C dans l'air

LE MUR DE TRUMP BLOQUE L' AMÉRIQUE 03-01-2019

00:00:00
01:03:59
3 janvier 2019
LE MUR DE TRUMP BLOQUE L' AMÉRIQUE 03-01-2019_Invités :_François CLEMENCEAU_Rédacteur en chef international au « Journal du Dimanche »_Nicole BACHARAN_Historienne et politologue spécialiste des Etats-Unis_Laure MANDEVILLE_Grand reporter au « Figaro » – Auteure de « Qui est vraiment Donald Trump ? »_Corentin SELLIN_ Historien, spécialiste des Etats-Unis_Le 116ème Congrès des États-Unis, issu des élections législatives de novembre, débute jeudi 3 janvier à Washington sur fond de shutdown. En l’absence d’un consensus sur le budget, une partie des agences qui relèvent de l’État fédéral ne sont plus financées. Donald Trump réclame au Congrès plus de cinq milliards de dollars pour édifier un mur le long de la frontière américano-mexicaine. Si les républicains restent majoritaires au Sénat avec 53 sénateurs sur 100, ils ne sont pas assez pour voter cette loi budgétaire qui réclame 60 voix sur 100. Les démocrates, eux, se sont redits favorables à une sécurité "forte" aux frontières, mais opposés à un mur qu'ils jugent "coûteux" et "inefficace". Au treizième jour du shutdown, difficile donc d'entrevoir une sortie de crise. Et "cela pourrait durer longtemps", a lancé Trump.Le président américain a fait de la construction de ce mur un marqueur central de sa campagne et table sur sa construction pour se faire réélire. Depuis le mois d’avril, il mène une politique de "tolérance zéro" à l’encontre des migrants illégaux qui tentent d’entrer sur le territoire depuis le Mexique. Dans la nuit du nouvel an, des douaniers américains ont tiré du gaz lacrymogène vers la clôture délimitant la frontière avec le Mexique afin d’empêcher des migrants de franchir le point de passage entre Tijuana, au Mexique et San Diego aux États-Unis. A Noël, le décès d'un guatémaltèque de huit ans dans la nuit de Noël a suscité l'émoi. C’est le deuxième enfant migrant aux mains des autorités à mourir en décembre.Face à Donald Trump et en l’absence de favoris dans le camp démocrate pour l’investiture à la présidentielle américaine de 2020, nombreux sont les candidats démocrates à s’y préparer. Parmi les noms les plus connus, la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren. Critique acerbe des grandes banques et d’un capitalisme non régulé, elle a annoncé lundi qu’elle serait candidate. Joe Biden, ex-vice-président de Barack Obama, a déclaré quant à lui être "la personne la plus qualifiée dans le pays pour être président". Bernie Sanders, candidat malheureux de la dernière primaire démocrate, lors de laquelle il avait été battu par Hillary Clinton, ne s'est pas encore déclaré dans la course à la Maison-Blanche. Sensation des midterms, Beto O'Rourke s'est fait un nom sur la scène politique nationale. Malgré sa défaite au Texas contre le sénateur Ted Cruz à l'automne dernier, il pourrait avoir un rôle à jouer pour 2020. "Je n'ai jamais vu un candidat au Sénat, y compris Obama en 2004, qui ait inspiré le même niveau d'enthousiasme", a écrit il y quelques semaines l'ancien conseiller de Barack Obama, Dan Pfeiffer. Quelles seront les conséquences économiques du shutdown ? Combien de temps va-t-il durer ? Avec la majorité à la Chambre des représentants, les démocrates peuvent-ils bloquer la politique de Donald Trump ?_Diffusion : tous les jours de la semaine à 17h45_Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22h30_Format : 65 minutes_Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé_Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele et Jacques Wehrlin_Productions : France Télévisions / Maximal Productions_Retrouvez C dans l'air sur France.tv_

Scroll to top