Astuces pour l’enregistrement de son premier épisode

Vous vous lancez en tant que podcasteur ? Alors, il va falloir enregistrer vos émissions au format MP3. 

Vous n’avez peut-être jamais parlé devant un microphone, vous ne savez peut-être pas comment préparer votre interview, quelles questions poser et comment avoir un enregistrement de qualité. 

Suivez le guide ! Cet article vous explique tout ce à quoi vous devez penser avant d’enregistrer votre premier podcast et comment le faire sereinement. 

Comment préparer une interview pour un podcast ?

Même s’il existe des podcasts où une seule personne parle d’un sujet en particulier, la plupart du temps, les auditeurs écoutent une entrevue entre deux personnes ou plus

Alors comment cela se passe-t-il en amont de l’interview ? 

La première question à laquelle réfléchir se pose bien avant l’enregistrement de votre premier épisode. Vous devez proposer un podcast intéressant et réfléchir aux sujets à aborder et donc aux thématiques de plusieurs émissions. 

Par exemple, le podcast Les couilles sur la table parle à chaque épisode des masculinités contemporaines avec un-e invité-e. Un nouveau sujet est abordé à chaque fois : l’alcool, les masculinités asiatiques, l’éducation sexuelle, l’entreprise, les voitures… A la fin, l’invité-e recommande également une oeuvre. 

La chose la plus importante quand vous préparez votre podcast et votre interview est de prendre du plaisir à le faire. Si vous avez contacté une personne et que finalement, le courant ne passe pas entre vous ou que vous vous sentez mal à l’aise, ne forcez pas, cela risque de s’entendre. 

La première étape dans la préparation de l’interview est de prendre contact avec la personne que vous souhaitez inviter dans votre émission. Pour cela, rien de plus simple : envoyez un mail avec une présentation de votre émission, du concept et du sujet que vous souhaiteriez aborder avec elle. 

Vu que c’est votre premier épisode, vous n’avez pas encore d’émissions à lui montrer mais par la suite, n’hésitez pas à envoyer des liens des épisodes précédents pour donner le ton. 

Dans le mail, vous pouvez aussi aborder les détails techniques comme la durée de l’interview, si elle a lieu par Skype ou si vous vous retrouvez quelque part… A la fin du mail, demandez à votre futur-e invité-e ses disponibilités et montrez-vous souple. 

Pour commencer, Antonin Archer du podcast Nouvelle Ecole conseille de commencer par contacter les personnes de son réseau : «  C’est beaucoup plus facile, tout simplement car tu es validé aux yeux de ces gens. Ils peuvent accepter pour te rendre service, pour rendre service à vos relation en commun, ou juste parce qu’ils t’aiment bien. J’ai commencé comme ça. Les 10 premiers épisodes de Nouvelle Ecole ce sont des potes ou des potes de potes. »

Vous devriez avoir des retours positifs : les gens aiment généralement parler de ce qu’ils font.  

Quelles questions poser à votre invité ? 

Une fois le sujet de votre émission défini, il va falloir choisir l’angle de vue à adopter. En effet, la personne que vous allez inviter dans votre podcast a sûrement de multiples cordes à son arc et a fait beaucoup de choses dans sa vie. Le but est de bien cadrer le sujet pour ne pas s’éparpiller, se retrouver avec des émissions de 3h et perdre l’auditeur. 

Par exemple, Pauline Laigneau dans son podcast Le Gratin, reçoit des personnalités pour parler de succès. Dans un épisode, elle a reçu Julie, cofondatrice de la marque de cosmétiques bios Nuuo pour parler de la gestion de l’hypercroissance de son entreprise

Le sujet était très spécifique alors qu’il y aurait eu énormément de questions à aborder sur l’entreprise Nuuo. Mais comme le journaliste qui écrit un article, un angle est essentiel pour rendre l’émission intéressante et originale aux oreilles des auditeurs. Pour cela, il est vraiment important de poser la question directement à vos auditeurs via les réseaux sociaux : qu’attendent-il exactement ? Quel thème les interrèssent ? Quelles questions se posent-il ?

