, je vous propose, sous forme d'interviews sans filtre, de rentrer dans leur histoire, dans leur quotidien. Mon objectif est de comprendre leur mode de pensée, leur organisation ou encore leurs outils, et de vous proposer un véritable MBA des échecs et des succès de ces invités.

Un podcast de Mathieu Stefani qui part à la rencontre de personnalités ayant eu du succès dans leur domaine, qui ont osé un parcours différent. Chacun partage son expérience, souvent passionnante et une mine de bons conseils. Des conversations à battons rompus avec Loïc Soubeyrand, Perry Chen, Marc Simoncini, Yaron Herman, Clara Gaymard…

Déjà une centaine d’épisodes, de 2 heures en moyenne chacun, a écouter pour comprendre la genèse du succès et de la réussite.


183 épisodes

24 novembre 2020
Nous sommes heureux de vous présenter un épisode spécial : Bliss feat GDIY. On vous raconte les coulisses et la genèse de notre projet, la masterclass. On aborde également nos débuts de podcasteur et notre rencontre. Comment le podcast a changé notre vie et nous a offert une liberté incroyable. L’idée c’est de vous expliquer pourquoi nous avons créé cette masterclass et de vous informer, le mieux possible pour savoir comment à votre tour vous lancer.  SHOW NOTES  Dans cet épisode hors-série, on vous parle notamment : Pauline Grisoni — La leçon, Adrien Garcia — Entreprendre dans la mode  Gabriel Gourovitch, GrowthmakersGrégory Pouy — Vlan! Romain Torres de Class growth. The Jock Podcast #221 - The Unimaginable Path | Jonny Kim (Navy SEAL, Harvard MD, NASA)Annouk perry –La délicatesse des Gang BangsReid Hoffman, Masters of Scale Tim Ferris, The Tim Ferris ShowJoe Rogan, The Joe Rogan ExperienceJames Altucher, The James Altutcher ShowGary Vaynerchuk, The Garyvee Audio Experience On a cité plusieurs anciens épisodes : EP 19- Jean-Philippe, Mission : copilote. #40 Catherine Painvin -Tartine et Chocolat – Entrepreneur depuis 50 ans et toujours à FOND !  #72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance #102 Maëlle Chassard – Lunii – Comment détrôner Sophie la girafe dans le coeur des enfants (et des parents) ? #108 Carole Juge – Joone – l’histoire de sa vie : comment se lancer à l’assaut du business des couches#129 Sébastien de Lafond – MeilleursAgents – Réconcilier humanité et rentabilité #151 Virginie Guyot – Patrouille de France – Débriefer pour atteindre l’excellence #158 Edgar Grospiron – Athlète et conférencier – Avance, fais-toi confiance.  Un grand merci à Delphine Zanelli et Raphaëlle Le Baud pour leurs premiers retours. Et félicitations pour vos podcasts respectifs : l’entreprise de demain et Métiers rares.  Clin d'œil à mon pote Nico.
like podcast

22 novembre 2020
La disruption du métier d’expert-comptable, tout le monde en parle et tout le monde veut le faire depuis quelques années. Et là, selon moi on est sur le bon projet, la bonne équipe. Quand on les écoute, ils donnent envie. À la fois technique, expert et compréhensible, Arthur nous explique ‘simplement’ comment avec ses associés ils transforment la data et la place au service du quotidien. Leur objectif ? Proposer une offre de tenue comptable qui mêle l’humain et la tech.  TIMELINE :  8' Un panel d’étude très large 31' La story PriceMatch, jour 1 43’ L’expérience Booking 1h07 Pennylane, l’aventure 1h48 Ses autres investissements et le startup studio 2h07 Apprendre en faisant SHOW NOTES  Avec Arthur, on a parlé de : Marc Laurent de Kerala Ventures le Programme d’incubation de Sciences PoBruno Latour, fondateur du programme d'expérimentation en arts et politique de Sciences PoSelectra, comparateur d’offres d'électricité, de gaz et d'internetTim Ferris show - #341 Nick Kokonas — How to Apply World-Class Creativity to Business, Art, and Life The Alinea GroupL’équipe cofondatrice de PriceMatch : Raphael Theron, Quentin de Metz, Khalid el Guitti, Tancrède Besnard et Felix Blossier.Romain Lavault - PartechTrackpayD’outils data : Notion et MetabaseLaurin Nabuko Hainy, CEO de FairMoneyL’épisode du podcast Le Panier de Laurent Kretz - #52 Mathieu Chauveau - Ça Compte Pour MoiGeorges.tech, le robot comptable des indépendantsHiresweet, plateforme d’aide au recrutement de développeurs et de designersQuentin & Thierry Deo de PennylaneJean Michel Aulas que j’espère un jour avoir sur le podcastLe Startup Studio de CosaVostra Un livre à lire : Capital et Idéologie de Thomas Piketty On a cité plusieurs anciens épisodes : #46 Tigrane Seydoux – BIG MAMMA – Comment importer l’Italie à Paris ?#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients #153 Alix de Sagazan - AB Tasty - Progresser et faire progresser tes clients#157 Philippe de La Chevasnerie - Papernest - Avoir un business model sain et créer 200 emplois en 6 mois Un big-up spécial aux équipes de PriceMatch : Raphael, Quentin, Khalid, Tancrède, Felix, Candice, Jérémy, Thomas et Eric Un coucou à Laurent, Laodis, Tannegui et ma comptable, Marlène Argo de Audit en Ligne.
like podcast

15 novembre 2020
Après une première carrière d’athlète de haut niveau au cours de laquelle il a remporté tous les titres internationaux, Edgar Grospiron a appris à rebondir pour reconstruire sa vie et lui donner un sens.  Comment changer de métier ? Comment passer du statut de héros à citoyen ? Comment donner un sens à notre vie ? Comment se matérialise t’il dans notre quotidien ? A travers quoi ? Quelle mission ? Quel projet ? Quel rêve ? Edgar vous emmène dans une réflexion sur le sens de la vie et partage son expérience pour vous donner envie de construire et réussir votre vie. Rien que ça.  TIMELINE 7' La reconversion après les sport 24’ Se réapproprier et donner un sens à sa vie 46’ Construction de la MasterClass  1h12 Où aller chercher la prise de recul nécessaire pour rebondir  1h38 Distinction entre échec et résultat 1h57 Construire sa capacité à progresser 2h16 Comment transposer sa passion dans son métier SHOW NOTES  On a parlé de :The Last Dance, la force mentale de Michael Jordan.Le Master Class d’Edgar Grospiron, les meilleurs conseils d’un championNotre Master Class avec Clémentine Galey “Entreprendre un Podcast”Son livre blanc, qu’il vous conseille.  Nano Pourtier, champion de ski acrobatique français et entraîneur d’Edgard Grospiron, capitaine de l’équipe de France.Olivier Allamand, champion de ski acrobatique françaisArthur Waller, CEO & Cofondateur de PennylaneElon musk et The boring company Nicomak, société spécialisée en ingénierie pédagogique Ayaq, les vêtements techniques et respectueux de la montagne de Vincent Defrasne On a cité les épisodes :  #38 Vincent Defrasne – de l’Or Olympique à la Fondation Somfy #COVID-19 - 8 Amiral François Dupont – Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marin #143 Alexandre Pachulski - Talentsoft - L'Intelligence Artificielle pour casser le moule #149 Hugues Le Bret - Nickel - Gérer des crises, prendre des risques, ouvrir une banque au tabac #157 Philippe de La Chevasnerie - Papernest - Avoir un business model sain et créer 200 emplois en 6 mois Congrats Jennifer, poke à Laurent et Tannegui.  Bise à Adrien, le fils d’Egar et sa femme. Pour la musique et le mixage, merci à Morgan Prudhomme de chez studio-module.com !
like podcast

8 novembre 2020
Comment on embauche et on onboarde près de 200 personnes en seulement 6 mois, à distance et en pleine crise économique ? Comment on lance 4 pays en seulement 5 ans ? Comment on peut lancer de nouvelles fonctionnalités tout le temps, encore et encore ? Et comment on fait tout ça en s’autofinançant presque entièrement ?  Voilà les questions que je voulais poser à Philippe de La Chevasnerie, le CEO et cofondateur de papernest, la plateforme qui nous permet de gérer, de souscrire et de résilier tous nos contrats en un clic sur une seule et même plateforme, le tout gratuitement.  Il y a répondu. Et il a répondu à beaucoup d’autres points.  Au programme : business model sain, culture d’entreprise, management, transparence radicale, débrouillardise et créativité pour un épisode passionnant.  TIMELINE :  4' Vision : d'une économie de la possession à une économie de la souscription 23' Retour sur le parcours de Philippe 48' La transparence radicale pour progresser 1h28 L'importance des premiers recrutements  1h30 Tester, tester, tester 2h07 Tout comprendre sur le NPS 2h38 Passer de 400 à 600 collaborateurs en 6 mois SHOW NOTES :  AR24 Thomas Thévenoud pour qui papernest aurait été très utile Giroud, Valbuena et Elon Musk dans la même phrase - si, si la notion de Thoughtful disagreement (dans Principles) de Ray Dalio que j’essaie d’avoir sur le podcastJacques-Sully Delhaye, leur premier employé qui fait toujours partie de l’aventureRichard Menneveux de FrenchWeb et Sébastien Couanon de BFM BusinessY Combinator,  l’accélérateur de startupsMasterClass et en particulier de celle de Chris Voss sur la négociation de ma masterclass créée avec Clémentine Galey, pour avoir toutes les clés sur comment créer un podcast qui soit écouté Père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki  Who: The A Method for Hiring de Geoff Smart et Randy Street The Lean Startup d’Eric Ries #54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques) #91 Laurent Combalbert – ADN Group – Comment négocier avec des terroristes, des syndicats et tes enfants ? #95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ? #117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses #122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ? #136 Maxime Legardez – Everoad – Entreprendre sans peur, travailler à fond, révolutionner un marché que tu ne connais pas #140 Jérémy Clédat – Welcome To The Jungle – Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieux #142 Emmanuel Schalit – Dashlane – Résoudre un casse-tête mondial #145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rien #151 Virginie Guyot – Patrouille de France – Débriefer pour atteindre l’excellence #153 Alix de Sagazan - AB Tasty - Progresser et faire progresser tes clients Un grande pensée pour mon cousin Bruno chez qui j’ai vécu en arrivant à Paris ainsi que pour ma maman.  // Épisode enregistré avant le second confinement. Il s’avère qu’à ce moment-là, j’étais porteur du virus sans le savoir (même si je fais une blague), Philippe n’a heureusement pas été contaminé, de même pour mes autres invités. //   Un grand merci à Morgan Prudhomme pour le montage, le mixage et le générique de GDIY. Contactez-le sur studio-module.com.  
like podcast

