Derrière le micro de… Théo & Flo – Mise à Mâle

Theo et Flo - Mise a male podcast

Deux potes, Théo et Flo,  qui décident de s’attaquer aux clichés sur les mecs, mais pas n’importe comment ! Leurs confessions se font devant un micro, et souvent arrosées d’un verre (ou deux) de rhum ! Bienvenue chez « Mise à Mâle », le podcast qui déconstruit les préjugés sur la masculinité avec autodérision. Bonne découverte !

Pourquoi avez-vous lancé ce podcast ?

Avec un groupe de copains, dont on fait partie tous les deux, on a une tradition de fin de soirée : on s’envoie des notes vocales pour partager avec les autres notre bilan de fin de soirée, ce qui a donné lieu à beaucoup de confessions alcoolisées. De cette manière on passait outre le show off traditionnelle et on montrait un peu notre vulnérabilité en avouant à nos potes « Je suis encore amoureux d’elle »…On osait aborder des sujets intimes, nos déceptions, nos doutes…

Il y a eu deux déclics à l’origine de notre podcast « Mise à Mâle » :  D’abord on s’est rendu compte que, certes on se prenait la tête, mais qu’on était pas tout seuls contrairement à ce qu’on pensait. Que d’autres mecs partageaient aussi les mêmes problèmes, les mêmes questionnements. Mais qu’il y avait une sorte de tabou ou une honte de sortir d’un rôle défini. Et aussi, parce qu’une copine a semblé hyper étonnée en découvrant le thème de nos discussions : « Ah mais en fait les mecs aussi se prennent la tête ?! »

On s’est demandé pourquoi personne n’en parlait, et on s’est dit qu’il fallait recréer l’ambiance intime et authentique d’un verre entre potes dans un format diffusable au plus grand nombre.

Si on devait lister nos motivations :

1) rassurer les hommes qui ont l’impression de ne pas rentrer ou de trop rentrer dans les “cases” de la masculinité

2)  aider les femmes à comprendre à quel point nos problématiques sont communes et montrer une version plus authentique, plurielle, variée de la masculinité.

La mission qu’on s’est donné en démarrant ce podcast :  partir d’un cliché et puis le déconstruire. On pense que chaque épisode de notre émission « Mise à Male » est comme une page de notre journal de bord, de notre cheminement. On veut aussi que les gens se détendent, se marrent et se disent qu’au final les rôles sociaux qu’on joue sont un peu ridicules et qu’on peut être soi-même hors des clichés !

Pouvez-vous nous partager une anecdote sur les coulisses de votre podcast ?

A chaque épisode on invite quelqu’un pour parler avec nous, du coup on veut créer une bonne ambiance et on boit souvent l’apéro. Pour un hors-série qu’on a enregistré tous les deux, on a tellement discuté qu’on a enchainé les verres à 45° sans se rendre compte. A la fin de la soirée, on était en black-out à parler sans filtre (et sans voyelles) en ayant complètement oublié le micro. Autant vous dire qu’on n’a pas pu boire pendant le mois qui a suivi cette soirée.

Quel est votre meilleur souvenir depuis que vous avez lancé ce podcast ?

L’épisode zéro, très grisant, où on se lançait enfin !

Mais aussi, les premiers retours d’inconnus, qui nous disent “vous m’avez fait rire et réfléchir en même temps”, parce que c’est mission accomplie pour nous !

Et aussi, une fois où on nous a dit qu’on avait des voix sexy, ahah.

Avez-vous un conseil à donner pour se lancer ?

Voici les conseils qu’on donnerait à un apprenti podcasteur :

  1. Trouver un créneau vraiment différenciant, un sujet jamais traité ou bien un angle neuf sur un sujet.

  2. Anticiper et faire son emploi du temps scrupuleusement. Faire un podcast est chronophage ! On aurait fait un burn-out si on avait dû faire tout ça tout seul.

  3. Se lancer, et voir après ! On fait souvent le point tous les deux, et on ajuste en fonction des retours qu’on a de nos auditeurs aussi.

  4. Ne pas faire le podcast pour les autres, mais le faire pour soi, pour le cheminement et non la gloire, pour se faire plaisir avant tout !

 La vie de podcasteurs en 3 hashtag ?

#fourire #montage #confidences

Quels podcasts nous recommanderiez-vous ? et pourquoi ?

Les recos de Théo : 

J’aime beaucoup « Emotions » pour le format et l’angle très innovant. Aussi les « Couilles sur la Table » parce que complémentaire au notre pour le point de vue sociologique, pour ceux qui veulent approfondir et avoir un angle plus “socio”. Et « Crackopolis d’Arte Radio » toujours mon petit coup de coeur.

Les recos de Flo :

Moi je vais plutôt aller vers des formats longs et conversationnels, donc : « Floodcast » pour rire et comprendre un peu les process d’écriture de cette génération de créateur, « Nouvelle Ecole » pour rentrer dans l’intimité de personnalités et avoir leurs tips, les émissions d’Edouard Baer pour son talent d’improvisateur et ses questions saugrenues, et même s’il s’est fait rattrapé par son implication dans la Ligue du LoL, j’adorais l’humour d’Henry Michel et sa mission qui était d’apporter de la bonne humeur.

On vous en dit plus sur…

Mis à Mâle

Mise a male - podcastAvez-vous un jour souhaité être une petite souris et pouvoir écouter d’une oreille curieuse ce que se disent vos potes en soirée ? C’est un voeux réalisé avec le podcast « Mise à male » ! Le duo Théo & Flo abordent autour d’un verre, avec leurs copains et copines, tous les clichés traditionnels sur les mecs : la drague, l’éjaculation, l’amitié, la peur de l’engagement… On analyse, on s’émeut, on se moque de soi, et surtout se questionne dans la bienveillance.

écouter « Mise à Mâle » 

Anne-Claire
Fondatrice d'eeko-podcast Passionnée de podcasts, j'aime en découvrir de nouveaux et les faire découvrir à mon entourage !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Scroll to top