Dans une interview, Winnie Sun, une podcasteuse américaine, explique le succès de son podcast de cette manière : « Je pense que notre podcast s’est démarqué parce que j’essaye de poser des questions de telle manière quand quand vous m’écoutez la poser, vous vous dites, c’est exactement ce que me demandais ! »

Si vous avez une idée de qui vous souhaitez inviter, renseignez-vous sur cette personne, sur ce qu’elle a pu écrire sur le sujet que vous souhaitez aborder afin de trouver l’inspiration pour lui poser des questions. 

Posez des questions ouvertes et pas des questions auxquelles votre invité-e répondra oui ou non. Faites un plan de votre interview et notez vos propres réflexions et idées en lien avec les questions que vous souhaitez poser. Si l’invité-e n’aborde pas un des points que vous avez noté, vous pouvez creuser pour en savoir plus. Vous pouvez aussi rebondir sur un élément de la phrase qui vient d’être prononcée en la reformulant et en jouant la carte de l’étonnement : « Ah oui, vous avez vraiment… ? » ; « Pourquoi avez-vous … ? » 

Au fur et à mesure de votre pratique, vous gagnerez en confiance mais pour votre premier épisode, il est conseillé de faire un plan vraiment détaillé si vous avez peur de l’improvisation ou de perdre le fil. 

Autres conseils importants : 

  • Ne parlez pas de vous et ne faites pas votre auto-promotion. Vous interviewez quelqu’un, c’est pour l’écouter lui et pas ramener l’attention sur vous-même ou votre podcast, 
  • Rythmez l’échange en veillant à poser beaucoup de questions pour diriger la discussion, rebondir et reformuler ce qui a été dit par votre interlocuteur. Il ne s’agit pas de le couper mais plutôt d’éviter qu’il se perde,
  • Soyez le plus neutre possible : une interview n’est pas un débat. Vous pouvez être en désaccord avec votre interlocuteur mais ce n’est pas l’endroit pour débattre et opposer vos idées. Une interview consiste à poser des questions pointues tout en respectant le point de vue de votre interviewé.

Comment mettre votre invité à l’aise ? 

Si vous êtes stressé, dites-vous que c’est sans doute aussi le cas de votre invité-e qui n’a peut-être pas l’habitude de parler. Il va alors falloir le mettre à l’aise. 

Prévoyez toujours quelques minutes avant l’enregistrement pour faire connaissance ou prendre des nouvelles le cas échéant et vérifier que tout fonctionne techniquement. 

Enoncez le sujet qui sera abordé et le déroulé. N’employez pas le mot interview mais expliquez que c’est une discussion informelle entre deux personnes, comme si vous étiez en train de prendre un café. 

Enfin, débutez par des questions faciles : demandez à votre invité-e de se présenter et de détailler brièvement son parcours par exemple pour le mettre à l’aise. Cette présentation a d’autres avantages : la création d’un contexte pour les auditeurs et la possibilité pour vous de rebondir sur des points évoqués dans la présentation. 

Pour rassurer votre invité-e, vous pouvez également lui envoyer la trame de l’interview quelques jours avant le rendez-vous pour l’enregistrement. Mais ce n’est pas vraiment conseillé : votre invité-e risque de perdre en spontanéité et de formater sa manière de penser en fonction du plan. 

Nos conseils pour rester attentif pendant toute la durée de l’échange

Le plus important lors de l’enregistrement est de rester attentif à ce que vous dit votre invité-e pour ne pas poser de questions à côté de la plaque ou redemander quelque chose auquel il a déjà répondu. 