4 novembre 2020
Exposer partout dans le monde. Remplir l’Olympia avec son one-man-show. Décrocher un disque d’or. Vendre des milliers de livres. Être pote avec Clooney et Cardi B, être courtisé par Netflix pour faire un documentaire sur ta vie.  Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il faut le reconnaître, Richard Orlinski a TOUT sauf un parcours traditionnel. Ça tombe bien, c’est ce qui me plaît dans Génération Do It Yourself.  Comment il a fait tout ça ? Comment il réussit à se réinventer sans cesse et à sauter d’un monde à un autre ? Quelles sont ses routines et les raisons de son succès ? Comment il trouve l’inspiration ? Quel lien entre art et business ? C’est quoi “être un artiste populaire” ?  Attachez vos ceintures, Richard nous fait vivre un épisode qui va à 3000 à l’heure comme lui. TIMELINE  4' Tirer sa force de la banalité 20' Parcours : la rage et l'impatience de s'en sortir 34' D'entrepreneur à artiste 50' Réussir tout en étant exclu du milieu de l'art 1h20 De l'art au one-man-show SHOW NOTES “Art, com', stars : quelle est la recette de Richard Orlinski, cet artiste contemporain qui remplit l'Olympia ?” - l’article de France InterFranck Barcellini, le compositeur Jeff Koons et Andy Warhol Narcos et El Chapo, les séries qu’il a regardé pendant le confinement et qui l’ont réconcilié avec le genre Rodin et du musée qu’est devenue sa maison - à visiter absolument !  l’Argus de la Presse, Cision  Cardi B, Georges Clooney, Michaël Youn et Richard Berry les humoristes Kev Adams, Farry, Jérémy Ferrari et Christine Chollet (qu’on embrasse)  The Artist Academy - le masterclass anglais et l’un de nos clients chez CosaVostra (avec une mention spéciale pour l’équipe : Lamine, Camille, Flavien, Léa et Edina)ma masterclass à moi, qui ne devrait pas tarder à sortir sur l’univers du podcast. ses spectacles : Tête de Kong (sur une idée de Laurent Baffie) et Le Kabaret !Pourquoi j’ai cassé les codes, son livre#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#90 Alexandre de Metz – YellowKorner – Vivre et faire vivre les autres grâce à ta passion#98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans#COVID-19 – 6 Philippe Gabilliet – Propager l’optimisme autour de soi    Un GRAND merci à Evelyn Platnic Cohen de The Artist Academy pour la mise en relation.  Un shout spécial à Shanna, son assistante et Jean-Pierre son metteur en scène ! Une pensée pour ma maman.  Merci à Morgan Prudhomme pour la musique et le mixage. Allez tous le contacter sur studio-module.com ! // Épisode enregistré avant le second confinement lié à la pandémie de Covid-19 //
like podcast

1 novembre 2020
Vendre des voitures sur internet en 2001, en plein éclatement de la bulle internet et alors que quasiment personne n’a d’ordinateur ? Ça semble fou.  Ça l’est. Et pourtant, ça a plus que fonctionné. La preuve avec Nicolas Chartier, cofondateur d’Aramisauto qui, depuis 20 ans, révolutionne le secteur.  Comment faire perdurer son business pendant aussi longtemps ? Rester pertinent dans un monde en constant changement ? Comment faire face aux grands acteurs traditionnels, leur tenir tête avant de les intéresser pour un potentiel rachat ? Comment manager ? Comment suivre les attentes de tes consommateurs ? Comment devenir un leader ? Nicolas répond à toutes ces questions et bien plus encore dans ce nouvel épisode de Génération Do It Yourself.  TIMELINE 11' Le Far West pré eBay et vente en ligne 22' Les débuts : un marché disparate, une expérience client désastreuse et deux jeunes associés déterminés n'ayant pas grand chose à perdre 47' Entreprendre en période de crise 50' L'agilité pour rester pertinent 1h35 Hyper croissance et nouveaux rôles 1h45 Comment être un meilleur leader ? 2h03 L'optimisme, trait nécessaire pour entreprendre ? SHOW NOTES # Les livres d’Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google : Trillion Dollar Coach et How Google Works ainsi que de son passage sur le podcast de Tim Ferriss# The Lean Sensei, son livre sur comment devenir un leader #17 Marc Fournier – Lancer un business quand tu fais l’ESCP et Sciences Po à la fois#79 Fred Potter – Netatmo – apprendre à programmer à 13 ans et devenir l’un des piliers des objets connectés#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?#152 Martin Toulemonde - Chronodrive & Sparkling Partners - La confiance a priori pour résoudre des problèmes  Un grand merci à Brendan Natral pour la mise en contact.  Un coucou à mon associé Laurent Kretz.  La musique du générique vous plaît ? C’est à Morgan Prudhomme que je la dois ! Contactez-le sur : https://studio-module.com // Épisode enregistré avant le second confinement lié à la pandémie de Covid-19 //
like podcast

25 octobre 2020
Du Canada aux profondeurs de notre cerveau en passant par les pyramides.  Voilà où nous emmène Bertrand Duplat, fondateur de Robeauté et nouvel invité de Génération Do It Yourself.  Cet ingénieur - entrepreneur - inventeur est un passionné. Capable de créer un logiciel de création d’applis 3D temps réel (oui, Virtools c’est lui) - logiciel racheté par Dassault System - de développer un robot archéologique chargé de découvrir de nouvelles cavités dans la pyramide de Khéops ou de diriger une équipe multiculturelle et multidisciplinaire chargée de créer des robots (3 fois plus petits qu’un grain de riz) voyageant dans notre cerveau pour aider les chirurgiens.  Lenteur, résilience, étapes, concentration, gestion du temps, management, valeurs et moonshot au programme de cet épisode incroyable.  TIMELINE :  8' Microrobots dans le cerveaux : fantasmes, scam et réalité 22' Moonshot : un pas après l'autre 25' Tout comprendre sur les microrobots et leur intérêt dans le traitement de lourdes pathologies cérébrales 45' Nécessité de la collaboration transdisciplinaire et transculturelle 1h01 Modèle économique de la recherche 1h40 Des robots dans les pyramides 1h50 Être à l'écoute des besoins d'un projet 2h10 Allier rationalité et poésie, puiser l'inspiration partout autour de soi pour progresser SHOW NOTES : Arthur André, le neurochirurgien avec lequel il travaille le plus Mehdi Benchoufi et ses articles sur la blockchain dans la médecine Mehdi Tayoubi et  la mission ScanPyramids. Grégoire Courtine et comment il utilise la science pour faire remarcher les gens (qui a très clairement inspiré un certain Elon Musk)Boris Vian, Calder, Carlo Mollino, De Vinci, James Williamson (The Stooges), Kira Roessler (Black Flag), Brian May (Queen) … qui prouvent que l’on peut être créatif et scientifique. Le scam énorme qu’a été Theranos, du livre qui retrace tout cela, Bad Blood : Secret and Lies in a Silicon Valley Startup et ses conséquences aux Etats-Unis  Bruno Soulez, notre nouveau COO chez CosaVostra et son super podcast, IFTTD - If This Then DevVivatech Frederic Bonnard, la seule personne de mon entourage ayant eu comme managers Steve Jobs (ça claque)Le McDonald’s de la porte de Champerret et surtout, de son dirigeant Sezene MotaGénérations IA : 80 films et séries pour décrypter l’Intelligence Artificielle, d’Alexandre Pachulski pour comprendre enfin tous les films de science-fiction et qui nous pose la question : mais qui est-on ? André Breton, en particulier Les champs magnétiques, un livre de poésie écrit en écriture automatique, le livre emblématique du surréalisme, L’amour fou et Nadja #42 Cristina Cordula – Du Brésil aux plateaux télés de M6 #54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#143 Alexandre Pachulski – Talentsoft – L’Intelligence Artificielle pour casser le moule – et si on créait une nouvelle société ?#145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rien #151 Virginie Guyot – Patrouille de France – Débriefer pour atteindre l’excellence #152 Martin Toulemonde - Chronodrive & Sparkling Partners - La confiance à priori pour résoudre des problèmes Un grand merci à Morgan Prudhomme pour la musique ainsi que le montage. Contactez-le sur : https://studio-module.com
like podcast

