Génération Do It Yourself

#134 Alexandre Martin - Colonies - Révolutionner l’habitation avec le coliving

00:00:00
02:30:43
7 juin 2020
Vous connaissiez la colocation, le covoiturage, depuis quelque temps tout le monde parlait de coworking, bien aujourd’hui, je vais vous parler de coliving. Dis comme ça, le concept peut paraître un peu WTF mais en s’y posant deux minutes, on se rend bien compte que c’est du génie. Et ça tombe bien, pour ce 134ème épisode de GDIY, j’ai la chance de recevoir LE pionnier du coliving français, Alexandre Martin, le cofondateur de Colonies.  “Tu as ton appart privé, puis tu as des espaces communs que tu vas partager avec des gens que tu connais très bien et qui te ressemblent, et en plus de tout cela tu as accès à des supers-communs : un jardin, une salle de sport, un boulodrome.”  Je dis pionnier et je ne pèse pas mes mots. Fondé en 2017, Colonies est devenue une référence du coliving aussi bien en France qu’en Allemagne et ce qu’ils ont réussi à faire en à peine trois ans donne le tournis ! 5 résidences déjà opérationnelles  : 3 en France, 2 à Berlin. 11 millions d’euros levés en 2019 (auprès, notamment, d’un certain Jean de la Rochebrochard) et 180 millions en 2020 dont 150 seulement avec LBO France …  “Le fait d’avoir un investisseur par bien immobilier c’était extrêmement chronophage. Il faut trouver le bien, l’investisseur, le convaincre, faire du reporting ... Donc on a cherché un investisseur qui allait prendre un engagement pour acheter pas un bien, mais 100. ” Dans cet épisode, vous saurez tout de la révolution Colonies : comment Alexandre, Amory et François, 3 potes de fac (l’ESSEC pas HEC) ont eu cette idée brillante, les difficultés rencontrées, comment ils font pour s’améliorer constamment, ce qu’ils ont “volé” à l’hôtellerie, quel est leur business model, comment ils réussissent à convaincre investisseurs et clients. Vous saurez également comment les trois garçons se partagent les tâches et se sont réparti les rôles pour ne surtout pas mettre en péril leur amitié.  “On s’est dit qu’il fallait toujours que l’on soit alignés à tous les niveaux ensemble. On a vu trop de gens se déchirer comme ça.” C’est aussi une belle rencontre que vous allez faire. Alexandre est vraiment un mec passionnant, qui n’a pas eu peur de faire 4 ans de prépa pour réaliser son objectif : entrer à l’ESSEC. Une tête passée par Rothschild dont il nous dévoile les secrets et qu’il quitte … car il était trop à l’aise.  Il nous donnera un petit cours de finance accéléré et livrera ses tips et astuces d’ancien banquier d’affaire doublé d’entrepreneur, nous parlera de l’importance de l’EBITDA et nous donnera ses conseils pour progresser.  “L’EBITDA c’est le seul metric vraiment clé, le seul qui pourra te dire si ton entreprise va bien ou mal.” Un épisode PASSIONNANT sur l’amitié, le logement, les travaux, les pleurs, les levés, les échecs. En bref, un épisode sur la vie d’entrepreneur.  Il vous recommande : les articles de la Harvard Business Review the Five Dysfunctions of a Team de Patrick M. Lencion Moi je vous recommande, si ce n’est pas encore (et même si c’est déjà fait en fait), de réécouter les épisodes mentionnés : #106 Jean de la Rochebrochard – Kima Ventures – Human machine#129 Sébastien de Lafond – MeilleursAgents – Réconcilier humanité et rentabilité#131 Jade Francine – WeMaintain – Quitter le droit pour réparer des ascenseurs, un marché à 35 milliards Un merci spécial à Anthony Bourbon, si vous m’entendez manger pendant l’épisode, c’est de sa faute, j’étais en speed, j’ai pris un feed ! Merci à Béatrix Prades pour la mise en relation.

Scroll to top