  • Prévoyez le rendez-vous à un moment calme où vous savez que vous ne serez pas dérangé,
  • Coupez votre téléphone, fermez votre navigateur internet et désactivez vos notifications,
  • Ayez une bouteille d’eau à portée de main, le stress de parler à un micro peut produire des bruits de bouches peu agréables,
  • Prenez de quoi noter et évitez le clavier d’ordinateur bruyant et peu naturel, 
  • Si vous êtes via Skype, coupez la vidéo : c’est moins perturbant que de devoir regarder son invité-e et gérer sa propre image, 
  • Adaptez-vous et soyez souple : laissez votre invité-e dérouler sa réflexion et s’il aborde un point qui était prévu plus tard dans votre interview, ce n’est pas grave, soyez souple. 

Travailler la qualité sonore de votre podcast

Vous n’animez pas une émission de radio, néanmoins la qualité de votre podcast audio doit être optimale pour plaire aux auditeurs. 

Le matériel audio a son importance et si vous avez les moyens, vous pouvez investir dans un bon micro USB, un enregistreur, un casque, une table de mixage… Si vous n’avez pas encore fait votre choix, nous vous livrons ici quelques conseils pour acheter le matériel de votre podcast.

Mais rassurez-vous, nul besoin d’investir dans un dictaphone dernier cri ou des microphones ultra-perfectionnés pour proposer un rendu propre

C’est l’environnement qui jouera un rôle important dans le rendu de votre enregistrement audio. Veillez à trouver un lieu d’enregistrement calme et sans réverbération (écho). Placez votre micro correctement et faites des essais sons avec un casque avant votre premier enregistrement pour vérifier qu’il n’y ait pas de bruits parasites. 

N’hésitez pas à travailler votre voix, votre articulation et votre débit en vous enregistrant et en vous écoutant pour corriger ce qui ne vous semble pas harmonieux. 

Choisissez un logiciel d’enregistrement et un logiciel de montage audio. Vous pouvez trouver un logiciel libre et gratuit comme le logiciel Audacity, Windows Media Player ou Garage Band (sur Mac OS). Apprenez à vous en servir pour vos enregistrements et montages à l’aide de tutoriels sur internet. Ces logiciels vous permettent une réduction du bruit de fond, une amplification du son ou une coupe des phrases inutiles. 

Une astuce qui est souvent partagée par les professionnels : vous pouvez enregistrer quelques minutes de bruits de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Cela vous aidera pour le montage et vous permettra d’avoir de la matière pour créer des transitions, et une ambiance sonore dès l’introduction. Par exemple, chaque épisode du podcast Vieille Branche commence par des captations sonores de l’arrivée de la podcasteuse Marie Misset chez son invité. 

Vous pourrez également habiller votre podcast avec une musique d’introduction, un générique et une musique de fin, ainsi que des extraits musicaux ou de films pour donner de la dynamique à vos podcasts et gagner en qualité d’enregistrement.

Soignez le lancement de votre podcast 

Après avoir enregistré votre premier podcast, il est temps de diffuser votre fichier audio auprès des applis, plateformes et diffuseurs de podcasts comme eekoSoundcloud ou l’iTunes Store. Mais surtout, il va falloir vous faire connaître ! 

En réalité, cette partie communication se travaille en amont de la diffusion de votre premier épisode. Il est important de mettre en place une liste d’abonnés et de les tenir en haleine en communiquant régulièrement sur votre lancement le mois précédent. 

Informez ensuite vos auditeurs du lancement de votre premier épisode en podcast via une newsletter si vous possédez déjà une liste d’emails. Prévoyez une campagne sur les réseaux sociaux pour susciter le buzz (vidéo, compte à rebours). Vous pouvez créer un onglet sur votre site si vous en possédez un ou une page dédiée à votre podcast. 

Soyez préparé : enregistrez 3 épisodes au minimum avant de diffuser le premier pour ne pas être pris de court. N’hésitez pas à contacter les médias spécialisés dans les podcasts et traitant du sujet que vous abordez pour toucher de nouveaux auditeurs. 

Alors prêt à enregistrer votre premier podcast ? 

Gilles
Toujours prêts à brancher mes écouteurs !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Scroll to top