18 octobre 2020
Ça ne m'étonnerait pas que dans quelques mois les noms AB Tasty et de sa COCEO Alix de Sagazan soient sur toutes les lèvres et dans toutes les entreprises. En tout cas, ils sont bien partis pour.  C’est simple, ils sont déjà leader mondial de l’optimisation de l’expérience client. Et en écoutant Alix parler on comprend vite pourquoi. Non contents d’avoir eu une idée brillante (mettre en place, en 5 minutes le code AB Tasty et laisser le pouvoir aux équipes marketing de tester et personnaliser encore et encore leurs sites web afin d’avoir les meilleurs résultats), l’exécution est quasi parfaite.  Comme vous pouvez l’imaginer, j’étais donc hyper content de recevoir Alix sur GDIY. Et encore plus content à la fin de l’enregistrement. C’est qu’il faut voir la qualité des learnings partagés !  SHOW NOTES : leurs cas clients - si vous aviez encore besoin d’être convaincu par la magie d’AB TastyPetit BamBoudes livres d’entrepreneuriat : The Hard Thing About Hard Things de Ben Horowitz, Who: The A Method for Hiring de Geoff Smart et Randy Streetle livre qu’elle conseille à tous ses employés de lire lors de leur retraite obligatoire :  Petit traité de vie intérieure de Frédéric Lenoir#5 Rachel Delacour – d’une chambre d’ado à une revente à près de $50M#7 Cyril Zimmermann – Coter sa startup en bourse la veille d’un Krach et réussir malgré tout#83 Perry Chen – Kickstarter – Un projet peut en cacher 100 000 autres #95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ? #122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?   #132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#137 Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort #146 Charlotte Cadé – Apprendre à se faire confiance  #151 Virginie Guyot - Debriefer pour atteindre l’excellence Un grand merci à Laurent Kretz, François Defossez et Pierre Stefani de partager cette incroyable aventure avec moi.  Une grande pensée à ma première boss, Valérie Decamp qui a été, et qui reste, un role-model.  Un shout out spécial à Zoé Vilan, ma productrice ainsi qu’à Aurélie Gameiro et plus largement, à toutes mes équipes de CosaVostra. 
like podcast

11 octobre 2020
Travail. Exécution. Confiance.  Le triptyque gagnant de Martin Toulemonde. Que vous connaissiez ou non son nom, cet épisode va vous passionner. Il nous y raconte son parcours : son passage chez Bonduelle, à vendre des fruits et légumes dans des conditions parfois extrêmes (si, si vous allez voir !), son envie d’entrepreneuriat et son idée brillante qui a révolutionné le monde de l’alimentaire : le drive alimentaire. Une idée folle, à laquelle quasiment personne ne croyait, qu’il a designé de A à Z, le tout dans un contexte d’actionnariat compliqué.   En plus de cela, c’est aussi le cofondateur de Sparkling Partners, le startup studio qui explose et dont le maître mot est simple : confiance.  Il nous livre, sans filtre ou langue de bois, avec beaucoup d’humanité ce qu’il a appris de ce parcours sinueux. De l’importance de l’exécution, de la confiance, du management et des idées. Il nous pousse aussi à réfléchir à nos modèles, à la prise de risque et de manière générale, à ce que cela signifie “entreprendre”.  Apprentissages et réflexions pour un épisode passionnant.    TIMELINE :  5’ Parcours et culture de l'entrepreneuriat dans le Nord 15' Sortir des sentiers battus 22' Début de carrière, intrapreneuriat, vendre des surgelés dans la pampa 50' Association compliquée au sein du groupe Auchan 1h30 Capital financier VS capital travail 1h50 Réflexion sur le modèle du start-up studio et les risques à prendre en tant qu'entrepreneur 2h10 Savoir s'entourer d'insiders 2h20 Le mot de la fin  SHOW NOTES : Christophe Bonduelle qui lui a donné sa chance et surtout, sa confiance à prioriLa famille Mulliez, beaucoup Euratechnologies, l’incubateur de startup lillois Global startup studio network, le réseau des startups studioBienvenue chez les Ch’tis Pareto Studio, notre incubateur de startup chez CosaVostra, géré d’une main de maître par Laodis. Ocus et de ses fondateurs, Thibault et Julien, des mecs brillants Delitoon, le Netflix français des webtoons - le premier exit de Sparkling Partners Javelot, l’expert numérique du stockage de matières premières agricoles Petit BamBou et de son cofondateur, Benjamin Blasco, l’un de mes meilleurs partenaires et que je ne remercierai jamais suffisamment  carnaval de Dunkerque Trisomie 21, le groupe de son adolescence qu’il produit aujourd’hui Dansez avec le chaos, de Jean-François Vezina  #26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant #98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans #99 Antoine Freysz – Kerala Ventures – Comment être le The Voice des entrepreneurs ? #109 Olivier Brourhant – Mantu – 55 pays, 96% de croissance annuelle, un demi-milliard de CA en 13 ans… tous les secrets pour “Scaler”#131 Jade Francine – WeMaintain – Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliards #147 Ludovic Le Moan – Sigfox – Sortir de sa caverne #148 Jean-David Chamboredon – isai – Tout comprendre sur les fonds d’investissements #150 Thierry Gillier - Zadig & Voltaire – Créer une marque incontournable
like podcast

4 octobre 2020
Si vous pensiez ne serait-ce qu’une seule seconde passer cet épisode car il ne s’agit pas d’un épisode “typique” de GDIY. Que Virginie Guyot n’est pas une serial entrepreneuse ou une VC de renom, vous faîtes une ÉNORME erreur. Vraiment.  Cet épisode, c’est un vol en rafale. Une plongée dans l’armée de l’air avec tout ce que cela peut nous apporter à nous, en tant qu’humain, que salarié ou que dirigeant d’entreprise.  Donc ne passez pas votre chemin, vous passeriez à côté d’une trop belle expérience et de beaucoup trop d’apprentissages de qualité.  TIMELINE :  10' - Quitter le nid familial à 12 ans pour se donner les moyens de ses ambitions 22' -  Réussir seule et en équipe 40' - Comment se dépasser sur la durée ? 47' - La culture du débriefing 1h20 - Rester lucide et agile dans les situations les plus intenses 1h34 - Former de bons leaders 1h38 - La nécessité de communiquer (tout le temps) 1h57 - Viser la perfection pour atteindre l'excellence 2h26 - La capacité d'adaptation. Maîtriser parfaitement les process et savoir s'en extraire 2h46 - "Ose rêver" Nous avons parlé : de très belles associations : Petits Princes qui réalise le rêve d’enfants malades et L’envol, le campus de la banque postale qui accompagne des jeunes issus de milieux difficiles dans leur parcour scolaire.de Caroline Aigle, la première femme pilote de chasse qui a dû faire ses preuves devant toutes les caméras ce qui a dû demander un courage encore plus grand.de deux séries documentaires sportives (toutes deux sur Netflix) : The Last Dance, sur l’incroyable parcours de Jordan et Formula 1 qui suit des pilotes de formule 1 et leur préparation. l’un des pilotes français les plus connus de la Première Guerre mondiale Georges Guynemer Le Petit Prince et d’Antoine Saint-Exupéry Les sorcières de la nuit - l'extraordinaire histoire des aviatrices soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale, des héroïnes oubliées de l’Histoire. #150 Thierry Gillier - Zadig & Voltaire - Créer une marque incontournable#COVID-19 – 8 Amiral François Dupont – Comment “réussir son confinement” avec un commandant de sous-marin
like podcast

