Émotions

La solitude : pourquoi faut-il parfois apprendre à l’accueillir ?

00:00:00
00:35:48
16 mars 2020
Est-ce qu’il vous arrive de redouter de vous retrouver seul.e ? Soit parce que vos ami.e.s ne sont finalement pas disponibles un vendredi soir, parce que votre conjoint.e a dû annuler votre sortie à la dernière minute ou alors parce que vous êtes coincé.e à un séminaire avec vos collègues que vous détestez, et que le wifi de votre hôtel ne fonctionne pas... ? Pour beaucoup, passer des moments seul.e est une situation à éviter à tout prix, alors que la solitude peut aussi être une amie et une alliée. Mais d’où vient alors cette image négative qui lui est encore si souvent associée ? Pour essayer de comprendre tout cela, et bien plus encore, Iris Ouedraogo a rencontré Lucie Azéma, une journaliste qui adore plus que tout voyager seule malgré les reproches qu'on continue à lui faire à ce sujet, et Léana, une mère célibataire qui a longtemps été isolée et qui a subi sa solitude. Iris a aussi interrogé le psychiatre Gérard Macqueron, la psychothérapeute Monique de Kermadec et la professeure en psychologie Thuy-vy Nguyen, qui ont tous les trois fait des recherches et écrit des ouvrages sur la solitude. Et vous, y a-t-il une fois où vous êtes parvenu.e à faire de la solitude une alliée ? Racontez-le nous sur Instagram, Twitter ou à [email protected] À lire sur le sujet :  - Le psychiatre Gérard Macqueron, auteur de Psychologie de la solitude, publié chez Odile Jacob. - La psychothérapeute Monique de Kermadec, autrice de Un sentiment de solitude, publié chez Albin Michel. - L’historien Georges Minois, auteur de Histoire de la solitude et des solitaires, publié chez Fayard. - La journaliste Lucie Azema, autrice de l’article Pourquoi il faut arrêter de dire aux femmes qu’il est dangereux de voyager seule, publié dans Courrier International. For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy

Scroll to top