27 septembre 2020
Le point commun entre Voltaire, Zizou et Mick Jagger ? Zadig.  Enfin plus précisément Zadig & Voltaire et surtout, le cerveau qui se cache derrière cette marque de vêtements qui a su révolutionner la mode et le luxe à la française, son fondateur Thierry Gillier.  Si vous ne le connaissez pas, c’est normal. Thierry se fait rare dans les médias. Par contre, vous me connaissez, et vous savez à quel point je suis curieux. Je suis donc ravi qu’il ait accepté mon invitation aux micros de GDIY. Après une première petite heure pour bien comprendre son parcours, Thierry se révèle, envoie du (très) lourd et nous confie tous ses secrets pour réussir.  “Tu ne montes pas un groupe, des boutiques dans le monde entier sans être dur.” Ce que Thierry a réussi à construire donne le tournis. Avec quelque 400 magasins dans le monde, cet “entrepreneur artistique” a tout simplement réussi à créer une marque durable, capable de challenger tous les acteurs historiques de la mode, portée par des rock-star, des mannequins, des sportifs comme des podcasters (je suis démasqué, je suis client !), mais aussi des étudiants ou des retraités.  Tout cela en conservant la majorité de son entreprise. Ce qui lui a d’ailleurs permis de faire une entrée fracassante dans le club des 500 plus grandes fortunes de France (numéro 103 tout de même !)…  “C’est ça une marque, c’est quand tu arrives à créer un lien magique entre toi, le client et ta marque.” C’est simple, à 35 ans le mec était déjà une icône pop qui savait en plus de cela gérer de l’immobilier, créer des logos, dessiner ses collections, choisir la bonne technique pour réaliser ses pièces et même s’entourer.  “Zadig ne doit ressembler à aucune autre marque.”   Dans cet épisode, Thierry nous explique comment il a disrupté le monde de la mode. Nous raconte pourquoi l’industrie du textile a disparu en France et nous explique pourquoi il serait difficile de la réindustrialiser. Nous parle de l’incarnation des marques et de ce qui fait qu’elle perdure dans le temps mais aussi du lien entre art et entrepreneuriat (logique pour un ancien étudiant de Bard).  Il répond aussi aux questions : pourquoi Zadig & Voltaire ? Qu’est-ce que ça veut dire, aujourd’hui le luxe ? Comment choisir son créneau et sa matière ? Qu’est-ce qu’une marque ? Pourquoi on l’adopte ou pas ? Comment ne pas baisser les bras ? Comment fidéliser tes talents ?  “La mode va trop vite, mais toi tu ne dois pas aller trop vite. Tu dois insister sur un savoir-faire, sur ce que tu as pu créer pour que ça rentre dans le marché.” On parle art, entrepreneuriat, jésuites, yoga, filiation et cachemire. Et, en plus de cela, cet artiste dans l’âme nous donne tous ses conseils pour réussir à créer une vraie, belle marque, pour trouver son produit et pour se lancer.  Un épisode qui aurait pu continuer longtemps … s’il n’y avait pas un déjeuner avec un certain Nicolas Sarkozy ! On ne fait pas attendre un ancien président.   Et, spécialement pour vous, et parce qu’il faut “toujours être un peu sympa”, Thierry nous a concocté un code promo “DOIT” tout beau de 15% sur le store France valable jusqu’au 16/10/2020 (de quoi vous acheter le pull où c’est marqué “rock”, enfin s’il n’y a pas la rupture de stock). Ensemble, nous avons parlé de : l’initiative “septembre en or”, pour créer de l'awareness et récolter des fonds afin de lutter contre le cancer de l’enfant. Car un cancer c'est déjà l'enfer, mais un cancer chez l'enfant c'est l'enfer absolu. Et ça ne se soigne pas du tout de la même manière que chez les grands. Alors si vous voulez faire une bonne action en ce beau dimanche, même 10 ou 15 euros, ça se fait en 5 minutes par ici.The last dance, l’incroyable documentaire sur Michael JordanBasquiatLa matinale d’inter, que j’écoute chaque matin religieusement La chanson de Daniel Johnston, The Story of an ArtistRay Diallo et de sa notion de thoughtful disagreementméditation et de yoga - un esprit sain dans un corps sain ! de mon incroyable épisode avec Yannick Noah.  Il vous recommande de lire Zadig ou la destinée (quoi de plus logique).  Un big-up spécial à ma comptable, Marlène Argo de Audit en Ligne qui est toujours au top !  Un grand merci également à Sébastien Verdeaux. 
like podcast

20 septembre 2020
“Je m'appelle Hugues, je crée des entreprises et j'écris des livres. Après que mon ancien employeur a refusé la publication de mon ouvrage sur les liaisons dangereuses entre la banque et les activités de marché. Je n'ai pas accepté la censure. J'ai démissionné. Aujourd'hui, je suis un homme libre. Me voici de l'autre côté du clivage.” -No Bank  Tout est dit.  Quand Germain Tonning m’a conseillé d’inviter Hugues Le Bret sur GDIY, j’ai fait mes recherches, acheté et lu (c’est quand même mieux) ses livres. Après ces quelques phrases, je savais qu’il fallait que je le reçoive. Et après 2 minutes d’enregistrement, je savais que cet épisode allait être une tuerie. J’avais raison.  “Ma carrière, dans son ensemble, elle ne s’explique pas. Ce ne sont que des rencontres.” C’est que Hugues a eu 1000 vies. Étudiant en agroalimentaire, analyste des marchés financiers, journaliste, dircom de la Société Générale, membre du COMEX, PDG de Boursorama, auteur et fondateur du compte Nickel, qui révolutionne la banque en la supprimant. Ni plus, ni moins.   “Il faut être naïf au début. Si tu sais tout ce qui t’attend tu n’y vas pas.” Dans cet épisode il nous raconte tout de cette aventure folle. De comment il s’est retrouvé journaliste par hasard et comment il a réussi à gravir les échelons pour devenir directeur de la communication de la Société Générale, lui qui a étudié … l’agronomie !  Il nous partage les apprentissages qu’il a tiré de l’incroyable affaire Kerviel et du cirque médiatique que cela a été. Il nous donne ses conseils (testés et approuvés) pour gérer une crise avec brio et en ressortir grandi. Et, il nous explique pourquoi il est primordial de rester fidèle à ses convictions (par exemple, sortir un livre sur Kerviel) même si cela peut signifier tout perdre (y compris ton poste de CEO).  “Il n’y a rien de pire que la peur. Ça te gèle et ça ne sert à rien.” Hugues nous explique tout de la révolution Nickel (car oui, ouvrir en 5 minutes son compte depuis ton buraliste et ça même si tu es interdit bancaire, c’est une révolution). Comment, avec ses associés ils ont eu l’idée et comment ils se sont organisés entre eux. Comment ils ont trouvé le nom et réussi à avoir les autorisations. Pourquoi ils ont décidé de s’allier aux buralistes (un coup magistral) et comment, en seulement 8 ans, et avec zéro pub et que du bouche-à-oreille, ils ont réussi à générer plus de 100 millions d’euros, avec une croissance à deux chiffres.  “On a créé Nickel pour lutter contre l’exclusion bancaire. On n’a pas créé une FinTech, on n’a pas créé une boîte de technologie. On a créé une solution qui changeait le paradigme du rapport à la banque et à son argent.” Un épisode passionnant où l’on parle défis technologiques, art et livres, banque et argent, management et investissements et où l’on apprend à chaque seconde. Bonne écoute !  Avec Hugues on a parlé : # de belles associations et initiatives que vous pouvez soutenir : Crésus, Les restos du coeur, Emmaüs, Wake Up Café ainsi que des centres d’actions sociales des mairies# de ses livres : La semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial et No bank# de néo-banques : Revolut, N26, Boursorama, Qonto et Green-got# d’Elon Musk # de vélo avec l’association Paris Deauville # de Monext et de leurs solutions de paiement innovantes, avec qui les équipes de CosaVostra ont le plaisir de travailler (avec une pensée spéciale à Julie, Camille, Cyriane et Clémence, une dream team). Il vous conseille : # l’oeuvre de Mario Vargas Llosa# Les lisières d’Olivier Adam# L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir, magnifique biographie de Marie Curie par Rosa Montero# de regarder un film par jour avec la Cinetek, la cinémathèque des réalisateurs (mieux que Netflix !) Moi, je vous conseille d’écouter ces anciens épisodes de GDIY : #49 Joël Dicker  –  La vérité derrière l’affaire Harry Quebert  -  Vendre 5 millions de livres avant… #54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques) #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance #117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#COVID-19 – 6 Philippe Gabilliet – Propager l’optimisme autour de soi #COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)  
like podcast

13 septembre 2020
Vous avez toujours voulu comprendre comment fonctionnait un fonds d’investissement ? Comment les investisseurs choisissent les entrepreneurs sur lesquels ils misaient ? Savoir comment ils gagnent de l’argent ? Alors, le nouvel épisode de Génération Do It Yourself va faire votre bonheur.  Et si, en prime, vous cherchiez comment arrêter de fumer, alors il va carrément illuminer votre journée.  C’est que je reçois l’un des plus grands investisseurs de la tech française, Jean-David Chamboredon. L’ancien président de France digitale et le CEO d’isai (mais si c’est, entre autres, le fond de PKM) nous offre une masterclass incroyable pour tout comprendre de cet univers.  “Pour chaque investisseur qui veut investir avec ISAI, on a des fiches. On sait ce qu’ils ont fait, que vu qu’ils sont entrepreneurs de la tech ils savent dans quoi ils investissent et qu’ils ont le patrimoine.” Au programme ? Comment un fond fonctionne et comment, isai, LE fond pour et par les entrepreneurs de la tech fonctionne ? Comment les investisseurs se paient-ils et sur quelle durée ? Quelle mise minimum ? Quelles sont les réglementations mises en place par l’Etat ? Qu’est-ce que le LBO ? Pourquoi est-ce mal vu ? Quelles qualités faut-il avoir pour être investisseur et pour être entrepreneur ? Et beaucoup, beaucoup d’autres choses !  “Je préfère la situation de l’entrepreneur qui, soutenu par ses investisseurs, devient ambitieux que celle de l’entrepreneur qui se force à être ambitieux alors qu’il n’a pas les convictions, juste car il veut tenir un plan théorique qu’il avait mit dans ses slides pour lever de l’argent.” En prime, Jean-David nous donne aussi ses conseils pour faire face au stress, bon ou mauvais, pour s’organiser et pour réussir à prendre du recul.  “Le fait d’être un associé de gens brillants, de gens intéressants, de gens exceptionnels c’est un super métier et c’est le mien et je suis ravi de l’avoir fait.” Ca ne vous suffisait pas ? Jean-David nous raconte également comment il est devenu le patron des pigeons, comment il s’est retrouvé dans le monde de l’investissement, lui qui était dans l’informatique et même sa rencontre, il y a quelques années, avec un ministre tout juste nommé du nom d’Emmanuel Macron.  Une pépite d’enseignement qui tient toutes ses promesses et bien plus encore. Et pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin, le glossaire GDIY de l’investissement pour tout comprendre et tout capter vous attend juste ici ou juste en dessous si vous préférez : A Amorçage = Phase précoce de l’entreprise / start-up durant laquelle elle cherche à créer un MVP / produit / service / PoC. Angel (Business Angel ou BA) = Personne physique (= pas une entreprise ou un fonds) qui investit au capital d’une entreprise à un stade précoce (cf. amorçage et seed). B Biotech = Start up du secteur de la tech dont le produit / service se rapporte à la science du vivant (= biologie). On les retrouve notamment dans la santé, l’agriculture ou l’industrie. Bootstrapped = Start-up / Entreprise qui se développe sans financements extérieurs.  Business model = Comment l’entreprise gagne de l’argent → ce qu’elle vend, à qui elle le vend, comment elle le vend. C Capital (d’une entreprise) = Juridiquement : Il correspond au montant total des apports de biens et d'argent réalisés par les associés en contrepartie de droits sociaux. Cap table = table de capitalisation = répartition du capital d’une entreprise = qui détient combien de parts. Carried interest = carry pour les intimes = Pourcentage des plus-values d'un fonds prélevé sur le bénéfice des investisseurs et revenant à l'équipe de gestion du fonds. Les gestionnaires d’un fonds touchent souvent un carried uniquement à compter de l’atteinte d’un certain seuil de plus-value touché par les investisseurs (cf Hurdle). Cash flow = flux de trésorerie = ce qu’il y a dans les caisses. Cash in / Cash out = Dans le contexte, argent investi dans une start-up VS argent touché lors de la vente. À différencier de la valorisation (= estimation) ≠ cash out (= effectif) D Deal closé = le moment où le contrat est signé, emballé, pesé. Due diligence = vérifications menées par un acheteur potentiel avant de closer le deal ;) E Early stage (et late stage) dans le cadre du type de financement mené par un fonds d’investissement :  Early stage = les fonds se concentrant sur les financement en phase d’amorçage (cf. seed).  Late stage = les fonds se concentrant sur le financement à partir du 2e round (en principe à partir de la Série B donc).  EBITDA = Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization = bénéfices avant soustractions des impôts, taxes, etc.  Private Equity = Capital-investissement = Activité des fonds d’investissement, à savoir : investir des capitaux dans une entreprise en l’échange de participations au sein de son capital dans l’objectif de lui permettre de se développer et de réaliser une plus-value à la sortie.  F Failure rate = littéralement taux d’échec  Fonds  d’investissement = société (publique ou privée) investissant du capital dans des entreprises.  G Go to market = Stratégie de mise sur le marché = Stratégie de lancement de son produit / service sur le marché.  H Hurdle, dans le contexte = Taux d'intérêt minimum à atteindre avant de toucher un carried interest. En gros, il faut que les investisseurs touchent un montant donné défini (= le hurdle) pour que les gestionnaires du fonds puissent à leur tour toucher leur carried interest. I IPO = Initial Public Offering = Introduction en bourse L LBO = Leverage Buy Out = Achat à effet de levier = Acquérir une société grâce à un emprunt. Pour creuser. M Marketplace = plateforme mettant en lien des vendeurs multiples et indépendants et des acheteurs. MVP = Minimum Viable Product = produit / service fonctionnel dit “minimal” de part son caractère non abouti. Le but du MVP pouvant être de convaincre des fonds d’investir, d’avoir des retours clients afin d’apporter des améliorations, d’apporter une PoC...  N Nasdaq = indice boursier mesurant la performance des entreprises qui y sont côtées. Plus grand marché électronique d’actions au monde, principalement composé d’entreprises tech, internet (d’où la fame).  O OBO (owner buy out) = Cas particulier de LBO permettant de se racheter sa boîte à soi même. L’OBO permet notamment de réaliser un cash-out (= vente de ses participations) tout en minimisant sa dissolution au capital de l’entreprise.  P Pivot = Réorientation d’une entreprise. En gros, changer de stratégie / business model / cible / produit / autre en cours de route. PoC = Proof of Concept = Preuve de concept = Montrer que notre idée / produit / service est réalisable ou mieux a du potentiel. Notamment en prouvant qu’il y a un marché ou un business model.  R Ratchet = Clause anti-dilution permettant à un investisseur de se protéger contre une baisse de ses parts (en volume) dans le capital d’une entreprise.  S SaaS = Software as a Service = Logiciel en tant que service = modèle de distribution au sein duquel un fournisseur héberge un logiciel et le rend disponible à ses clients par l’intermédiaire d’internet. En gros, le fait de pouvoir télécharger un logiciel sur votre propre appareil sans avoir à acheter un ordinateur Sellsy pour utiliser leur CRM ou un Google Pixel pour vous servire de G Suite.  Scaler = Déployer à grande échelle = dans le milieu start-up, la capacité d’une entreprise à scaler renvoie souvent à sa capacité à croître de façon exponentielle. Seed, Série A, Série B, Série C, etc = Lors de levées de fonds, phases d’investissement correspondant à différents moments de vie et de développement d’une entreprise. Un tour de table en seed correspondant généralement à un tour de table auprès de B-A à un stade précoce du projet. Pour creuser.  Small caps = entreprises ayant une petite capitalisation boursière (capitalisation boursière = prix de l’action x nombre d’actions en circulation). T Talent pool = Vivier de talents Term sheet = feuille de conditions = document synthétisant les principaux accords d’un contrat. Termsheet Galion → téléchargeable sur thegalionproject.com Trade off = compromis TRI = Taux de Rentabilité Interne V Valo = Valorisation = Estimation de la valeur d’une entreprise = Prix estimé de la vente de cette entreprise à un temps t VC = Venture capitalist = dans le langage courant, investisseur en capital-risque. VR = Virtual Reality = Réalité virtuelle  Lors de cet épisode, on a parlé : # du mouvement Sista# de blablacar, data Q, Webhelp, blablacar, Criteo et databeries# de l’entrée en bourse de Facebook, Uber et de Showroomprivé et celles, à venir de Palantir et Airbnb Il vous recommande : # Crossing the chasm de Geoffrey Moore, le meilleur livre sur l’investissement selon lui qui répond à cette grande question : mais comment une nouvelle offre peut-elle émerger ?  Et sinon on a cité des anciens épisodes de GDIY : #2 Céline Lazorthes – Leetchi #17 Marc Fournier – Lancer un business quand tu fais l’ESCP et Sciences Po à la fois #19 Christian Jorge – VESTIARE COLLECTIVE 1/2- 1ere boîte à la fac, 100 millions d’euros de levés plus tard il repart de zéro#20 Christian Jorge VESTIAIRE COLLECTIVE 2/2 – Passer de 0 à 100 millions d’Euros de CA puis partir #45 Geoffroy Bragadir – Ring Capital : rebondir en tant qu’investisseur après un gros succès… #54 Alexandre Prot - De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques) #98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans #122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ? #132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier #138 Jean-Charles Samuelian-Werve – Alan – Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé) #144 Firmin Zocchetto – PayFit – Rendre sexy l’un des business les plus chiants du monde : la fiche de paie #145 Jonathan Anguelov – Aircall – La force intérieure. Tout casser alors qu’on part de rien Un grand-merci à mes équipes de Tunis qui sont toujours au top, à Aurélie ainsi qu’à ma productrice (au top aussi), Zoé.  
like podcast

6 septembre 2020
De tourneur-fraiseur à pionnier de l’Internet of Things et de la zéro G, CEO d’une boîte qui génère 50 millions par an depuis 10 ans et qui a réussi à lever 300 millions d’euros. Voici le parcours de mon nouvel invité sur GDIY, Ludovic Le Moan.  Là, j’ai piqué votre curiosité. Mais si je rajoute, que son entreprise est un mastodonte mondial, déployé dans 70 pays du monde et qui couvre près de 92% de la France et que pourtant il y a de grandes chances que vous n’en ayez jamais entendu parler, là vous êtes carrément intrigué.  “Quand je donne un conseil, je n’essaie pas de me storyteller, de me faire passer pour un visionnaire. Ma grande qualité, c’est d’être un bosseur qui a du feeling, qui sait sentir les signaux faibles.” Sigfox est un opérateur de télécom dans l’Internet of Things (ou Internet des Objets) qui permet de véhiculer de très petits messages pour un coût nettement plus faible et une faible utilisation d'énergie grâce à l’utilisation d’un réseau radio UNB. En deux mots, c’est une révolution qui nous permet de connecter nos objets, d’obtenir de la donnée mais de manière intelligente. L’anti 5G. Maintenant, vous vous demandez sûrement comment c’est possible et comment Ludovic a réussi à monter un tel truc ? Ca tombe bien, il m’explique tout.  “Aujourd’hui, tu ne t’imagine pas vivre sans ton téléphone, l’IoT ça va être pareil. Il y aura tellement de choses qui seront connectées, il y aura tellement de données, on ne saura pas s’en passer.” Grâce à cet épisode, vous allez devenir des experts de l’Internet of Things, comprendre comment ça fonctionne, quels en sont les enjeux, les avantages et les conséquences de cette technologie.  Vous verrez pourquoi il est important que la France et l’Union Européenne se saisissent du sujet et pourquoi cela va, réellement, révolutionner tous les aspects de notre vie.  “Un jour l'Internet of Things va devenir une évidence et ce que j’espère c’est que ce jour-là, la France et l’Europe seront les leaders.” Avec Ludovic, vous aurez également droit à un shot de motivation. Issu d’une famille ouvrière du Havre, Ludovic s’est construit lui-même. En décrochage scolaire il devient, à Math sup / spé, major de promo et enchaîne sur des études d’ingénieur. La preuve qu’avec de la passion, rien n’est impossible.  Enfin, vous saurez également comment il a réussi à monter 3 boîtes et à lever 300 millions. Il nous partagera sa philosophie de vie basée sur la sincérité et nous partagera ses plans d’avenir.  “Je n’ai pas de temps à perdre, on m’aime ou ne m’aime pas.” Un épisode un peu technique, mais incroyablement utile. Hypra motivant qui donne envie de se défoncer encore plus et surtout, de ne jamais baisser les bras. #KeepPushing.  Avec Ludovic, nous avons parlé de : # l’association les déterminés fondée par Moussa Camara# l’association IoT Valley, fondée par Ludovic entre autres, qui veut dynamiser le développement de l’Internet des Objets# l’Onisep qui informe des milliers d’étudiants depuis des années. # la Porsche 911, une voiture de légende # Palantir, entreprise spécialisée dans la science des données # Jack Ma, le fondateur d’Alibaba et de ce qu’il a fait pour les ETI et PME # Criteo, l’entreprise de ciblage sur internet (et si vous voulez en savoir plus sur eux, je vous conseille l’excellent épisode de Le Panier) # des articles de Ludovic, à lire sur son Medium# mes newsletters, que je vous envoie chaque dimanche avec tous mes bons plans et mes recos (vous n’êtes pas encore abonné ? Pour rectifier ça, c’est juste ici)# de Spinoza et de Jung  Il vous conseille de lire : # Du bonheur : un voyage philosophique de Frédéric Lenoir # Ethique de la sincérité, survivre à l’ère du mensonge d’Elsa Godart Personnellement, je vous conseille également le livre de Ludovic, Zéro G. Ensemble, nous avons cité des épisodes passés ou à venir : #10 Sébastien Kopp – VEJA 1/2 – concurrencer Nike et Adidas avec du Développement Durable#11 Sébastien Kopp – VEJA 2/2 – Réussir dans la mode en préservant le mondeUn épisode avec Hugues Le Bret à venir … 
like podcast

30 août 2020
Plus de 18 millions d’euros levés. Des défis technos et logistiques à s’arracher les cheveux. Un catalogue de plus de 200 000 produits. Et un associé qui est aussi ton mari. Il ne fallait “rien” que ça pour dépoussiérer la brocante.  Charlotte Cadé est la fondatrice et CEO de Selency (anciennement Brocante Lab), LE site de déco qui monte et qui va tout exploser sur son passage. J’en sais quelque chose, j’y suis totalement accro et j’ai décoré toute ma maison grâce à eux ! Et si vous voulez tout savoir, cet épisode n’a fait que renforcer mon amour pour la marque, vous allez vite comprendre pourquoi !  “Notre plus grand challenge, c’est de réussir à pousser le bon produit à la bonne personne en fonction de ses goûts et d’être capable de la guider sur le bon conseil déco.” C’est que Charlotte c’est un personnage, une tête qui se destinait initialement au marketing chez L’Oréal, devenue CEO d’un petit bijou de la décoration.  Dans cet épisode, elle nous raconte justement comment elle a fait ce shift, du marketing chez L’Oréal à la vente chez Little Agency au grand saut en 2013 quand elle décide de suivre sa passion : la décoration.  “Si je montais un business, il fallait que ce soit quelque chose qui me plaise, qui me porte au quotidien et moi, ma passion, c’est la décoration.” Charlotte nous explique comment elle a mûri son projet, étudié son marché, et comment, en seulement 6 mois et pour 6000 euros elle a réussi à lancer son site web (et cela avec Magento s’il vous plaît). Comment elle a trouvé ses investisseurs avec 50 euros et comment elle trouve son équilibre entre vie pro et vie perso (ce qui n’est pas forcément chose facile quand ton mari est aussi ton associé !).  Elle nous révèle toutes les étapes qu’elle a traversées pour en arriver là où elle en est aujourd’hui, les positives comme les négatives. Nous explique comment elle a réussi à convaincre les vendeurs de passer par sa plate-forme et s’est rendu, à leurs yeux, indispensable.  “Il faut savoir se mettre à la place de ton vendeur, de ton acheteur mais aussi de tes équipes.” Elle répond aussi à la question “comment engager ses employés ?” et nous donne ses astuces pour faire cela. M’explique tout de sa vision de fondatrice, de sa relation avec ses investisseurs et de comment elle manage ses équipes.  Mais, Charlotte nous donne aussi quelques conseils à NE pas suivre, issus de ses propres erreurs. Notamment en ce qui concerne la réputation de ton entreprise ou la refonte de ton site web.  Un épisode passionnant où l’on parle logistique et décoration, IKEA et podcast, bébé et sport, plein d’enseignements. Bonne écoute !  On a parlé : du podcast StartUp, le tout premier de Gimlet Media. Si vous ne l’avez pas écouté allez-y, c’est brillant. de son tout premier partenaire, FDT de 15Five pour motiver et engager ses équipes Ensemble, on a cité d’anciens épisodes de Génération Do It Yourself : #1 Simon Dawlat – Batch – Comment lever 10 millions et se faire blacklister par Apple#19 Christian Jorge – VESTIARE COLLECTIVE 1/2- 1ere boîte à la fac, 100 millions d’euros de levés plus tard il repart de zéro#20 Christian Jorge VESTIAIRE COLLECTIVE 2/2 – Passer de 0 à 100 millions d’Euros de CA puis partir#22 Jean-Charles Kurdali – à 26 ans et à Nancy, il est le CEO d’une pépite de la FoodTech#32 Fabrice Grinda – FJ Labs – Nerd, major de promo à Princeton, et entrepreneur bouillant#73 Marc Simoncini – De Meetic à Jaina – Les montagnes russes de l’entrepreneuriat#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#132 Pierre Kosciusko-Morizet – PriceMinister… – Arrêter de vouloir être le premier#COVID-19 – 11 Fabrice Grinda – Survivre : le seul KPI du moment Un petit coucou à Timothée Le Vert, notre “monsieur expression” et mon associé sur CosaVostra ainsi que toutes mes équipes.  Un grand bravo à toutes les équipes de Selency que Charlotte a tenu à remercier pendant cet épisode. 
like podcast

23 août 2020
On ne naît pas tous sous la même étoile (vous aurez reconnu la référence). Et pourtant, on peut tous accomplir des merveilles. Le nouvel invité de GDIY en est la preuve. Jonathan Anguelov n’avait pas le profil type de l’entrepreneur à succès. Mais il l’a fait. Il a cofondé Aircall, l’un des SaaS français les plus en vogue du moment. “Je fais des erreurs pour progresser et j’apprends tous les jours.” On peut le dire, Jonathan a un parcours atypique. A 18 ans à peine, il achète sa première chambre de bonne avec un crédit étudiant et la met en location pour financer ses études. Il devient ensuite le premier étudiant avec un bac technologique à intégrer l’ESCP Europe. Et après quelques années à travailler dans la banque à Londres, il revient en France et cofonde Aircall. Dans cet épisode, il se livre en toute transparence sur les années de galère qu’il a connu aux débuts d’Aircall. De leur séjour à San Francisco à leur choix d’arrêter de vendre leur produit seulement 1 an après sa création. De ses nuits blanches aux Etats-Unis au décollage du projet en un temps record. Jonathan retrace l’histoire (et les hauts et les bas) d’Aircall. “Entre 2014 et 2015, on passe de zéro à 1 million d’euros de CA.” Il nous révèle TOUTES les étapes qui leur ont permis d’avoir aujourd’hui 350 employés dans le monde entier et de doubler leur croissance tous les deux ans. Il se livre sur ce qui lui a donné la force de toujours continuer à croire en ce projet. Et il explique comment, au fil des années, il a réussi à trouver une famille dans son entreprise.  “Le plus important dans une entreprise c’est l’équipe. Sans équipe, il n’y a rien.” Un véritable shot de motivation, qui donne envie de croire en ses rêves — et de les accomplir.  Alexandre vous recommande : Rich dad, Poor dad de Robert Kiyosaki et de Sharon Lechter Nous avons parlé d’anciens épisodes de GDIY : #14 Eric Bellion – Ne jamais rien lâcher : aller deux pas dans l’inconnu pour trouver le bonheur#17 Marc Fournier – Lancer un business quand tu fais l’ESCP et Sciences Po à la fois#26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant#54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#72 Philippe Gabilliet - L’art de provoquer sa chance#101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ?#112 Gilles Raymond – “Je préfère me planter en essayant de sauter deux mètres, que réussir brillamment en sautant 30 centimètres.”#117 Riadh Alimi – FinFrog – Réussir l’impossible : être recommandé par les clients que tu refuses#137 – Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort
like podcast

16 août 2020
Vous pensiez que la paie n’avait rien de sexy ? Que c’était un domaine poussiéreux, où l’innovation était morte ? Vous aviez tort. Et pas qu’un peu.  La preuve ? Le nouvel invité de GDIY, Firmin Zocchetto. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais je mettrai ma main à couper que vous avez déjà entendu parler de son entreprise : PayFit, le logiciel de paie en ligne simple comme bonjour. J’en sais quelque chose, je suis un client fidèle depuis des années ! C’est justement car je suis un client de PayFit que je voulais absolument recevoir l’un des membres du brillant trio derrière cette idée. Je voulais comprendre l’origine de ce projet, quelle est leur vision à long terme comme à moyen terme, savoir ce qu’ils faisaient actuellement, d’où ils venaient. L’histoire qu’on m’a racontée ne m’a pas déçu, au contraire !  “On s’est lancé tête baissée en se disant qu’on y réfléchirait plus tard.”  C’est que déjà l’histoire de PayFit en elle-même est atypique, mais le parcours de Firmin l’est tout autant ! A 17 ans, le mec montait déjà des boîtes (TalkIt, un réseau social pour apprendre les langues) et à 24 ans le mec a, avec ses potes Ghislain De Fontenay (déjà dans le coup de TalkIt) et de Florian Fournier, l’idée de PayFit alors qu’il est encore à l’ESCP. Qu’à cela ne tienne. Il quitte les bancs de l’école alors qu’ils n’ont pas encore un seul client.  Le résultat est payant. A 28 ans, il est CEO d’une start-up dans laquelle Xavier Niel ou encore Jean de la Rochebrochard on investit.  “Je ne pouvais pas faire deux trucs à 80%, j’avais besoin de faire un truc à 100% et l’un à 0. J’ai choisi de passer à 100% sur PayFit.” Mais comment en sont-ils arrivés là ? Dans cet épisode, Firmin nous explique tout. D’où leur est venue l’idée alors qu’il n’avait jamais payé personne et, qu’en tout et pour tout, il n’avait reçu que 5 fiches de paie dans sa vie ? Comment ils se sont formés, en solo, pour comprendre le code et le monde des RH ? Comment ils se sont lancés, têtes baissées, alors que tous les experts leur disaient que c’était impossible ?  “Nous sommes en mode ultra marathon, on construit quelque chose qui peut fonctionner sans nous.” Vous verrez également comment ils ont décroché leurs premiers clients et quel était alors le deal ? Quels ont été les premiers recrutements et pourquoi ? Comment ils ont pris la décision, un peu risquée, de s’étendre, notamment en Allemagne, en Espagne et en Angleterre où le droit est totalement différent ? Quelle était leur idée de base et quels sont leurs projets pour le futur ?  Vous saurez également quelles techniques de managements ils utilisent et quels critères ils recherchent chez leurs investisseurs ? Comment se sont passées leurs précédentes levées et pourquoi ils ont toujours eu la chance de se faire courtiser ? Comment entre les trois associés ils s’organisent et quelles sont les raisons de leur succès.  “Le feat avec l’investisseur est crucial. Ce qui est important c’est de réussir à trouver quelqu’un qui partage tes valeurs et pas “juste” de l’argent.” Un épisode qui rend la paie sexy, riche en enseignements à faire tourner à tous vos potes qu’ils soient DRH ou non !  Avec Firmin, nous avons parlé de : Le Panier, le podcast de mon associé, Laurent KretzIFTTD, le podcast des devs, par notre nouveau COO, Bruno Soulez TrackPay Pouvoir illimité de Tony Robbins Adri Falcon, le coach qui a lancé deliveroo en France Switch by PayFit, leur blog d’entreprise  Il vous recommande : The hard thing about hard things de Ben HorowitzThe 5 dysfunctions of a team de Patrick M. LencioniFirst, break all the rules de Gallup et Harter  A la croisée des mondes de Pullman Nous avons cités des anciens épisodes : #2 Céline Lazorthes – Leetchi#24 Alice Zagury – The Family – se faire virer, rebondir & devenir patronne de la startup des startups#26 Thibaud Elzière – eFounders – Quand ne lancer « que » 3 à 4 boites par an devient frustrant#46 Tigrane Seydoux – BIG MAMMA – Comment importer l’Italie à Paris ?#54 Alexandre Prot  -  De McKinsey à QONTO (en passant par les cigarettes électroniques)#74 Romain Raffard – Bergamotte – Quand ton e-commerce sent bon la réussite (et la fleur)#93 Loïc Soubeyrand – Teads et Lunchr – vendre sa boîte 300 millions et en monter une autre un mois plus tard avec 2,5 millions de financement et seulement un Powerpoint ?#95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ?#98 Pierre-Edouard Stérin – Smartbox – Gagner des millions pour tout céder à 50 ans#106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures – Human machine#116 Carlos Da Silva – Mister Fly – L’autodidacte qui a fait voyager la France#136 Maxime Legardez – Everoad – Entreprendre sans peur, travailler à fond, révolutionner un marché que tu ne connais pas#122 Vincent Huguet – Malt – Comment faire travailler plus de 170.000 freelances ?#138 Jean-Charles Samuelian-Werve – Alan – Tous ses secrets pour retourner un secteur à priori intouchable (la complémentaire santé)#140 Jérémy Clédat – Welcome To The Jungle – Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieux Un shout-out spécial à ConvictionsRH, cabinet de conseil spécialisé dans le conseil en Management et en Organisation, expert en Transformation RH et Digitale, un des clients de longue date de CosaVostra ainsi qu’à Matthieu Laudereau, l’un des associés fondateurs.  Une dédicace également à ma comptable, Marlène Argo.  Enfin, un grand merci à mes équipes de Tunis ainsi qu’à mes associés. 
like podcast

9 août 2020
Il y a des gens qui étonnent. Qui ont fait des virages à 360° encore et encore. Le nouvel invité de GDIY fait partie de cette catégorie là. Docteur en informatique, spécialiste en Intelligence Artificielle, auteur, podcaster, entrepreneur et cofondateur de  Talentsoft, LA boîte de HR Tech qui monte, le parcours d’Alexandre Pachulski est loin d’être un long fleuve tranquille !  “Je suis un autodidacte permanent.” De sa passion pour la musique, à son plan B : le cinéma - abandonné lors de sa rencontre avec son deuxième grand amour : l’Intelligence Artificielle. De la création de sa première entreprise en 2001, dans le conseil RH, à son rôle de président. De sa rencontre avec un client devenu associé, Jean-Stéphane Arcis puis celle du troisième mousquetaire Joël Bentolila à la naissance de Talentsoft, Alexandre nous raconte son parcours. Avec le bon, comme le moins bon. Les hauts et les bas.  “Pendant que je préparais mon école de ciné, j’ai découvert l’IA et ça m’a fasciné. C’était une voie scientifique pour étudier l’humain, c’était passionnant. Résultat, je n’ai jamais fait de cinéma et j’ai continué dans cette voie.” Avec lui, vous aurez droit à un cours accéléré sur l’IA : faut-il en avoir peur ? Va-t-elle  obligatoirement détruire des emplois ? Quel doit être son rôle ? Comment la contrôler ? Faut-il le faire ? Comment les Etats, les continents, l’Union Européenne s’empare-t-elle du sujet et quel rôle, dans tout cela pour les citoyens ?  “Est-ce que l’IA n’est pas ce qu’on a inventé pour nous pousser dans nos retranchements et savoir, au fond c’est quoi être humain ?”  Il nous explique également tout de la création de Talentsoft : l’idée derrière ? Comment, avec Jean-Stéphane et Joël, ils se sont réparti les rôles ? Comment ils ont recruté et se sont fait connaître ? Comment ils ont développé leur produit ? Comment ils se sont retrouvés dans la liste des Next40 ? Quelles applis ils ont mit en place au sein de Talentsoft ? Comment ils remettent toujours tout en question pour écouter leur salarié, recréer la culture d’entreprise et donner du sens à ce qu’ils font.  “Moi j’aime la vulnérabilité, j’aime qu’on me dise “je ne sais pas”.” Alexandre nous parle aussi de ses erreurs en tant qu’entrepreneur, de comment il prend ses décisions. Nous explique comment il fait face à la peur, ce qui le motive le matin, quelles sont ses routines quand il écrit et quel est son processus pour rendre le savoir le plus populaire possible.  “Quitter une habitude, ça fait toujours peur, ça veut pas pour autant dire qu’il ne faut pas la quitter.” Un épisode PASSIONNANT, bourré de références à la pop culture, où l’on parle IA, futur, RH, entrepreneuriat, peur et espoir. Dans cet épisode, nous avons mentionné beaucoup de choses, notamment : # ses livres : Unique(s) et Génération IA (sortie le 19 août)  # son podcast unique(s) # son son blog # l’algorithme de Tik Tok # Person of Interest, Inspecteur Harry, K2000, Blade Runner, Real Humans, Ocean’s eleven, la chèvre, l’île aux chiens de Wes Anderson, du film Les Misérables, des films de Truffaut, de la série F1 sur Netflix et de l’actrice Sarah Bernhardt # L’application Toguna# Laëtitia Vitaud, Aurélie Jean, Yann Le Cun et François Pachet  Alexandre vous recommande : # Quiet: The power of Introverts de Susan Cain # Le dilemme de l’innovateur de Clayton Christensen# La biographie de Bruce Springsteen, Born to run# Seinfeld Nous avons parlé d’anciens épisodes de GDIY : #118 Stan Leloup – Marketing Mania – Comment convaincre des inconnus de vous envoyer de l’argent ?#123 Adrien Ledoux – JobTeaser – Aider les jeunes à trouver leur voie#125 Pierre Dubuc – Openclassrooms a 20 ans, lui 31 : devenir un leader de l’éducation à partir d’un projet de collégien#140 Jérémy Clédat – Welcome To The Jungle – Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieuxEarly stage #3 Enguerrand Marque – Animaux bar – Tout plaquer pour monter un bar avec son meilleur pote Et de l’épisode à venir avec Firmin Zocchetto de PayFit.
like podcast

2 août 2020
Si vous ne connaissiez pas Dashlane, il y a de fortes chances que cet épisode de GDIY  vous change la vie. Littéralement.  En quelques mots, Dashlane c’est votre gestionnaire de mots de passe qui rencontre votre portefeuille numérique, qui est multiplateforme, disponible sur mac, iOS, Android et Windows et, bonus, qui est méga sécure. Un petit bijou tech en somme.  Parmi les génies qui se cachent derrière, mon nouvel invité, Emmanuel Schalit. Et lui aussi risque fort de vous impressionner. Docteur en intelligence artificielle, passé par Polytechnique et Harvard, ancien directeur de la stratégie d’Universal-Vivendi et ex CEO de CBS Outdoor, le mec a finalement décidé de suivre ses rêves et de devenir le CEO d’une start-up tech en 2011, à l’âge de 47 ans.  “ Il n’y avait rien, pas de capitaux, pas de business plan, j’avais 47 ans. Je m’étais dit que j’allais refuser Dashlane, que ce n’était pas raisonnable. Mais à un moment je me suis demandé si je ne prenais pas ce risque maintenant, alors quand est-ce que j’allais le prendre ?” Dans cet épisode, c’est avant tout le parcours d’un homme qui a eu le courage de suivre ses rêves que je vous propose. Celui d’un mordu de la tech aux parents journalistes, passé par l’édition et la pub, revenu à ses premiers amours. Mais, c’est aussi un épisode richissime en enseignements qu’Emmanuel nous offre, entre cybersécurité et architecture “zero knowledge”, management et confiance, rôle entre CEO et investisseurs et apprentissage en continu et gestion du risque.  “Plus on lève d’argent, plus la pression est grande c’est sûr. Mais, il faut se souvenir que ce ne sont pas les investisseurs ou les boards qui doivent prendre les décisions et diriger l'entreprise. Cela, c’est le rôle du CEO.”   Avec lui, vous saurez comment il garantit la sécurité des données des quelque 14 millions personnes qui ont fait confiance à l’app. Comment ils sont passés d’une entreprise française à un groupe multinational et multiculturel. Quelle est sa vision à terme de l'identité numérique et de son produit comme quels sont leurs projets en cours. Et même comment ils ont fait une pub pour le superbowl !  Mais vous verrez également comment, avec Dashlane, il fait pour recruter près de 20 personnes par mois, dont des profils très high level comme Joy Howard - papesse du marketing passée, notamment par Patagonia ou Lyft - sans pouvoir évidemment, les payer autant que de grosses structures. Quelle relation il essaie d’avoir avec ses investisseurs dont le géant Sequoia ? Comment il manage ses équipes ?  “Les gens qui font le boulot, ce sont ceux qui font le boulot, pas les dirigeants. Donc les managers doivent être au service des employés, ce sont eux qui sont le mieux placés pour prendre les décisions.” Tout comme, comment il a tenu tête à ses parents pour faire polytechnique (eux qui voulaient qu’il suive un cursus littéraire) et comment il est passé du confort maximal (immense bureau avec chauffeur chez CBS outdoor) à l’inconfort en entrant chez Dashlane.  “ Mon job au tout début, c’était de brancher des câbles et de démarrer le routeur pour qu’on ait un réseau, de sortir les poubelles et de trouver un plombier pour déboucher les toilettes. On est tous passé par là, le rôle du CEO il évolue.” Un épisode passionnant, enrichissant aussi bien sur le plan personnel que professionnel à écouter d’urgence !  Avec Emmanuel, nous avons parlé : # de leur excellente pub pour le Super Bowl # d’Ilan Abehassera et de son podcast Oui are New York# de Bernard Liautaud et de Business Object (devenu Sap) # de la notion de servant leadership # de Ray Kurzweil, ingénieur et futurologue de Google # de mon associé Laurent Kretz et de son podcast, Le Panier # du général Stanley McChrystal  Il vous recommande : # Sapiens : une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari Enfin, on a parlé d’anciens épisodes, à écouter ou réécouter #3 Ilan Abehassera – en direct de NYC !#88 Anne Méaux – Image 7 – Comment conseiller le Président de la République et les patrons du CAC40 ?#137 – Yannick Noah – Parler doucement pour se faire entendre fort#Hors-série Pierre Valade – Jumbo Privacy – Pourquoi la privacy est l’enjeu de notre décennie
like podcast

26 juillet 2020
Quand Anthony Bourbon, le fondateur de FEED (l’un des épisodes les plus écoutés de GDIY) te dit de recevoir  Jeremy Charoy, le fondateur de Lalalab, tu t'exécutes en sachant que ça va être un super épisode. Ça l’a été.  Si vous n’aviez jamais entendu parler de Lalalab, pas de panique ! C’est que cette boîte française a particulièrement réussi son coup en Europe, au point de taper dans l’oeil de Clairefontaine qui a fini par les racheter. Et vous allez vite comprendre pourquoi, attention cet épisode est plein d’enseignements, ça pourrait vous faire mal ! Et si vous ne connaissiez pas Jeremy, voici un peu d’éléments de contexte : à 14 ans le mec investissait déjà en bourse. Alors qu’il est tout juste diplômé, il est embauché par KPMG qui l’envoie faire l’audit d’une petite boîte dont vous avez peut-être entendue parler : Apple, dont le patron est alors un certain Steve Jobs. A même pas 30 ans, il manque de lancer les premiers Doctolib, Too Good To Go et YellowKorner. Puis, à 27 ans, il se lance dans son nouveau projet, un peu dingue : proposer aux gens d’imprimer leurs photos … chose que plus personne ne fait. L’aventure Lalalab commence. Enfin, pour fêter sa trentaine, il revend pour une somme à 8 chiffres son bébé au groupe Clairefontaine.  “Je bouillonne d’idées, je suis quelqu’un de très curieux, d’hyperactif donc je ne peux pas rester à rien faire.” Dans cet épisode, Jeremy nous propose 1001 enseignements tirés de son expérience d’investisseur, de consultant, mais surtout d’entrepreneur. De l’importance du time to market à celle du service client et du feedback. De la nécessité de comprendre sa cible à l’utilisation des algorithmes des différents réseaux sociaux. De la portée des martingales à comment se lancer à l’international. Il revient sur les raisons de ses (grands) succès et de ses échecs.  “On s’est battus, on a cherché à innover pour valoriser un produit qui n’avait plus trop la côte. Il y avait tout à faire.” Vous connaîtrez tous ses trucs et astuces pour réussir, de comment il trouve des martingales et son K factor à son approche très matheuse. De comment il a arnaqué la poste et tout misé sur le service client. Vous saurez tout de sa façon de recruter et de la vente (pour 8 chiffres tout de même) de Lalalab à Clairefontaine. Il vous livrera aussi sa vision du monde et vous apprendrez, avant tout le monde, dans quoi il veut désormais se lancer.  “Il y a eu la plateforme web, la plateforme mobile, aujourd’hui on arrive en plein dans la plateforme autour de l’écologie et il y a plein de choses à faire.” Un épisode technique comme je les aime, bourré d’enseignements dans lequel on parle photo, avion, service client, BFR, K Factor, environnement et déjeuners chez mamie.  Au cours de cet épisode, on a parlé : #des podcasts : Le Panier, la Martingale, Pitch Pong et Business Wars (particulièrement la série North Face Vs. Patagonia) ainsi que de Bliss et de La Matrescence, les podcasts pour les futurs (ou actuels) parents. #de Flipboard, l'agrégateur de contenu qui vous propose des contenus qui vous intéressent vraiment#du film The Social Network sur la création de Facebook #de l’ingénieur et auteur Jean-Marc Jancovici, spécialiste de l'énergie et du climat #du label B-Corp #de Greengotts pour du banking plus vert #du scandale Wirecard#du blog archiduchesse #des outils Slack et Asana #de Géraldine et de Loïc Le Meur et de la grande période de LeWebIl vous recommande de lire : #Delivering Happiness de Tony Hsieh#Losing My Virginity et Screw It, Let’s do it de Richard Branson #Alibaba: The House That Jack Ma Built de Duncan Clark  Et moi, je vous recommande d’écouter : #1 Simon Dawlat – Batch – Comment lever 10 millions et se faire blacklister par Apple#2 Céline Lazorthes - Leetchi#4 Bruno Lévêque – Le codeur fou qui a lancé Prestashop !#10 Sébastien Kopp – VEJA 1/2 – concurrencer Nike et Adidas avec du Développement Durable#11 Sébastien Kopp – VEJA 2/2 – Réussir dans la mode en préservant le monde#28 Pierre Valade – SUNRISE – Comment se faire racheter 100 millions par Microsoft ?#79 Fred Potter – Netatmo – apprendre à programmer à 13 ans et devenir l’un des piliers des objets connectés#81 Jacques Antoine Granjon – Cofondateur VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct#90 Alexandre de Metz – YellowKorner – Vivre et faire vivre les autres grâce à ta passion#101 Anthony Bourbon – FEED – L’avenir de la nourriture est-il liquide ou en barre ? #120 Julia Bijaoui – Frichti – Devenir le Picard du frais#140 Jeremy Clédat - Welcome To The Jungle - Faire 10 fois mieux plutôt que 10% mieux #Hors-série Pierre Valade – Jumbo Privacy – Pourquoi la privacy est l’enjeu de notre décennie Un GRAND merci à Anthony Bourbon pour la mise en relation et un merci tout spécial à mes sponsors qui me permettent de faire vivre et grandir ce podcast, avec notamment des personnes comme Zoé. 
like podcast

20 / 183 épisodes
1 2 3 9 10
Scroll to top